31 jours pour se reposer avec Dieu – Août 2018

 

Introduction aux 31 jours pour se reposer avec Dieu

« Durant ces 31 jours du mois d’août, je vous invite chaque matin et chaque soir à la prière et à la méditation de la parole de Dieu.

Vous retrouverez ainsi chaque matin et chaque soir une proposition de prière et une méditation biblique.

Cette année le matin nous suivrons un parcours de 31 passages bibliques autour du thème de la persécution, nous invitant aussi à prier pour tous les chrétiens qui passent par l’opposition et l’épreuve à cause de leur foi. Le soir, c’est avec un psaume que je vous inviterai à la méditation de la parole de Dieu. Nous suivrons ainsi un parcours de 31 psaumes, ceux proposés chaque jour, par « le guide » de la Ligue pour la lecture de la Bible.(cf : leguideenligne.com)

En communion de prière avec vous tous »

Pasteur Marc Toureille

 « Méditer la Parole de Dieu avec l’Eglise Persécutée »

Quelqu’un a dit que si l’on supprimait les souffrances des pages du Nouveau Testament, il ne resterait qu’un livre bien mince. Le Nouveau Testament en effet raconte l’histoire d’un acte d’amour suprême : Le Fils unique de Dieu a été envoyé pour payer le prix incommensurable de nos péchés. Mais on trouve également, dans le Nouveau Testament, l’histoire d’un autre grand acte d’amour : Dieu a accordé à ses enfants, vous et moi, la force de souffrir et de mourir pour le nom de son Fils.

De nos jours, on préfère, en occident, une théologie, en quelque sorte, de la prospérité, à une théologie de la persécution. On préfère une foi sans risque et un salut qui se contente de nous mettre debout et de nous lancer tranquillement sur le chemin de la vie. Pourtant, la Bible brosse un tableau radicalement différent de la vie chrétienne.

Tandis que beaucoup de chrétiens occidentaux parlent avec joie des héros de la foi cités par Hébreux 11.1-35, l’Église dans bien d’autres régions du monde est durement éprouvée et expérimente les versets 35 à 38 :

«D’autres furent torturés et n’acceptèrent pas de délivrance, afin d’obtenir une résurrection meilleure. D’autres éprouvèrent les moqueries et le fouet, bien plus, les chaînes et la prison. Ils furent lapidés, mis à l’épreuve, sciés, ils furent tués par l’épée, ils allèrent çà et là, vêtue de peau de brebis et de peau de chèvre, dénués de tout, opprimés, maltraités, eux dont le monde n’était pas digne ! Errants dans les déserts, les montagnes, les cavernes, les antres de la terre. »

La persécution est inévitable. Elle fait autant partie de la vie chrétienne « normale », que la prière, l’adoration et la communion.  Dans le Nouveau Testament nous découvrons à de nombreuses reprises cette réalité. Voici quelques passages qui nous le rappellent :

Dans Mathieu au chapitre 5, Jésus après avoir parlé des bénédictions promises aux croyants versets 3 à 9, promet des persécutions aussi, versets 10 à 12« Heureux ceux qui sont persécutés à cause de la justice car le royaume des cieux est à eux !… Heureux serez-vous, lorsqu’on vous persécutera et qu’on répondra faussement sur vous toutes sortes de mal, à cause de moi. Réjouissez-vous  et soyez dans l’allégresse parce que votre récompense sera grande dans les cieux, car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. »

Avons-nous envie de dire amen ? Nous aimerions souvent accepter les bénédictions qu’apportent la présence de Christ en nous, mais il nous est difficile d’accepter aussi les persécutions possible. La bénédiction ne vient qu’après la persécution, comme Jésus lui-même le dit dans Marc 10. 29–30«En vérité je vous le dis, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et de l’Évangile, maison, frères, sœurs, mère, père, enfants ou terres et qui ne reçoive au centuple, présentement dans ce temps-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants et des terres, avec des persécutions et, dans le siècle à venir, la vie éternelle.»

Paul dira à son tour aux Corinthiens : « Nous sommes pressés de toute manière, mais non écrasés; désemparés mais non désespérés ; persécutés mais non abandonnés ; abattus mais non perdus ; nous portons toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus se manifeste dans notre corps » 2 Cor 4.8-11

Il dira encore à Timothée, son fils spirituel : « Pour toi, tu as suivi de près mon enseignement, ma conduite, mes résolutions, ma foi, ma patience, mon amour, ma persévérance, mes persécutions, mes souffrances. À quelles souffrances n’ai-je pas été exposé à Antioche, à Iconium, à Lystre ? Quelles persécutions n’ai je pas supportées ? Et le Seigneur m’a délivré de toutes. Tous ceux d’ailleurs qui veulent vivre pieusement en Christ Jésus seront persécutés. » 2 Tim 3.10-12

L’Évangile à plusieurs reprises ne cesse de parler de la persécution :

« Quand on vous persécutera… » Mathieu 10. 23

«… Dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute. » Mathieu 13. 21.

« Alors, on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir, et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom. » Matt 24.9

Et Jésus dans l’Apocalypse s’adresse à l’église au chapitre 2.10, lui disant: « Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici que le diable va jeter quelques-uns un d’entre vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie. »

Tout le monde reconnaît que Jésus lui-même a été persécuté, au-delà de tout ce qu’on peut imaginer ou comprendre. Et il dit clairement en Jean 15.20«Souvenez-vous de la parole que je vous ai dit : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi… »

Il est inévitable qu’un chrétien soit persécuté un moment ou un autre de sa vie, que ce soit par les coups, l’emprisonnement et le martyre qu’il subira à cause de sa foi ou, plus souvent, en Occident, par les tentations dont il sera l’objet. Et la parole de Dieu nous dit encore: «Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine ; Dieu est fidèle et ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation, il donnera aussi le moyen d’en sortir, pour que vous puissiez la supporter » 1 Cor 10.13

Tout au long des 31 jours de méditations bibliques proposées au mois d’août; le matin, nous considérerons la persécution d’un point de vue de Dieu, dans sa Parole. Nous rencontrerons des exemples de foi et de courage de personnages bibliques, mais aussi de par le monde, chez des chrétiens d’aujourd’hui, dont beaucoup ont payé au prix fort leur relation avec Jésus.

Vous pourrez ainsi approfondir vos connaissances bibliques et enrichir votre vie de prière et de méditation personnelle. Chacun de ces 31 jours d’août sera introduit, après une prière, d’un texte biblique abordant le thème de la persécution, suivi d’un court commentaire. Pour ceux qui veulent aller plus loin, je vous proposerai des passages de la Bible permettant de réfléchir un peu plus à la question du jour. Puis des sujets de réflexion permettront d’explorer des pistes en vue d’en tirer une application personnelle.

Je souhaite que chacun à travers ces temps de méditations, devienne plus courageux pour l’amour du Christ, ne craignant en aucune façon la souffrance qui en résulterait. Comme l’a dit Pierre, je prie que « vous ne soyez pas surpris de la fournaise qui sévit parmi vous pour vous éprouver comme s’il vous arrivait quelque chose d’étrange. Au contraire, réjouissez-vous de participer aux souffrances du Christ, afin de vous réjouir aussi avec allégresse, lors de la révélation de sa gloire. Si vous êtes outragés pour le nom du Christ, vous êtes heureux, car L’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu repose sur vous. Que nul de vous ne souffre comme meurtrier, comme voleur, comme malfaiteur ou comme se mêlant des affaires d’autrui ; mais si c’est comme chrétien, qu’il n’en rougissent pas ; qu’il glorifie plutôt Dieu à cause de ce nom » 1 Pierre 4. 12–16.

Enfin, j’espère que vous ajouterez les noms d’hommes, de femmes et d’enfants persécutés à votre liste de prière, à travers la découverte de 31 pays les plus persécutés de la planète en 2018 (carte ci-après), pour qu’ils soient dans votre cœur et sur vos lèvres, pas seulement le temps d’un mois, mais tout au long de l’année.

Voici en PDF, l’index mondial de persécution 2018 :

index-mondial-de-persécution-2018

Vidéo présentant les 5 pays où la persécution est la plus sévère :

 Prier pour l’Église persécutée

En 1997, Frère André, de Portes Ouvertes, a été le premier lauréat du Prix de la liberté religieuse décerné par l’Alliance évangélique mondiale, en reconnaissance de toute une vie consacrée au service des chrétiens persécutés. Au moment de recevoir son prix, Frère André a déclaré : « C’est seulement en mobilisant l’Eglise afin qu’elle prie pour ceux qui sont persécutés pour leur foi en Christ que nous assisterons à un changement significatif dans l’intérêt porté à leur détresse. »

Est-ce aussi ce que vous croyez ? Êtes-vous convaincu que, grâce à vos prières ferventes, notre Père fera en sorte qu’une procédure judiciaire complexe intentée contre l’Église dans tel pays trouve une issue satisfaisante, ou empêchera qu’un pasteur soit passé à tabac dans un autre pays ? Partout dans le monde, des chrétiens consacrent de leur temps de prière pour les chrétiens persécutés.

Je vous propose de marquer ce mois d’août, vous aussi, une pause afin d’adresser cette prière et bien d’autres en faveur de ceux qui sont menacés et qui ont besoin de l’intervention divine en raison de leur foi en Christ.

Seigneur , nous venons à toi dans le nom de ton précieux Fils Jésus-Christ, grâce à l’œuvre duquel nous avons le courage de nous présenter devant le trône de la grâce.

Nous prions aujourd’hui pour nos frères et sœurs qui, comme Paul et Silas en Actes 16.25, souffrent entre les mains de leurs persécuteurs. Seigneur, nous lisons en Actes que tu as accordé à ceux qui souffraient une foi et une joie incroyables, ce qui les a aidés à voir au-delà de leur souffrance et à se mettre tout d’un coup à chanter et prier avec enthousiasme. Seigneur, nous te demandons nous aussi de permettre que ceux qui souffrent aujourd’hui ne perdent pas leur foi, mais qu’au contraire ils trouvent le réconfort dans la prière. Veuille les rencontrer au milieu de leur souffrance, de leur pauvreté et de leur épreuve.

Le texte d’Actes relate que les autres prisonniers ont écouté les chants de Paul et Silas et que cela les a interpellés. Nous prions également pour ceux qui sont témoins du courage des chrétiens innocents afin que cela les amène à rechercher leur Créateur. Mais, Seigneur, nous lisons en Actes 16 que tu es intervenu puissamment en ébranlant les fondations de la prison et en ouvrant triomphalement les portes. Nous te demandons donc aussi que, dans ta grâce, tu permettes à nos frères et sœurs qui souffrent d’être acquittés, secourus et soulagés.

Seigneur, nous n’appelons pas à la vengeance contre leurs persécuteurs, qui ne savent pas ce qu’ils font, mais nous te demandons plutôt qu’ils deviennent comme le geôlier d’Actes 16, qui a été transformé et qui a supplié : «Que dois-je faire pour être sauvé ? ». Puissent nos frères et sœurs trouver les mots justes afin de montrer clairement le chemin qui mène à toi, comme tu l’as promis (Luc 12.11). Que le salut soit accordé aussi aux persécuteurs et que les ennemis deviennent des amis.

Nous prions que ces ambassadeurs de notre foi constatent que ta grâce leur suffit et qu’il en soit de même pour leurs familles (2 Corinthiens 12.9). Veuille répondre aux besoins de ceux dont le soutien de famille est handicapé ou en prison, qui sont séparés de leurs parents ou de leurs enfants, ou qui sont victimes de calomnies répandues au sein de leurs communautés. Seigneur bien-aimé, nous te supplions qu’en cette période de guerre et de violence tu leur accordes leur pain quotidien, un toit, la paix et la sérénité. Veuille protéger les enfants de l’amertume et de tous dégâts psychologiques.

Notre Père, nous prions également pour notre propre maturité. Enseigne-nous ce que veut dire devenir vainqueurs par le sang de l’Agneau et par la parole de notre témoignage, comme l’ont déjà vécu d’autres croyants confrontés à la persécution. Aide-nous à apprendre que les souffrances du temps présent ne sont rien comparées à la gloire qui doit nous être révélée dans notre demeure céleste (Romains 8.18).

Au nom de Jésus-Christ, notre Sauveur,

Amen !

—————————————————————

 1 Août ; 16 Août
 2 Août ; 17 Août
 3 Août ; 18 Août
 4 Août ; 19 Août
 5 Août ; 20 Août
 6 Août ; 21 Août
 7 Août ; 22 Août
 8 Août ; 23 Août
 9 Août ; 24 Août
 10 Août ; 25 Août
 11 Août ; 26 Août
 12 Août ; 27 Août
 13 Août ; 28 Août
 14 Août ; 29 Août
 15 Août ; 30 Août
 31 Août

—————————————————————
Mercredi 1 août :

Prier et méditer le matin

Prière du matin :

O Dieu, notre Père,
Aide-moi quoi qu’il arrive en ce jour, à m’en remettre à toi.
Si  j’ai à prendre des décisions, aide-moi à te consulter et accorde-moi l’humilité et l’obéissance d’accepter ce que tu m’envoies.
Si  j’ai des problèmes à résoudre, apprends-moi à demander ta lumière pour que je puisse me frayer un chemin clair et précis à travers eux.
Si  je dois aborder des choses ardues et difficiles, aide-moi à implorer ta puissance afin que je puisse accomplir ce que je ne pourrai pas faire par moi-même.
Si  je dois affronter des tentations , Aide-moi à rechercher ta grâce, me souvenant que parce qu’il a été tenté, Jésus est capable de venir en aide à ceux qui le sont.
Aide-moi, tout au long de cette journée à décider de toutes choses selon ta volonté et à tout soumettre à l’épreuve de ta présence pour que je puisse arriver en fin de journée sans aucune faute ni regret.
Et que tout au long de ce jour je ne cesse de te révéler.
Par Jésus Christ, notre Seigneur. Amen

Méditer la Parole avec l’Eglise persécutée

« 1 Jésus naquit à Bethléhem en Judée, à l’époque du roi Hérode. Or, des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem 2 et dirent: «Où est le roi des Juifs qui vient de naître? En effet, nous avons vu son étoile en Orient et nous sommes venus pour l’adorer.»

3 Quand le roi Hérode apprit cela, il fut troublé et tout Jérusalem avec lui. 4 Il rassembla tous les chefs des prêtres et spécialistes de la loi que comptait le peuple et leur demanda où le Messie devait naître. 5 Ils lui dirent: «A Bethléhem en Judée, car voici ce qui a été écrit par le prophète: 6 Et toi, Bethléhem, terre de Juda, tu n’es certes pas la plus petite parmi les principales villes de Juda, car de toi sortira un chef qui prendra soin d’Israël, mon peuple.»

7 Alors Hérode fit appeler en secret les mages; il s’informa soigneusement auprès d’eux du moment où l’étoile était apparue, 8 puis il les envoya à Bethléhem en disant: «Allez prendre des informations exactes sur le petit enfant. Quand vous l’aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j’aille moi aussi l’adorer.»

9 Après avoir entendu le roi, ils partirent. L’étoile qu’ils avaient vue en Orient allait devant eux jusqu’au moment où, arrivée au-dessus de l’endroit où était le petit enfant, elle s’arrêta. 10 Quand ils aperçurent l’étoile, ils furent remplis d’une très grande joie. 11 Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent. Ensuite, ils ouvrirent leurs trésors et lui offrirent en cadeau de l’or, de l’encens et de la myrrhe. 12 Puis, avertis dans un rêve de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin. » Matthieu 2 v1-12

« Quand le roi Hérode apprit cela, il fut troublé et tout Jérusalem avec lui. » 

Bien avant son existence, l’Église était déjà persécutée. Elle a débuté lorsque Satan a rempli le cœur d’Hérode de peur, de cupidité et de rage, il s’est servi de lui comme d’une épée pour tuer l’enfant Jésus. S’il pouvait détruire ce messie dès qu’il apparaîtrait, se disait Satan, il n’y aurait ni Église, ni croix, ni rédemption. Et il gagnerait sa guerre contre Dieu.

Mais Jésus n’était pas seul sur cette terre. Son Père était avec lui, et prenait soin de lui et le protégeait. Et il a envoyé un ange pour avertir Joseph et Marie de s’enfuir. Par la suite, Satan a essayé de nombreuses fois de détourner Jésus la Croix.

Il l’a tenté personnellement. Il a certainement favorisé les émeutes des juifs, l’arrogance des chefs religieux et, en dernier ressort, le sentiment de rejet qu’a pu éprouver Jésus, à La Croix, quand il a dit : « Eli, Eli, lama sabachtani? » (Matthieu 27 v 46).

Cependant, aucune persécution ne pouvait séparer Jésus de l’amour de son Père . Il accomplira donc sa mission. Et depuis, Satan retourne sa haine contre l’Eglise, corps du Christ physiquement présent sur la terre.

Pour aller plus loin :

Le diable a cherché à éliminer le fils de Dieu pendant sa jeunesse il a appliqué la même stratégie de nombreuses fois dans l’ancien testament.

  • Dans Genèse 37, nous découvrons comment Satan a utilisé la jalousie des frères de Joseph pour tenter de le supprimer et empêcher que la nation d’Israël s’établissent en Égypte.
  • Dans Exode 1 et 2, nous découvrons comment Satan a utilisé le pharaon d’Egypte en vue de détruire la jeune nation d’Israël ainsi que son conducteur, Moise.
  • Dans 1 Samuel 17 et 18, Satan utilise un ours, un lion, un combattant philistins géant et même roi d’Israël pour essayer de tuer un jeune homme, David, et ainsi effacer la généalogie prévu par Dieu.
  • Dans le livre d’Esther, Satan utilise le méchant Haman pour tenter de détruire le reste d’Israël
  • Lisez enfin Daniel 3 pour voir comment Satan a utilisé le roi Nebuchanedsar Pour mettre à mort les trois jeunes hébreux ami de Daniel. Puis si vous lisez Daniel six vous verrez comment les attrape et les administrateurs jaloux, serviteurs du roi Darius, on persécuté le jeune Daniel.

Sujets de réflexion :

Chaque chrétien est appelé à porter du fruit, à pratiquer les œuvres bonnes prévues par Dieu (Éphésiens 2 v10, Colossiens 1 v10).

Comment Satan a-t-il déjà employé la persécution pour vous décourager d’accomplir cette mission ? Par des incessantes tentations ? De graves accidents ? Des choix personnels qui vous ont conduit à vous éloigner de Dieu ? De sérieuses opposition à votre encontre de la part de votre famille, de votre entourage, de camarades de classe, de collègues de travail, de l’administration ?

Prier pour les chrétiens persécutés de Corée

Pour connaître le contexte de la Corée du Nord, cliquez sur le PDF ci-dessous :

PDF contexte Corée du Nord

Vidéo présentant le contexte coréen :

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir- Psaume 144

 « 1 De David. Béni soit l’Eternel, mon rocher, Qui exerce mes mains au combat, Mes doigts à la bataille, 2 Mon bienfaiteur et ma forteresse, Ma haute retraite et mon libérateur, Mon bouclier, celui qui est mon refuge, Qui m’assujettit mon peuple ! 3 Eternel, qu’est-ce que l’homme, pour que tu le connaisses ? Le fils de l’homme, pour que tu prennes garde à lui? 

4 L’homme est semblable à un souffle, Ses jours sont comme l’ombre qui passe. 5 Éternel, abaisse tes cieux, et descends ! Touche les montagnes, et qu’elles soient fumantes ! 6 Fais briller les éclairs, et disperse mes ennemis! Lance tes flèches, et mets-les en déroute ! 7 Étends tes mains d’en haut; Délivre-moi et sauve-moi des grandes eaux, De la main des fils de l’étranger, 8 Dont la bouche profère la fausseté, Et dont la droite est une droite mensongère. 9 O Dieu ! je te chanterai un cantique nouveau, Je te célébrerai sur le luth à dix cordes.10 Toi, qui donnes le salut aux rois, Qui sauvas du glaive meurtrier David, ton serviteur,11 Délivre-moi et sauve-moi de la main des fils de l’étranger, Dont la bouche profère la fausseté, Et dont la droite est une droite mensongère !… 

12 Nos fils sont comme des plantes Qui croissent dans leur jeunesse; Nos filles comme les colonnes sculptées Qui font l’ornement des palais. 13 Nos greniers sont pleins, Regorgeant de toute espèce de provisions; Nos troupeaux se multiplient par milliers, par dix milliers, Dans nos campagnes; 14 Nos génisses sont fécondes; Point de désastre, point de captivité, Point de cris dans nos rues ! 15 Heureux le peuple pour qui il en est ainsi ! Heureux le peuple dont l’Éternel est le Dieu !  »

 « Délivre-moi!  » v. 7 et v.11 : Si j’ai l’impression de perdre pied et d’être submergé, il me reste encore la possibilité de crier au secours et d’en appeler à Dieu pour qu’il vienne me saisir la main et m’éviter la noyade. Jésus lui-même  nous a appris à prier au Notre Père: « Délivre-nous du mal ». Notre Seigneur est un Père qui entend la prière de ses enfants.

Un Dieu qui délivre : L’auteur de ce psaume emploie différents termes pour parler de Dieu  (bouclier, libérateur…). Il utilise le possessif  « mon », en effet, la foi étant une relation intime avec Dieu, elle ne s’exprime pas seulement dans des généralités collectives, mais aussi au travers d’affirmations personnelles.

« Enseigne mes mains pour le combat…» v1 demande ici David. «Enseigne-moi à faire ce qui te plaît» était la prière du Psaume 143 verset 10. «Le combat chrétien comporte aussi des régles (2 Timothée 2:5, 2Timothée 2.1-7) et chaque croyant qui veut plaire à «Celui qui l’a enrôlé» doit accomplir en quelque sorte « ses classes militaires ». Pourtant ce n’est pas sur l’expérience acquise, ni sur son courage qu’il compte pour être victorieux. L’Éternel Lui-même, déclare-t-il, est

«mon lieu fort, ma haute retraite… mon bouclier et celui en qui je me réfugie» (verset 2).

Délivre-moi (v.3-11) : David est à la fois homme de guerre et homme de foi; son génie militaire passe par Dieu: Il compte sur l’intervention du Seigneur et sur la sagesse d’En-Haut pour gagner les batailles. Dans nos vies, nous avons nous aussi des combats à mener: contre nous-mêmes, et contre l’Adversaire, le Tentateur. Ne nous engageons pas dans ces combats sans avoir les bonnes armes, celles qu’avait David et que le Seigneur nous promet (Ephésiens 6 v.10-17)

Bénédictions (v.12-15) : Les bénédictions matérielles ne sont pas toujours liées à la fidélité du croyant. Le livre de Job nous le rappelle, la logique de la rétribution est loin d’être automatique ici-bas! Dieu ne nous a pas promis un chemin facile, « le ciel sur la terre », mais il a promis de nous accompagner sur notre chemin terrestre avec Lui. N’oublions jamais qu’à la différence d’Israël, peuple terrestre, les bénédictions actuelles du chrétien sont spirituelles, «dans les lieux célestes en Christ» (Éphésiens 1:3 ). Elles sont par conséquent, comme Christ, hors de l’atteinte des épreuves d’ici-bas et il nous est possible d’en jouir au milieu des pires difficultés. Inversement, si tout nous paraît aller pour le mieux dans notre santé, dans nos affaires et dans notre vie de famille, n’en concluons pas que notre âme prospère elle aussi, ni que nous avons l’approbation du Seigneur. Il pourrait en être tout autrement…

Prière du soir:

O Dieu, notre Père,
Je te remercie pour cette journée qui s’achève maintenant.
Pour toute étincelle de beauté que j’ai vue,
Pour tout écho de ta vérité que j’ai entendu,
Pour toute bonté manifestée à mon égard,
Pour tout bien que j’ai pu faire aux autres,
Et pour toute tentation que, dans ta grâce, tu m’as permis de surmonter,
Soit remercié, o mon Dieu.

J’implore ton pardon pour :
Tout ce qui a entaché et sali cette journée,
Toute parole que je voudrais maintenant n’avoir jamais prononcée,
Tout acte que je voudrais maintenant n’avoir jamais accompli,
Qui me fait honte lors ce que j’y repense,
Pardonne-moi, o mon Dieu.

Seigneur, toi qui nous donnes le jour pour le travail et la nuit pour le repos,
A l’heure où je m’endors, accorde-moi une bonne nuit de sommeil
Et réveille-moi demain, frais et disponible,
Plus capable de te servir et de servir mon prochain.
Je te le demande par Jésus-Christ, notre Seigneur. Amen

Retour vers le haut

—————————————————————

Jeudi 2 août

Prier et méditer le matin

Prière du matin :

O Dieu, mon Père,
Je te confie cette journée qui commence avec toi.
Et pour chaque instant de cette journée,
Que je me rappelle que toi, o Dieu, tu me vois
Et que c’est en toi que j’ai la vie, le mouvement et l’être.
Accorde-moi de ne rien faire qui serait source d’humiliation pour moi,
De peine pour ceux qui m’aiment et de tristesse pour toi.
Merci pour cette journée que tu me donnes comme un cadeau,
Qu’elle soit toute à toi.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen

Méditer la Parole avec l’Eglise persécutée

« 17 En effet, Hérode lui-même avait fait arrêter Jean et l’avait fait enchaîner en prison à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe, qu’il avait épousée, 18 car Jean lui disait: «Il ne t’est pas permis d’avoir pour femme l’épouse de ton frère.» 19 Furieuse contre Jean, Hérodiade voulait le faire mourir, mais elle ne le pouvait pas, 20 car Hérode redoutait Jean, sachant que c’était un homme juste et saint, et il le protégeait. Après l’avoir entendu, il était souvent perplexe, et c’était avec plaisir qu’il l’écoutait. 

