Défi biblique de l’Avent 2018

Du 2 au 24 Décembre 2018

Nous vous proposons de parcourir différents passages bibliques, essentiellement de l’Ancien Testament, qui nous renvoient à la personne de Jésus. Nous aimerions ainsi nous poser ensemble la question :

Où est Jésus dans l’Ancien Testament ?

Chaque jour une proposition de lecture biblique vous sera faite, choisie par le professeur Rodrigo de Sousa, accompagnée de deux questions. Vous pouvez participer et y répondre par mail le jour même ou plus tard à l’adresse mail suivante :

pasteur.protestant@gmail.com

(dernière réponse reçue le 31 Décembre avant 20h)

Au-delà du défi biblique, vous l’aurez compris, c’est l’occasion en église de relire des extraits de l’Ancien Testament qui nous annoncent le projet de Dieu pour sauver l’humanité et de se préparer au temps de la nativité. Alors bon Défi de l’Avent renouvelé par la Parole du Dieu qui s’est faite proche de nous.

Suite au Défi de l’Avent, le professeur Rodrigo de Sousa animera trois études bibliques autour du thème :

« Les préfigurations de Christ dans l’Ancien Testament »

les vendredis 11, 25 Janvier et 8 Février à 14h15 au presbytère

 » Où est le Christ ?

Jésus a dit un jour à propos de tout l’Ancien Testament :

« Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi. »

Beaucoup de chrétiens ne perçoivent pas là où se trouve le Christ dans l’Ancien Testament, dans ces histoires de déluge, de généalogies, de rois, de batailles, de conquêtes et d’exils. Et pourtant Jésus est là, il n’y a pas une page de l’Ancien Testament qui ne rende pas compte d’une façon ou d’une autre de la personne du Christ. Ce que Jésus a dit c’est bien que le but de tout l’Ancien Testament était de rendre compte de la nécessité et de la venue même du Christ.

Jésus est là lorsque la Parole de Dieu créa le monde. Et Jésus est bien là lorsque Dieu annonça qu’un jour viendra où « le fils de la femme » écrasera Satan.

Jésus est préfiguré par l’arche dans laquelle Noé et sa famille se réfugient tandis que le jugement de Dieu tombe sur la terre.

Jésus est encore là, lorsque Dieu promet à Abraham que toutes les nations de la terre seront bénies à cause de sa descendance. Et c’est encore lui qu’on entrevoit lorsque Dieu demande à Abraham son fils unique sur le mont Moriah, et que, au moment du sacrifice, un bélier lui est substitué.

Et c’est encore Jésus qui est là, lorsque Joseph est vendu par ses propres frères, et que Dieu utilisera cet épisode tragique pour sauver tout son peuple d’une mort certaine.

Puis, nous retrouvons Jésus à l’époque de Moïse : c’est par le sang d’un agneau sans défaut que le peuple de Dieu est épargné par le jugement qui s’abat sur l’Égypte et qu’il sera ultimement délivré de l’esclavage.

Dans le désert, Moïse annonce que viendra un jour un prophète plus grand que lui, qui parlera avec Dieu face à face. Ce prophète c’est Jésus. Jésus est toujours là lorsque Josué préfigure Celui dont il porte le nom et qui fera rentrer son peuple dans la véritable terre promise après une longue période de désert.

Et c’est encore Jésus que préfigure l’imparfait Samson, qui pourtant accomplit par sa mort, la mort de ses ennemis et la délivrance d’Israël.

Et c’est toujours de Jésus dont il s’agit lorsque son ancêtre David, un berger, triomphe de Goliath et devient le roi selon le cœur de Dieu pour régner sur le pays promis.

Et ce n’est pas fini : car les Psaumes aussi nous parlent de Jésus, de même que toutes ces histoires d’exil et de retour dans le pays promis, puis tous les prophètes qui annoncent sa venue : ainsi nous savons, c’est Dieu lui-même qui viendra (Ésaïe 9.6), Celui qui existait depuis toujours naîtra à Bethléem. Ils le crucifieront (Psaume 22). Mais par sa mort nous seront sauvés et il ressuscitera (Ésaïe 53). Puis un jour il reviendra, alors tout le monde le verra, même ceux qui l’ont crucifié (Zacharie 12.10), et alors tout genoux fléchira et toute langue confessera qu’il est Seigneur (Ésaïe 45.23).

Si Jésus est présent à chaque page de nos Bibles, cela doit nous faire considérer à quel point Jésus doit être présent à chaque page de nos vies. Quand je regarde bien, je m’aperçois qu’il est là, même dans les endroits où je ne le voyais pas. C’est Lui qui, plus que moi, est digne d’être le véritable héros de ma propre vie, de ma propre histoire.
Et toi ? Où vois-tu Jésus dans ta vie ?

Charles Berger

 

Dimanche 2 Décembre ———————

Genèse 3 V9-19 :

9 Cependant, l’Éternel Dieu appela l’homme et lui dit : « Où es-tu ? »
10 Il répondit : « J’ai entendu ta voix dans le jardin et j’ai eu peur, parce que j’étais nu. Alors je me suis caché. »
11 L’Éternel Dieu dit : « Qui t’a révélé que tu étais nu ? Est-ce que tu as mangé du fruit de l’arbre dont je t’avais interdit de manger ? »
12 L’homme répondit : « C’est la femme que tu as mise à mes côtés qui m’a donné de ce fruit, et j’en ai mangé. »
13 L’Éternel Dieu dit à la femme : « Pourquoi as-tu fait cela ? » La femme répondit : « Le serpent m’a trompée et j’en ai mangé. »
14 L’Éternel Dieu dit au serpent : « Puisque tu as fait cela, tu seras maudit parmi tout le bétail et tous les animaux sauvages. Tu marcheras sur ton ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.
15 Je mettrai l’hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci t’écrasera la tête et tu lui blesseras le talon. »
16 Il dit à la femme : « J’augmenterai la souffrance de tes grossesses. C’est dans la douleur que tu mettras des enfants au monde. Tes désirs se porteront vers ton mari, mais lui, il dominera sur toi. »