21 Cependant, un jour propice arriva lorsque Hérode, pour son anniversaire, donna un festin à ses grands, aux chefs militaires et aux personnalités de la Galilée. 22 La fille d’Hérodiade entra dans la salle, elle dansa et plut à Hérode et à ses invités. Le roi dit à la jeune fille: «Demande-moi ce que tu veux, et je te le donnerai.» 23 Il ajouta avec serment: «Ce que tu me demanderas, je te le donnerai, même si c’était la moitié de mon royaume.» 24 Elle sortit et dit à sa mère: «Que demanderai-je?» Sa mère répondit: «La tête de Jean-Baptiste.» 25 Elle s’empressa aussitôt de rentrer vers le roi et lui fit cette demande: «Je veux que tu me donnes à l’instant, sur un plat, la tête de Jean-Baptiste.» 

26 Le roi fut attristé, mais, à cause de ses serments et des invités, il ne voulut pas refuser. 27 Il envoya sur-le-champ un garde, avec ordre d’apporter la tête de Jean-Baptiste. Le garde alla décapiter Jean dans la prison 28 et apporta la tête sur un plat. Il la donna à la jeune fille et la jeune fille la donna à sa mère. 29 Quand les disciples de Jean apprirent cette nouvelle, ils vinrent prendre son corps et le mirent dans un tombeau. » Marc 6 v 17-29 

Jésus fut le premier de la nouvelle alliance (2 corinthiens 5.17) à être persécuté, mais il est loin d’être le dernier. Tous ceux qui sont unis à lui, tous ceux qui acceptent son enseignement et le suivent, devront s’attendre au même traitement.

La haine du diable à l’encontre du peuple de Dieu est si grande qu’il s’est attaqué à tous les siens, avant et après Jésus. Et Satan s’est servi d’une multitudes d’armes différentes.

Hérode était au pouvoir en Israël du temps de Jean Baptiste. Mais ce n’est pas lui qui a manié l’épée contre le prophète, c’est sa femme.

La mort de Jean fut un étonnant remake de la terrible persécution qui avait sévit des siècles auparavant avec la reine de Jézabel. Hérodiade possédait le même esprit de meurtre que Jézabel, et l’esprit d’Élie se trouvait également sur Jean Baptiste (Matthieu 17.11-13; 1Rois 19.1-2). Là où Jézabel avait échoué, et Hérodiade réussirait.

Une église qui n’est pas persécutée est parfois une église qui tolère le péché. Quand une église est consciente de son besoin de l’amour du Christ, elle avertit les pécheurs pour les éloigner du danger qui les guettent.

Pour aller plus loin :

  • Dans Genèse 4, la jalousie entraine Cain à  tuer son frère.
  • Dans 1 Rois 21, La cupidité pousse Achab à assassiner Naboth.
  • Dans 1 Samuel 11, David assassine Urie par convoitise envers sa femme.
  • Dans Actes 22.3-5, Paule raconte comment il a tué des chrétiens par zèle religieux.

Sujets de réflexion :

  1. Quand l’apôtre Paul est terrassé sur le chemin de Damas, Jésus lui dit : « je suis Jésus que tu persécutes » Actes 22.8. Comment Jésus peut-il encore être persécuté alors qu’il est physiquement au ciel avec notre Père?
  2. C’est par orgueil qu’Hérodiade ne voulait pas reconnaître son péché, probablement aussi par désir de pouvoir et de richesse et par la peur de les perdre. Elle éprouvait de la haine contre celui qui représentait une menace pour elle parce qu’il disait vrai. Quelles autres sentiments peuvent conduire quelqu’un à persécuter les chrétiens ? Avez-vous déjà subi la persécution pour avoir dit la vérité ?
 Prier pour les chrétiens persécutés d’Afghanistan

Pour connaître le contexte de l’Afghanistan, cliquez sur le PDF ci-dessous :

Afghanistan contexte et sujets de prières

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir- Psaume 145

« 1 Louange, de David. Je proclamerai ta grandeur, mon Dieu, mon roi, et je bénirai ton nom pour toujours et à perpétuité. 2 Chaque jour je te bénirai, et je célébrerai ton nom pour toujours et à perpétuité. 3 L’Éternel est grand et digne de recevoir toute louange, sa grandeur est insondable. 4 Que chaque génération célèbre tes œuvres et proclame ton extraordinaire façon d’agir! 5 Je dirai la splendeur glorieuse de ta majesté, je chanterai tes merveilles. 6 On parlera de ta puissance redoutable et je raconterai ta grandeur. 7 On proclamera le souvenir de ton immense bonté, on célébrera ta justice. 

8 L’Éternel fait grâce, il est rempli de compassion, il est lent à la colère et plein de bonté. 9 L’Éternel est bon envers tous, sa compassion s’étend à toutes ses œuvres. 10 Toutes tes œuvres te loueront, Éternel, et tes fidèles te béniront; 11 ils diront la gloire de ton règne, ils proclameront ta puissance,12 pour faire connaître aux hommes ta puissance et la splendeur glorieuse de ton règne. 13 Ton règne est un règne éternel, et ta domination subsiste dans toutes les générations. 14 L’Éternel soutient tous ceux qui tombent, il redresse tous ceux qui sont courbés. 15 Tous regardent avec espoir vers toi, et tu leur donnes la nourriture au moment voulu. 16 Tu ouvres ta main et tu combles de biens tout ce qui vit. 

17 L’Éternel est juste dans toutes ses voies et bon dans toutes ses œuvres. 18 L’Éternel est près de tous ceux qui font appel à lui, de tous ceux qui font appel à lui avec sincérité. 19 Il accomplit les désirs de ceux qui le craignent, il entend leur cri et les sauve. 20L’Eternel garde tous ceux qui l’aiment, mais il détruira tous les méchants. 21 Que ma bouche dise la louange de l’Éternel et que toute créature bénisse son saint nom, pour toujours et à perpétuité! »

« L’Éternel est grand et digne de recevoir toute louange, sa grandeur est insondable »

Impossible de tout comprendre et de tout expliquer de la grandeur de Dieu!

Mais le dépassement de notre intelligence n’est-t-il pas déjà un sujet de louanges !

Quand c’est le cœur qui parle

Louange. C’est à la fois le titre du psaume lui-même et celui du recueil des six derniers psaumes, uniquement tournés vers la louange.

C’est l’un des neufs psaumes alphabétiques. En crescendo toujours plus triomphal, le psautier va se clore sur un concert de vibrant « alléluia » ! Louer l’Éternel !

David nous donne une leçon de régularité, chaque jour, et de persévérance, toujours et à perpétuité, dans L’adoration, donc pas réservé uniquement dimanche ou au jour propice !

Exploits

C’est par ce mot que David qualifie les actes de Dieu en faveur des hommes, mais cela n’a rien à voir avec le « Guinness des records » où la personne est mise en vedette. C’est principalement par son amour et ses bénédictions que Dieu se révèle. Son action n’est pas seulement ponctuelle dans l’histoire de l’humanité, mais elle s’éteindra toutes les générations. Dieu ne passe pas non plus par une seule personne mais parents ne peut plus, par son église, par ses enfants.

«Je dirai!» v5 Le  cœur du psalmiste, on le voit, est plein de louange; et il en parle . Et les hommes «diront la force de tes actes terribles, et moi je déclarerai tes grands faits. Ils feront jaillir la mémoire de ta grande bonté, et ils chanteront hautement ta justice».

Grâce et compassion

Dieu ne se contente pas d’infléchir le cours de l’histoire, mais il touche des individus : « il est bon envers tous » v9. C’est l’annonce du pardon et de la patience de Dieu envers les pécheurs . Dans ce poème qui fait penser à une fugue de musicale sur trois aspects précis de la nature divine, tout reste lié et les trois grands thèmes s’entremêlent: sa grandeur implique la miséricorde, et sa bonté est inséparable de sa justice.

Si le psalmiste peut ainsi décrire et chanter la grandeur de Dieu et de son pardon, c’est à cause de son intervention merveilleuse dans la détresse des hommes. Souvent les peines et les difficultés nous éloignent de Dieu ; nous le croyons lointain, indifférent. Non ! Chante David : il soutient, redresse, donne, ouvre, rassasie… (continuez la liste). Un tel bilan ne nous pousse-t-il pas à la louange ?

Sept bonnes raisons au moins de louer le Seigneur

  • Pour l’œuvre de sa création, pour la grandeur et la beauté de son amour déployer dans le monde (v4-5;16).
  • Pour la délivrance, le pardon, le soutien, accordés à son peuple (v7,8,14). Notons ici que cette prière associe celui qui prit à la communauté. Nous louerons Dieu avec les frère et sœurs et pour eux ( v 4,7,10,21).
  • pour son action dans ma vie (v18,20). Demandons Seigneur de nous ouvrir les yeux sur ses merveilles accomplies pour nous, sur la manière dont il s’occupe de ses créatures : gratuitement et généreusement (v15-16).
  • pour sa justice (v17).
  • Pour sa présence auprès de ceux qui le prient d’un cœur sincère (v18).
  • pour ces réponses aux cris de ce qui le craignent (v19).
  • Pour sa protection à l’égard de ceux qui l’aiment (v20).

Remarque : Les juifs prient ce psaume chaque matin. Le talmud dit à son sujet : « celui qui le récite trois fois par jour de tout son cœur, celui-là appartient au monde qui vient. »

Dire ce psaume avec Christ :

Nous pouvons entendre derrière ces mots Christ en esprit dire ce psaume, entonnant les louanges de Dieu au milieu d’Israël et réveillant ces louanges parmi les hommes.  Ainsi ce psaume présente un grand intérêt, car nous y voyons le Messie, le premier à louer l’Éternel dans la grande congrégation. Et combien son cœur n’est-il pas rempli de ses louanges!  Christ, dont David est la figure, entonne ici la louange, qui, dans les derniers psaumes va s’élargir à toute la création (comparer Psaume 22:26… , Psaume 22.24-28). Et nous pouvons chanter avec Lui: «Je t’exalterai, mon Dieu… je te bénirai chaque jour… pour toujours…» L’Éternel est grand, d’une grandeur insondable (v3).

Prière du soir :

Nous associons ce soir à la prière écrite par un chrétien malade, sur un lit d’hôpital. Nous pouvons en particulier prier pour une personne, que nous connaissons, qui est malade. Nous pouvons également faire notre les paroles de cette prière inspirée de Luc 24.29:  « Reste avec nous car le soir approche et le jour est déjà sur son déclin ».

Seigneur, encore une journée qui s’achève.
Dehors la nuit tombe, et tout s’arrête, peu à peu.
Que de choses aujourd’hui encore.
Beaucoup de personnes sont venues, se sont agités autour de moi,
et m’ont aidé à passer la journée.
Pour tout cela, je te dis merci.
Pardonne-moi, aussi mes impatiences :
Je voudrais tellement être déjà guéri, rentrer chez moi :
On m’attend, on a besoin de moi.
Donne-moi, Seigneur, force et patience pour persévérer.
Ne me laisse pas perdre courage, ni désespérer.
Maintenant que tombe l’obscurité,
Laisse-moi me réfugier en toi.
Sois ma lumière dans la nuit.

Retour vers le haut

—————————————————————

Vendredi 3 août :

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :

En commençant cette journée avec toi, je te demande de me diriger et de me conduire à chaque instant,
Dans chacune de mes activités, chacune des rencontres que je ferais durant cette journée.
Accorde-moi de nous jamais oublier ta présence, de ne prendre aucune décision, ou de me lancer dans aucune entreprise sans ta direction.
Donne-moi avant d’agir, de rechercher toujours ta volonté.
Sois sur mes lèvres afin qu’il n’en sortent aucune paroles méchantes.
Sois dans mes yeux afin que mon regard ne prennent pas plaisir à ce qui te déplaît.
Sois avec mes mains pour que je m’acquitte de mon travail avec honnêteté et que je prenne soin des autres avec zèle.
Sois dans mon esprit afin que nulle pensée mauvaise ou amère ne puisse y pénétrer.
Sois dans mon cœur afin qu’il brûle d’amour pour toi et pour mon prochain.
Aide-moi à commencer cette journée avec toi, à la continuer avec toi et à la terminer avec toi.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen

Méditer la Parole avec l’Église persécutée

« 16 Jésus se rendit à Nazareth où il avait été élevé et, conformément à son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture, 17 et on lui remit le livre du prophète Ésaïe. Il le déroula et trouva l’endroit où il était écrit: 18 L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a consacré par onction pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres; il m’a envoyé [pour guérir ceux qui ont le coeur brisé,] 19 pour proclamer aux prisonniers la délivrance et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour proclamer une année de grâce du Seigneur.

20 Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur et s’assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui. 21 Alors il commença à leur dire: «Aujourd’hui cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, est accomplie.» 22 Tous lui rendaient témoignage; ils étaient étonnés des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche et ils disaient: «N’est-ce pas le fils de Joseph?» 23 Jésus leur dit: «Vous allez sans doute me citer ce proverbe: ‘Médecin, guéris-toi toi-même’, et vous me direz: ‘Fais ici, dans ta patrie, tout ce que, à ce que nous avons appris, tu as fait à Capernaüm.’» 24 Il leur dit encore: «Je vous le dis en vérité, aucun prophète n’est bien accueilli dans sa patrie. 25 Je vous le déclare en toute vérité: il y avait de nombreuses veuves en Israël à l’époque d’Elie, lorsque le ciel a été fermé 3 ans et 6 mois et qu’il y a eu une grande famine dans tout le pays. 26 Cependant, Elie n’a été envoyé vers aucune d’elles, mais seulement vers une veuve de Sarepta, dans le pays de Sidon. 27 Il y avait aussi de nombreux lépreux en Israël à l’époque du prophète Elisée, et cependant aucun d’eux n’a été purifié, mais seulement Naaman le Syrien.»

28 Ils furent tous remplis de colère dans la synagogue, lorsqu’ils entendirent ces paroles. 29 Ils se levèrent, le chassèrent de la ville et le menèrent jusqu’à un escarpement de la montagne sur laquelle leur ville était construite, afin de le précipiter dans le vide. 30 Mais Jésus passa au milieu d’eux et s’en alla. » Luc 4 v 16-30

Les chrétiens martyrisés ou emprisonnés à cause de leur foi fond d’objet d’une persécution manifeste. Mais il existe une autre forme de persécution, plus subtile : de nombreux chrétiens sont rejetés par leurs familles ou par leurs voisins en raison de leur fois ; parfois même à cause de rivalité entre frère en Christ. C’est ce qui est arrivé à Jésus.
Après avoir parlé dans la synagogue de Nazareth où il avait grandi, « tous lui rendaient témoignage et admiraient les paroles qui sortaient de sa bouche » (Luc 4.22). Puis nous assistons à un revirement :

« « D’où lui vient cette sagesse et ces miracle ? N’est-ce pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie ? Et ses frères, Jacques, Joseph, Simon et Jude ? Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D’où lui vient donc tout cela ? » Et il était pour eux une occasion de chute » (Matthieu 13.54-57)

Aujourd’hui nous sommes souvent accusé et on se moque de nous de la même façon : « Pour qui vous prenez-vous ? Vous prétendez parler à Dieu et vous croyez qu’il vous parle ? Vous n’êtes que des pécheurs comme nous ! »
C’est par de telles réactions que les vrais chrétiens sont parfois persécutés.

Pour aller plus loin :

Les personnes les plus proches de nous peuvent se retourner contre nous, comme Dalila qui a trahi Samson ( juges 16). David en parle (psaumes 41. 9 et 55. 12–14) et Michée lance cet avertissement contre les gens de la maison (Michée 7.6). Judas a trahi le Christ (Matthieu 26.23) et Démas et Alexandre abandonnent Paul et le trahissent (2 Timothée 4.10-14). C’est parfois à cause de la simplicité même de l’Évangile que les chrétiens sont persécutés.

« Car la parole de la Croix est folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est puissance de Dieu » (1 Corinthiens 1.18).

Sujets de réflexion :

De nombreux chrétiens occidentaux constatent que ce sont souvent leurs proches, les membres de leur propre famille, qui sont les moins réceptifs à l’Évangile. L’avez-vous aussi remarqué ? Les membres de votre famille, vos voisins, vos collègues de travail vous ont-ils déjà fait souffrir à cause de votre foi ?

Prier pour les chrétiens persécutés de Somalie

Pour connaître le contexte de l’Afghanistan, cliquez sur le PDF ci-dessous :

Somalie contexte et sujets de prières

Vidéo présentant le contexte somalien :

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir- Psaume 147

« 1 Louez l’Eternel ! Car il est beau de célébrer notre Dieu, Car il est doux, il est bienséant de le louer.

2 L’Eternel rebâtit Jérusalem, Il rassemble les exilés d’Israël; 3 Il guérit ceux qui ont le coeur brisé, Et il panse leurs blessures. 4 Il compte le nombre des étoiles, Il leur donne à toutes des noms. 5 Notre Seigneur est grand, puissant par sa force, Son intelligence n’a point de limite. 6 L’Eternel soutient les malheureux, Il abaisse les méchants jusqu’à terre.

7 Chantez à l’Eternel avec actions de grâces, Célébrez notre Dieu avec la harpe !

8 Il couvre les cieux de nuages, Il prépare la pluie pour la terre; Il fait germer l’herbe sur les montagnes. 9 Il donne la nourriture au bétail, Aux petits du corbeau quand ils crient, 10 Ce n’est pas dans la vigueur du cheval qu’il se complaît, Ce n’est pas dans les jambes de l’homme qu’il met son plaisir; 11 L’Eternel aime ceux qui le craignent, Ceux qui espèrent en sa bonté.

12 Jérusalem, célèbre l’Eternel ! Sion, loue ton Dieu ! 13 Car il affermit les barres de tes portes, Il bénit tes fils au milieu de toi; 14 Il rend la paix à ton territoire, Il te rassasie du meilleur froment. 15 Il envoie ses ordres sur la terre : Sa parole court avec vitesse 16 Il donne la neige comme de la laine, Il répand la gelée blanche comme de la cendre; 17 Il lance sa glace par morceaux; Qui peut résister devant son froid ? 18 Il envoie sa parole, et il les fond; Il fait souffler son vent, et les eaux coulent. 19 Il révèle sa parole à Jacob, Ses lois et ses ordonnances à Israël; 20 Il n’a pas agi de même pour toutes les nations, Et elles ne connaissent point ses ordonnances. Louez l’Eternel ! »

Le Dieu qui relève Jérusalem

Chacun des Psaumes 146 à 150 a pour en-tête et pour conclusion « Louez Jahvé », autrement dit « Alléluia ». Ce cri de joie remplira la terre lorsque Israël sera rassemblé et Jérusalem rebâtie (verset 2). Nous pouvons, à la lec­ture de ce psaume, nous faire une idée de la joie qui fut celle du peuple de Dieu, lorsque, après tous ses dé­sastres et son exil, il vit Jé­ru­sa­lem re­le­vée et en­tou­rée de fortes murailles, tandis que les cam­pagnes, long­temps in­cultes et dé­so­lées, re­com­men­çaient à don­ner leurs ré­coltes. C’est alors que le cri d’al­lé­gresse  « Al­lé­luia », qui semble da­ter du re­tour de l’exil, était, comme dans notre psaume et ceux du même groupe, le pre­mier et le der­nier mot de tous les chants.

 Alléluia!

Telle est l’expression hébraïque que nos Bibles traduisent par « Louez l’Eternel ». Ce psaume est donc une adoration communautaire, comme l’indique la référence à la ville de Jérusalem en (v.2) et (v.12) et à la colline de Sion. Louer devient un impératif pour le peuple de Dieu qui rassemble Israël son peuple après l’exil. Le psalmiste invite ensuite à la louange dans toutes les directions.

Le Psaume 147 loue l’Éter­nel comme le Dieu qui agit à la fois dans la na­ture, pour y pro­duire les chan­ge­ments les plus mer­veilleux, et au sein de son peuple, pour guérir ses plaies et lui don­ner force et sé­cu­rité. La des­crip­tion du tra­vail di­vin au sein de la créa­tion ma­té­rielle al­terne avec celle des bien­faits dont Israël est l’ob­jet. La même pa­role di­vine opère dans l’un et l’autre do­maine, et son ac­tion toute-puis­sante à l’é­gard des créa­tures qui ne connaissent pas Dieu, est le gage de ce qu’elle peut pro­duire pour le bien de ceux qui le craignent.

L’Eternel agit

En qui l’Éternel prend-Il son plaisir?  En ceux qui le craignent et qui s’attendent humblement à sa bonté. L’activité insondable de Dieu embrasse des domaines aussi différents que de guérir ceux qui ont le cœur brisé… (verset 3) et de dénombrer les étoiles (verset 4). Il fait alterner les saisons pour le bien de sa créature. Il prépare la pluie (verset 8; Deutéronome 28V12), donne la neige (verset 16), fait souffler son vent (verset 18). Y pensons-nous lorsque nous nous plaignons du temps qu’il fait?

Oui, «notre Seigneur est grand et d’une grande puissance; son intelligence est sans bornes» (verset 5).

Prière du soir :

O Dieu, notre Père,
Toi qui nous as ordonné de prier pour tous les hommes,
Je me souviens, ce soir, de ceux qui ont particulièrement besoin de nos prières.
Bénis ceux qui sont isolés et qui souffre de la solitude, surtout quand vient la nuit.
Bénis ceux qui sont tristes et qui, le soir venu,
sont encore plus sensibles à l’absence d’un être cher qu’ils ont perdu récemment.
Bénis ceux qui sont malades et qui cette nuit ne dormiront pas, celles et ceux qui sont sur un lit d’hôpital.
Bénis ceux qui se lèveront cette nuit pour apaiser la douleur de ceux qui souffrent.
O Dieu, Toi qui est partout présent,
Bénis ma famille, ceux qui sont au près, comme ceux qui sont au loin.
Aide-moi à me rappeler que Jésus est toujours l’inviter invisible de ma maison
et à ne jamais rien dire en ce lieu, ni ne rien faire qui l’attristerait.
Garde-moi tout au long des heures sombres de la nuit,
accorde-moi un bon sommeil et permet que je ressente l’étreinte de tes bras éternels
qui jamais ne m’abandonneront. Amen

Retour vers le haut

—————————————————————

Samedi 4 août :

Prier et méditer le matin

Prière du matin :

O Dieu, notre créateur et notre Père
Merci pour cette journée que tu me donnes de vivre.
Je la commence dans le calme et la confiance en toi, entouré de tes bras de tendresse.
Aide-moi aujourd’hui à être si joyeux que les autres auront plaisir à me rencontrer
Aide-moi à être aussi véridique envers toi que je pourrai être une force pour ceux qui sont tentés.
O Seigneur, c’est avec toi que je commence cette journée,
Que ton reflet soit sur moi tout tout au long  de ces heures.
Je te le demande au nom de ton amour. Amen

Méditer la Parole avec l’Église persécutée

« 18 Si le monde vous déteste, sachez qu’il m’a détesté avant vous. 19 Si vous étiez du monde, le monde vous aimerait car vous seriez à lui. Vous n’êtes pas du monde, mais je vous ai choisis du milieu du monde; c’est pour cela que le monde vous déteste. 20 Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: ‘Le serviteur n’est pas plus grand que son seigneur.’ S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre. 21 Mais ils vous feront tout cela à cause de moi, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé. 

22 Si je n’étais pas venu et ne leur avais pas parlé, ils ne seraient pas coupables, mais maintenant ils n’ont aucune excuse pour leur péché. 23 Celui qui me déteste déteste aussi mon Père. 24 Si je n’avais pas fait parmi eux des œuvres qu’aucun autre n’a faites, ils ne seraient pas coupables, mais maintenant ils les ont vues et ils nous ont détestés, moi et mon Père. 25 C’est ainsi que s’accomplit la parole écrite dans leur loi : Ils m’ont détesté sans raison. » Jean 15 v 18-27

« 1 Je vous ai dit cela afin que vous ne trébuchiez pas. 2 On vous exclura des synagogues, et même l’heure vient où tous ceux qui vous feront mourir croiront offrir un culte à Dieu. 3 Ils agiront ainsi parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi. 4 »Je vous ai dit cela afin que, l’heure venue, vous vous souveniez que je vous l’ai dit. Je ne vous en ai pas parlé dès le début parce que j’étais avec vous. » Jean 16 v 1-4

Jésus a annoncé que le monde haïrait ses disciples. Il a souvent utilisé le mot «haïr », en grec  « miseo » , qui signifie haïr avec tant de force qu’on ne peut satisfaire sa haine qu’en persécutant violemment l’objet de sa haine.

Jésus explique dans Jean 16v2 que cette haine est si forte qu’on croit rendre service à Dieu en tuant un chrétien. Le mot « latrela », traduit par service, se réfère au service rendu à un dieu, c’est-à-dire à l’adoration. Dans l’esprit du monde, tuer un chrétien et donc un acte d’adoration.

Jésus explique aussi très clairement qu’on ne peut pas aimer le monde et en même temps le Seigneur. Le monde a des croyances, une morale et des valeurs tout à fait autres et ne peut pas comprendre la mentalité des chrétiens. « Pourquoi ne font-ils pas comme tout le monde, ce demande de nos contemporains ? ».

Pour aller plus loin :

Le monde hait les chrétiens. C’est naturel est inévitable. Mais qu’elle doit être notre réaction ?

« Vous avez entendu qu’il a été dit : tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Et moi je vous dis : aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent. » ( Matthieu 5 v43-44)

« Heureux serez-vous lorsque les hommes vous haïront, lorsqu’ils vous Chasseront , vous insulteront et rejetteront votre nom comme infâme à cause du Fils de l’homme. Réjouissez-vous et tressaillez de joie, parce que votre récompense sera grande dans les cieux. » (Luc 6 v 22-23)

Sujets de réflexion :

  1. Généralement quand les occidentaux annoncent de l’Évangile, ils parlent rarement de souffrance et de persécution. Elles ne font pas partie de leur annonce de l’Evangile . Vous, vous arrive-t-il d’en parler quand vous témoignez ? Craignez-vous d’effrayer votre interlocuteur et ainsi de l’empêcher de recevoir Christ ? Ou pensez-vous qu’il faut tout de même en parler ?
  2. Quand vous êtes venus au Christ, est-ce que « miseo » et la persécution faisait partie de l’Évangile qu’on vous a annoncé ? Si vous aviez su que la souffrance et la persécution ferait partie du programme, auriez-vous accepté Christ ? Avez-vous changé d’idée maintenant ?
Prier pour les chrétiens persécutés du Soudan

  

Pour connaître le contexte de l’Afghanistan, cliquez sur le PDF ci-dessous :

Soudan -Contexte et sujets de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir- Psaume 148

« 1 Louez l’Éternel ! Louez l’Éternel du haut des cieux ! Louez-le dans les lieux élevés ! 2 Louez-le, vous tous ses anges ! Louez-le, vous toutes ses armées ! 3 Louez-le, soleil et lune ! Louez-le, vous toutes, étoiles lumineuses ! 4 Louez-le, cieux des cieux, Et vous, eaux qui êtes au-dessus des cieux ! 5 Qu’ils louent le nom de l’Éternel ! Car il a commandé, et ils ont été créés. 6 Il les a affermis pour toujours et à perpétuité; Il a donné des lois, et il ne les violera point. 

7 Louez l’Éternel du bas de la terre, Monstres marins, Et vous tous, abîmes, 8 Feu et grêle, neige et brouillards, Vents impétueux, qui exécutez ses ordres, 9 Montagnes et toutes les collines, Arbres fruitiers et tous les cèdres, 10 Animaux et tout le bétail, Reptiles et oiseaux ailés, 11 Rois de la terre et tous les peuples, Princes et tous les juges de la terre, 12 Jeunes hommes et jeunes filles, Vieillards et enfants ! 

13 Qu’ils louent le nom de l’Éternel ! Car son nom seul est élevé; Sa majesté est au-dessus de la terre et des cieux. 14 Il a relevé la force de son peuple : Sujet de louange pour tous ses fidèles, Pour les enfants d’Israël, du peuple qui est près de lui. Louez l’Éternel ! »

L’alléluia des cieux et de la terre

Ce can­tique part de l’i­dée ex­pri­mée dans le pré­cé­dent, à sa­voir que l’Éter­nel est le bien­fai­teur de toute la créa­tion, en même temps que le Sau­veur de son peuple. Mais il fait un pas de plus : il in­vite l’u­ni­vers en­tier, le ciel et la terre, à louer l’Éter­nel. Le Dieu d’Israël est digne d’une telle louange, parce que « sa majesté est élevée au-dessus de la terre et des cieux » (ver­set 13), mais aussi et sur­tout parce qu’il a « re­levé son peuple » (ver­set 14).

La louange est adoration, centrée sur la grandeur de Dieu, sur sa personne davantage que sur ses bienfaits. Dieu contrôle ce qui m’est connu (bétail, arbres fruitiers), mais aussi ce qui ne m’est pas familier et me fait peur ( monstres, abîmes, vents impétueux). Il a un regard sur ceux qui me paraissent importants ( rois,chefs, princes), comme sur tous ceux qu’on pourrait oublier ( jeunes, vieillards, enfants). Rien n’échappe à Dieu.

Ainsi donc ce psaume donne essor à la louange universelle. Elle retentira dans les cieux (versets 1 à 6) et sur la terre (versets 7 à 13). Prodigieux concert, dans lequel chaque créature aura une note à faire entendre! Mais comment comprendre que des choses matérielles soient invitées à se joindre à cette symphonie? (versets 3, 7…). Romains 8 nous apprend que, depuis la chute, « la création a été soumises à la vanité »; l’homme ne s’en est servi que pour se glorifier lui-même. Or le moment vient où, enfin « affranchie de l’esclavage de la corruption », la création glorifiera Dieu seul (Romains 8.19-23; Ésaïe 55.12-13). Ses «soupirs» actuels feront place à un plein épanouissement. Oui, à sa manière, elle racontera la gloire de Dieu et sa voix sera entendue (Psaume 19:2-4). Elle exaltera à la fois son Créateur et son Libérateur, Celui qui l’a faite et Celui qui aura permis par sa croix le « rétablissement de toutes choses » (Actes 3:21).

Ce psaume ap­par­tient sans doute à la même époque que le Psaume 147, celle où Jé­ru­sa­lem fut relevée de ses ruines.

Dans les six pre­miers ver­sets, le psal­miste s’a­dresse, en de courtes strophes de deux ver­sets cha­cune, aux cieux et à leurs ha­bi­tants : les anges (ver­sets 1 et 2), les astres (ver­sets 3 à 4), tous créés par l’Éter­nel et af­fer­mis, cha­cun dans sa sphère, par une loi que rien ne peut ébran­ler (ver­sets 5 et 6).

Dans les six ver­sets sui­vants, il part des abîmes (ver­sets 7 et 8), pour re­mon­ter aux plantes et aux ani­maux ter­restres (ver­sets 9 et 10) et ar­ri­ver à l’homme (ver­sets 11 et 12). La der­nière strophe, ser­t de conclu­sion à ce concert de louange (ver­sets 13 et 14).

« Qu’ils louent le nom de l’Eternel, car son nom seul est élevé » v.13 

Le nom donne à la personne une identité, une existence. Qui laisserait salir son nom? La Bible proclame que le nom de Dieu est saint, puissant. C’est à cause de son nom, donc de son honneur, qu’il intervient dans le monde et la vie des hommes.

Le verset 12 nous rappelle la belle réponse de Moïse au Pharaon: « Nous irons avec nos jeunes gens et avec nos vieillards, nous irons avec nos fils et avec nos filles… car nous avons à célébrer une fête à l’Éternel » (Exode 10.7-11).

« Il a relevé la force de son peuple : Sujet de louange pour tous ses fidèles, Pour les enfants d’Israël, du peuple qui est près de lui. Louez l’Eternel ! » v.14

 Ce verset 14 nous montre la place que, dans le monde à venir, Dieu donnera à Israël, ce peuple qui est «près de Lui».

Prière du soir :

O Dieu, source de tous les dons,
Il y a tant de choses pour lesquelles je dois te rendre grâce.
Je te remercie pour la journée écoulée avec toutes ses tâches et ses obligations pour ses temps de calme et de repos.
Je te remercie pour la joie de travailler et pour les plaisirs purs qui reposent mon corps et délassent mon esprit.
Je te remercie pour cette journée, pour les rencontres que j’ai pu faire, pour les temps aussi de solitude habités de ta présence.
Je te remercie pour la lumière du matin et l’obscurité de la nuit.
Accorde-moi cette nuit le repos de l’esprit. Accorde-moi d’oublier mes préoccupations dans la paix qui dépasse tout ce que nous pouvons imaginer et qui vient de toi. Délivre moi de mes angoisses, dans la certitude que ni moi, ni ceux que j’aime ne peuvent dériver loin de ton amour et de ta sollicitude.
Accorde-moi de m’endormir en paix et de me réveiller restauré dans mes forces parce que c’est en toi que je m’endors et que je m’éveille.
Par Jésus-Christ, notre Seigneur. Amen

Retour vers le haut

—————————————————————

Dimanche 5 août :

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :

Éternel, Dieu béni,
Ce matin je me rappelle encore que tu es le Dieu qui délivre,
Que tu es le Dieu qui tient ses promesses.
Toi qui est le maître de toute vie,
J’ignore qui je rencontrerai aujourd’hui et ce qui m’arrivera, je veux te faire confiance.
Quoi qu’il advienne, soit celui qui me guide, m’encourage,
Me réconforte et me conduit.
Si la tentation croise mon chemin, fais-moi la grâce de vaincre le mal
Et de faire le bien.
Si je vis un temps de congé, de repos, soit celui qui renouvelle mes forces.
Si j’ai à prendre des décisions importantes, accorde-moi la grâce de choisir toujours le bon chemin et de refuser la mauvaise voie.
S’il est difficile de rendre témoignage, donne-moi le courage de n’avoir jamais honte de montrer à qui j’appartiens et qui je suis.
Si les choses vont bien, préserve-moi de tout orgueil et garde moi de penser que je n’ai pas besoin de toi.
Si je dois connaître la tristesse, l’échec, la déception, la séparation, garde moi du désespoir, aide moi à ne jamais renoncer. Conduis-moi à compter encore sur toi.
O toi qui es la lumière du monde, sois avec moi aujourd’hui afin que dans la lumière ou dans l’obscurité, je puisse toujours vivre et marcher en enfant de lumière.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen

Méditer la Parole avec l’Église persécutée

« 1 Pierre et Jean parlaient encore au peuple quand survinrent les prêtres, le commandant des gardes du temple et les sadducéens. 2Ils étaient excédés parce que les apôtres enseignaient le peuple et annonçaient la résurrection des morts dans la personne de Jésus. 3Ils les arrêtèrent et, comme c’était déjà le soir, ils les mirent en prison jusqu’au lendemain. 4 Cependant, beaucoup de ceux qui avaient entendu la parole crurent, ce qui porta le nombre des hommes à 5000 environ.

5 Le lendemain, les chefs du peuple, les anciens et les spécialistes de la loi se rassemblèrent à Jérusalem 6 avec le grand-prêtre Anne, Caïphe, Jean, Alexandre et tous ceux qui étaient de la famille du grand-prêtre. 7 Ils firent comparaître Pierre et Jean au milieu d’eux et leur demandèrent: «Par quelle puissance ou quel nom avez-vous fait cela?»

8 Alors Pierre, rempli du Saint-Esprit, leur dit: «Chefs du peuple et anciens [d’Israël], 9 on nous interroge aujourd’hui sur un bienfait accordé à un infirme, afin que nous disions comment il a été guéri. 10 Sachez-le bien, vous tous, et que tout le peuple d’Israël le sache: c’est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth, celui que vous avez crucifié et que Dieu a ressuscité, oui, c’est par lui que cet homme se présente en pleine santé devant vous. 11 Jésus est la pierre rejetée par vous qui construisez et qui est devenue la pierre angulaire. 12 Il n’y a de salut en aucun autre, car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.»

13 Lorsqu’ils virent l’assurance de Pierre et de Jean, ils furent étonnés, car ils savaient que c’étaient des hommes du peuple sans instruction et ils les reconnaissaient pour avoir été avec Jésus. 14 Mais comme ils voyaient debout avec eux l’homme qui avait été guéri, ils n’avaient rien à répliquer. 15 Ils leur ordonnèrent de sortir du sanhédrin, puis ils délibérèrent entre eux 16 en disant: «Que faire à ces hommes? En effet, ils ont accompli un signe miraculeux évident, c’est clair pour tous les habitants de Jérusalem et nous ne pouvons pas le nier. 17 Mais, afin que cela ne se propage pas davantage parmi le peuple, défendons-leur avec menaces de parler désormais à qui que ce soit en ce nom-là.» 18 Alors ils les appelèrent et leur interdirent absolument de parler ou d’enseigner au nom de Jésus. 19 Pierre et Jean leur répondirent: «Est-il juste, devant Dieu, de vous écouter, vous, plutôt que Dieu? Jugez-en vous-mêmes. 20 Quant à nous, nous ne pouvons pas ne pas annoncer ce que nous avons vu et entendu.» »  Actes 4 v 1-20

Nous serons sans aucun doute persécutés si nous partageons notre foi en Jésus. Dans beaucoup de pays hostiles à l’Évangile, le gouvernement permet aux chrétiens de se rassembler, de prier, de rendre un culte à Dieu, de lire leur bible (lorsqu’ils en ont une) et de parler de Jésus entre eux. Mais il ne leur permet pas d’en parler à d’autres personnes.

Dans certains pays, parler de Jésus au non chrétiens est puni d’emprisonnement et même de mort. Il n’est pas rare que des chrétiens doivent payer une amende ou soient emprisonnés parce qu’ils ont parlé de Jésus dans la rue. Annoncer l’Évangile à des collègues peut être considéré comme une forme de harcèlement.

Pour aller plus loin :

Le livre des Actes des apôtres relate de nombreux cas de persécution.

  • En Actes 5.17–42, nous lisons ce qui est arrivé à Pierre et aux autres apôtres quand ils désobéirent aux ordres des chefs religieux.
  • En Actes 6.8 à 6.60, nous trouvons l’histoire du premier martyrs de l’église, un jeune homme nommé Étienne, dont la mort déclencha une grande persécution, suivie d’une croissance extraordinaire de l’Eglise naissante.
  • En Actes 12. 1–19, nous voyons Comment Pierre fut de nouveau arrêté et comment Dieu fortifia l’Eglise persécutée grâce à sa libération miraculeuse.
  • Dans Actes 16, nous découvrons une histoire vraiment incroyable. Dieu utilisa l’emprisonnement de Paul et de Silas pour confondre les chefs religieux et annoncer le salut à tous ceux qui étaient en prison et qui crurent, dont le geôlier et toute sa famille.
  • Paul fut persécuté bien d’autres fois : à Antioche Actes 13.50, à Iconium Actes 14.5, à Listres Actes 14. 19–20, à Thessalonique Actes 17.5, à Beree Actes 17. 13, à Corinthe Actes 18.6, en Grèce Actes 20.3 et à Jérusalem Actes 21. 27.

Sujets de réflexion :

  1. Avez-vous déjà été persécuté pour avoir parlé de Jésus ?
  2. Connaissez-vous quelqu’un qui l’a été ?
  3. Que feriez-vous si le gouvernement bannissez toute forme d’évangélisation dans votre pays ? Obéiriez-vous ?
  4. Vous opposeriez-vous à la loi au risque d’en subir les conséquences ?

Suggestion pour vivre en communion avec les chrétiens persécutés :

Nombreux sont les chrétiens, dans le monde entier, en prison à cause de leur foi. Ils subissent des conditions de vie épouvantables, quelques fois mortelles. Ils s’estiment heureux quand ils obtiennent un repas par jour.

Si vous voulez vous Identifier avec vos frères et sœurs en prison, essayez de vous priver d’un objet précieux (votre journal, votre plat préféré…) Pendant une semaine ou plus.

Prier pour les chrétiens persécutés du Pakistan

Pour connaître le contexte du Pakistan, cliquez sur le PDF ci-dessous :

Pakistan- contexte et sujets de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir- Psaume 59

« 1 Au chef de chœur, sur la mélodie de «Ne détruis pas». Hymne de David, lorsque Saül envoya cerner sa maison pour le faire mourir.

2 Mon Dieu, délivre-moi de mes ennemis, protège-moi contre mes adversaires! 3 Délivre-moi de ceux qui commettent l’injustice et sauve-moi des hommes sanguinaires, 4 car les voici aux aguets pour m’enlever la vie. Des hommes puissants complotent contre moi sans que je sois coupable, sans que j’aie péché, Éternel! 5 Malgré mon innocence ils accourent, prêts à m’attaquer. Réveille-toi, viens vers moi et regarde! 6 Toi, Éternel, Dieu de l’univers, Dieu d’Israël, lève-toi pour corriger toutes les nations, ne fais grâce à aucun de ces traîtres impies! – Pause.

7 Ils reviennent chaque soir, ils hurlent comme des chiens, ils font le tour de la ville. 8 De leur bouche ils font jaillir l’injure, leurs paroles sont des épées. Ils disent: «Qui est-ce qui entend?» 9 Mais toi, Éternel, tu te ris d’eux, tu te moques de toutes les nations. 10Toi qui es ma force, c’est en toi que j’espère, car Dieu est ma forteresse. 11 Mon Dieu m’accueille dans sa bonté, Dieu me fait contempler mes adversaires. 12 Ne les tue pas, sinon mon peuple les oublierait; fais-les trembler par ta puissance et jette-les à bas, Seigneur, notre bouclier! 13 Leur bouche pèche à chaque parole de leurs lèvres: qu’ils soient pris dans leur propre orgueil! Ils ne profèrent que malédictions et mensonges: 14 détruis-les, dans ta fureur, détruis-les, et qu’ils n’existent plus! Qu’on sache que Dieu règne sur Jacob jusqu’aux extrémités de la terre! – Pause.

15 Ils reviennent chaque soir, ils hurlent comme des chiens, ils font le tour de la ville. 16 Ils errent çà et là, cherchant leur nourriture, et ils passent la nuit sans être rassasiés. 17 Quant à moi, je chanterai ta force, dès le matin je célébrerai ta bonté, car tu es pour moi une forteresse, un refuge quand je suis dans la détresse. 18 Toi qui es ma force, c’est pour toi que je veux chanter, car Dieu, mon Dieu si bon, est ma forteresse. »

« Mon Dieu m’accueille dans sa bonté »  v11

Parmi les psaumes qui se rapportent aux circonstances de la vie de David, celui-ci est le plus ancien (voir 1 Samuel 19:11-18, 1 Samuel 19.11-18). Il a été composé au cours de cette nuit dramatique où, à trois reprises, Saül avait envoyé ses agents criminels pour surveiller (verset 11), prendre (verset 14), et mettre à mort celui qu’il haïssait (verset 15. Voyez dans notre psaume leur obstination à mal faire, versets 7 et 15).

Pendant cette nuit d’angoisse, l’affligé se tourne vers son Dieu: «Réveille-toi pour venir à ma rencontre… Dieu d’Israël, réveille-toi…» (versets 5, 6; comparer Psaume 44:24, Psaume 44.21-27 et Marc 4:38, Marc 4.35-41). Il le connaît dans Sa puissance; il sait que Dieu peut le délivrer s’il le désire, mais il connaît mal Sa fidélité, Sa vigilance et Sa tendresse envers les siens, comme en témoigne Matthieu 8:2-3.

« Toi qui es ma force, c’est pour toi que je veux chanter » v 18

Nous constatons que David a éprouvé non seulement la force, mais la bonté de son Dieu; Il le célèbre sous ces deux caractères. Le projet de Saül était de faire mourir son ennemi au matin (1 Samuel 19:11, 2 Samuel 23.1-4). Mais pour David, comme pour nous, ce matin devient celui de la délivrance, de la joie et de la louange (verset 17; 2 Samuel 23:4, 2 Samuel 23.1-4).

Prière du soir :

Mon âme exalte le Seigneur,
Exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur!
Seigneur mon Dieu,
Je te rends grâce pour cette journée:
Merci pour les personnes rencontrées,
Merci pour le bien que tu m’as permis de faire.
Toi qui es miséricorde, ne regarde pas mes fautes d’aujourd’hui:
Mets en moi un cœur nouveau, tourné vers toi et vers mes frères.
Dieu fidèle, refais mes forces durant cette nuit:
Alors, demain, je me lèverai joyeux et prêt à te servir.
Amen!

Retour vers le haut

—————————————————————

Lundi 6 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :   

Dieu aimant, enseigne-moi à me réjouir de tout ce qui arrivera ce jour.
Quand je serai plein de courage, accorde-moi la grâce de l’humilité.
Lorsque tu viendras à ma rencontre dans mon ami,
comme dans mon ennemi, remplis-moi d’amour. 
Garde-moi aujourd’hui dans ta paix constante,
pour que tu puisses te servir de moi,
Et que je sois utile et disponible pour tous ceux que je rencontrerai.
Aussi, donne-moi ta joie afin que je sois une source de joie pour d’autres,
par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
Afin qu’au long du jour je te révèle.

Méditer la Parole avec l’Église persécutée

« 1 Ainsi donc, déclarés justes sur la base de la foi, nous avons la paix avec Dieu par l’intermédiaire de notre Seigneur Jésus-Christ; 2 C‘est aussi par son intermédiaire que nous avons accès par la foi à cette grâce, dans laquelle nous tenons ferme, et nous plaçons notre fierté dans l’espérance de prendre part à la gloire de Dieu. 3 Bien plus, nous sommes fiers même de nos détresses, sachant que la détresse produit la persévérance, 4 la persévérance la victoire dans l’épreuve, et la victoire dans l’épreuve l’espérance. 5 Or cette espérance ne trompe pas, parce que l’amour de Dieu est déversé dans notre cœur par le Saint-Esprit qui nous a été donné. » Romains 5 v 1-5

Témoignage :

Sun a passé de nombreuses années dans les prisons chinoises à cause de sa foi au Christ. La prison été pour lui une véritable épreuve du feu. Il avait été envoyé dans une usine qui fabriquait des poutres d’acier à partir de métal en fusion. Chaque jour, il chargeait et déchargeait le haut-fourneau, dont la température monter jusqu’à 1482°. Au sein de cet enfer terrestre, Dieu lui a parlé : « C’est moi qui t’ai placé dans la chaleur intense de cette fournaise. Ne t’inquiète pas, tu ne fondras pas, mais tes impuretés seront ôtées et tu deviendras comme un fer ! » (Dorothy Ai Chung, « How God Taught Me Brokenness », Christian Aid brochure ( Charlottesville,Va).

La persécution est pour le chrétien ce qu’un haut-fourneau est pour le fer. Le minerai de fer et La chaux, portés à une température 1649° dans une chambre de fonte, sont transformés en acier. Les scories restées en surface sont retirées.  Le haut-fourneau, alimenté en continu, déverse sa coulée en fusion dans des moules. Les lingots d’acier sont refroidis en cuve jusqu’à une température 1232°. Ils prennent alors la couleur blanche et sont malléables. On les passe au laminoir, une succession de rouleau qui les aplatissent toujours plus jusqu’à les transformer, selon leur destination, en barres ou en feuilles.

L’acier est durci par le procédé du trempage, en fonction de son utilisation. La trempe transforme la structure interne du métal. Lorsque le métal a été chauffé à très haute température, on le refroidit rapidement, on l’éteint, en le plongeant dans de l’eau ou de l’huile, ou un autre liquide. Puis il est à nouveau chauffé à une température plus basse qu’auparavant, pour être de nouveau lentement refroidi. C’est la température qui déterminera sa dureté.

De-même, Dieu contrôle la force et le degré de la persécution que peut supporter chacun de ses enfants, selon son dessein. Les chrétiens les plus résistants sont ceux qui ont été trempé à haute température !

Pour aller plus loin :

  • Dieu poursuit un autre but par la persécution : l’émondage ou le nettoyage. Dans Jean 15. 2, Jésus dit : « tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche, et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde afin qu’il porte encore plus de fruit. »
  • « Il connaît la voie où je me tiens. Quand il m’aura mis à l’épreuve, j’en sortirai pur comme l’or« . (Job 23.10)
  • Le roi David se réjouit parce que « avant d’avoir été humilié, je m’égarais. Maintenant, j’observe ta parole » (Psaume 119. 67)
  • Et dans Hébreux 12.11, nous voyons que « toute correction, il est vrai, paraît être au premier abord un sujet de tristesse et non de joie ; mais plus tard elle produit un paisible fruit de justice à ceux qu’elle a formés. »

Sujets de réflexion :

Dans 1 Cor 10. 13, Paul affirme « qu’aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine ; Dieu est fidèle et ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation, il donnera aussi le moyen d’en sortir pour que vous puissiez la supporter. » Et Jésus dit à Paul et à nous tous : « ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse » (2 Corinthiens 12.9)

  1. Quels moyens Dieu a-t-il employés pour vous permettre d’échapper à la tentation ou de supporter la persécution ?
  2. Comment vous a-t-il soutenu dans votre faiblesse ?

Suggestion:

Des millions de chrétiens, surtout en Chine, ne possèdent pas de bible. Il est arrivé que ceux qui ont le privilège d’en avoir une la lisent à  haute voix tandis que les autres écoutent, copient les écritures à la main et les apprennent par cœur. Beaucoup ont copié la Bible entière. Si vous voulez mieux réaliser la situation de vos frères et sœurs persécutés, essayez de copier un chapitre de votre Bible à la main et de l’apprendre par cœur ou quelques versets. Vous pouvez, par la suite, l’offrir à un ami chrétien pour que lui aussi l’apprenne par cœur.

Rappelez-vous que pour beaucoup de chrétiens persécutés, qui ont écrit un chapitre de la Bible, ils ont dû prendre soin de le cacher soigneusement pour éviter d’être arrêté ou de se le faire confisquer.

Prier pour les chrétiens persécutés d’Érythrée

Pour connaître le contexte de l’Erythrée, cliquez sur le PDF ci-dessous :

Erythrée – Contexte et sujets de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

 Psaume du soir- Psaume 149

« 1 Louez l’Éternel ! Chantez à l’Éternel un cantique nouveau ! Chantez ses louanges dans l’assemblée des fidèles ! 2 Qu’Israël se réjouisse en celui qui l’a créé ! Que les fils de Sion soient dans l’allégresse à cause de leur roi ! 3 Qu’ils louent son nom avec des danses, Qu’ils le célèbrent avec le tambourin et la harpe ! 4 Car l’Éternel prend plaisir à son peuple, Il glorifie les malheureux en les sauvant.

5 Que les fidèles triomphent dans la gloire, Qu’ils poussent des cris de joie sur leur couche ! 6 Que les louanges de Dieu soient dans leur bouche, Et le glaive à deux tranchants dans leur main, 7 Pour exercer la vengeance sur les nations, Pour châtier les peuples, 8 Pour lier leurs rois avec des chaînes Et leurs grands avec des ceps de fer, 9 Pour exécuter contre eux le jugement qui est écrit ! C’est une gloire pour tous ses fidèles. Louez l’Éternel ! »

Le chant de la victoire

L’Éter­nel a fait d’Israël l’ins­tru­ment de sa vic­toire sur les na­tions. C’est là ce que pro­clame le Psaume 149. Il ap­par­tient  à la même époque que les pré­cé­dents et nous montre quelles grandes es­pé­rances conçurent les Juifs re­ve­nus de l’exil, lors­qu’ils virent leur ca­pi­tale mu­nie de rem­parts. Ainsi que le fait res­sor­tir Cal­vin, « on n’a pas aperçu la moitié de cette magnificence avant que le Christ fût manifesté ». C’est dans un sens spi­ri­tuel que Dieu se ré­ser­vait d’ac­com­plir de telles pro­messes.