17 Il dit à l’homme : « Puisque tu as écouté ta femme et mangé du fruit au sujet duquel je t’avais donné cet ordre : ‹ Tu n’en mangeras pas ›, le sol est maudit à cause de toi. C’est avec peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie.
18 Il te produira des ronces et des chardons, et tu mangeras de l’herbe des champs.
19 C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, et ce jusqu’à ce que tu retournes à la terre, puisque c’est d’elle que tu as été tiré. Oui, tu es poussière et tu retourneras à la poussière. »

Questions pour réflexion :

  • De quelle hostilité entre la descendance du serpent et la descendance de la femme nous parle le texte ?
  • Quelle est la solution proposée pour ce conflit ? Quelles sont les conséquences pour le serpent et pour la « descendance » de la femme ?

 

Lundi 3 Décembre ———————

Genèse 22 V16-18 :

16 Il dit : « Je le jure par moi-même – déclaration de l’Éternel –, parce que tu as fait cela et que tu n’as pas refusé ton fils unique,
17 je te bénirai et je multiplierai ta descendance : elle sera aussi nombreuse que les étoiles du ciel, pareille au sable qui est au bord de la mer. De plus, ta descendance possédera les villes de ses ennemis.
18 Toutes les nations de la terre seront bénies en ta descendance, parce que tu m’as obéi. »

Questions pour réflexion :

  • Quelles peuvent être les implications pour nous du fait que les bénédictions envisagées dans cette promesse sont dirigées vers « toutes les nations » ?
  • A quelle action d’obéissance la phrase « parce que tu m’as obéi » fait-elle référence ? (lire tout le chapitre 22) ? Comment ce récit peut-il éclairer notre compréhension de ce que Dieu a fait pour nous en Christ ?

Mardi 4 Décembre ———————

Genèse 49 V8-12 :

8 Juda, c’est toi que tes frères célébreront. Ta main sera sur la nuque de tes ennemis. Les fils de ton père se prosterneront devant toi.
9 Juda est un jeune lion. Tu reviens du carnage, mon fils ! Il plie les genoux, il se couche comme un lion, comme une lionne : qui le fera se lever ?
10 Le sceptre ne s’éloignera pas de Juda, ni le bâton souverain d’entre ses pieds, jusqu’à ce que vienne le Shilo et que les peuples lui obéissent.
11 Il attache son âne à la vigne et le petit de son ânesse au meilleur cep. Il lave son vêtement dans le vin et son manteau dans le sang des raisins.

12 Il a les yeux rouges de vin et les dents blanches de lait.

Questions pour réflexion :

  • L’idée que « le sceptre ne s’éloignera pas de Juda, ni le bâton souverain d’entre ses pieds » fait référence au fait que le roi David et sa lignée royale seraient issues de la tribu de Juda. Lisez 2 Samuel 7 V8-16 et réfléchissez aux promesses faites aux rois de sa lignée. Dans quel sens Jésus remplit-il les conditions imposées ?
  • Il y a beaucoup de discussions parmi les spécialistes au sujet du sens du mot « shilo » mais en gros, il peut indiquer « celui qui est désiré par les nations » ou « celui auquel les nations s’attendent ». A partir de cette compréhension du « shilo » comme étant le messie, dans quel sens pouvons-nous attendre que « les peuples lui obéissent » ?

Mercredi 5 Décembre ———————

Deutéronome 18 V14-22 :

14 En effet, les nations que tu vas chasser écoutent les astrologues et les devins, mais à toi, l’Éternel, ton Dieu, ne le permet pas.
15 « L’Éternel, ton Dieu, fera surgir pour toi et du milieu de toi, parmi tes frères, un prophète comme moi : c’est lui que vous devrez écouter.
16 Il répondra ainsi à la demande que tu as faite à l’Éternel, ton Dieu, à Horeb, le jour de l’assemblée. Tu disais : ‹ Je ne veux plus entendre la voix de l’Éternel, mon Dieu, ni voir ce grand feu, afin de ne pas mourir. ›

17 L’Éternel m’a dit : ‹ Ce qu’ils ont dit est bien.
18 Je ferai surgir pour eux, du milieu de leurs frères, un prophète comme toi. Je mettrai mes paroles dans sa bouche et il leur dira tout ce que je lui ordonnerai.
19 Si quelqu’un n’écoute pas mes paroles, celles qu’il dira en mon nom, c’est moi qui lui en demanderai compte.
20 Mais si un prophète a l’arrogance de dire en mon nom une parole que je ne lui ai pas ordonné de dire ou parle au nom d’autres dieux, il sera puni de mort. ›
21 Peut-être diras-tu dans ton cœur : ‹ Comment reconnaîtrons-nous la parole que l’Éternel n’aura pas dite ? ›
22 Quand ce que dira le prophète n’aura pas lieu et n’arrivera pas, ce sera une parole que l’Éternel n’aura pas dite. C’est par arrogance que le prophète l’aura dite. N’aie pas peur de lui.

Questions pour réflexion :

  • Dans ce texte, nous trouvons la promesse de la venue d’un « prophète comme Moïse ». Dans un sens premier, cela fait référence au ministère prophétique en Israël en général. Mais cela évoque aussi le fait que prophète est l’une des trois fonctions du Christ (prophète, prêtre, roi). En quoi Jésus peut-il être comparé à un prophète ?
  • Si nous lisons le contexte global de ce passage (Deutéronome 18 V9-22), quels sont les leçons que nous pouvons apprendre au sujet du ministère des prophètes ?

 

Jeudi 6 Décembre ———————

2 Samuel 7 V8-16 :

8 Annonce maintenant à mon serviteur David : ‹ Voici ce que dit l’Éternel, le maître de l’univers : Je t’ai pris au pâturage, derrière les brebis, pour que tu sois chef sur mon peuple, sur Israël.
9 Je t’ai accompagné partout où tu as marché, j’ai éliminé tous tes ennemis devant toi et j’ai rendu ton nom aussi grand que celui des grands de la terre.
10 J’ai donné un lieu de résidence à mon peuple, à Israël, je l’ai planté pour qu’il y soit fixé et ne soit plus agité, pour que les méchants ne l’oppriment plus comme par le passé,
11 comme à l’époque où j’avais établi des juges sur mon peuple, sur Israël. Je t’ai accordé du repos en te délivrant de tous tes ennemis. De plus, l’Éternel t’annonce qu’il va te faire lui-même une maison :
12 quand ta vie prendra fin et que tu seras couché avec tes ancêtres, je ferai surgir après toi ton descendant, celui qui sera issu de toi, et j’affermirai son règne.
13 Ce sera lui qui construira une maison en l’honneur de mon nom, et j’affermirai pour toujours le trône de son royaume.
14 Je serai pour lui un père et il sera pour moi un fils. S’il fait le mal, je le punirai avec le bâton des hommes, avec les coups des humains,
15 mais je ne lui retirerai pas ma grâce comme je l’ai fait avec Saül, que j’ai écarté de ton chemin.
16 Ta maison et ton règne seront assurés pour toujours après toi, ton trône sera affermi pour toujours. › »

Questions pour réflexion :

  • Comment Dieu montre-t-il sa bonté et son amour pour David ?
  • Quels liens pouvons-nous voir entre les promesses faites ici à David et la venue de Jésus ?

Vendredi 7 Décembre ———————

Esaïe 7 V10-16 :

10 L’Éternel dit encore à Achaz :
11 « Demande pour toi un signe à l’Éternel, ton Dieu ! Demande-le, que ce soit dans les plus extrêmes profondeurs ou les lieux les plus élevés. »
12 Achaz répondit : « Je ne demanderai rien, je ne provoquerai pas l’Éternel. »
13 Ésaïe dit alors : « Écoutez donc, membres de la dynastie de David ! Est-ce trop peu pour vous de fatiguer les hommes, pour que vous abusiez encore de la patience de mon Dieu ?
14 Voilà pourquoi c’est le Seigneur lui-même qui vous donnera un signe : la vierge sera enceinte, elle mettra au monde un fils et l’appellera Emmanuel.
15 Il se nourrira de lait caillé et de miel jusqu’à ce qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien.

16 Cependant, avant que l’enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, le territoire dont tu redoutes les deux rois sera abandonné.

Questions pour réflexion :

  • Quand nous lisons le contexte global de cet oracle (Esaïe 7 V1-17), nous voyons une espèce de « double accomplissement » de cette prophétie : un premier accomplissement à l’époque du prophète, et un second lors de la naissance du Christ (Matthieu 1 V23). Quels sont les liens entre ces deux moments de l’accomplissement de la prophétie ?
  • « Emmanuel » signifie « Dieu avec nous ». Comment pouvons-nous parler de Jésus comme celui qui est aussi appelé avec ce titre ?

Samedi 8 Décembre ———————

Esaïe 9 V1-6 :

1 Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière, sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort une lumière a brillé.
2 Tu rends la nation nombreuse, tu augmentes sa joie ; elle se réjouit devant toi comme on le fait lors de la moisson, comme on jubile au partage du butin.
3 En effet, le fardeau qui pesait sur elle, le gourdin qui frappait son dos, le bâton de celui qui l’opprimait, tu les brises comme tu l’as fait lors de la victoire sur Madian.
4 Oui, toute chaussure portée dans la bataille et tout habit roulé dans le sang seront livrés aux flammes pour être réduits en cendres.
5 En effet, un enfant nous est né, un fils nous a été donné, et la souveraineté reposera sur son épaule ; on l’appellera merveilleux conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.
6 Etendre la souveraineté, donner une paix sans fin au trône de David et à son royaume, l’affermir et le soutenir par le droit et par la justice, dès maintenant et pour toujours : voilà ce que fera le zèle de l’Éternel, le maître de l’univers.

Questions pour réflexion :

  • Prenez du temps pour réfléchir sur chacun des titres utilisés pour désigner le messie (v. 5). En quoi ces titres donnés au messie nous aident à mieux comprendre qui est le Christ et ce qu’il est venu faire ?
  • Quels liens pouvons-nous voir entre ces versets et ce que nous avons lu en Genèse 22 V18 et 49 V10 ?

Dimanche 9 Décembre ———————

Esaïe 11 V1-16 :

1 Puis un rameau poussera de la souche d’Isaï, un rejeton de ses racines portera du fruit.
2 L’Esprit de l’Éternel reposera sur lui : Esprit de sagesse et de discernement, Esprit de conseil et de puissance, Esprit de connaissance et de crainte de l’Éternel.
3 Il prendra plaisir dans la crainte de l’Éternel. Il ne jugera pas sur l’apparence, n’adressera pas de reproches sur la base d’un ouï-dire.
4 Au contraire, il jugera les faibles avec justice et corrigera les malheureux de la terre avec droiture. Il frappera la terre par sa parole comme par un coup de bâton, et par le souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant.
5 La justice sera comme une ceinture autour de sa taille, et la fidélité comme une ceinture sur ses hanches.
6 Le loup habitera avec l’agneau et la panthère se couchera avec le chevreau ; le veau, le jeune lion et le bétail qu’on engraisse vivront ensemble, et un jeune garçon les conduira.
7 La vache et l’ourse auront un même pâturage, leurs petits un même enclos, et le lion mangera de la paille comme le bœuf.
8 Le nouveau-né s’amusera sur le nid de la vipère et le petit enfant mettra sa main dans la grotte du cobra.
9 On ne commettra ni mal ni destruction sur toute ma montagne sainte, car la terre sera remplie de la connaissance de l’Éternel, tout comme le fond de la mer est recouvert par l’eau.
10 Ce jour-là, la racine d’Isaï, dressée comme un étendard pour les peuples, sera recherchée par les nations, et son lieu de résidence sera glorieux.
11 Ce jour-là, le Seigneur interviendra de nouveau pour racheter le reste de son peuple, ceux qui seront restés en Assyrie et en Égypte, à Pathros et en Éthiopie, à Elam, à Shinear, à Hamath et dans les îles de la mer.