En en­vi­sa­geant le pre­mier ver­set comme une in­tro­duc­tion, nous trou­vons dans le psaume deux strophes, de quatre ver­sets cha­cune. La pre­mière cé­lèbre avec la plus grande vi­va­cité la joie du peuple, ja­dis presque anéanti, que Dieu pare de son sa­lut (ver­sets 2 à 5) ; la se­conde an­nonce la vic­toire com­plète d’Israël sur toutes les na­tions (ver­sets 6 à 9).

« Chantez à l’Éternel un cantique nouveau » (v.1)

Ne servons-nous pas souvent à Dieu, des cantiques « rassis »?  Offrons-Lui, maintenant un chant tout frais du matin (qui peut être aussi un vieux cantique!) mais qui sort tout droit d’un cœur brûlant.

« Louez l’Éternel! »

Quelle exubérance dans cette joie bien orientale: danses, tambourins, harpes. A l’occasion de victoires ou de retour à Dieu, les Israëlites exprimaient bruyamment leur joie. L’important n’est pas le bruit mais l’intensité de la joie. Et cette joie a deux causes essentielles: Dieu est créateur (v.2) et il est aussi le sauveur (v.4); comment ne pas le louer?

Glaive-vengeance (v.6) Des commentateurs soulignent que dans des guerres de religion, on a fait un usage pervers de ces versets. Il est vrai qu’Israël a dû exercer la justice contre des nations païennes rebelles à Dieu; inversement Dieu s’est servi de nations païennes pour punir Israël, qui n’avait fait aucun cas des avertissements. Pour nous chrétiens, le glaive à deux tranchants, c’est la Parole de Dieu (Apoc 1 v.16) qui peut bouleverser une vie et même l’histoire d’une nation !

Nous sommes parvenus à la conclusion des Psaumes, ce «livre de l’épreuve» dont la dernière page ne sera tournée qu’à la fin de notre séjour terrestre. Et nous constatons que toutes les souffrances qui y sont décrites ont abouti à ce résultat final: la louange de Dieu par tout ce qui respire. Puisse-t-il en être ainsi de chacune de nos épreuves: qu’elle soit trouvée «tournée à louange, et à gloire, et à honneur, dans la révélation de Jésus Christ» (1 Pierre 1.7  et 1 Pierre 1.3-9).

Prière du soir :

Seigneur,
Tu as été pour moi un refuge et tu m’as rassasié de ton amour
Tout au long de ce jour qui finit.
Fais qu’au jour où tu viendras,
J’aie la révélation de ta splendeur.
Maranatha! Reviens bientôt !
Amen.

Retour vers le haut

—————————————————————

Mardi 7 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

Oh Dieu, notre Père,
Toi qui nous a ordonné de vivre en communion les uns avec les autres, protège moi Aujourd’hui de tout ce qui pourrait me rendre désagréable.
Aide moi à ne pas heurter ni blesser mon prochain par mes paroles,
De façon consciente ou non.
Préserve-moi de toute impatience, de toute irritabilité et toute mauvaise humeur.
Garde-moi d’être susceptible, prompt à me sentir offensé et lent à l’oublier.
Préserve moi du mal et d’une langue prompte toute à la critique.
Aide-moi à n’être ni entêté, ni obstiné, et préserve-moi de cet égoïsme qui ne considère que son propre point de vue et ne recherche que son avantage.
Accorde-moi tout au long de ce jour un peu de la grâce et de la beauté
Dont rayonne notre Seigneur. 
Au nom de ton amour. Amen

Méditer la Parole avec l’Église persécutée

« 9 En effet, il me semble que Dieu a fait de nous, apôtres, les derniers des hommes, des condamnés à mort en quelque sorte, puisque nous avons été donnés en spectacle au monde, aux anges et aux hommes. 10 Nous sommes fous à cause de Christ, mais vous, vous êtes sages en Christ; nous sommes faibles, mais vous êtes forts. Vous êtes honorés et nous sommes méprisés! 11 Jusqu’à cette heure, nous souffrons de la faim, de la soif, du dénuement; nous sommes maltraités, errants; 12 nous nous fatiguons à travailler de nos propres mains. Injuriés, nous bénissons; persécutés, nous supportons; 13 calomniés, nous répondons avec bonté. Nous sommes devenus comme les balayures du monde, le déchet de tous, jusqu’à maintenant.

14 Ce n’est pas pour vous faire honte que j’écris cela, mais je vous avertis comme mes enfants bien-aimés. 15 En effet, même si vous aviez 10’000 maîtres en Christ, vous n’avez cependant pas plusieurs pères, puisque c’est moi qui vous ai donné la vie en Jésus-Christ par l’Évangile. 16 Je vous en supplie donc: soyez mes imitateurs. » 1 Corinthiens 4 v 9-16

Dans les versets de ce jour, Paul rappelle quelques caractéristiques du chrétien actif et mature : il est condamné à mourir dans l’arène, donner en spectacle à tous, fou de Christ, faible, déshonoré, affamé, assoiffé , dépenaillé, brutalisé , sans foyer, injurié, tourné en dérision, persécuté, la boue et les ordures du monde.

Si rien de tout cela ne m’arrive jamais, est-ce parce que je serais un chrétien inactif et que je ne serais pas « un homme fait » ? Pas du tout. Mais si aucune de ces choses ne m’arrive, je devrais réfléchir car les frères et sœurs de nombreux pays en souffrent quotidiennement. Ainsi, que ceux qui sont peu persécutés réconfortent, raffermissent et encouragent ceux qui paient très cher leur foi au Christ.

Pour aller plus loin :

  • Dans 1 Jean 3.2, il est écrit que « lorsqu’il sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous verrons tel qu’il est ». Le dessein de Dieu pour chacun d’entre nous et de nous transformer en la ressemblance de son Fils ( Ésaïe 53. 1-10).
  • Tandis que nous sommes transformés en la ressemblance de son Fils, nous sommes aussi appelés à devenir son épouse resplendissante et victorieuse. (Cantique des cantiques , Proverbes 31, Apocalypse 21.9-27)

Sujets de réflexion :

« Soyez mes imitateurs, dit Paul au Corinthiens (1 cor 11.1), comme je le suis moi-même du Christ « . Paul veut-il dire par-là que nous devons le suivre dans ses souffrances comme dans son obéissance au Christ ?

Réfléchissez à la signification de cette exhortation à la lumière du commandement de Jésus dans Luc 9. 23 : « Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix et qu’il me suivent. »

Prier pour les chrétiens persécutés de Libye

Pour connaître le contexte de la Libye, cliquez sur le PDF ci-dessous :

Lybie-Contexte et sujets de prière

Vidéo présentant le contexte Libyen :

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir- Psaume 150

« 1 Louez l’Éternel ! Louez Dieu dans son sanctuaire ! Louez-le dans l’étendue, où éclate sa puissance ! 2 Louez-le pour ses hauts faits ! Louez-le selon l’immensité de sa grandeur ! 3 Louez-le au son de la trompette ! Louez-le avec le luth et la harpe ! 4 Louez-le avec le tambourin et avec des danses ! Louez-le avec les instruments à cordes et le chalumeau! 5 Louez-le avec les cymbales sonores ! Louez-le avec les cymbales retentissantes! 6 Que tout ce qui respire loue l’Éternel ! Louez l’Éternel ! »

Le livre des Psaumes a commencé par Dieu bénissant l’homme: il s’achève par l’homme bénissant Dieu. Nous avons entendu successivement l’alléluia chanté par le résidu sauvé (Psaume 146 ps 146.1-10), par Jérusalem (Psaume 147 ps 147.1-20), et par la Création (Psaume 148 ps 148.1-14). Le Psaume 149 a pour sujet le cantique nouveau d’Israël et les derniers jugements précédant le Règne. Enfin le Psaume 150 répond à toutes les questions concernant la louange: Qui doit être adoré ; où (verset 1), pourquoi (verset 2), comment (versets 3 à 5), et par qui (verset 6) le culte doit être rendu à Dieu.

Méditation de la communauté de Taizet  autour du psaume 150

Du début du premier psaume jusqu’à la fin du psaume 150, depuis « Heureux celui… » jusqu’à « Que tout ce qui respire loue le Seigneur », le livre des Psaumes est une invitation à laisser respirer notre foi et à louer Dieu. Cela est possible non pas parce que les choses vont toujours bien quand nous prions, mais parce que Dieu écoute nos prières et y répond. Le Dieu vivant nous déroute souvent, mais il ne nous laisse jamais tomber. Cette conviction profonde sous-tend ces prières anciennes. La merveille, c’est que tout dans l’existence humaine, de la joie la plus élevée jusqu’à la désolation la plus profonde, trouve sa place dans les Psaumes. Rien n’est exclu. Une telle prière embrasse l’ensemble de la vie afin de l’offrir à Dieu. La louange est donc davantage que le simple fait de prier Dieu quand les choses vont bien. Elle contemple toute l’existence à la lumière de la miséricorde.

Le psaume 150, la conclusion du psautier, est une prière de louange pure. L’invitation à louer Dieu, « hallelu », se répète dans chaque phrase. Tout à la fin, un dernier « Hallelujah » vient encore. Le cadre est donné au premier verset : nous sommes dans le sanctuaire de Dieu, son lieu saint, le Temple où le peuple se rassemble pour adorer Dieu. Chanter vers Dieu avec joie réunit les fidèles et les fait entrer dans sa présence. Certes, même le sanctuaire le plus beau et le plus vaste ne saurait contenir Dieu. Le psalmiste lève les yeux et regarde le firmament, le ciel qui est le reflet de la splendeur et de la force divines. Qui pourrait saisir les cieux ou les déplacer ?

La louange augmente verset après verset. Louez Dieu pour ses œuvres merveilleuses, dit le verset 2. Rappeler les dons faits à nous-mêmes ou aux autres est comme un moteur de la louange. Comme pour les amis et les bien-aimés, de même pour Dieu : le souvenir des bienfaits vus ou reçus augmente notre gratitude et notre joie.

Les mots employés ensuite, « majesté infinie », ne sont pas une affirmation facile de la transcendance divine. Dans les Écritures en général et dans les psaumes en particulier, ils évoquent les égards particuliers de Dieu pour les démunis et les faibles. Le Seigneur se révèle quand l’oppression est renversée, quand la souffrance est allégée. La puissance de Dieu va de pair avec sa miséricorde.

Aux versets 3 à 5, des instruments de musique sont nommés à tour de rôle et invités à entrer dans le chant. Si le rappel des bienfaits peut stimuler la louange, elle touche à sa plénitude quand les instruments se joignent à la voix humaine. Chantez de tout votre art, dit le psaume 147. La louange est un art. Elle est allègre et éveillée, elle invite les autres à y entrer. La danse, puis le tambourin et enfin les cymbales y participent, les cymbales éclatantes ! Le crescendo s’amplifie.

Quand nous arrivons au dernier verset, les horizons s’ouvrent au maximum et le crescendo déborde en un appel à chaque être vivant :

« Que tout ce qui respire loue le Seigneur, Alléluia ! »

La louange conduit le croyant toujours plus loin. Jusqu’où nous mène-t-elle ? À nous réjouir de la beauté de Dieu, à nous mettre au service de la joie divine chez les autres jusqu’à ce qu’elle atteigne l’ensemble de la création. Le souffle qui nous permet de vivre et de chanter est celui qui anime tout ce que Dieu a fait.

Questions à méditer

  • Pour quelles « œuvres merveilleuses » puis-je louer Dieu ? Où est-ce que je vois sa « majesté infinie » ?
  • Si la louange est un art, qu’est-ce qui nous aide à « apprendre » à louer Dieu ?
  • Qu’est-ce qui change dans nos vies quand nous louons Dieu ou lui rendons grâce ?
Prière du soir :

Éternel et Dieu béni,
Je te rends grâce en cette fin de journée pour tous ceux
qui ont tant d’importance pour moi
et sans lesquels la vie ne pourrait plus être la même.
Je te remercie pour tous ceux vers qui je peux aller
à tout instant sans jamais être rejeté,
Je te remercie pour tous ceux vers qui je peux me tourner
quand je suis fatigué sachant qu’ils m’aideront à trouver du repos,
Je te remercie pour tous ceux à qui je peux parler en toute liberté.
Je te remercie pour tous ceux qui multiplient ma joie
et apaisent ma douleur par leur présence.
Je te remercie pour tous ceux qui,  par leurs avertissements,
leurs conseils m’ont permis d’éviter des fautes et des péchés.
Et par-dessus tout, je te rends grâce pour Jésus, modèle pour ma vie,
Seigneur de mon cœur et Sauveur de mon âme.
Accepte ma reconnaissance et accorde-moi une bonne nuit de repos.
Par Jésus Christ notre  Seigneur. Amen.

Retour vers le haut

—————————————————————

Mercredi 8 août :

Prier et Méditer le matin

Prière du  matin :  

Seigneur, Je te rends grâce pour le jour qui se lève.
J’ai besoin de chaque rayon de soleil, et de la clarté du matin
pour remplir ma vie de tes lumières.
Il va se passer tellement de choses aujourd’hui encore,
Je veux prendre chacune de ses heures comme un cadeau que tu me donnes.
Je te prie de me donner d’être  tout au long de ce jour une lumière qui vient de toi pour ceux qui m’entourent et que je rencontrerai.
Accompagne-moi tout au long de ce jour,
Soit mon bâton, ma houlette,
Mon berger avec qui je ne manque de rien.

Méditer la Parole avec l’Église persécutée

« 1 Puisque nous travaillons avec Dieu, nous vous encourageons vivement à ne pas accueillir la grâce de Dieu sans résultat. 2 En effet, il dit: Au moment favorable je t’ai exaucé, le jour du salut je t’ai secouru. Voici maintenant le moment favorable, voici maintenant le jour du salut. 3 En rien et pour personne nous ne voulons représenter un obstacle, afin que notre service soit sans reproche. 4 Au contraire, nous nous recommandons nous-mêmes à tout point de vue comme serviteurs de Dieu par une grande persévérance dans les souffrances, les détresses, les angoisses, 5 sous les coups, dans les prisons, les émeutes, les travaux pénibles, les privations de sommeil et de nourriture. 6 Nous nous recommandons aussi par la pureté, la connaissance, la patience, la bonté, par l’Esprit saint, par un amour sincère, 7 par la parole de vérité, par la puissance de Dieu, par les armes offensives et défensives de la justice, 8 que ce soit au milieu de la gloire ou du déshonneur, au milieu d’une mauvaise ou d’une bonne réputation. Nous sommes considérés comme des imposteurs, quoique disant la vérité; 9 comme des inconnus, quoique bien connus; comme des mourants, et pourtant nous vivons. Nous sommes comme condamnés, et pourtant pas mis à mort; 10 comme attristés, et pourtant nous sommes toujours joyeux; comme pauvres, et pourtant nous en enrichissons beaucoup; comme n’ayant rien, alors que nous possédons tout. » 2 Corinthiens 6 v 1-10

L’apôtre Paul avait appris le contentement en toute situation. Il écrit dans Phil 4. 11–13:

« Ce n’est pas à cause de mes besoins que je dis cela, car j’ai appris à être satisfait de ma situation. Je sais vivre dans la pauvreté et je sais vivre dans l’abondance. Partout et en toutes circonstances j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et à être dans le besoin. Je peux tout par Christ qui me fortifie »

Qu’est-ce qui permet de supporter la persécution ? C’est fixer nos yeux sur Jésus plutôt que sur notre souffrance. Jésus a souffert plus que quiconque. Cependant, sa vie et sa mort ont glorifier Dieu plutôt que de le discréditer.

John Fox raconte la vie et la mort des premiers martyrs, à travers ce que nous livrent les catacombes romaines :

« Il existe une soixantaine de catacombes dans les environs de Rome, et on a pu repérer à peu près 1000 km de galeries, mais il y en a d’autres. Les galeries font environ 2,5 m de hauteur et 1 à 1,5 m de largeur.  Composées de chaque côté de plusieurs rangées de profondes niches peu élevées, placer les unes au-dessus des autres, comme les couchettes d’un bateau. C’est là que l’on déposait les corps, et l’on fermait les niches soit par une grande plaque de marbre, soit par des plaques de terre cuites scellées au mortier. Des épitaphes ou des symboles étaient gravés ou peint sur ses plaques ou sur ses terres cuites. Les païens comme les chrétiens enterraient  leurs morts dans ces catacombes.

Quand les tombeaux chrétiens furent ouverts, les squelettes racontèrent de terribles histoires: des têtes séparées du corps, des côtes et des omoplates cassées, des os calcinés… Mais les inscriptions respiraient la paix, la joie et le triomphe en dépit des persécutions évidentes. En voici quelques unes:  » Ci-git Marcia qui goûte le repos dans un rêve de paix »; « Lawrence, pour le plus tendre de ses fils, emporté par les anges »; « Victorieux dans la paix et dans le Christ »;  » Appelé et parti en paix ». Si un jour vous lisez ces inscriptions, souvenez-vous ce dont ces restes témoignent: la persécution, la torture et le feu. 

Quel contraste avec les épitaphes païennes: « Vivez pour le jour présent, puisque nous ne sommes sûrs de rien d’autre »; « Je dresse mes mains contre les dieux qui m’ont emmené à l’âge de vingt ans, alors que je n’avais fait aucun mal »; « voyageur, maudis-moi en passant devant mon cadavre, car je suis dans l’obscurité et je ne peux pas répondre » . » (John Foxe, Foxe’s Book of martyrs)

Prier pour les chrétien d’Irak

Pour connaître le contexte d’Irak, cliquez sur le PDF ci-dessous :

Irak – Contexte et sujets de prière

Vidéo présentant le contexte coréen :

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir- Psaume 1

« 1 Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, 2 Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Eternel, Et qui la médite jour et nuit ! 3 Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, Qui donne son fruit en sa saison, Et dont le feuillage ne se flétrit point: Tout ce qu’il fait lui réussit.

4 Il n’en est pas ainsi des méchants : Ils sont comme la paille que le vent dissipe. 5 C’est pourquoi les méchants ne résistent pas au jour du jugement, Ni les pécheurs dans l’assemblée des justes;

6 Car l’Éternel connaît la voie des justes, Et la voie des pécheurs mène à la ruine. »

Méditation de la communauté de Taizet autour du Psaume 1

Le premier psaume s’ouvre par une parole qui annonce ce à quoi nous aspirons tous : la parole « bienheureux » ou « heureux » se réfère à une existence qui est vraiment vivante, authentique, elle évoque la joie de quelqu’un qui est vraiment ce qu’il devrait être. Cette plénitude de vie est exprimée par l’image d’un arbre, qui réunit de façon magnifique les idées de stabilité (un arbre est très difficile à déraciner), de fraîcheur (il porte beaucoup de feuilles vertes), et de fécondité. Il est à l’opposé de « la bale », ces pellicules sèches et vides qui sont séparées des grains de céréales par le vannage.

Y a-t-il un secret pour mener cette vie authentique ? Y a-t-il un chemin pour y arriver ? Le psaume indique ce chemin et, en même temps, il en est une sorte de célébration. Il mentionne d’abord, par opposition, la voie des « méchants », des « pécheurs » ou des « moqueurs », qui est peut-être l’option facile à suivre les appels de la société ou de ses propres petits désirs immédiats, sans réfléchir davantage. Le bonheur d’une véritable vie en plénitude se réalise autrement : il est la conséquence d’une attitude intérieure, celle de l’homme qui trouve son plaisir dans « la loi du Seigneur » et veut la « méditer ».

À première vue, ce chemin peut sembler paradoxal : « loi » et « plaisir » ne sont pas des mots que nous associons spontanément. Quand nous entendons le mot « loi », ce qui vient habituellement à l’esprit est un ensemble de règles. La « loi » de Dieu est tout à fait différente. Ce que la Bible appelle « la loi de Dieu » n’est pas un ensemble de règles à suivre, c’est plutôt le projet de Dieu pour la vie humaine, un projet d’amour, de joie, de confiance et de paix. Le psaume n’appelle pas « bienheureux » celui qui suivrait aveuglement des règles, comme si Dieu était intéressé par une conformité de vie en surface.

Ce qui est important, ce ne sont pas les règles, mais c’est de comprendre que l’intention de Dieu pour nous est belle, joyeuse et créatrice de vie. « La loi de Dieu » est une expression de sa volonté pour nous, saisie à travers l’enseignement des Écritures et à travers toute l’histoire de ses relations avec l’humanité. Et la volonté de Dieu pour nous n’est rien d’autre que son amour. Si nous prenons le temps de réfléchir ou de « méditer » sur les aspects de ce projet que nous avons commencé à comprendre et qui nous touchent le plus – qui sont une source de bonheur pour nous – cela peut permettre à une vie pleine et authentique de grandir en nous.

Questions à méditer :

  • À quels aspects de ma vie puis-je appliquer les images d’un arbre florissant, d’une part, et de la bale, de l’autre ?
  • Dans la Bible – dans les paroles ou les gestes du Christ, par exemple – y a-t-il quelque chose où je puisse, même un peu, trouver mon « plaisir » ?
  • Que veut dire pour moi « méditer » ce sujet ?
Prière du soir :

O Dieu, notre Père
Bénis moi à l’heure du crépuscule.
Merci pour cette journée qui s’achève avec toi
Pardonne moi pour les moments où je n’ai pas écouté ta voix
Pardonne moi pour les promesses que je t’ai faites à toi
ou à mes semblables et que je n’ai pas tenues.
O Dieu, notre Père,
Bénis ceux qui ont particulièrement besoin de ta bénédiction en cette soirée,
Ceux qui voyagent sur la terre, en mer ou dans les airs,
Ceux qui passeront la nuit dans la faim ou dans le froid,
Ceux qui sont en prison, ceux qui sont malades
Ceux qui sont tristes
Et pour qui les longues heures de la nuit aggravent la solitude.
Bénis chacun de nous, sois avec nous durant toute cette nuit de repos
Et reste avec nous jusqu’au lever du jour qui chassera les ombres.
Par Jésus le Christ, notre Seigneur et Sauveur.   Amen

Retour vers le haut

—————————————————————

 Jeudi 9 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

Le soleil se lève,
Merci Seigneur pour cette nouvelle journée que Tu nous offres.
Bénis en ce jour, Ceux que j’aime,
Ceux qui partent travailler, donne-leur courage et force
Que Ton Esprit-Saint nous éclaire
afin que nous puissions tous discerner le bien et le mal
et faire ce que Tu attends de nous.
Donne-nous un coeur simple et pur comme celui d’un enfant
pour rechercher ce qui vrai et ce qui bon
Aujourd’hui et tous les jours de notre vie.

Méditer la Parole avec l’Église persécutée

« Je porte sur mon corps les marques de Jésus » Galates 6 v17

Aujourd’hui, les chrétiens sont de plus en plus nombreux à porter dans leur chair les marques de Jésus. Hommes, femmes et enfants emprisonnés et torturés pour leur foi, en Europe de l’Est et en Chine, en Amérique latine, et dans les pays islamiques aux mains de fondamentalistes.

Il existe d’autres blessures. Pensez aux veuves qui ont perdu leur mari ; elles portent leurs blessures dans les yeux. Aux enfants à qui on a arraché les parents ; ils portent leurs blessures au fond du cœur. Et puis les blessures dues à la faim, à la pauvreté et à l’ignorance, celles des chrétiens qui luttent pour survivre dans les taudis du Pakistan, sur les tas d’ordures des villes égyptiennes, dans les camps de réfugiés au Soudan…

En Occident, les marques de la souffrance sont sans doute plus difficiles à voir. Les chrétiens sont persécutés par les séduction du monde beaucoup plus que par les prisons. Les ennemis sont le confort, la convoitise, le désir de posséder, l’apathie… Ils sont aveuglés par les loisirs, entraînés dans les affaires, écrasés parfois sous la culpabilité.

Pour aller plus loin :

Les chrétiens portent deux sortes de marques : les marques de la souffrance et celles de l’appartenance à Dieu.

  • l’auteur d’Exode 21.5-6 décrit un esclave libéré qui aime trop son maître pour le quitter. «Si l’esclave affirme : j’aime mon maître, ma femme et mes fils, je ne veux pas sortir libre, alors son maître le fera approcher de Dieu, il le fera  rapprocher du battant ou du montant de la porte. Son maître lui percera l’oreille avec le poisson et l’esclave sera pour toujours à son service. » Votre oreille porte-t-elle la marque du poinçon de Christ ?
  • Dans Ézéchiel 9, Il est question de la purification du reste d’Israël. Dieu demande qu’on place une marque sur le front de tous ceux qui mènent le deuil et s’affligent des abominations commises dans le pays d’Israël. Tous ceux qui ne posséderont pas la marque seront mis à mort.
  • Dans 2 Corinthiens 12.12, on trouve la liste des critères qui caractérisent un apôtre: la patience, des signes, des prodiges et des miracles.
  • Bien sur, on trouve aussi la marque inverse, la marque de Satan qui sera révélée dans les derniers temps selon la prophétie d’Apocalypse 13.16. La marque doit être placée sur la main droite ou sur le front de tous ceux qui veulent acheter ou vendre.
  • l’apôtre Paul affirme dans Éphésiens 1.13 que nous avons été scellés, c’est-à-dire marqués, du Saint Esprit quand nous avons cru en Jésus.

Sujets de réflexion :

Est-il plus difficile de grandir spirituellement en Amérique ou en Europe que dans des pays comme la Corée du Nord ou l’Afghanistan qui persécutent ouvertement les chrétiens ? Si oui, pourquoi ?