12 Il dressera un étendard pour les nations, il rassemblera les exilés d’Israël et réunira les dispersés de Juda des quatre coins de la terre.
13 La jalousie d’Ephraïm disparaîtra et ses adversaires en Juda seront éliminés ; Ephraïm ne sera plus jaloux de Juda et Juda ne sera plus l’adversaire d’Ephraïm.
14 Au contraire, ils fondront sur l’épaule des Philistins à l’ouest, ils pilleront ensemble les nomades de l’est ; ils auront la mainmise sur Édom et Moab et les Ammonites leur seront soumis.
15 L’Éternel fendra le golfe de la mer d’Égypte et menacera l’Euphrate en soufflant avec force : il le partagera en sept canaux et l’on pourra y marcher en sandales.
16 Il y aura une route pour le reste de son peuple, pour ceux qui seront restés en Assyrie, comme il y en a eu une pour Israël le jour où il est sorti d’Égypte.

Questions pour réflexion :

  • Quel lien pouvons-nous faire entre Esaïe 11 V10 et 9 V5-6 ?
  • Quand nous lisons le verset 10 à la lumière des versets 1 à 9 du chapitre 11 d’Esaïe, comment pouvons-nous mieux comprendre les caractéristiques du messie ?

 

Lundi 10 Décembre ———————

Esaïe 28 V14-22 :

14 Écoutez donc la parole de l’Éternel, hommes habitués à la moquerie, vous qui dominez sur ce peuple à Jérusalem !
15 Vous dites : « Nous avons conclu une alliance avec la mort, nous avons fait un pacte avec le séjour des morts : quand le fléau débordant passera, il ne nous atteindra pas, car nous avons la fausseté pour refuge et le mensonge pour abri. »
16 À cause de cela, voici ce que dit le Seigneur, l’Éternel : Je mets dans Sion, en guise de fondation, une pierre, une pierre choisie, angulaire, précieuse, solidement posée. Celui qui s’appuie sur elle sera en sécurité.
17 J’ai établi la droiture comme une règle, et la justice comme un fil à plomb. La grêle balaiera le refuge de la fausseté et l’eau inondera l’abri du mensonge.

18 Votre alliance avec la mort sera supprimée, votre pacte avec le séjour des morts ne tiendra pas. Lorsque le torrent destructeur passera, il vous écrasera.
19 Chaque fois qu’il passera, il vous emportera. Oui, il passera tous les matins, le jour et la nuit, et son bruit seul provoquera la terreur.
20 Le lit sera trop court pour qu’on puisse s’y étendre, et la couverture trop étroite pour qu’on puisse s’en envelopper.
21 En effet, l’Éternel se lèvera comme sur la montagne de Peratsim, il tremblera d’indignation comme dans la vallée de Gabaon pour faire son œuvre, son œuvre étrange, pour exécuter son travail, son travail inhabituel.
22 Maintenant, ne faites pas les moqueurs, sinon votre situation empirera ! La destruction de tout le pays est décidée, je l’ai appris du Seigneur, de l’Éternel, le maître de l’univers.

Questions pour réflexion :

  • Quelles leçons pouvons-nous tirer de ce texte si nous le lisons en lien avec 1 Pierre 2 V4-10 ?
  • Quels liens pouvons-nous voir entre ce texte et Deutéronome 18 V15 et Esaïe 9 V6 ?

Mardi 11 Décembre ———————

Esaïe 42 V1-9 :

1 Voici mon serviteur, celui que je soutiendrai, celui que j’ai choisi et qui a toute mon approbation. J’ai mis mon Esprit sur lui ; il révélera le droit aux nations.
2 Il ne criera pas, il ne haussera pas le ton et ne fera pas entendre sa voix dans les rues.

3 Il ne cassera pas le roseau abîmé et n’éteindra pas la mèche qui fume encore, mais c’est en toute vérité qu’il révélera le droit.
4 Il ne faiblira pas et ne se relâchera pas jusqu’à ce qu’il ait instauré le droit sur la terre. Les îles placeront leur attente dans sa loi.
5 Voici ce que dit l’Éternel, le Dieu qui a créé le ciel et l’a déployé, qui a disposé la terre et tout ce qu’elle produit et qui donne la respiration à ceux qui la peuplent, le souffle à ceux qui y marchent :
6 Moi, l’Éternel, je t’ai appelé en toute justice et je te tiendrai fermement par la main. Je te garderai et je t’établirai pour que tu sois l’alliance du peuple, la lumière des nations,
7 pour que tu ouvres les yeux des aveugles, pour que tu fasses sortir le détenu de prison et de leur cachot les habitants des ténèbres.
8 Je suis l’Éternel, voilà quel est mon nom, et je ne donnerai pas ma gloire à un autre ni la louange qui m’est due aux sculptures sacrées.
9 Les premiers événements se sont produits et je vous en révèle de nouveaux ; avant qu’ils ne soient en germe, je vous les annonce.

Questions pour réflexion :

  • Le premier verset du chapitre 42 d’Esaïe nous présente deux caractéristiques du « serviteur de Dieu » (le messie), notamment, le fait que l’Esprit de Dieu est sur lui et qu’il « révélera le droit aux nations ». Réfléchissez à chacune de ces caractéristiques, y voyez-vous une réalisation de ce que Jésus fait dans le monde ?
  • Relisez l’ensemble de ce texte Esaïe 42 V1-9. Quelles autres caractéristiques du messie nous y sont présentées ?

Mercredi 12 Décembre ———————

Esaïe 53 V1-12 :

1 Qui a cru à notre prédication ? À qui le bras de l’Éternel a-t-il été révélé ?
2 Il a grandi devant lui comme une jeune plante, comme un rejeton qui sort d’une terre toute sèche. Il n’avait ni beauté ni splendeur propre à attirer nos regards, et son aspect n’avait rien pour nous plaire.
3 Méprisé et délaissé par les hommes, homme de douleur, habitué à la souffrance, il était pareil à celui face auquel on détourne la tête : nous l’avons méprisé, nous n’avons fait aucun cas de lui.
4 Pourtant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé. Et nous, nous l’avons considéré comme puni, frappé par Dieu et humilié.
5 Mais lui, il était blessé à cause de nos transgressions, brisé à cause de nos fautes : la punition qui nous donne la paix est tombée sur lui, et c’est par ses blessures que nous sommes guéris.
6 Nous étions tous comme des brebis égarées : chacun suivait sa propre voie, et l’Éternel a fait retomber sur lui nos fautes à tous.
7 Il a été maltraité, il s’est humilié et n’a pas ouvert la bouche. Pareil à un agneau qu’on mène à l’abattoir, à une brebis muette devant ceux qui la tondent, il n’a pas ouvert la bouche.
8 Il a été enlevé sous la contrainte et sous le jugement, et dans sa génération qui s’est inquiété de son sort ? Qui s’est soucié de ce qu’il était exclu de la terre des vivants, frappé à cause de la révolte de mon peuple ?
9 On a mis son tombeau parmi les méchants, sa tombe avec le riche, alors qu’il n’avait pas commis de violence et qu’il n’y avait pas eu de tromperie dans sa bouche.
10 L’Éternel a voulu le briser par la souffrance. Si tu fais de sa vie un sacrifice de culpabilité, il verra une descendance et vivra longtemps, et la volonté de l’Éternel sera accomplie par son intermédiaire.
11 Après tant de trouble, il verra la lumière et sera satisfait. Par sa connaissance, mon serviteur juste procurera la justice à beaucoup d’hommes ; c’est lui qui portera leurs fautes.
12 Voilà pourquoi je lui donnerai sa part au milieu de beaucoup et il partagera le butin avec les puissants : parce qu’il s’est dépouillé lui-même jusqu’à la mort et qu’il a été compté parmi les criminels, parce qu’il a porté le péché de beaucoup d’hommes et qu’il est intervenu en faveur des coupables.

Questions pour réflexion :

  • Méditez sur ce texte, mais surtout sur les versets 6 à 7 et 11 à 12. Que révèlent ces versets sur le caractère du messie ? Quelles différences pouvons-nous remarquer par rapport à son comportement et notre propre comportement ?
  • Qu’est-ce que ces versets révèlent sur nous-mêmes et nos besoins devant Dieu ?

Jeudi 13 Décembre ———————

Esaïe 59 V15-21 :

15 La vérité est devenue rare et celui qui s’écarte du mal est victime de pillages. L’Éternel voit avec indignation qu’il n’y a plus de droiture.
16 Il constate qu’il n’y a personne, il est consterné en voyant qu’il n’y a personne pour intercéder, alors son bras lui assure le salut et sa justice lui sert de soutien.
17 Il enfile la justice comme une cuirasse et met sur sa tête le casque du salut ; il prend la vengeance pour vêtement et s’enveloppe du zèle comme d’un manteau.
18 Il paiera à chacun le salaire qu’il mérite : la colère à ses adversaires, le salaire qu’ils méritent à ses ennemis ; il paiera aussi aux îles le salaire qu’elles méritent.
19 On craindra le nom de l’Éternel à l’ouest et sa gloire à l’est. Quand l’adversaire surgira, pareil à un fleuve, l’Esprit de l’Éternel le mettra en fuite.
20 Le libérateur viendra pour Sion, pour ceux de Jacob qui renoncent à leur révolte, déclare l’Éternel.
21 Quant à moi, telle sera mon alliance avec eux, dit l’Éternel : mon Esprit, qui repose sur toi, et mes paroles, celles que j’ai mises dans ta bouche, ne quitteront pas ta bouche, ni celle de tes enfants, ni celle de tes petits-enfants, dit l’Éternel, dès maintenant et pour toujours.

Questions pour réflexion :

  • Dans l’ensemble de ce passage (Esaïe 59 V15b-21), nous avons une image d’un sauveur guerrier. Comment cette image contraste-t-elle avec d’autres représentations du messie que nous voyons ailleurs (par exemple en Esaïe 53) ? En quoi ces images peuvent-elles être complémentaires ?
  • Contre quoi le sauveur montre-t-il sa colère ? Quelles leçons pouvons-nous en tirer ?

 

Vendredi 14 Décembre ———————

Esaïe 61 V1-3 :

1 L’Esprit du Seigneur, de l’Éternel, est sur moi parce que l’Éternel m’a consacré par onction pour annoncer de bonnes nouvelles aux pauvres ; il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux déportés la liberté et aux prisonniers la délivrance,
2 pour proclamer une année de grâce de l’Éternel et un jour de vengeance de notre Dieu, pour consoler tous ceux qui sont dans le deuil,

3 pour mettre, pour donner aux habitants de Sion en deuil une belle parure au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil, un costume de louange au lieu d’un esprit abattu. On les appellera alors « térébinthes de la justice », « plantation de l’Éternel destinée à manifester sa splendeur ».