Prier pour les chrétiens persécutés du Yémen

Pour connaître le contexte du Yémen, cliquez sur le PDF ci-dessous :

Yémen – Contexte et sujets de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir- Psaume 2

« 1 Pourquoi ce tumulte parmi les nations, Ces vaines pensées parmi les peuples ? 2 Pourquoi les rois de la terre se soulèvent-ils Et les princes se liguent-ils avec eux Contre l’Eternel et contre son oint ?- 3 Brisons leurs liens, Délivrons-nous de leurs chaînes !-

4 Celui qui siège dans les cieux rit, Le Seigneur se moque d’eux. 5 Puis il leur parle dans sa colère, Il les épouvante dans sa fureur : 6 C’est moi qui ai oint mon roi sur Sion, ma montagne sainte ! 7 Je publierai le décret; l’Éternel m’a dit : Tu es mon fils ! Je t’ai engendré aujourd’hui. 8 Demande-moi et je te donnerai les nations pour héritage, Les extrémités de la terre pour possession; 9 Tu les briseras avec une verge de fer, Tu les briseras comme le vase d’un potier.

10 Et maintenant, rois, conduisez-vous avec sagesse ! Juges de la terre, recevez instruction ! 11 Servez l’Éternel avec crainte, Et réjouissez-vous avec tremblement. 12 Baisez le fils, de peur qu’il ne s’irrite, Et que vous ne périssiez dans votre voie, Car sa colère est prompte à s’enflammer. Heureux tous ceux qui se confient en lui ! »

Le Fils, héritier du monde

La  tra­di­tion juive, dé­signe ce psaume comme le psaume pre­mier, soit que l’on envisageât le pré­cé­dent comme une in­tro­duc­tion gé­né­rale à tout le re­cueil, soit que l’on réunit en une seule ces deux com­po­si­tions, as­sez dif­fé­rentes d’ailleurs, mais que rap­prochent pour­tant cer­taines res­sem­blances. Toutes deux an­noncent en ef­fet la ruine des mé­chants et le bon­heur de ceux qui se soumettent à l’Éter­nel ; le mot « heu­reux » qui ouvre le Psaume 1 ter­mine le Psaume 2.

Dans ses trois pre­mières strophes, ce psaume nous fait contem­pler trois ta­bleaux : les re­belles s’a­gi­tant sur la terre (ver­sets 1 à 3), l’Éter­nel consi­dé­rant avec calme cette émeute in­sen­sée, puis me­na­çant les cou­pables (ver­sets 4 à 6), l’Oint de l’Éter­nel rap­pe­lant sa di­vine ins­tal­la­tion (ver­sets 7 à 9). Dans la strophe fi­nale (ver­sets 10 à 12), le psal­miste s’a­dresse lui-même aux re­belles, pour les en­ga­ger à se soumettre à Dieu pen­dant qu’il en est temps. Le tout est un chef-d’œuvre de concision et d’é­lé­va­tion.

« Baisez le fils, de peur qu’il ne s’irrite, Et que vous ne périssiez dans votre voie, Car sa colère est prompte à s’enflammer. Heureux tous ceux qui se confient en lui! » v 12

Ce chant visionnaire nous oriente vers le Messie, l’oint de l’Éternel. Les « méchants » (comprenons : les incroyants) du Psaume 1 sont ici les dirigeants des nations qui se rebellent contre l’Éternel et son représentant terrestre. IL est surprenant de voir Dieu rire (en hébreu, mot proche d’Isaac) comme on pourrait sourire devant la menace dérisoire d’un être impuissant, mais Dieu éprouve ensuite un autre sentiment , celui de la colère. Cette colère n’est pas une fureur destructrice, mais plutôt la haine du mal qui ronge ces chefs d’États. Dieu souhaite leur repentance (v.10-12). Le Messie, c’est d’abord historiquement, à l’époque de la rédaction du psaume, le roi d’Israël. IL évoque probablement David , choisi par Dieu et reconnu par les chefs d’Israël, mais contesté par les rois environnants. Les commentateurs juifs y ont vu le Messie à venir, et les chrétiens y ont reconnu Jésus .

Nous trouvons donc dans ce second Psaume les pensées de Dieu envers Celui qui est «son Oint» — ou Messie — (verset 2), son Roi (verset 6), son Fils (versets 7, 12 cités en Actes 13:33). Dieu veillera à ce que Jésus soit honoré sur cette terre où Il a été méprisé. Jadis Hérode et Ponce Pilate, avec les nations et les peuples d’Israël, se sont rassemblés contre Lui (voir Actes 4:25-28). Sa croix a porté cette inscription outrageante: «Jésus le Nazaréen, le roi des Juifs», comme pour dire à Dieu : Voilà ce que nous faisons de ton Roi. Mais dans un temps futur, lors de la révolte ouverte des nations, paraîtra le juste Roi que Dieu réserve à la terre (Psaume 89:28, 29). Ainsi, dès le début du livre des Psaumes, pour encourager le fidèle dans ses détresses, Dieu se présente (verset 6) comme dominant les événements et les conduisant à ce glorieux but final.

Est-il le Messie pour moi? L’avertissement des versets 10 à 12 est lancé aux grands de ce monde. L’entendront-ils avant que Jésus ne revienne en gloire? Mais il existe également unn « roi orgueilleux » à l’intérieur de chacun de nous qui doit capituler devant le Christ, et être renversé (2 Cor 10 v.5). Cela nécessite une violence sur soi-même, jusqu’à notre soumission entière. Cela nécessite enfin d’oser nous réfugier dans les bras du Père miséricordieux qui se révèle inlassablement dans sa Parole. Alors nous serons pleinement « heureux », c’est à dire « mis en marche » par Dieu , comme le traduit A. Chouraqui.

Prière du soir :

Dieu béni éternellement,
Aide moi ce soir à me coucher le cœur en paix.
Donne-moi cette paix  intérieure
Qui vient de ce que j’ai déposé tous mes fardeaux sur toi,
Que je me suis abandonné à toi que je t’ai confié tous mes proches,
Donne-moi cette paix qui permet la communion parfaite avec nos prochains,
Dénuée de tout malentendu entre eux et nous et sans amertume envers quiconque,
Donne-moi cette paix du pardon des péchés qui provient de l’assurance
Que par Jésus Christ il n’y a aucune barrière entre toi et nous.
Et surtout accorde-moi la paix de ta présence
Et la certitude que dans la lumière ou dans les ténèbres,
Tu ne m’abandonneras jamais.
Par Jésus-Christ notre Seigneur.  Amen

Retour vers le haut

—————————————————————

Vendredi 10 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

Cher Jésus,
Aide- moi à répandre  ton parfum, où que j’aille.
Inonde mon âme de ton  Esprit et de ta Vie.
Pénètre et possède tout mon être 
Si complètement que ma vie ne soit qu’un rayonnement de la Tienne.
Brille à travers moi et sois tellement en moi :
Que chaque âme que je rencontre puisse sentir ta présence en mon âme.
Qu’en levant les yeux, ce ne soit plus moi que l’on voit
Mais seulement Toi, Jésus !
Reste  avec moi, et je commencerai alors à briller
A briller jusqu’à en être une lumière pour les autres.
La lumière, ô Jésus, sera toute de Toi, aucunement de moi.
Ce sera Toi qui brilleras sur les autres à travers moi.
Que je te loue ainsi .
Amen.

Méditer la Parole avec l’Église persécutée
« 10 Enfin, mes frères et sœurs, fortifiez-vous dans le Seigneur et dans sa force toute-puissante. 11 Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu afin de pouvoir tenir ferme contre les manœuvres du diable. 12 En effet, ce n’est pas contre l’homme que nous avons à lutter, mais contre les puissances, contre les autorités, contre les souverains de ce monde de ténèbres, contre les esprits du mal dans les lieux célestes.
13 C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu afin de pouvoir résister dans le jour mauvais et tenir ferme après avoir tout surmonté. 14 Tenez donc ferme: ayez autour de votre taille la vérité en guise de ceinture; enfilez la cuirasse de la justice; 15 mettez comme chaussures à vos pieds le zèle pour annoncer l’Évangile de paix; 16 prenez en toute circonstance le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre toutes les flèches enflammées du mal; 17 faites aussi bon accueil au casque du salut et à l’épée de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu.
18 Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance et en priant pour tous les saints. 19 Priez pour moi afin que, lorsque j’ouvre la bouche, la parole me soit donnée pour faire connaître avec assurance le mystère de l’Évangile. 20 C’est pour lui que je suis ambassadeur dans les chaînes. Priez que j’en parle avec assurance comme je dois le faire. » Éphésiens 6 v 10-20

 

Les juifs n’étaient pas les ennemis de l’église. Les légionnaires romains, ceux qui ont massacré les protestants, le communisme non plus. Aujourd’hui, nos ennemis ne sont pas les gouvernements, les sectes, la police secrète ou une religion quelconque.

Bien sûr les hommes brandissent l’épée, torturent, tournent en dérision. Mais ils ne sont que des serviteurs, comme nous d’ailleurs. La guerre existe il en a toujours été ainsi, entre le royaume du Prince de ce monde et le royaume de Dieu et de son Fils.

Voilà pourquoi l’arme la plus puissante du chrétien est la prière, pas la politique. La prière remporte la victoire sur les ennemis invisibles mais réels, tandis que la politique n’est une arme efficace qu’envers les hommes et les idées.

La prière traverse les frontières fermées à l’Évangile. La prière dénoue les liens des prisonniers. La prière fait briller la lumière dans les ténèbres du mensonge. La prière ouvre la voie à l’action de Dieu là où l’homme n’a aucun accès. Elle réussit là où tous nos efforts échouent.

Pour aller plus loin :

  • Dans Daniel 9 et 10, nous trouvons la description de la bataille engagée dans les cieux entre le royaume de Perse et l’ange envoyé par Dieu, suite aux prières de Daniel en faveur d’Israël.
  • Dans 2 Rois 19. 19–20, Dieu délivre Ézéchias des mains de Sennacherib en réponse à la prière.
  • Dans 2 Chroniques 18.31, Dieu est vainqueur sur les ennemis de Josaphat grâce à la prière.

Sujets de réflexion :

  1. Quelles prières Dieu a-t-il exaucé dans votre vie?
  2. Vous souvenez-vous d’un sujet particulier, pour lequel vous avez prié avec persévérance, et où Dieu a répondu?
  3. En quoi pouvez-vous témoigner aujourd’hui de la fidélité de Dieu dans votre vie?

Fortifié dans votre foi personnellement, demandez au Saint Esprit de mettre sur votre cœur le fardeau pour vos frères et sœurs persécutés et de vous conduire à prier avec persévérance pour eux.

Prier pour les chrétiens persécutés d’Iran

Pour connaître le contexte d’Iran, cliquez sur le PDF ci-dessous :

Iran – Contexte et sujets de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir- Psaume 3

« 1 Psaume de David. A l’occasion de sa fuite devant Absalom, son fils.

2 Ô Éternel, que mes ennemis sont nombreux ! Quelle multitude se lève contre moi ! 3 Combien qui disent à mon sujet : Plus de salut pour lui auprès de Dieu ! 

4 Mais toi, ô Éternel ! tu es mon bouclier, Tu es ma gloire, et tu relèves ma tête. 5 De ma voix je crie à l’Éternel, Et il me répond de sa montagne sainte.

6 Je me couche, et je m’endors; Je me réveille, car l’Éternel est mon soutien. 7 Je ne crains pas les myriades de peuples Qui m’assiègent de toutes parts. 8 Lève-toi, Éternel ! sauve-moi, mon Dieu ! Car tu frappes à la joue tous mes ennemis, Tu brises les dents des méchants. 9 Le salut est auprès de l’Éternel : Que ta bénédiction soit sur ton peuple ! – Pause. »

Un sûr allié dans le danger : Les Psaumes 3 et 4 ont été ins­pi­rés par les mêmes cir­cons­tances et donnent essor à des sen­ti­ments ana­logues. Leur contenu est par­fai­te­ment conforme à l’in­di­ca­tion que nous trou­vons en tête du Psaume 3.

O Éternel, que mes ennemis sont nombreux ! v 2  Sur­pris par la ré­volte d’Ab­sa­lom, Da­vid a dû s’en­fuir de Jé­ru­sa­lem avec une poi­gnée de ser­vi­teurs fi­dèles (2 Sa­muel cha­pitres 15 à 18). Le psaume 3 ex­prime les sen­ti­ments du fu­gi­tif après la pre­mière nuit pas­sée hors de Jé­ru­sa­lem ; le psaume 4 est une prière du soir.

On peut être étonné de ne pas trou­ver dans ces psaumes (en de­hors du titre) la men­tion d’Ab­sa­lom. Il nous semble na­tu­rel qu’au mo­ment où la ré­volte éclata, l’im­pres­sion de la gran­deur du pé­ril ait do­miné en Da­vid toute autre pré­oc­cu­pa­tion. Peut-être aussi le mal­heu­reux père ai­mait-il à se per­sua­der que son fils n’é­tait qu’un ins­tru­ment dans la main de plus cou­pables que lui.

Plus de salut pour lui auprès de Dieu ! v 3 Ainsi une grande détresse politique et morale s’abat sur David: poursuivi par des adversaires (v 2). Il est également inquiet spirituellement: l’aide de Dieu se fait attendre et l’on se moque de sa foi (v.3). IL arrive que de nos jours certains croyants subissent des situations semblables. Où trouver la solution à nos inquiétudes profondes ?

Le premier secours. En mettant clairement sa confiance en Dieu souverain, David retrouve calme et sérénité. IL sait pertinemment que Dieu est présent malgré les apparences négatives et qu’il répond au cri de la prière (v 4-5). La paix du cœur est exprimée par l’image du sommeil et du réveil paisibles. David se rappelle que Dieu continue de veiller sur lui, même dans la situation dramatique qu’il subit. Pourquoi alors s’alarmer et craindre la puissance des hommes et les situations pénibles?

(v 6-7) « Si Dieu est pour nous … Qui sera contre nous! »

« Que ta bénédiction soit sur ton peuple! » (v 3)

Quel encouragement pour ceux qui marchent avec l’Éternel. Sa main bénissante accompagne, fortifie et donne la paix. Merci Seigneur pour ta bénédiction d’aujourd’hui envers moi et celles et ceux qui m’entourent.

Prière du soir :

Éternel Dieu,
Ce soir je veux te remercier pour ta bonne main posée sur moi tout au long de ce jour.
Je te remercie de m’avoir donné la capacité de faire mon travail
Et de gagner ma vie pour moi-même et pour ceux que j’aime.
Je te remercie pour la voix  que j’ai entendue en moi quand j’ai été tenté par le malin
Et pour la grâce qui m’a gardé dans le droit chemin.
Je te remercie pour la puissance protectrice qui m’a conduit sain et sauf
Jusqu’à cette heure de la soirée.
O Dieu en qui est le pardon, pardonne-moi ,
Si aujourd’hui j’ai fait du tort à un ami,
Si j’ai blessé un être cher, si je t’ai fait honte et si je t’ai attristé,
Si j’ai été négligeant dans le service envers mon prochain, si je t’ai oublié.
Et maintenant accorde moi de m’endormir en paix,
Et de me réveiller les forces renouvelées
Par Jésus-Christ notre Seigneur.        Amen

Retour vers le haut

—————————————————————

Samedi 11 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

Seigneur Jésus-Christ,
Ce matin, je t’ouvre la porte de tout mon être pour les prochaines 24 heures.
Entre dans tout ce que je suis: mon corps, mon âme, mon cœur, mes sens,
ma sensibilité, ma mémoire, mon intelligence, ma sexualité, mes joies comme mes peines.
Seigneur Jésus, j’accueille ta présence réelle et miraculeuse dans tout ce que je suis
Et cela inclut mes blessures, mes fragilités, mes dépendances pas toujours avouables.
Je te reçois aussi dans tous mes soucis et problèmes de ce jour.
Seigneur, je confesse que tu as un amour infini pour moi
Et que je suis ton enfant chéri malgré tous mes défauts.
Au début de ce jour, j’accepte le tout de ton amour inconditionnel pour moi.
Je te laisse l’entière liberté de m’aimer divinement.
Quoi qu’il puisse m’arriver dans les prochaines 24 heures, je te remercie d’avance.
Comme le dit saint Paul, je proclame que :

« Ce n’est plus moi qui vis, mais que c’est toi, Jésus, Jésus, Jésus, qui vis en moi. »

(Gal 2, 20).

Seigneur Jésus, je sais que tu es en moi tout long de cette journée .
Tu vis tout ce que je vis. Nous sommes réellement ensemble
Et je suis dans la joie de te savoir en moi.    Amen!

Méditer la Parole avec l’Église persécutée
« 12 Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix ou que j’aie déjà atteint la perfection, mais je cours pour tâcher de m’en emparer, puisque de moi aussi, Jésus-Christ s’est emparé. 13 Frères et sœurs, je n’estime pas m’en être moi-même déjà emparé, mais je fais une chose: oubliant ce qui est derrière et me portant vers ce qui est devant, 14 je cours vers le but pour remporter le prix de l’appel céleste de Dieu en Jésus-Christ.
15 Nous tous donc qui sommes mûrs, adoptons cette attitude et, si vous êtes d’un autre avis sur un point, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. 16 Seulement, là où nous en sommes, marchons dans la même direction [et vivons en plein accord].
17 Soyez tous mes imitateurs, frères et sœurs, et portez les regards sur ceux qui se conduisent suivant le modèle que vous avez en nous. 18 En effet, beaucoup se conduisent en ennemis de la croix de Christ; je vous ai souvent parlé d’eux, et je le fais maintenant encore en pleurant. 19 Leur fin, c’est la perdition; ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, ils ne pensent qu’aux réalités de ce monde. 20 Quant à nous, notre droit de cité est dans le ciel, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ. 21 Il transformera notre corps de misère pour le rendre conforme à son corps glorieux par le pouvoir qu’il a de tout soumettre à son autorité. »  Philippiens 3 v 12-21

 

Merveilleuse assurance

Il parait que dans les arts martiaux, pour casser une planche ou un bloc de bois à la main, il faut concentrer son attention au delà de l’objet visé. Le but consiste à atteindre ce point. Tout ce qui se trouve en travers, c’est-à-dire entre soi-même et le but, n’a aucune importance.

C’est une modeste comparaison pour un peu comprendre que les chrétiens persécutés obtiennent une force incroyable en pensant à l’assurance bénie de la vie éternelle, une vie où il n’y aura ni peine, ni douleur, une vie où Jésus sera tout ce qu’ils désirent.

Même à la veille de la mort, le cœur du chrétien est appelé à être rempli de joie et de paix , comme celui du « bon larron » sur La croix. À chacun d’entre nous, alors que notre souffrance arrive à son terme, Jésus dit: « En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis » (Luc 23 v 43).

Pour aller plus loin :

  • Dans 2 Corinthiens 5 v 6-8, l’apôtre Paul dit qu’il préférerait être avec le Seigneur que sur terre. De nouveau dans Philippiens 1 v 21-24, il explique que la mort, pour lui, est préférable à la vie, mais qu’il vaut mieux pour l’Église qu’il reste encore un peu sur cette terre.
  • Dans Romains 8 v 18-19, Paul assure qu’il n’y a pas de commune mesure entre les souffrances du temps présent et la gloire à venir. Même la création attend avec un ardent désir la révélation des enfants de Dieu (c’est à dire leur résurrection) lorsqu’il y aura un nouveau ciel et une nouvelle terre.
  • Voici trois références bibliques complémentaires à ce propos : Ésaïe 35; 2 Pierre 3 v 13; Apoc 21 v 1-6.

Sujets de réflexion :

  1. Comment vous imaginez vous le ciel?
  2. Quelles souffrances actuelles aspirez vous voir disparaître ?
Prier pour les chrétiens persécutés d’Inde

Pour connaître le contexte d’Inde, cliquez sur le PDF ci-dessous :

Inde – Contexte et sujets de prières

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir- Psaume 4

« 1 Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Psaume de David.

2 Quand je crie, réponds-moi, Dieu de ma justice ! Quand je suis dans la détresse, sauve-moi! Aie pitié de moi, écoute ma prière ! 3 Fils des hommes, jusques à quand ma gloire sera-t-elle outragée ? Jusques à quand aimerez-vous la vanité, Chercherez-vous le mensonge ?

4 Sachez que l’Éternel s’est choisi un homme pieux; L’Éternel entend, quand je crie à lui. 5 Tremblez, et ne péchez point; Parlez en vos cœurs sur votre couche, puis taisez-vous.

6 Offrez des sacrifices de justice, Et confiez-vous à l’Éternel. 7 Plusieurs disent : Qui nous fera voir le bonheur ? Fais lever sur nous la lumière de ta face, ô Éternel ! 8 Tu mets dans mon cœur plus de joie qu’ils n’en ont quand abondent leur froment et leur moût. 9 Je me couche et je m’endors en paix, Car toi seul, ô Éternel ! tu me donnes la sécurité dans ma demeure. »

 Cantique du soir, d’un roi fugitif

Le ton re­la­ti­ve­ment calme de ce psaume nous fait sup­po­ser qu’il a été com­posé quelque, temps après le pré­cé­dent, alors que l’ex­trême agi­ta­tion des pre­miers jours de la ré­volte d’Ab­sa­lom était pas­sée. Da­vid est en­core fu­gi­tif (v.3), ex­posé à bien des pri­va­tions (v.7), mais une confiance joyeuse l’a­nime et lui ins­pire le dé­sir de voir ses en­ne­mis ren­trer dans les voies de la piété et de la sou­mis­sion à l’Éter­nel. Ici, pas plus que dans le Psaume 3,  Ab­sa­lom n’est nommé. Da­vid semble ce­pen­dant l’a­voir en vue, lui et ses cour­ti­sans, lors­qu’il re­proche aux chefs re­belles leur amour pour la va­nité et le men­songe (v.3). La mo­dé­ra­tion avec la­quelle le roi si gra­ve­ment of­fensé s’a­dresse à ses en­ne­mis ne lui est-elle pas ins­pi­rée par le fait qu’il dis­cerne son fils au pre­mier rang des cou­pables ?

« L’Éternel entend quand je crie à Lui  » (v.4) David en est certain : L’Éternel écoute sa prière, prêt à exaucer. Dès lors, avec une grande confiance, il affronte victorieusement les plus dures épreuves. A plus forte raison devons-nous avoir la même certitude, en nous prévalant des promesses de Jésus.

Qui nous fera voir le bonheur ? Fais lever sur nous la lumière de ta face, ô Éternel ! (v.7) Même dans l’adversité, il est possible de goûter au bonheur! Dans la Bible, il est souvent question de voir la « face de Dieu »; C’est le sentiment de sa présence, la communion de pensée avec lui. Comprenons bien que ce ne sont pas les conditions économiques, sociales, politiques qui nous privent du bonheur auquel nous aspirons, mais notre désobéissance à Dieu. « Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face  » nous dit Ésaïe (Es 59.2). Aujourd’hui encore, nous sommes appelés à rechercher la face de Dieu : « Je cherche ta face, O Éternel » (Ps 27.8).  L’homme pieux possède l’assurance que Dieu l’a choisi (verset 4; littéralement: introduit dans sa faveur). Mais il se trouve encore au milieu d’un monde où règnent la vanité et le mensonge (verset 3) et il ne peut qu’y souffrir. « Qui me fera voir du bien ? », voilà la question souvent posée dans un tel monde. Ce bien, nous ne le trouverons pas autour de nous, ni davantage en nous-mêmes! Le seul bien véritable est celui que Dieu produit. Il nous en montre la parfaite expression dans la vie de son Fils, « l’homme pieux » par excellence, le seul dont on pouvait dire: « Il fait toutes choses bien» (Marc 7:37).

La vraie Joie : Dieu est la source de tout bien, mais aussi de toute vraie joie, « Tu as mis de la joie dans mon cœur » déclare le psalmiste (v 8). Cette joie-là ne dépend pas de l’abondance des biens matériels comme le prouve la fin du verset . Le même chapitre des Philippiens qui nous exhorte à nous réjouir toujours dans le Seigneur, nous rappelle qu’un croyant peut être heureux dans les privations aussi bien que dans l’abondance (Philippiens 4:4, 12). La joie divine peut remplir l’âme, même au milieu de la détresse. Les circonstances ne l’affectent pas, précisément, parce qu’elle a sa source en Celui qui ne change pas (Héb. 13:8).

Méditation de la communauté de Taizet autour du psaume 4

Qui d’entre nous n’aurait jamais vécu une situation d’angoisse ? Peut-être avons-nous eu le sentiment de ne plus avoir de terre ferme sous les pieds ? Ou peut-être l’angoisse resserrait-elle tellement notre champ d’action que nous nous trouvions enfermés dans l’immobilisme ? Ou bien, peut-être courions-nous dans tous les sens pour fuir le vide qui s’installait en nous ?

Telle est la situation de départ de notre psaume. Est-ce que le psalmiste se trouve actuellement dans une situation d’angoisse, ou est-ce qu’il en rappelle une du passé pour mieux exhorter ses contemporains ? En tout cas, il appelle à la foi et à la conversion, et peut-être prêche-t-il autant à lui-même qu’aux autres.

En ouvrant les yeux, il ne peut que constater, avec à la fois clairvoyance et une note de perplexité, jusqu’à quel point l’être humain est capable de s’attacher à des futilités, jusqu’à quel point il « aime la vanité » et « cherche le mensonge ». Face à ce constat, le psalmiste rappelle la fidélité et la constance de Dieu, dont il a fait l’expérience. Il indique une voie : ne plus pécher, faire silence, offrir des sacrifices à Dieu, lui faire confiance. Autrement dit, il propose d’arrêter la course effrénée qui ne mène nulle part, pour trouver dans le silence et en Dieu l’orientation de toute action et de la vie en général.