Questions pour réflexion :

  • Lisez cette présentation du messie en Esaïe 61 V1-3 et méditez sur chacune des caractéristiques présentées ici. Puis, lisez Luc 4 V16-22. Comment pouvons nous voir ces caractéristiques messianiques représentées dans la vie de Jésus ? Quelles implications ont-elles pour nos vies aujourd’hui ?
  • Quel type de similarités et contrastes pouvons-nous détecter entre cette présentation du messie et celle d’Esaïe 11 V1-4 ?

 

Samedi 15 Décembre ———————

Esaïe 63 V1-6 :

1 Qui est celui-ci ? Il arrive d’Édom, de Botsra, en habits rouges. Qui est celui-ci ? Eclatant dans sa tenue, il s’avance avec toute sa force. « C’est moi qui parle avec justice, qui ai le pouvoir de sauver. »
2 Pourquoi tes habits sont-ils rouges, tes vêtements pareils à ceux de l’homme qui écrase le raisin dans une cuve ?

3 « J’ai été seul à travailler au pressoir, sans personne d’aucun peuple avec moi. Je les ai piétinés dans ma colère, je les ai écrasés dans ma fureur. Leur sang a jailli sur mes vêtements et j’ai sali tous mes habits.
4 En effet, un jour de vengeance était sur mon cœur et l’année de mes rachetés était arrivée.
5 J’ai regardé, mais il n’y avait personne pour m’aider. J’étais consterné, mais il n’y avait personne pour me soutenir. Alors mon bras m’a assuré le salut et ma fureur m’a servi de soutien.
6 J’ai piétiné des peuples dans ma colère, je les ai rendus ivres dans ma fureur et j’ai fait couler leur sang par terre. »

Questions pour réflexion :

  • Encore une fois, nous trouvons ici l’image d’un sauveur guerrier. Quels éléments cette image apporte-t-elle à notre compréhension du messie ?
  • Comment pouvons-nous comparer les descriptions du Sauveur trouvés en Esaïe 63 V1-6 et 59 V15b-21 ?

 

Dimanche 16 Décembre ———————

Jérémie 23 V1-8 :

1 « Malheur aux bergers qui détruisent et dispersent le troupeau dont je suis le berger ! déclare l’Éternel.
2 C’est pourquoi, voici ce que dit l’Éternel, le Dieu d’Israël, sur les bergers chargés de prendre soin de mon peuple : Puisque vous avez dispersé mes brebis, que vous les avez chassées et n’êtes pas intervenus en leur faveur, je vais intervenir contre vous à cause de la méchanceté de vos agissements, déclare l’Éternel.
3 Je rassemblerai moi-même le reste de mes brebis de tous les pays où je les ai chassées. Je les ramènerai dans leur domaine. Elles se reproduiront et deviendront nombreuses.
4 Je placerai à leur tête des bergers qui prendront soin d’elles. Elles ne connaîtront plus la peur, elles ne seront plus effrayées et plus aucune d’elles ne sera manquante, déclare l’Éternel.
5 « Voici que les jours viennent, déclare l’Éternel, où je donnerai à David un germe juste. Il régnera avec compétence, il exercera le droit et la justice dans le pays.
6 À son époque, Juda sera sauvé et Israël habitera en sécurité. Voici le nom dont on l’appellera : ‹ L’Éternel notre justice’.

7 « Voilà pourquoi les jours viennent, déclare l’Éternel, où l’on ne dira plus : ‹ L’Éternel est vivant, lui qui a fait sortir les Israélites d’Égypte ›,
8 mais où l’on dira : ‹ L’Éternel est vivant, lui qui a fait sortir et qui a ramené les descendants d’Israël du pays du nord et de tous les pays où il les avait chassés. › Ils habiteront alors sur leur territoire. »

Questions pour réflexion :

  • Quand le prophète parle du messie comme d’un « germe » qui est donné à David, quel lien pouvons-nous voir entre ce texte et la promesse messianique d’Esaïe 11 V1-4 ?
  • Quels sont les caractéristiques de ce roi promis ? Comment pouvons-nous les comparer avec les rois et hommes politiques des divers pays ?

 

Lundi 17 Décembre ———————

Matthieu 1 V18-25 :

18 Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, était fiancée à Joseph ; or, avant qu’ils aient habité ensemble, elle se trouva enceinte par l’action du Saint-Esprit.
19 Joseph, son fiancé, qui était un homme juste et qui ne voulait pas l’exposer au déshonneur, se proposa de rompre secrètement avec elle.
20 Comme il y pensait, un ange du Seigneur lui apparut dans un rêve et dit : « Joseph, descendant de David, n’aie pas peur de prendre Marie pour femme, car l’enfant qu’elle porte vient du Saint-Esprit.
21 Elle mettra au monde un fils et tu lui donneras le nom de Jésus car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
22 Tout cela arriva afin que s’accomplisse ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète :
23 La vierge sera enceinte, elle mettra au monde un fils et on l’appellera Emmanuel, ce qui signifie « Dieu avec nous ».
24 À son réveil, Joseph fit ce que l’ange du Seigneur lui avait ordonné et il prit sa femme chez lui,
25 mais il n’eut pas de relations conjugales avec elle jusqu’à ce qu’elle ait mis au monde un fils [premier-né] auquel il donna le nom de Jésus.

Questions pour réflexion :

  • Comment l’ange s’adresse-t-il à Joseph ? Prenant en compte les textes que nous avons déjà lus dans notre « Défi de l’Avent », quelle est l’importance de cette désignation ?
  • A quelle prophétie de l’Ancien Testament les versets 22 et 23 font-ils référence ?

 

Mardi 18 Décembre ———————

Matthieu 2 V1-6 :

1 Jésus naquit à Bethléhem en Judée, à l’époque du roi Hérode. Or, des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem
2 et dirent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? En effet, nous avons vu son étoile en Orient et nous sommes venus pour l’adorer. »
3 Quand le roi Hérode apprit cela, il fut troublé et tout Jérusalem avec lui.
4 Il rassembla tous les chefs des prêtres et spécialistes de la loi que comptait le peuple et leur demanda où le Messie devait naître.
5 Ils lui dirent : « À Bethléhem en Judée, car voici ce qui a été écrit par le prophète :
6 Et toi, Bethléhem, terre de Juda, tu n’es certes pas la plus petite parmi les principales villes de Juda, car de toi sortira un chef qui prendra soin d’Israël, mon peuple. »

Questions pour réflexion :

  • Comment les mages venus d’Orient appellent-ils Jésus ? Quel lien trouvons-nous entre ce titre et les prophéties que nous avons lues dans notre « Défi de l’Avent » ?
  • Dans les versets 5 et 6, nous trouvons une référence à la prophétie de Michée 5 V2. Quelle est la fonction du messie, selon ce dernier verset ? Quelles leçons pouvons-nous en tirer ?

 

Mercredi 19 Décembre ———————

Matthieu 4 V12-17 :

12 Lorsqu’il apprit que Jean avait été arrêté, Jésus se retira en Galilée.
13 Il quitta Nazareth et vint habiter à Capernaüm, ville située près du lac, dans le territoire de Zabulon et de Nephthali,
14 afin que s’accomplisse ce qu’avait annoncé le prophète Ésaïe :
15 Territoire de Zabulon et de Nephthali, route de la mer, région située de l’autre côté du Jourdain, Galilée à la population étrangère !
16 Le peuple assis dans les ténèbres a vu une grande lumière, et sur ceux qui se trouvaient dans le pays de l’ombre de la mort une lumière s’est levée.
17 Dès ce moment, Jésus commença à prêcher et à dire : « Changez d’attitude, car le royaume des cieux est proche. »

Questions pour réflexion :

  • Dans ce texte, nous voyons l’accomplissement de l’Oracle en Esaïe 8 V22 à 9 V6. Lisez ces deux textes et trouvez les liens entre eux.
  • Quel lien voyons-nous entre l’accomplissement de la prophétie ici dans les versets 12 à 16 et le message de Jésus au verset 17 ?

 

Jeudi 20 Décembre ———————

Matthieu 28 V16-20 :

16 Les onze disciples allèrent en Galilée, sur la montagne que Jésus leur avait désignée.
17 Quand ils le virent, ils se prosternèrent [devant lui], mais quelques-uns eurent des doutes.
18 Jésus s’approcha et leur dit : « Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre.
19 Allez [donc], faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit
20 et enseignez-leur à mettre en pratique tout ce que je vous ai prescrit. Et moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. 

Questions pour réflexion :

  • Quand Jésus dit que « Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre » et promet d’être avec ses disciples « jusqu’à la fin du monde« , quel lien voyons-nous avec les prophéties messianiques que nous avons lues dans le « Défi de l’avent » ?
  • Quel lien pouvons-nous voir entre les versets 19 et 20 et des prophéties comme Esaïe 42 V1 et Jérémie 23 V5 ?

 

Vendredi 21 Décembre ———————

Luc 1 V26-38 :

26 Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
27 chez une vierge fiancée à un homme de la famille de David, appelé Joseph. Le nom de la vierge était Marie.
28 L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, toi à qui une grâce a été faite, le Seigneur est avec toi. [Tu es bénie parmi les femmes.] »
29 Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation.
30 L’ange lui dit : « N’aie pas peur, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
31 Voici que tu seras enceinte. Tu mettras au monde un fils et tu lui donneras le nom de Jésus.
32 Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son ancêtre.
33 Il régnera sur la famille de Jacob éternellement, son règne n’aura pas de fin. »
34 Marie dit à l’ange : « Comment cela se fera-t-il, puisque je n’ai pas de relations avec un homme ? »
35 L’ange lui répondit : « Le Saint-Esprit viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra sera appelé Fils de Dieu.
36 Voici qu’Elisabeth, ta parente, est elle aussi devenue enceinte d’un fils dans sa vieillesse. Celle que l’on appelait ‹ la stérile › est dans son sixième mois.
37 En effet, rien n’est impossible à Dieu. »
38 Marie dit : « Je suis la servante du Seigneur. Que ta parole s’accomplisse pour moi ! » Et l’ange la quitta.

Questions pour réflexion :

  • Quelles leçons nous donne Marie par ses actions décrites dans ce texte ?
  • Quel lien pouvons-nous voir entre ce texte et la prophétie d’Esaïe 9 V1-6 ?

 

Samedi 22 Décembre ———————

Luc 1 V39-56 :

39 À la même époque, Marie s’empressa de se rendre dans une ville de la région montagneuse de Juda.
40 Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.
41 Dès qu’Elisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant remua brusquement en elle et elle fut remplie du Saint-Esprit.
42 Elle s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie parmi les femmes et l’enfant que tu portes est béni.
43 Comment m’est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne vers moi ?
44 En effet, dès que j’ai entendu ta salutation, l’enfant a tressailli de joie en moi.
45 Heureuse celle qui a cru, parce que ce qui lui a été dit de la part du Seigneur s’accomplira. »
46 Marie dit : « Mon âme célèbre la grandeur du Seigneur
47 et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur,
48 parce qu’il a porté le regard sur son humble servante. En effet, voici, désormais toutes les générations me diront heureuse,
49 parce que le Tout-Puissant a fait de grandes choses pour moi. Son nom est saint,
50 et sa bonté s’étend de génération en génération sur ceux qui le craignent.
51 Il a agi avec la force de son bras, il a dispersé ceux qui avaient dans le cœur des pensées orgueilleuses.
52 Il a renversé les puissants de leurs trônes et il a élevé les humbles.
53 Il a rassasié de biens les affamés et il a renvoyé les riches les mains vides.
54 Il a secouru Israël, son serviteur, et il s’est souvenu de sa bonté
55 – comme il l’avait dit à nos ancêtres – en faveur d’Abraham et de sa descendance pour toujours. »
56 Marie resta environ trois mois avec Élisabeth, puis elle retourna chez elle.