Le psalmiste entend ainsi répondre à l’interrogation des gens qui cherchent partout, de manière un peu confuse, le bonheur. Il leur indique le bonheur qui réside dans la recherche de la « face du Seigneur ». L’expression est répandue dans la Bible. Elle se trouve notamment dans la formule de bénédiction de Nombres 6,24-26. Aujourd’hui encore, juifs et chrétiens emploient ces mots pour souhaiter et prier que Dieu accorde à d’autres la plénitude de vie et le bonheur que lui seul peut donner. Le psalmiste souligne qu’il s’agit là d’un bonheur plus profond et plus permanent que celui que l’on pourrait trouver même dans les événements les plus heureux et les repas les plus festifs.

Au dernier verset, pas d’angoisse. Même la nuit où elle pourrait être à son comble, Dieu établit le psalmiste en sûreté. Le psaume montre ainsi les deux aspects de la foi : il y a d’abord l’appel à la confiance en Dieu, mais en fin de compte c’est bien Dieu qui établit l’homme en sûreté. S’il arrête de courir partout, Dieu lui remet les pieds sur la terre ferme. Loin de devoir rester enfermé dans un immobilisme angoissé, il se découvre alors un vaste champ d’action : Dieu l’a mis au large.

Questions à méditer :

  1. Comment est-ce que je réagis face aux événements éprouvants ?
  2. Est-ce que l’angoisse me paralyse ou m’affole ?
  3. Où est-ce que je trouve un vrai bonheur ?
  4. Quels ont été les moments où j’ai trouvé un appui en Dieu ?
Prière du soir :

O Dieu, mon Père
Je veux te remercier pour la joie de me savoir aimé de toi
Et de mes proches, de ma famille.
Je veux te remercier pour cette journée qu’elle ait été faite de travail ou de repos.
Je te prie de bénir tous ceux qui ne connaîtront pas le sommeil cette nuit,
celles et ceux qui ne dormiront pas à cause de la douleur physique
ou de leur détresse morale.
Je te prie de bénir tous ceux  qui voyage de nuit pour nous apporter
la nourriture, le courrier et les journaux du matin.
Je te prie de bénir tous ceux qui assure les services publics et la sécurité des autres,
les médecins, les infirmiers et infirmières
Et tous ceux qui veillent au chevet des malades.
Accorde-moi dans mon confort et mon bonheur de ne jamais oublier
ceux qui connaissent le souci et la douleur, la solitude
Et le besoin dans les longues heures de la nuit.
Je te le demande au nom de ton amour.
Amen

Retour vers le haut

—————————————————————

Dimanche 12 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

O mon Créateur et mon Dieu
Tu me connais entièrement et ce matin, mieux que moi même,
Tu connais les besoins de mon cœur.
Toi qui m’as appelé à être une lumière dans ce monde de ténèbres,
Aide-moi durant toute cette journée à être un secours
Et un exemple pour tous ceux que je rencontrerai.
Aide-moi à apporter le réconfort à ceux qui sont dans la peine
Et la force de résister à ceux qui connaissent la tentation.
Aide-moi à donner du courage à ceux qui sont effrayés
Et à guider ceux qui ne savent pas ce qu’ils doivent faire.
Aide-moi à rendre la joie à ceux qui sont découragés
Et apporter le réconfort aux déprimés.
Je te prie pour que, celles et ceux que je côtoierai en ce jour,
Perçoivent en moi le reflet du maître à qui j’appartiens et que je cherche à suivre.
Je t’apporte, ce matin, humblement cette demande au nom de ton amour.   
 Amen

Méditer la Parole avec l’Église persécutée
« 9 Voilà pourquoi nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous. Nous demandons que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toutes sagesse et intelligence spirituelles, 10 pour marcher d’une manière digne du Seigneur et lui plaire entièrement. Vous aurez pour fruits toutes sortes d’œuvres bonnes et vous progresserez dans la connaissance de Dieu, 11 vous serez fortifiés à tout point de vue par sa puissance glorieuse pour être toujours et avec joie persévérants et patients, 12 et vous exprimerez votre reconnaissance au Père qui nous a rendus capables de prendre part à l’héritage des saints dans la lumière. 13 Il nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume de son Fils bien-aimé, 14 en qui nous sommes rachetés, pardonnés de nos péchés.
15 Le Fils est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. 16 En effet, c’est en lui que tout a été créé dans le ciel et sur la terre, le visible et l’invisible, trônes, souverainetés, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. 17 Il existe avant toutes choses et tout subsiste en lui. 18 Il est la tête du corps qu’est l’Église; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier. 19 En effet, Dieu a voulu que toute sa plénitude habite en lui. 20 Il a voulu par Christ tout réconcilier avec lui-même, aussi bien ce qui est sur la terre que ce qui est dans le ciel, en faisant la paix à travers lui, par son sang versé sur la croix. » Colossiens 4 v 9-20

 

Souvenez-vous de mes chaines

Témoignage 

Les chrétiens de l’Église persécutée rendent régulièrement visite à leur frères et sœurs en prison afin de les encourager. Ces visiteurs peuvent ainsi apporter la nourriture dont ces prisonniers ont grand besoin.

On raconte, qu’en Chine,  souvent que les visiteurs, après une trop courte visite, se tiennent non loin du camp ou de la prison pour chanter à pleine voix.
Voici l’un de ces chants traduit du chinois:
« Je suis un petit oiseau en cage,
Loin des arbres, des fleurs et des champs.
Enchaîné pour toi, Seigneur,
Comme je suis heureux de chanter 
Et d’épancher mon cœur devant toi, tout le jour.
Tu as voulu lier mes ailes qui aiment voler.
Écoute les chants qui s’échappent de mon cœur.
Ton grand amour me pousse à m’exprimer;
Je serai avec amour ton esclave qui ne s’enfuira jamais.
Qui peut comprendre l’amertume de la vie en prison?
Mais l’amour du Seigneur peut la transformer en douceur ;
Oh, Seigneur, j’aime le chemin où tu me fais passer.
Que toute la  création loue tes œuvres merveilleuses.
(Danyun, Lillies Amongst Thorns (Tonbridge, Kent, RU: Sovereign World,1993).

Les prisonniers chrétiens qui écoutaient ce cantiques étaient profondément touchés.

 Méditation biblique

 

Dans ses lettres aux églises, l’apôtre Paul insiste sur l’honneur qui doit être rendu à ceux qui participent à son ministère, surtout pendant la période passée en prison avant son exécution.

Il dit qu’ils représentent un grand encouragement pour lui. Et il fait l’éloge de leur amour, de leurs efforts et de leurs prières pour l’Église.

« réjouissez vous avec ceux qui se réjouissent, recommande Paul dans Romains 12 v 5, pleurez avec ceux qui pleurent » . Et dans Luc 4 v 18, Jésus cite Ésaïe 61 pour annoncer que Dieu l’a envoyé « …pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres …pour proclamer aux captifs la délivrance et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour proclamer une année de grâce du Seigneur. »

Saisissons toute occasion pour aider nos frères et sœurs persécutés, par nos prières, des paroles de réconfort, d’encouragement et par les Saintes Écritures.

Pour aller plus loin :

  • A votre avis que voulait dire Paul, dans Actes 26 v 29 par ces paroles au roi Agrippa: «…plaise à Dieu que non seulement toi, mais encore tous ceux qui m’écoutent aujourd’hui, vous deveniez tels que je suis, moi, à l’exception de ces chaines! »
  • Quelle leçon tirons nous de 2 Timothée 1 v 16 où Paul loue Onesiphore: «  …car il m’a souvent consolé et il n’a pas eu honte de mes chaînes. » (Philémon 1 v 10)?

Sujets de réflexion :

Paul termine ses lettres avec une demande: « Souvenez-vous de mes chaînes ». Désirait-il qu’on lui procure plus d’aide et de réconfort ? Ou bien voulait il encourager les chrétiens? Comment cela ? Que pouvons nous apprendre des chaînes des prisonniers ?

 

Prier pour les chrétiens persécutés d’Arabie Saoudite

Pour connaître le contexte d’Arabie Saoudite, cliquez sur le PDF ci-dessous :

Arabie Saoudite – Contexte et sujets de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir- psaume 148 

Nous retrouvons ce dimanche le psaume déjà partagé la semaine dernière. Je vous invite à découvrir le commentaire proposer dans le guide de la ligue pour la lecture de la Bible pour ce jour.

Louange universelle

Ce psaume s’adresse tout d’abord à ceux qui se trouvent au ciel (v 1-6) : anges et astres sont appelés à louer le seigneur. La louange céleste sert de modèle à la louange terrestre. Dieu est le créateur du monde visible et invisible, dont  l’ordre témoigne de sa sagesse.

La seconde strophe appelle à la louange toutes les créatures terrestres, animées ou inanimées, depuis des phénomènes météorologiques jusqu’au monstres marin, bêtes et humains  (v 7–10). La liste des créatures atteint son sommet avec la mention de l’humanité (v 11) et du peuple d’Israël au milieu duquel le Seigneur habite (v 14). Il a fait pour lui de grandes de choses en le sauvant.; la vocation du peuple est désormais de louer sans cesse.

Ces belles lignes d’Ambroise de Milan, père de l’église au IVe siècle expriment bien ce que chante ce psaume:

« Quoi de plus beau que le psaume ? Le psaume est bénédiction du peuple, Louange à Dieu, hymne de louange du peuple, chorus général , hymne de l’univers, voix de l’Église, chant de profession de foi, ferveur pleine d’autorité, joie de la libération, cri d’allégresse, exultation de joie.

Il adoucit la colère, fait reculer l’angoisse, sèche les larmes. Arme dans la nuit, enseignement le jour, bouclier dans la peur, fête dans la sainteté, image de la quiétude , gage de la paix et de la concorde : telle la cithare, par des sons différents et inégaux, il exprime une unique mélodie. Le lever du jour fait résonner le chant du psaume, et le chant du psaume accompagne le crépuscule. »

Prière du soir :

O Dieu, mon Père
Je te remercie
Pour tous les moments heureux que j’ai vécu aujourd’hui,
Pour toute bonté dont j’ai bénéficié,
Pour toute parole d’actions de grâce, de louange
Et d’encouragement que j’ai entendue,
Pour toute chose qui m’a rendu conscient que J’étais utile, estimé et apprécié,
Pour toute amitié nouvelle que j’ai faite
Et pour toute vieille amitié devenue encore plus précieuse et plus solide,
Pour toute tentation à laquelle j’ai pu résister
Et pour tout service qu’il m’a été possible de rendre.
Accepte, o Dieu, tout ce qui dans ce jour a été conforme à ta volonté
Et pardonne tout ce qui ne l’a pas été.
Aide-moi à m’endormir dans une communion parfaite avec toi et avec mon prochain.
Par Jésus-Christ notre Seigneur.      Amen

Retour vers le haut

—————————————————————

Lundi 13 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

Éternel Dieu,
Toi qui m’as fait cadeau de cette journée,
Aide-moi à faire preuve de sagesse dans l’usage que j’en ferai.
Aide moi à ne pas perdre de temps à des choses qui n’en valent pas la peine.
Aide moi à ne pas rester oisif de sorte que
Les heures retourneraient  à toi inutiles et inutilisées.
Aide-moi à faire par ma force tout ce qui est à ma portée comme une offrande
Qui t’est destinée afin que le soir venu,
Je sois satisfait de l’ouvrage de mes mains.
Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen
Afin qu’au long du jour je te révèle.

Méditer la Parole avec l’Église persécutée

« 1 C’est pourquoi, n’y tenant plus, nous avons jugé bon de rester seuls à Athènes 2 et vous avons envoyé notre frère Timothée, serviteur de Dieu [et notre collaborateur] dans l’Évangile de Christ, pour vous affermir et vous encourager dans votre foi, 3 afin que personne ne soit ébranlé au milieu des difficultés présentes. En effet, vous le savez vous-mêmes, c’est à cela que nous sommes destinés. 4 De fait, lorsque nous étions chez vous, nous vous annoncions d’avance que nous allions connaître la persécution, et c’est ce qui est arrivé, comme vous le savez. 5 Voilà pourquoi, n’y tenant plus, je l’ai envoyé pour m’informer de votre foi, dans la crainte que le tentateur ne vous ait tentés et que nous n’ayons travaillé pour rien. » 1 Thessaloniciens 3 v 1-5

Tenez ferme

Nous espérons ne pas renier le Christ si un jour nous subissons de fortes pressions. Mais peu de chrétiens occidentaux ont connu le genre de souffrance que les chrétiens expérimentent aujourd’hui dans beaucoup de pays. L’apôtre Paul s’en inquiétait, comme il l’explique clairement dans sa  premier lettre à l’église de Thessalonique, la plus ancienne lettre du nouveau testament.

Jésus lui-même a prévenu ses disciples : « Alors on vous livrera à la persécution et l’on vous fera mourir; vous serez détestés de toutes les nations à cause de mon nom.  Beaucoup trébucheront alors, et ils se trahiront, se détesteront les uns les autres.  Beaucoup de prétendus prophètes surgiront et ils tromperont beaucoup de gens.  A cause de la progression du mal, l’amour du plus grand nombre se refroidira,  mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé.» (Matthieu 24 v 9-13)

Si les chrétiens occidentaux ne sont pas  emprisonnés et exécutés à cause de leur foi, la corruption abonde et beaucoup de chrétiens en occident se détournent du chemin pour se conformer au monde. Satan utilise la souffrance et l’opposition, mais aussi bien d’autres ruses pour nous détourner de Dieu:  « Veillez et priez ! »

Pour aller plus loin :

  • Relisez la parabole du semeur dans Matthieu 13 v 1-23, et plus particulièrement les versets 20-21.
  • Dans Mathieu 26 v 56, nous observons la réaction des disciples devant la menace de la persécution.
  • Le reniement de Pierre, rapporté dans les quatre Évangiles, démontre la faiblesse de la chair. Même les disciples les plus proches de Jésus perdent parfois pied. Nous sommes ainsi encouragés à soutenir ceux qui cèdent sous la pression et à nous rappeler que Dieu a toujours des projets pour eux. Il en avait pour Pierre !
  • Dans 2 Timothée 4 v 9-16, nous lisons que le jour de l’exécution de Paul approchait et que ses plus proches amis l’avaient abandonné.

Sujets de réflexion :

Nous ne saurons jamais comment nous réagirions à la persécution avant d’y être effectivement confrontés. Mais il nous est possible d’imaginer comment nous réagirions dans certaines situations plus à notre portée, et c’est révélateur.

  1. Que ferions nous s’il devenait illégal de posséder une bible ?
  2. Comment réagirions nous si le gouvernements mettait à fermer toutes les églises ?
Prier pour les chrétiens persécutés des Maldives

Pour connaître le contexte des Maldives, cliquez sur le PDF ci-dessous :

 13 Maldives – Contexte et sujets de prière

Vidéo présentant le contexte des Maldives :

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir-psaume 5

« 1 Au chef des chantres. Avec les flûtes. Psaume de David.

2 Prête l’oreille à mes paroles, ô Éternel ! Écoute mes gémissements ! 3 Sois attentif à mes cris, mon roi et mon Dieu ! C’est à toi que j’adresse ma prière. 4 Éternel ! Le matin tu entends ma voix; Le matin je me tourne vers toi, et je regarde. 5 Car tu n’es point un Dieu qui prenne plaisir au mal; Le méchant n’a pas sa demeure auprès de toi. 6 Les insensés ne subsistent pas devant tes yeux; Tu hais tous ceux qui commettent l’iniquité. 7 Tu fais périr les menteurs; L’Éternel abhorre les hommes de sang et de fraude.

8 Mais moi, par ta grande miséricorde, je vais à ta maison, Je me prosterne dans ton saint temple avec crainte. 9 Éternel ! conduis-moi dans ta justice, à cause de mes ennemis, Aplanis ta voie sous mes pas. 10 Car il n’y a point de sincérité dans leur bouche; Leur cœur est rempli de malice, Leur gosier est un sépulcre ouvert, Et ils ont sur la langue des paroles flatteuses.

11 Frappe-les comme des coupables, ô Dieu ! Que leurs desseins amènent leur chute ! Précipite-les au milieu de leurs péchés sans nombre ! Car ils se révoltent contre toi. 12 Alors tous ceux qui se confient en toi se réjouiront, Ils auront de l’allégresse à toujours, et tu les protégeras; Tu seras un sujet de joie Pour ceux qui aiment ton nom. 13 Car tu bénis le juste, ô Éternel ! Tu l’entoures de ta grâce comme d’un bouclier. »

Le recours du fidèle contre le méchant

Comme les deux pré­cé­dents, ce psaume a été at­tri­bué à Da­vid par les an­ciens col­lec­teurs du re­cueil. Par un contraste frap­pant, le psal­miste ex­prime, d’un côté, les sen­ti­ments dou­lou­reux qu’il éprouve en voyant les mé­chants à l’œuvre, et, de l’autre, la joie qu’il trouve au­près de l’Éter­nel. C’est ce der­nier sen­ti­ment qui l’em­porte. Le croyant sait que la jus­tice aura son cours et que le der­nier mot de l’­his­toire hu­maine sera : Louange à l’Éter­nel !

Après une, in­vo­ca­tion (v.2 et 3), nous trou­vons deux strophes, dé­cri­vant, l’une (v.1 à 8), l’ac­cueil bien dif­fé­rent que l’Éter­nel fait au fi­dèle et au mé­chant, l’autre (v.9 à 13), le sort dé­fi­ni­tif de ces deux classes d’­hommes. La prière, qui, dans la pre­mière strophe, se rap­proche de la mé­di­ta­tion, de­vient de plus en plus in­tense vers la fin du psaume.

« Éternel ! Le matin tu entends ma voix; Le matin je me tourne vers toi, et je regarde » v 4. À la fin du Psaume 4 ps 4.1-9 nous avons vu le croyant se coucher et s’endormir en paix. Nous le considérons ici à son réveil. La piété doit marquer tous les moments de notre vie, y compris ceux que nous passons seuls dans notre chambre. Deut. 6:7 dt 6.4-9 nous invite à donner sa place à la parole de Dieu, le matin comme le soir, au dedans comme au dehors. Dès l’aube, toute première occupation de sa journée, la prière du psalmiste montait vers son Roi, vers son Dieu (Psaume 63:2).

« Ceux qui se réfugient en toi, se réjouissent » v.12 Face aux difficultés de la vie, plusieurs réactions sont possibles. La confiance en Dieu n’est sans doute pas celle qui s’impose en premier et certainement pas la plus facile à adopter. Mais c’est la seule qui débouche sur la joie.

« Éternel ! Le matin tu entends ma voix; Le matin je me tourne vers toi, et je regarde. » v.4 Très tôt le matin, le psalmiste s’est rendu au temple (v.8), peut-être est-il allé offrir un sacrifice à Dieu. Toujours est-il qu’il se sent menacé et, par sa prière, il entend raffermir sa foi. A l’inverse, ce psaume parle surtout des insensés (v.6), c’est à dire de ceux qui se croient assez malins pour se passer de Dieu et, pour se le prouver, ne pensent qu’à tendre des pièges. Même leurs paroles apparemment bonnes ne sont, en réalité, que ruse et flatterie (v.7,10). C’est leur être intérieur qui est en ruine. C’est pourquoi leur bouche exhale la mort (v.10). IL suffit au Seigneur de les laisser tomber dans les pièges qu’ils ont eux-mêmes tendus (v.11).

Le psalmiste ne regarde pas les insensés de haut, car il sait qu’il a lui-même besoin d’être conduit dans la justice (v.9). Puisse sa prière être la mienne ce soir:

« Éternel ! conduis-moi dans ta justice, à cause de mes ennemis, Aplanis ta voie sous mes pas ».

Prière du soir :

O Dieu, mon Père
Bénis en cette fin de journée ceux qui ont particulièrement besoin de ta bénédiction.
Bénis ceux qui sont loin de chez eux, ceux qui sont attristés
Et ceux pour qui la solitude se fait encore plus pénible quand vient le soir.
Bénis ceux qui connaissent la maladie et la douleur et pour qui la nuit n’en finit pas.
Bénis ceux avec qui je travaille, jour après jour et tous mes amis.
Accorde-nous la grâce de demeurer fidèle les uns envers les autres.
Je te prie pour mes bien-aimés, pour ma famille,
Daigne empêcher tout obstacle de se dresser entre eux et moi.
Tu connais nos besoins mieux que nous-mêmes,
Merci de savoir que tu y réponds pleinement.
Merci de pourvoir à ses besoins.
Par Jésus-Christ notre Seigneur.        Amen

Retour vers le haut

—————————————————————

Mardi 14 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

O Dieu mon Père,
Je commence la journée avec toi. Merci d’être au rendez-vous.
Que tout au long de ce jour, tous mes collègues de travail, tout ceux que je rencontrerai, puissent voir en moi le reflet de Jésus-Christ mon maître à qui j’appartiens et que je cherche à servir.
Que je puisse prodiguer aux autres mon secours, que je fasse honneur au nom que je porte et que je te donne de la joie ainsi qu’à ceux qui m’aiment.
Rends moi capable d’être une aide pour ceux qui sont dans la difficulté. Rends moi capable d’être aimable envers ceux qui sont dans le besoin. Rends moi capable d’être avenant envers ceux qui ont le cœur triste.
Veille sur moi en sorte que rien n’enlève la paix et la joie qui viennent de toi et ne me rende amer envers quiconque.
Je te le demande au nom de ton amour infini manifesté en Jésus-Christ. Amen 

Méditer la Parole avec l’Église persécutée

« 1 Maintenant donc, frères et sœurs, priez pour nous afin que la parole du Seigneur se propage et soit honorée comme elle l’est chez vous, 2 et que nous soyons délivrés des hommes méchants et pervers, car tous n’ont pas la foi. 3 Le Seigneur est fidèle, il vous affermira et vous protégera du mal. 4 Nous avons confiance dans le Seigneur à votre sujet, car vous faites et vous ferez ce que nous [vous] recommandons. 5 Que le Seigneur dirige votre cœur vers l’amour de Dieu et vers la patience de Christ ! » 2 Thessaloniciens 3 v 1-25

La puissance de la prière

On ne pourra jamais trop insister sur l’importance de la prière. Le combat du chrétien est d’ordre spirituel et la prière en est l’arme la plus efficace.

Voilà pourquoi on trouve tellement de prétextes pour ne pas prier:  «  Je n’ai pas le temps », «  Je ne sais pas comment et pour quoi prier », «  Je prie, mais je ne vois aucun résultat »…
Pourtant ce qui motive la  prière , ce n’est pas l’exaucement, c’est le fait que Dieu nous demande de prier. La prière n’est pas un choix , c’est un ordre de Dieu.

Jésus nous dit : «  Priez pour ceux qui vous persécutent » ( Matthieu 5 v 44). Il dit ailleurs : «Priez, afin de ne pas entrer en tentation » (Luc 22 v 40).  Dans Éphésiens 6 v 18, l’apôtre Paul exhorte de « priez en tout temps par l’Esprit, avec toutes sortes de prières et de supplications. Veillez y avec une entière persévérance. Priez pour tous les saints ».

Paul demande aussi aux Colossiens : «  Priez également pour nous; que Dieu ouvre une porte à notre parole, afin que je puisse annoncer le mystère de Christ, pour lequel je suis dans les chaînes » (Colossiens 4 v3).

Et nous avons déjà lu cette autre exhortation le 8 août interpellant sur la volonté expresse de Dieu qui est de nous voir prier continuellement: « Priez sans cesse, 18 exprimez votre reconnaissance en toute circonstance, car c’est la volonté de Dieu pour vous en Jésus-Christ » (1 Thess 5.17-18).

Pour aller plus loin :

Jésus dit, en Matthieu 6 v 33 : «  Chercher d’abord le royaume de Dieu et sa justice et toute choses vous seront donnée par dessus ».

Jésus lui même a prié avant chaque étape critique de sa vie :

  • Il a prié et jeûné pendant quarante jours, avant d’entamer son ministère public (Matthieu 4).
  • Il a prié avant de choisir ses disciples (Luc 6 v 12)
  • Il a prié avant la transfiguration (Luc 9 v 28-29)
  • Dans Jean 17, Jésus prie pour ses disciples, pour nous, et pour ceux qui seront amenés à croire.
  • A Gethsémané , Il va prié a l’écart, avant la trahison de Judas, l’arrestation et la crucifixion (Matthieu 26 v 26).

Sujets de réflexion :

  1. Éprouvez vous de la difficulté à prier régulièrement ? Selon vous , pourquoi ?
  2. En quoi la parole de Dieu et votre propre expérience ou celle d’un frère ou d’une sœur en Christ peuvent-elles vous permettre de surmonter cette difficulté ?
Prier pour les chrétiens persécutés du Nigéria

Pour connaître le contexte du Nigéria, cliquez sur le PDF ci-dessous :

 14 Nigéria Contexte et sujets de prière

Vidéo présentant le contexte du Nigéria :

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir- psaume 6

« 1 Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Sur la harpe à huit cordes. Psaume de David.

2 Éternel ! ne me punis pas dans ta colère, Et ne me châtie pas dans ta fureur. 3 Aie pitié de moi, Éternel ! car je suis sans force; Guéris-moi, Éternel ! car mes os sont tremblants. 4 Mon âme est toute troublée; Et toi, Éternel ! jusques à quand?… 5 Reviens, Éternel ! délivre mon âme; Sauve-moi, à cause de ta miséricorde. 6 Car celui qui meurt n’a plus ton souvenir; Qui te louera dans le séjour des morts ?

7 Je m’épuise à force de gémir; Chaque nuit ma couche est baignée de mes larmes, mon lit est arrosé de mes pleurs. 8 J’ai le visage usé par le chagrin; Tous ceux qui me persécutent le font vieillir.