Questions pour réflexion :

  • Pourquoi l’enfant d’Elisabeth « a tressailli de joie » dans le ventre de sa mère ? Quel lien entre cette réaction et les prophéties messianiques ?
  • Pouvons-nous trouver des liens entre ce passage et les annonces d’un messie guerrier que nous avons trouvées en Esaïe 59 V15-21 et 63 V1-6 ?

 

Dimanche 23 Décembre ———————

Luc 1 V57-80 :

57 Le moment où Élisabeth devait accoucher arriva et elle mit au monde un fils.
58 Ses voisins et ses parents apprirent que le Seigneur avait fait preuve d’une grande bonté envers elle, et ils se réjouirent avec elle.
59 Le huitième jour, ils vinrent pour circoncire l’enfant. Ils voulaient l’appeler Zacharie, d’après le nom de son père,
60 mais sa mère prit la parole et dit : « Non, il sera appelé Jean. »
61 Ils lui dirent : « Il n’y a dans ta parenté personne qui porte ce nom »
62 et ils firent des signes à son père pour savoir comment il voulait qu’on l’appelle.
63 Zacharie demanda une tablette et il écrivit : « Son nom est Jean. » Tous furent dans l’étonnement.
64 Immédiatement sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia, et il parlait et bénissait Dieu.
65 La crainte s’empara de tous les habitants des environs, et dans toute la région montagneuse de Judée on s’entretenait de tous ces événements.
66 Tous ceux qui les apprirent les gardèrent dans leur cœur, et ils disaient : « Que sera donc cet enfant ? » Et [en effet] la main du Seigneur était avec lui.
67 Son père Zacharie fut rempli du Saint-Esprit et prophétisa en ces termes :
68 « Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, parce qu’il a visité et racheté son peuple.
69 Il nous a donné un puissant Sauveur dans la famille de son serviteur David.
70 C’est ce qu’il avait annoncé par la bouche de ses saints prophètes des temps anciens :
71 un Sauveur qui nous délivre de nos ennemis et de la domination de tous ceux qui nous détestent !
72 Ainsi, il manifeste sa bonté envers nos ancêtres et se souvient de sa sainte alliance,
73 conformément au serment qu’il avait fait à Abraham, notre ancêtre :
74 il avait juré qu’après nous avoir délivrés de nos ennemis il nous accorderait de le servir sans crainte,
75 en marchant devant lui dans la sainteté et dans la justice tous les jours de notre vie.
76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut, car tu marcheras sous le regard du Seigneur pour préparer ses chemins
77 et pour donner à son peuple la connaissance du salut par le pardon de ses péchés,
78 à cause de la profonde bonté de notre Dieu. Grâce à elle, le soleil levant nous a visités d’en haut
79 pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l’ombre de la mort, pour diriger nos pas sur le chemin de la paix. »
80 L’enfant grandissait et se fortifiait en esprit. Il resta dans les déserts jusqu’au jour où il se présenta devant Israël.

Questions pour réflexion :

  • Grand défi : trouvez le maximum de liens possibles entre la prophétie de Zacharie lors de la naissance de son fils Jean, et les textes messianiques que nous avons lus dans notre « Défi de l’Avent ».

 

Lundi 24 Décembre ———————

Luc 2 V1-20 :

1 À cette époque-là parut un édit de l’empereur Auguste qui ordonnait le recensement de tout l’Empire.
2 Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie.
3 Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville d’origine.
4 Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée dans la ville de David, appelée Bethléhem, parce qu’il était de la famille et de la lignée de David.
5 Il y alla pour se faire inscrire avec sa femme Marie qui était enceinte.
6 Pendant qu’ils étaient là, le moment où Marie devait accoucher arriva,
7 et elle mit au monde son fils premier-né. Elle l’enveloppa de langes et le coucha dans une mangeoire parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans la salle des hôtes.
8 Il y avait dans la même région des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour y garder leur troupeau.
9 Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Ils furent saisis d’une grande frayeur.
10 Mais l’ange leur dit : « N’ayez pas peur, car je vous annonce une bonne nouvelle qui sera une source de grande joie pour tout le peuple :
11 aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur qui est le Messie, le Seigneur.
12 Voici à quel signe vous le reconnaîtrez : vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une mangeoire. »
13 Et tout à coup une foule d’anges de l’armée céleste se joignit à l’ange. Ils adressaient des louanges à Dieu et disaient :
14 « Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, paix sur la terre et bienveillance parmi les hommes ! »
15 Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent les uns aux autres : « Allons jusqu’à Bethléhem pour voir ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître. »
16 Ils se dépêchèrent d’y aller et ils trouvèrent Marie et Joseph, ainsi que le nouveau-né couché dans la mangeoire.
17 Après l’avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été dit au sujet de ce petit enfant.
18 Tous ceux qui entendirent les bergers furent étonnés de ce qu’ils leur disaient.
19 Marie gardait le souvenir de tout cela et le méditait dans son cœur.
20 Puis les bergers repartirent en célébrant la gloire de Dieu et en lui adressant des louanges à cause de tout ce qu’ils avaient entendu et vu et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé.

Questions pour réflexion :

  • Ce texte nous parle de deux rois : l’Empereur Auguste et l’enfant Jésus. Quelles informations le texte nous donne-t-il sur chacun de ces rois ? Quelles sont les différences les plus importantes ?
  • Quelles leçons pouvons-nous tirer des réponses des bergers et de Marie par rapport aux évènements de cette nuit-là ?