9 Eloignez-vous de moi, vous tous qui faites le mal ! Car l’Éternel entend la voix de mes larmes; 10 L’Éternel exauce mes supplications, L’Éternel accueille ma prière. 11 Tous mes ennemis sont confondus, saisis d’épouvante; Ils reculent, soudain couverts de honte. »

 Prière et délivrance d’une âme troublée

Ce psaume est le pre­mier de ceux que l’an­cienne Église a ap­pe­lés Psalmi pœ­ni­tentæ, psaumes de re­pen­tance. C’est en ef­fet le sen­ti­ment dou­lou­reux de la condam­na­tion di­vine qui do­mine dans le psaume 6, bien que le mot même de pé­ché ne s’y trouve pas. L’au­teur n’est pas seule­ment en­touré d’en­ne­mis (v.8 et 11), mais il se sent sous le poids de la co­lère de Dieu. Ici, Dieu semble se tenir éloi­gné, et le sen­ti­ment poi­gnant de cet aban­don ac­cable l’âme du psalmiste, au point qu’il en ou­blie toute autre chose. Même les per­sé­cu­teurs dis­pa­raissent à l’ar­rière-plan. Ils ne sont men­tion­nés qu’au mo­ment où l’as­su­rance de l’exau­ce­ment fait ren­trer la paix dans l’âme du psal­miste.

L’ex­tra­or­di­naire sen­si­bi­lité qui se ré­vèle dans ce can­tique n’est pas, ainsi qu’on l’a pré­tendu, hors de place dans la vie d’un guer­rier tel que Da­vid. Elle est confir­mée par di­vers traits de l’his­toire du roi-pro­phète (2 Samuel 1.12 ; 2 Samuel 3.32 ; 2 Samuel 12.16-19, etc.). C’est d’ailleurs un signe d’en­dur­cis­se­ment et non de force que de res­ter in­sen­sible sous le poids de la co­lère di­vine. Jésus, lui qui est bien plus grand que Da­vid, n’a pas connu de dou­leur plus in­tense que de se sen­tir aban­donné de Dieu (Matthieu 26.46). Ce rap­pro­che­ment nous amène à consta­ter ce fait, qui nous frap­pera par­tout dans l’é­tude des psaumes, d’un écrit qui n’a rien de di­rec­te­ment pro­phé­tique et dont pour­tant telle pa­role se trouve non seule­ment ci­tée, mais réa­li­sée plei­ne­ment dans la vie du Sau­veur, à l’exemple des v.4 où le psalmiste dit: « Mon âme est troublée ». Jé­sus s’est ap­pli­qué cette pa­role dans une oc­ca­sion qui pré­lu­dait à la scène de Geth­sé­mané, et, dans cette der­nière cir­cons­tance, le bou­le­ver­se­ment de tout son être a bien été ce­lui que dé­crit ici le psal­miste.

Le psaume com­prend trois strophes. Après un cri de dé­tresse (v.2 à 4), le psal­miste, dans la strophe cen­trale, ex­pose à Dieu l’é­tat mi­sé­rable où l’a plongé sa dou­leur (v.5 à 8) ; puis, as­suré de l’exau­ce­ment, il re­prend cou­rage (v.9 à 11).

« L’Éternel entend la voix de mes larmes » v.9

Le psalmiste avait formulé à Dieu sa requête et la délivrance ne se fait plus attendre. L’Eternel a entendu la voix de ses larmes. L’Eternel est revenu et ses ennemis s’enfuient. Certainement le psalmiste a reçu une parole de l’Ecriture qui lui atteste l’attention de son Seigneur, dans la situation qu’il traverse, ce qui explique le changement de ton des derniers versets, après la supplication. Maintenant ce sont ses ennemis qui sont confus et qui tremblent. Quelle paroles de Dieu avons nous besoin aujourd’hui pour être relevé ?

Les épreuves du croyant sont parfois la conséquence directe de ses fautes. Il est alors sous le gouvernement de Dieu, qui le reprend et le châtie (verset 1; comp. Jér. 31:18 jr 31.18-20). Ce fut le cas de David après la terrible affaire d’Urie le Héthien, et aussi après le dénombrement. Il ne peut plus alors être question de joie et de paix comme au Psaume 4, (versets 7, 8 ps 4.1-9). Au lieu de méditer dans son cœur sur sa couche (Psaume 4:5 ps 4.1-9), le coupable trempe son lit de larmes amères (verset 7). Sachant qu’il a mérité ce qui lui arrive, il est poursuivi par les regrets et par le sentiment d’avoir offensé Dieu. La crainte de la mort peut même s’emparer de son âme (verset 6). Il n’a plus l’heureuse liberté que donne une bonne conscience. Pourtant dans ce cas aussi Dieu peut être trouvé, car Il aime trop son racheté pour le laisser dans le désespoir; Il entend sa supplication et reçoit sa prière (verset 10). Ainsi qu’à Ézéchias, tourmenté sur son lit par la perspective de la mort, Il lui adresse cette parole consolante: «J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes… je te délivrerai…» (Ésaïe 38:5 es 38.4-22; comparer verset 6 avec Ésaïe 38:18 es 38.4-22). Oui, soudain David reçoit l’assurance que sa prière est exaucée. Les circonstances n’ont pas changé, mais déjà sa foi triomphe en espérance.

Prière du soir :

O Dieu, notre Père
Ce soir, je viens déposer au pied de la croix les fautes de ce jour.
Pardonne-moi de n’avoir pas su rester maître de moi-même
Et d’avoir ainsi dit et fait des choses que maintenant je regrette.
Pardonne-moi toute désobéissance qui m’a conduit à écouter mes propres désirs plutôt que faire ta volonté.
Merci de renouveler en moi la joie du pardon retrouvé.
Ce soir, je viens auprès de la croix pour te remercier pour ta grâce dans ma vie.
Merci pour tout ce qui a été positif dans cette journée.
Merci pour toute tentation à laquelle tu m’as permis de résister.
Merci pour tout aide que tu m’as permis d’apporter
Et pour tout service que tu m’as permis de rendre.
Merci pour toutes bonnes paroles que tu m’as permis de prononcer
Et toute bonne action que tu m’as permis d’accomplir.
Maintenant, Seigneur, je te remets tout, les ombres comme les lumières
Et je te prie d’accepter ce qui a été bon et de pardonner ce qui a été péché .
Par Jésus-Christ notre Seigneur amen

Retour vers le haut

—————————————————————

Mercredi 15 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin : 

O Dieu, Notre-Père,
Toi qui désires que nous nous aimions et nous servions les uns les autres
Et qui nous a créés pour la communion avec toi et avec nos semblables,
Accorde-moi tout au long de ce jour les dons et les grâces qui rendront mon contact,
avec ceux que tu mettras sur ma route, plus facile.
Accorde-moi de rayonner de ta bonté et de ta bienveillance,
Afin que je ne manque pas une occasion d’aider, de stimuler, de réconforter et d’encourager mon prochain.
Accorde-moi la générosité de faire passer les sentiments de mon prochain avant les miens.
Par Jésus-Christ notre Seigneur.                                               Amen

Méditer la Parole avec l’Eglise persécutée

« Cette parole est certaine, si quelqu’un aspire à la charge d’évêque, il désire une belle activité » 1 Timothée 3 v 1

Seigneur, envoie des conducteurs!

« Frappe le berger, dit Zacharie ( 13 v 7), et les brebis seront dispersés ». L’Église persécutée a un besoin vital de responsables bien formés. Sans eux, l’Église ne peut pas se développer et les brebis faibles, les brebis jeunes, sont en danger face aux sectes et hérésies qui circulent en interne. Dans plusieurs pays hostiles à l’Évangile, des milliers de chrétiens sont guidés par de jeunes pasteurs, eux-même récemment convertis. Ces communautés n’ont parfois que peu de Bibles à leur disposition. Elles deviennent ainsi une cible facile pour le Malin. Sans berger, beaucoup ne résistent pas à la persécution.

Plusieurs organisations missionnaires, comme portes ouvertes, ont comme principale mission d’organiser des formation sur place, en vue de former des responsables solides. Les formateurs prennent souvent un grand risque lorsqu’ils traversent la frontière de ces pays hostiles à l’Évangile. Ils passent beaucoup de nuits blanches à instruire des chrétiens avides d’apprendre, qui mettent aussi en jeu leur liberté et même leur vie pour suivre ces formations.

Pour aller plus loin :

  • Relisez le chapitre 3 de 1 Timothée et voyez ce que Paul dit des pasteurs, des anciens et des diacres.
  • Dans Jérémie 23 v 2 et 50 v 6, il est question du jugement de Dieu contre les bergers infidèles.
  • Mais dans Jérémie 3 v 15 et 23 v 4, Dieu promet aussi de donner à son peuple des bergers selon son cœur qui s’occuperaient de lui et le protégerait.
  • Dans Éphésiens 4 v 11-13, Paul enseigne que « Dieu a donné à son Église des apôtres,  des prophètes, des évangélistes, des docteurs et des pasteurs,  pour le perfectionnement des saints. Cela en vue de l’œuvre du service et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ« .

Sujets de réflexion et d’action :

Quel rôle ont joué dans votre vie ceux et celles qui vous ont enseigné l’Évangile ?

  1. Priez le Seigneur avec action de grâce pour celles et ceux qu’il a mis sur vos routes pour vous enseigner.
  2. Priez aussi pour tous les formateurs qui partent en mission dans des pays hostiles à l’évangile pour former les responsables de ces jeunes églises.
Prier pour les chrétiens persécutés de Syrie

Pour connaître le contexte de la Syrie, cliquez sur le PDF ci-dessous :

 15 Syrie – Contexte et sujet de prière

Vidéo présentant le contexte de la Syrie :

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

 Prier et méditer le soir

Psaume du soir – psaume 7

1 Complainte de David chantée à l’Eternel au sujet de Cush, le Benjaminite.

2 Eternel, mon Dieu, je cherche refuge en toi: sauve-moi de tous mes persécuteurs et délivre-moi, 3 sinon ils vont me déchirer comme un lion, ils vont me dévorer, sans personne pour me délivrer.

4 Eternel, mon Dieu, si j’ai fait cela, si mes mains ont commis l’injustice, 5 si j’ai rendu le mal à celui qui était en paix avec moi, si j’ai dépouillé celui qui s’opposait à moi sans raison, 6 que l’ennemi me poursuive et m’atteigne, qu’il me terrasse et traîne ma gloire dans la poussière! – Pause.

7 Lève-toi, Eternel, dans ta colère, dresse-toi contre la fureur de mes adversaires, réveille-toi pour me secourir, toi qui établis le droit!8 Que l’assemblée des peuples vienne t’entourer, reviens dominer sur elle dans les hauteurs!

9 L’Eternel exerce son jugement sur les peuples: juge-moi, Eternel, conformément à ma justice et à mon intégrité! 10 Mets un terme aux méfaits des méchants et affermis le juste, toi qui examines les coeurs et les reins, Dieu juste!

11 Mon bouclier est auprès de Dieu: il sauve ceux dont le coeur est droit. 12 Dieu est un juste juge, un Dieu qui fait chaque jour sentir sa colère. 13 Si le méchant ne revient pas à lui, il aiguise son épée, il bande son arc, et il vise; 14 il dirige sur lui des traits meurtriers, il rend ses flèches brûlantes.

15 Le méchant prépare le mal, il conçoit la misère et il accouche de la fausseté. 16 Il ouvre une fosse, il la creuse, mais il tombe dans le trou qu’il a fait. 17 Sa misère retombe sur sa tête, et sa violence descend sur son front.

18 Je louerai l’Eternel à cause de sa justice, je chanterai le nom de l’Eternel, le Très-Haut.

« Complainte de David chantée à l’Eternel au sujet de Cush, le Benjaminite ». v1

Nous sa­vons par le pre­mier livre de Sa­muel que la haine de Saül contre Da­vid ne pro­ve­nait pas uni­que­ment de la ja­lou­sie du roi. Des cour­ti­sans s’ap­pli­quaient à la ré­veiller, quand elle s’af­fai­blis­sait, en ac­cu­sant Da­vid de for­mer des com­plots cri­mi­nels pour s’em­pa­rer de la royauté (1 Samuel 20.31 ; 1 Samuel 24.10). Une ca­lom­nie de ce genre im­pres­sionna vi­ve­ment le fu­gi­tif et fut l’oc­ca­sion de la com­po­si­tion de ce psaume.

« Si j’ai rendu le mal à celui qui était en paix avec moi, si j’ai dépouillé celui qui s’opposait à moi sans raison » v 5

Dans ce verset, Da­vid semble faire al­lu­sion aux oc­ca­sions dans les­quelles il épar­gna la vie de son per­sé­cu­teur. Nous trou­vons même une ana­lo­gie frap­pante entre les pen­sées et les ex­pres­sions de notre psaume, et les pa­roles rapportées 1 Samuel 24.12-13 ;1 Samuel 26.19;1 Samuel 26.23.

Là, comme ici, Da­vid pro­teste de son in­no­cence, il en ap­pelle au ju­ge­ment di­vin et dé­clare qu’il n’y a aucune iniquité en sa main (ver­set 4 ; com­pa­rez 1 Samuel 26.18).

« Lève-toi, Eternel, dans ta colère, dresse-toi contre la fureur de mes adversaires, réveille-toi pour me secourir, toi qui établis le droit! » v 7

Ce psaume tra­hit chez son au­teur une vio­lente émo­tion, qui s’ex­prime, vis-à-vis de Dieu, en un lan­gage d’une har­diesse éton­nante (ver­sets 7 et 8).  Ce Psaume 7 est un appel circonstancié à la justice et à la vengeance, uni à la foi dans le jugement de Dieu. Ainsi l’assemblée des peuples de la terre reconnaîtra l’Éternel et l’environnera. v( 8)

« Mets un terme aux méfaits des méchants et affermis le juste » v 10

L’affligé s’attend à la colère de Dieu sur les iniques, tout en priant qu’elle se détourne de lui-même ; et il l’attend avec la certitude de la foi. C’est ce que nous faisons aussi, en reconnaissant la justice parfaite et l’excellence de ces choses. Le Psaume 7 est donc l’expression des sentiments de ceux qui, dans la détresse causée par la haine des méchants, cherchent la délivrance en Dieu et non en exerçant la violence soi même contre les ennemis. Pour comprendre les Psaumes et en particulier pour ne pas nous étonner de certaines paroles sévères au sujet des méchants, il est un fait qu’il ne faut jamais perdre de vue: Le croyant (David) qui s’exprime ainsi le fait avant la venue du Christ, qui est devenu « Ennemi » de Dieu à notre place à la croix. Les Psaumes s’appliquent prophétiquement à la venue de Christ qui à la croix prendra sur Lui « toutes nos blessures et nos meurtrissures« . A la croix Dieu exerce pleinement sa justice et répond à la prière du psaume 7 de David.

Nous pouvons nous approprier beaucoup de précieux versets: Par exemple tous ceux qui expriment la confiance (voir verset 2), la souffrance devant l’injustice (verset 10), la louange (verset 18) et bien d’autres sentiments encore.  Depuis la venue de Christ, notre prière comme chrétiens n’est pas: «Punis-les, ô Dieu!» (Psaume 5:11); mais à l’école de notre Modèle divin nous apprenons à dire: «Père, pardonne-leur…» (Luc 23:34) ou comme Étienne, son disciple: «Seigneur, ne leur impute point ce péché» (Actes 7:60).

Prière du soir :

O Dieu, notre Père
Je te remercie pour tout ce qui m’est arrivé aujourd’hui
Car je sais que tu m’as aimé à chaque instant d’un amour éternel.
Je te dis merci pour les joies et les peines, pour les rires et les larmes, pour le silence et les chants.
Je te dis merci pour tout succès qui rehausse ma vie,
Pour tout échec qui m’appelle à l’humilité et m’aide à me souvenir que j’ai besoin de toi.
Je te dis merci pour les joies qui resteront à jamais gravées dans ma mémoire
Également pour les peines qui m’ont poussé à me tourner vers toi
Parce que je n’avais personne d’autre vers qui aller.
Accorde-moi en tout temps et quelles que soient les circonstances,
la certitude que tu es présent à mes cotés.
Et qu’ainsi tu me donnes cette nuit la paix qui vient de toi.
Par Jésus-Christ notre Seigneur.  Amen

Retour vers le haut

—————————————————————

Jeudi 16 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

O Dieu, notre Père,
Accorde moi tout Au long de ce jour la patience avec les choses et la patience avec les gens.
Aide moi à ne jamais perdre mon calme avec ceux et celles que je rencontrerai, même s’ils sont injustes, irritants ou pas aimables.
Aide-moi à prendre le temps d’écouter quiconque veut m’entretenir de soucis, d’un problème ou d’une détresse.
Aide-moi à être patient avec ceux qui sont lents à apprendre et lents à comprendre.
Aide moi à travailler et à aimer comme Jésus le faisait.
Je te le demande au nom de ton amour infini.   Amen

Méditer la Parole avec l’Église persécutée

10 De ton côté, tu as suivi de près mon enseignement, ma conduite, mes projets, ma foi, ma patience, mon amour, ma persévérance,11 ainsi que les persécutions et les souffrances que j’ai connues à Antioche, à Iconium, à Lystre. Quelles persécutions n’ai-je pas supportées! Et le Seigneur m’a délivré de toutes. 12 Du reste, tous ceux qui veulent vivre avec piété en Jésus-Christ seront persécutés,13 tandis que les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal en égarant les autres et en s’égarant eux-mêmes. 2 Timothée 3 v 10-12

Il m’a délivré

Parmi les martyrs exécutés pendant le règne de la reine Mary, en Angleterre, on compte deux évêques, Ridley et Latimer. Ils furent attachés au poteau et brûlés à Oxford. Cependant, malgré les flammes, le Seigneur les délivra.

« Le bûcher se trouvait au nord de la ville, en face du Collège Baliol. Quand ils arrivèrent au poteau, Ridley embrassa Latimer chaleureusement et lui dit au revoir ainsi: -Courage, frère, car Dieu réduira la fureur de la flamme; sinon il nous fortifiera pour que nous puissions la supporter…On approcha la flamme des pieds de Ridley, ce qui fit dire à Latimer: -Prends courage, Ridley, supporte l’épreuve comme un homme. Aujourd’hui, par la grâce de Dieu, nous allons allumer en Angleterre un flambeau tellement grand que, je le crois, il ne sera jamais eteint. Quand Ridley vit les flammes monter vers lui, il cria d’une voix étonnammment forte: _ Seigneur, Seigneur, reçois mon esprit! Latimer criait tout aussi fort de l’autre coté: – Ô Père céleste, reçois mon âme! Et il se plongea dans la flamme comme s’il l’embrassait. Aprés avoir caressé son visage de ses mains et les avoir pour ainsi dire baignées dans le feu, il mourut rapidement dans très peu de souffrance sinon aucune » (Foxe, Foxe’s Book of Maryrs, p301).

Pour aller plus loin :

  • Relisez la délivrance promise par Dieu  à Job (Job 5 v 19).
  • Paul affirme que Dieu nous délivrera toujours de la tentation (1 Cor 10 v 13)
  • Lisez aussi 2 Timothée 4 v 18 , 2 Pierre 2 v 9, 2 Samuel 22 v 2, Esaïe 46 v 4, Daniel 6 v 27, 2 Cor 1 v 10.

Sujets de réflexion :

Tous les martyrs ne meurent pas sans douleur. Mais Jésus promet qu’il ne nous laissera ni ne nous abandonnera jamais:  » Je ne te délaisserai pas ni ne t’abandonnerai » (Hébreux 13 v 5), « Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (Matt 28 v 20). Même si nous sommes jetés dans les flammes, nous n’iront jamais seuls (Daniel 3).

Sur le plan personnel, n’avez vous jamais réalisé que Dieu vous a protégé d’un accident, ou ne vous a-t-il gardé d’un mauvais choix et soutenu dans la tentation. Ne vous est-il pas arrivés de sentir sa présence au sein de l’épreuve? Prenez le temps de vous souvenir et d’être reconnaissant dans la prière.

Prier pour les chrétiens persécutés d’Ouzbékistan

Pour connaître le contexte de l’Ouzbékistan, cliquez sur le PDF ci-dessous :

 16 Ouzbékistan – Contexte et sujets de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir -psaume 8

1 Au chef de choeur, sur la guitthith. Psaume de David.

2 Eternel, notre Seigneur, que ton nom est magnifique sur toute la terre! Ta majesté domine le ciel. 3 *Par la bouche des enfants et des nourrissons, tu as fondé ta gloire pour confondre tes adversaires, pour réduire au silence l’ennemi, l’homme avide de vengeance.

4 Quand je contemple le ciel, oeuvre de tes mains, la lune et les étoiles que tu y as placées, 5 je dis: *«Qu’est-ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui, et le fils de l’homme, pour que tu prennes soin de lui?» 6 Tu l’as fait de peu inférieur à Dieu et tu l’as couronné de gloire et d’honneur. 7 Tu lui as donné la domination sur ce que tes mains ont fait, tu as tout mis sous ses pieds, 8 les brebis comme les boeufs, et même les animaux sauvages, 9 les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, tout ce qui parcourt les sentiers des mers.

10 Eternel, notre Seigneur, que ton nom est magnifique sur toute la terre!

Le ton calme et ma­jes­tueux de ce psaume contraste avec les sup­pli­ca­tions et les émo­tions vio­lentes ex­pri­mées dans les deux psaumes pré­cé­dents. Nous ne trou­vons ici ni ap­pel an­goissé, ni in­dice de lutte, mais la contem­pla­tion se­reine des œuvres de Dieu (ver­sets 2 et 3), qui amène bien vite l’au­teur à consi­dé­rer avec éton­ne­ment la po­si­tion glo­rieuse faite sur la terre à l’une des plus faibles et des plus pe­tites d’entre les créa­tures.

C’est pen­dant une pé­riode pai­sible du règne de David, que la vue du ciel étoilé, dont il pou­vait jouir de la ter­rasse de son pa­lais de Sion, aura ins­piré au roi-pro­phète ce chant si simple et si grand.

Qu’est-ce que l’homme? demande Job irrité. Pourquoi Dieu ne pouvait-il pas se retirer de lui ? (Job 7:17). Il est encore dit au Psaume 144 : « Qu’est-ce que l’homme ? » Le Psaume 8 célèbre le gouvernement millénaire de l’Éternel et la gloire du Fils de l’homme, en rapport avec le peuple juif et par sa bouche. Mais ce Psaume nous présente une vue des plus intéressantes de la gloire de Christ. L’homme est vu ici, établi comme l’image du Dieu invisible, dominateur sur toute la création.  Adam était l’image de Celui qui devait venir. L’Éternel est le Seigneur d’Israël. « Qu’est-ce que l’homme » ? La réponse, c’est Christ. Mais Christ est l’Éternel, et sa majesté est établie au-dessus des cieux ; la terre est mise sous ses pieds. Même aux jours de son humiliation, l’ennemi, le vengeur, a été réduit au silence par la louange que publient de Lui les petits enfants et ceux qui tètent ; car le Père a eu soin de pourvoir à ce que, si pour Lui le Seigneur a été méprisé et délaissé des hommes, ce témoignage fût rendu à la gloire de son Fils ; et ce témoignage a été rendu à sa gloire comme Fils de Dieu, comme Fils de David (c’est en rapport avec ce nom que ces paroles sont citées dans Matthieu 21:16), et comme Fils de l’homme . Christ est couronné de gloire et d’honneur avant même que toutes choses soient mises sous ses pieds.

Ce psaume commence par établir la petitesse de l’homme par rapport à la création, impression que chacun de nous a pu ressentir en contemplant par exemple la prodigieuse immensité d’un ciel étoilé! «Qu’est-ce que l’homme»? Puis, ramenés à notre humble dimension, nous apprenons que, pourtant, Dieu avait en vue des choses magnifiques et glorieuses pour l’homme et par l’homme. Mais comment les réaliser avec un être pécheur et mortel? Impossible de couronner de gloire et d’honneur une créature plongée dans la misère et dans la corruption. Alors, ce que Dieu n’a pas pu faire ni pour ni par le premier Adam, il l’a accompli en Christ le second Homme. Oui, le Créateur s’est pour ainsi dire lui-même revêtu du corps qu’il avait créé. «Il a été fait un peu moindre que les anges». Hébreux 2:6-9, qui cite en les complétant nos v. 5 à 7, en donne le motif insondable: à cause de la mort qu’il a dû connaître. Et c’est dans cette nature humaine que le Fils a reçu la domination universelle. En lui l’homme retrouve plus que ce qu’Adam avait perdu (v. 6 à 9; 1 Cor. 15:27…). Couronné de gloire et d’honneur, Christ, homme ressuscité, introduira d’autres hommes avec lui dans le ciel et leur fera partager sa gloire.

Prière du soir :

O Dieu notre Père, source de tout don parfait,
Rempli mon cœur de gratitude pour tout ce que tu as accompli pour moi en ce jour.
Aide moi à ne pas oublier qu’aujourd’hui, tu m’as gardé
Et conduit jusqu’à cette soirée.
Aide moi à ne pas oublier qu’aujourd’hui, tu m’as nourri, vêtu et gardé en vie,
Et que tu m’as protégé dans mon corps, dans mon âme et mon esprit,
Et que tu m’as entouré d’un amour à la fois divin et humain.
Donne-moi à présent le repos dont j’ai besoin.
Donne-moi la paix que je recherche.
Seigneur Dieu, je m’endors, mais toi tu veilles.
Oui, veille sur ce monde, veille sur tout ceux qui sont en danger.
Veille sur ceux qui nous protègent.
Je m’endors, mais toi tu veilles. Veille sur moi.
Par Jésus Christ notre  Seigneur. Amen.

Retour vers le haut

—————————————————————

Vendredi 17 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

O Dieu, notre Père,
Je te remercie pour cette journée qui commence avec toi.
Pour ce jour, écarte de moi ces pensées et ces sentiments qui ne servent qu’à rendre la vie plus difficile pour moi et pour ceux qui m’entourent.
Préserve-moi du mécontentement insensé et aide moi à chaque instant à tirer le meilleur parti des bienfaits et des dons que tu m’accordes.
Préserve-moi de la convoitise qui m’amène à oublier les bienfaits dont tu me combles, parce que je pense trop à ceux des autres.
Préserve-moi des vains regrets au sujet de choses que je ne peux changer ; accorde-moi la grâce d’accepter la situation où je suis et là, de te servir de tout mon cœur.
Préserve-moi de l’amertume qui empoisonne parfois ma vie et celle d’autrui.
Que dans ta grâce, je puisse procurer de la joie autour de moi. Que mon cœur demeure dans la reconnaissance envers toi tout au long de ce jour.
Par Jésus-Christ , notre Seigneur. Amen

Méditer la Parole avec l’Église persécutée
« 1 Rappelle-leur de se soumettre aux magistrats et aux autorités, de leur obéir, d’être prêts pour toute œuvre bonne, 2 de ne calomnier personne, d’être pacifiques, conciliants, pleins de douceur envers tous les hommes.
3 Nous aussi, en effet, nous étions autrefois stupides, rebelles, égarés, esclaves de toutes sortes de passions et de plaisirs. Nous vivions dans la méchanceté et dans l’envie, nous étions odieux et nous nous détestions les uns les autres. 4 Mais lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été révélés, 5 il nous a sauvés. Et il ne l’a pas fait à cause des actes de justice que nous aurions pu accomplir, mais conformément à sa compassion, à travers le bain de la nouvelle naissance et le renouvellement du Saint-Esprit 6 qu’il a déversé avec abondance sur nous par Jésus-Christ notre Sauveur. 7 Ainsi, déclarés justes par sa grâce, nous sommes devenus ses héritiers conformément à l’espérance de la vie éternelle. » Tite 3 v 1-7

Soyez soumis aux autorités 

Dans Actes 4, Pierre et Jean devaient choisir entre l’obéissance à Dieu et celle aux hommes. Ils ont choisi d’obéir à Dieu. Cependant, même si les chefs religieux ont eu tort à cette occasion, l’autorité qu’ils détenaient de Dieu était reconnue par les disciples et ils s’y soumettaient.

Comme des millions de nos frères et sœurs dispersés dans le monde aujourd’hui, Pierre et Jean se sont laissés mettre en prison – comme Jésus s’est laissé arrêter, juger et exécuter (Jean 19 v 10-11).

Pour aller plus loin :

Méditons sur l’attitude de Jésus devant Pilate :

  • A moi, tu ne parles pas? dit Pilate à Jésus. Ne sais tu pas que j’ai le pouvoir de te relâcher et que j’ai le pouvoir de te crucifier?
  • Tu n’aurais sur moi aucun pouvoir, s’il ne t’avait été donné d’en haut, répondit Jésus. C’est pourquoi celui qui me livre à toi est coupable d’un plus grand péché.

Que leurs décisions soient justes ou non, Dieu commande à son peuple de se soumettre aux autorités supérieures (Romains 13 v 1), de les respecter et de prier pour eux (Matthieu 5 v 44).

Sujets de réflexion :

  1. Comment concrètement mettre en pratique ce commandement de Dieu de respecter les autorités qui nous gouvernent, même quand nous ne sommes pas d’accord avec les décisions prises par elles, et particulièrement si ces décisions nous semblent injustes ?
  2. Prions nous pour elles ou contre elles ?
  3. Qu’elle est la bonne façon de s’opposer à l’injustice ?
Prier pour les chrétiens persécutés d’Egypte

Pour connaître le contexte de l’Égypte, cliquez sur le PDF ci-dessous :

17 Egypte – Contexte et sujets de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir – psaume 9

« 1 Au chef de chœur, sur la mélodie de «Meurs pour le fils». Psaume de David.

2 Je te louerai, Éternel, de tout mon cœur, je raconterai toutes tes merveilles. 3 Je ferai de toi le sujet de ma joie et de mon allégresse, je chanterai ton nom, Dieu très-haut.

4 Mes ennemis reculent, ils trébuchent, ils disparaissent devant toi, 5 car tu soutiens mon droit et ma cause, tu sièges sur ton trône en juste juge. 6 Tu réprimandes les nations, tu détruis le méchant, tu effaces leur nom pour toujours et à perpétuité. 7 Plus d’ennemis! Des ruines éternelles! Tu as détruit des villes, et leur souvenir est perdu.

8 L’Éternel règne pour toujours, il a dressé son trône pour le jugement. 9 Il juge le monde avec justice, il juge les peuples avec droiture. 10 L’Éternel est une forteresse pour l’opprimé, une forteresse dans les moments de détresse. 11 Ceux qui connaissent ton nom se confient en toi, car tu n’abandonnes pas ceux qui te cherchent, Éternel!

12 Chantez en l’honneur de l’Éternel, qui siège à Sion, proclamez ses hauts faits parmi les peuples, 13 car il venge le sang versé, il s’en souvient, il n’oublie pas le cri des malheureux!

14 Fais-moi grâce, Éternel, vois la misère où me réduisent mes ennemis! Retire-moi des portes de la mort, 15 afin que je raconte toutes tes louanges dans les portes de Sion et que je me réjouisse de ton salut!

16 Les nations tombent dans la fosse qu’elles ont creusée, leur pied se prend dans le filet qu’elles ont caché. 17 L’Éternel se fait connaître, il fait droit, il prend le méchant à son propre piège.- Jeu d’instruments. Pause.

18 Que les méchants rejoignent le séjour des morts avec toutes les nations qui oublient Dieu, 19 car le pauvre n’est pas oublié définitivement, l’espérance des malheureux n’est pas perdue pour toujours!

20 Lève-toi, Éternel, que l’homme ne triomphe pas, que les nations soient jugées devant toi! 21 Frappe-les d’épouvante, Éternel, que les peuples sachent qu’ils ne sont que des hommes! – Pause. »

Les Psaumes 9 et 10, dont le premier célèbre le jugement des ennemis d’Israël, et le second raconte la méchanceté de leurs oppresseurs. Ces deux Psaumes expriment l’assurance, pendant l’oppression, que Dieu la voit et n’oublie pas les affligés ; puis, lors de la délivrance, ils célèbrent la fidélité de l’Éternel. Le monde est jugé avec justice et l’Éternel se fait connaître par le jugement qu’il exécute.  En toute occasion cependant, l’âme humble peut traverser l’oppression et l’épreuve dans la tranquille certitude que Dieu la voit et que sa cause est entre les mains de Dieu. Et même, ce qui est plus difficile, subît-elle une épreuve par sa propre faute, si elle s’humilie véritablement elle peut encore compter sur Dieu.

« Mes ennemis reculent, ils trébuchent, ils disparaissent devant toi » v 4

Sous leur aspect prophétique, les Ps. 9 et 10 sont étroitement liés. Le Ps. 9 met en scène l’ennemi du dehors: les nations coalisées contre Israël; le Ps. 10 introduit l’ennemi intérieur, nous le lirons demain. Ce psaume a été com­posé après une vic­toire rem­por­tée par Israël sur les na­tions voi­sines. Peut-être les pa­roles triom­phantes des ver­sets 6 et 7 font-elles al­lu­sion à la des­truc­tion des Sy­riens et des Am­mo­nites (2 Sa­muel cha­pitres 10 et 11). L’au­teur y parle constam­ment des na­tions comme d’en­ne­mis qui lui sont per­son­nels. Un roi seul pou­vait ainsi confondre sa cause avec celle de son peuple, et, parmi les rois, au­cun n’a su, comme Da­vid, s’i­den­ti­fier avec le peuple de Dieu de tous les temps.

Nous trou­vons ici le pre­mier exemple des psaumes al­pha­bé­tiques. Tous les vers de la pre­mière strophe com­mencent, dans le texte hé­breu, par la lettre Aleph, ce qui na­tu­rel­le­ment ne pour­rait être rendu en d’autres langues que par une tra­duc­tion très libre dont nous don­nons ici un spé­ci­men :

Ah ! Que je loue l’Éter­nel de tout mon cœur !
Ai­mons à ra­con­ter toutes ses mer­veilles, 
À nous ré­jouir et nous égayer en toi, 
À chan­ter ton nom, ô Éter­nel !

Le pre­mier vers de la se­conde strophe com­mence par la lettre B, le pre­mier de la troi­sième strophe par la lettre G (troi­sième lettre hé­braïque). Ce­pen­dant l’ordre al­pha­bé­tique n’est pas ré­gu­liè­re­ment suivi. Le psaume, qui n’a que dix strophes, se ter­mine bien avant que le nombre des lettres de l’al­pha­bet soit épuisé. Le psaume 10, qui est aussi al­pha­bé­tique, se rat­tache di­rec­te­ment, par ses lettres ini­tiales, au psaume 9, ou plu­tôt il le conti­nue, sa pre­mière strophe com­men­çant par L .

Après une pre­mière strophe, dans la­quelle le psal­miste s’ex­horte lui-même à louer l’Éter­nel (ver­sets 2 et 3), deux par­ties, de quatre strophes cha­cune. La pre­mière (ver­sets 4 à 11) ra­conte la dé­li­vrance re­çue et en fait res­sor­tir une glo­rieuse cer­ti­tude pour l’a­ve­nir. La se­conde (ver­sets 12 à 19), plus gé­né­rale an­nonce que la même dé­li­vrance est ré­ser­vée à tous les op­pri­més qui crient à l’Éter­nel. Le psaume se ter­mine par une courte prière (ver­sets 20 et 21).

Prière du soir :

O Dieu notre Père,
Ôte de mon esprit, cette nuit, les soucis et les angoisses
Qui pourraient m’empêcher de dormir.
Aide-moi à trouver le courage de régler les problèmes
Qui sont à ma portée et à ne pas m’inquiéter des choses auxquelles je ne peux rien.
Ôte de mon cœur les sentiments qui, cette nuit, s’opposent à mon repos,
Tout mécontentement, toute envie, toute jalousie
Et toute convoitise inutile pour des choses qui ne sont pas pour moi.
Ôte de mon corps les tensions qui pourraient m’empêcher de me détendre
Et aide-moi à m’abandonner entre tes bras éternels.
Je remets entre tes mains ceux que j’aime,
Dans la certitude que même s’ils ne sont pas auprès de moi,
Ils sont toujours présents devant toi.
Enfin, je me remets entre tes mains afin que, dans la lumière et les ténèbres,
Dans la vie et dans la mort, je sois en sécurité sous ta protection.
Exauce ma prière par Jésus, le Christ, notre seigneur. Amen

Retour vers le haut

—————————————————————

Samedi 18 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

O Seigneur, notre Dieu, en qui nous avons la vie, le mouvement et l’être,
Aide moi à ne jamais oublier que tu es avec moi tout au long de cette journée.
O Seigneur Jésus, toi qui a promis d’être avec nous à chaque instant qui passe,
Aide moi, durant ce jour, à ne jamais oublier ta présence.
Permets que chaque mot que je prononcerai, en ce jour,

Soit conforme à ce que tu veux entendre.
Permets que chacune de mes actions soient conformes à ce que tu veux voir.
Permets que même toutes les pensées de mon esprit

Et toutes les émotions de mon cœur soient remplies de ta grâce.
Permets que toute tâche que j’accomplirai puisse être une occasion de te rendre gloire.

Je veux t’offrir également le fruit de mon travail.
Tout au long de ce jour, mon désir est de t’aimer de tout mon cœur,

De toute mon âme, de toute ma force, de toute ma pensée.
Ainsi , Je désire être conduit jusqu’au soir dans ta main.
Par Jésus-Christ, notre Seigneur.                                                           Amen.

Méditer la Parole avec l’Église persécutée

 » Je te prie pour mon enfant, que j’ai engendré dans les chaines, Onésime. » Philémon 1 v 10

Le fruit de la persécution

La lettre a Philémon raconte l’histoire d’Onésime. Esclave juif, il appartenait à un chrétien nommé Philémon. Tandis qu’il servait Paul en prison, Onésime donna sa vie au Seigneur et se repenti d’avoir fui de chez son maître. Il accepta d’y retourner et de réparer ses torts. Avant qu’Onésime ne parte, Paul écrit une lettre à Philémon et lui demande de pardonner à son esclave et de se montrer miséricordieux.

Dieu seul  sait combien de personnes ont donné leur vie à Jésus et ont été libéré grâce au témoignage de chrétiens emprisonnés. Beaucoup de gardes et de persécuteurs témoignent qu’ils sont venus à Christ alors qu’ils torturaient ses enfants.

Nous pouvons continuer à prier pour les chrétiens qui, comme Paul, sont emprisonnés pour leur foi. Nous pouvons demander non seulement qu’ils soient relâchés et que Dieu garde et réconforte leur famille, mais aussi qu’ils laissent aussi derrière les barreaux de nouveaux chrétiens qui eux aussi pourront témoigner à d’autres prisonniers.

Pour aller plus loin :

Après le martyre d’Étienne (Actes 7), l’Église naissante est persécutée et dispersée (Actes 8-9). Mais il s’ensuivit des conséquences remarquables : des guérisons, des conversions en Samarie, ainsi que la conversion d’un important personnage Éthiopien et d’un religieux fanatique appelé Saul, qui était présent à la lapidation d’Étienne.

Sujets de réflexion :

Dans Romains 8 v 28, Paul affirme: «  Nous savons, du reste, que toutes choses coopèrent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein ».

S’agit-il aussi de la persécution? De la tentation? De l’emprisonnement et de la mort?

Le seul bien qui puisse découler de telles formes de persécution est, semble-t-il, la conversion des âmes. Cette promesse peut elle nous aider à prier avec plus d’efficacité pour nos frères persécutés ?

Prier pour les chrétiens persécutés du Vietnam

Pour connaître le contexte du Vietnam, cliquez sur le PDF ci-dessous :

18 Vietnam – Contexte et sujet de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir – psaume 10

« 1 Pourquoi, Éternel, te tiens-tu éloigné? Pourquoi te caches-tu dans les moments de détresse?

2 Le méchant, dans son orgueil, poursuit les malheureux: ils sont pris dans les pièges qu’il a conçus. 3 Le méchant se vante de ses mauvais désirs, le profiteur maudit et méprise l’Éternel. 4 Le méchant dit, dans son arrogance: «Il ne punit pas! Il n’y a pas de Dieu!» Voilà toutes ses pensées. 5 Ses entreprises réussissent en tout temps; tes jugements passent au-dessus de sa tête, il disperse tous ses adversaires. 6 Il dit dans son cœur: «Je ne suis pas ébranlé, je suis pour toujours à l’abri du malheur!» 7 *Sa bouche est pleine de malédictions, de tromperies et de fraudes; il y a sous sa langue la méchanceté et le malheur. 8 Il se tient en embuscade près des villages, il assassine l’innocent dans des endroits retirés; ses yeux épient le malheureux. 9 Il est aux aguets dans sa cachette comme le lion dans sa tanière, il est aux aguets pour attraper le malheureux; il l’attrape en l’attirant dans son piège. 10 Il s’accroupit, il se tapit, et les malheureux tombent dans ses griffes. 11 Il dit dans son cœur: «Dieu oublie, il se cache, il ne regarde jamais!»

12 Lève-toi, Éternel, ô Dieu, interviens, n’oublie pas les malheureux! 13 Pourquoi le méchant méprise-t-il Dieu? Pourquoi dit-il en son cœur que tu ne punis pas?

14 Tu vois cependant leur peine et leur souffrance, tu regardes, pour prendre en main leur cause. C’est à toi que le malheureux s’abandonne, c’est toi qui viens en aide à l’orphelin. 15 Brise la force du méchant, punis sa méchanceté, et qu’il disparaisse à tes yeux!

16 L’Éternel est roi pour toujours et à perpétuité; les autres nations disparaissent de son pays.

17 Tu entends les désirs de ceux qui souffrent, Éternel, tu leur redonnes courage, tu prêtes l’oreille 18 pour rendre justice à l’orphelin et à l’opprimé, afin que l’homme tiré de la terre cesse d’inspirer de la crainte. »

Le Ps. 9 s’achevait sur la pensée que les nations «ne sont que des hommes»; le Ps. 10 se termine en appelant le persécuteur: «l’homme qui est de la terre». Croyants, n’oublions jamais que nous sommes du ciel et de ce fait hors de l’atteinte du monde et de son prince. Contrairement aux pensées du méchant qui estime que Dieu «ne s’enquerra de rien» (v. 4, 13), tout ce qu’il fait en secret avec ruse et malice est découvert.

Et tout ce qu’il dit «en son cœur» (v. 6, 11, 13) est publié par Celui qui sonde les cœurs (Luc 12:3). «Je ne serai pas ébranlé» est ici le langage de la folie (v. 6), mais peut aussi être celui de la foi (Ps. 62:7). La pensée que Dieu voit tout, encourage le fidèle éprouvé; le malheureux peut s’abandonner à Lui (v. 14). Et le v. 2 contient une autre vérité rassurante: le méchant se prendra toujours dans son propre filet (comp. Ps. 7:16 ; Ps. 9:17).

Sous leur aspect prophétique, les Ps. 9 et 10 sont étroitement liés. Le Ps. 9 met en scène l’ennemi du dehors: les nations coalisées contre Israël; le Ps. 10 introduit  l’ennemi intérieur: les oppresseurs impies persécutant le résidu fidèle. Les menées des méchants ne sont que pour un temps limité. Leur nom sera effacé pour toujours(v. 6); leurs dévastations viendront à leur fin pour toujours (v. 7) et l’attente des débonnaires ne périra pas pour toujours (v. 19).

En effet, c’est aussi pour toujours que l’Éternel est assis: «il a préparé son trône pour le jugement» (v. 8; Ps. 58:12). Il demandera alors compte du sang et des larmes des fidèles, versés sous toutes les économies. Il vengera l’opprimé (v. 10), les affligés dont il n’a pas oublié le cri (v. 13).

Le psaume 9 nous mon­trait l’Éter­nel ju­geant les na­tions et dé­li­vrant les op­pri­més. Le psaume 10 rap­pelle que cette dé­li­vrance se fait par­fois long­temps at­tendre et qu’il est des temps où l’Éter­nel semble voi­ler sa face. Ces deux don­nées, très dif­fé­rentes en ap­pa­rence, se com­plètent néan­moins l’une l’autre. Aussi com­prend-on que l’au­teur ait réuni ces deux psaumes par l’ordre al­pha­bé­tique. Les Sep­tante et la Vul­gate n’en font qu’un seul et même can­tique. Ils dif­fèrent trop, soit par leur contenu, soit par cer­tains signes ex­té­rieurs, pour que cette fu­sion nous semble lé­gi­time.

Au Psaume 9, par exemple, l’au­teur parle constam­ment à la pre­mière per­sonne, qui n’est pas em­ployée une seule fois dans le 10 ; les mé­chants, qui, au Psaume 9 sont les na­tions païennes, semblent, dans le sui­vant, être cer­taines per­son­na­li­tés puis­santes du peuple même de Dieu. Mais, à part cela, le lien éta­bli par le psal­miste lui-même entre ces deux com­po­si­tions a paru si in­time aux col­lec­teurs du re­cueil qu’ils n’ont pas jugé né­ces­saire de ré­pé­ter en tête de la se­conde le nom de Da­vid. Des cri­tiques fort scep­tiques en gé­né­ral en ce qui concerne l’o­ri­gine da­vi­dique des psaumes, n’ont pas hé­sité à les at­tri­buer tous deux à Da­vid.

Un ordre al­pha­bé­tique rat­tache la pre­mière strophe de ce psaume à la der­nière du psaume 9, ce qui fait qu’elle com­mence par la lettre L :

Loin des tiens, Éter­nel, pour­quoi de­meures-tu ?

Puis viennent six strophes où l’on ne re­trouve plus la suite de l’al­pha­bet. Mais les quatre der­nières strophes, à par­tir du verset 12, com­mencent par les quatre der­nières lettres hé­braïques : K, R, S, T. Chose étrange, les lettres omises dans les six strophes men­tion­nées plus haut sont pour­tant sous-en­ten­dues, puisque six lettres sé­parent L (La­med) de K (Koph).

Les deux pre­miers ver­sets donnent la note gé­né­rale du psaume (Pour­quoi ?…). Puis viennent deux par­ties dis­tinctes, l’une de six strophes (ver­sets 3 à 11), l’autre de quatre (ver­sets 12 à 18).

Prière du soir :

Alors que ce jour s’enfuit et que la nuit s’approche,
Approche-toi de moi Seigneur et ne me laisse pas m’enfuir loin de toi.
La journée s’achève, mes yeux se ferment,
Veille sur moi. Je me repose en toi, renouvelle mes forces.
Je me repose en toi, et je trouve la paix que personne d’autre ne peut procurer.
Pour d’autres, ailleurs en ce monde, ou près de moi, la journée commence,
Il fait grand jour et le travail les attend. Garde-les de tomber.
Au monde entier qui t’appartient, donne cette même paix.
Et protège-nous contre  tout danger.
À tous ceux qui ont peur, donne le courage.
À tous ceux qui défaillent, accorde le repos.
Ce soir je m’approche de toi, Dieu de mes luttes, pour être béni.
Bénis moi, et fais de moi une bénédiction,
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Retour vers le haut

—————————————————————

Dimanche 19 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

O Dieu, notre Père,
Aide-moi à me conduire avec sagesse tout au long de cette journée.
Aide moi à ne jamais me mettre dans une situation

Où la tentation peut exercer sa puissance sur moi.
Aide-moi à avancer dans cette journée, le regard toujours fixé sur Jésus

Afin que sa lumière soit constamment mon guide,

Sa présence mon rempart et son amour ma force et mon inspiration.
Je te le demande au nom de ton amour infini.                                             Amen

Méditer la Parole avec l’Église persécutée
« 32 Souvenez-vous des premiers jours: après avoir été éclairés, vous avez supporté un grand et douloureux combat. 33 Tantôt vous étiez publiquement exposés aux injures et aux persécutions, tantôt vous vous montriez solidaires de ceux qui se trouvaient dans la même situation. 34 En effet, vous avez eu de la compassion pour moi dans ma prison et vous avez accepté avec joie qu’on prenne vos biens, sachant que vous aviez [au ciel] des richesses meilleures et qui durent toujours. 35 N’abandonnez donc pas votre assurance, qui est porteuse d’une grande récompense. 36 Oui, vous avez besoin de persévérance pour accomplir la volonté de Dieu et obtenir ainsi ce qui vous est promis. 37 Encore bien peu, bien peu de temps, et celui qui doit venir viendra, il ne tardera pas. 38 Et le juste vivra par la foi; mais s’il revient en arrière, je ne prends pas plaisir en lui. 39 Quant à nous, nous ne faisons pas partie de ceux qui reviennent en arrière pour leur perte, mais de ceux qui ont la foi pour le salut de leur âme. » Hébreux 10 v 32-39
« 10 J’ai éprouvé une grande joie dans le Seigneur de ce que vous avez enfin pu renouveler l’expression de votre intérêt pour moi. Vous y pensiez bien, mais l’occasion vous manquait. 11 Ce n’est pas à cause de mes besoins que je dis cela, car j’ai appris à être satisfait de ma situation. 12 Je sais vivre dans la pauvreté et je sais vivre dans l’abondance. Partout et en toutes circonstances j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et à être dans le besoin. 13 Je peux tout par celui qui me fortifie, [Christ].14 Cependant vous avez bien fait de prendre part à ma détresse.
15 Vous le savez vous-mêmes, Philippiens, au début de la prédication de l’Évangile, lorsque j’ai quitté la Macédoine, aucune Église n’a pris part avec moi à un tel échange de contributions. Vous avez été les seuls à le faire: 16 à Thessalonique déjà, et à plus d’une reprise, vous m’avez envoyé de quoi pourvoir à mes besoins. 17 Ce n’est pas que je recherche les dons, mais je désire qu’un fruit abondant soit porté sur votre compte. 18 J’ai tout reçu et je suis dans l’abondance. J’ai été comblé en recevant d’Epaphrodite ce que vous m’avez envoyé comme un parfum de bonne odeur, un sacrifice que Dieu accepte et qui lui est agréable. 19 Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins conformément à sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ. 20 A notre Dieu et Père soit la gloire aux siècles des siècles! Amen! » Philippiens 4 v 10-20

Appelé à persévérer

Aujourd’hui, dans bien des pays, nos frères et sœurs persécutés voient leurs maisons et leurs biens confisqués par les autorités ou détruits par des foules déchaînées. En occident, sans que nous souffrions à ce point, certains d’entre nous subissent les moqueries, la mise à l’écart par des amis ou des membres de la famille lorsqu’ils viennent au Seigneur.

L’auteur de l’épître aux Hébreux nous met en garde de ne pas nous refroidir et de perdre l’amour pour le Seigneur, qui brûlait aux premiers jours dans nos cœurs et nous permettait de nous réjouir au sein des épreuves.

Prions les uns pour les autres, comme Jésus a prié pour Pierre (Luc 22 v 31), pour ne pas tomber dans la tentation et ne pas laisser notre amour pour Christ se refroidir.

Pour aller plus loin :

– Dans Philippiens 4 v 10-19 :

« 10 J’ai éprouvé une grande joie dans le Seigneur de ce que vous avez enfin pu renouveler l’expression de votre intérêt pour moi. Vous y pensiez bien, mais l’occasion vous manquait. 11 Ce n’est pas à cause de mes besoins que je dis cela, car j’ai appris à être satisfait de ma situation. 12 Je sais vivre dans la pauvreté et je sais vivre dans l’abondance. Partout et en toutes circonstances j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et à être dans le besoin. 13 Je peux tout par celui qui me fortifie, [Christ].14 Cependant vous avez bien fait de prendre part à ma détresse.
15 Vous le savez vous-mêmes, Philippiens, au début de la prédication de l’Évangile, lorsque j’ai quitté la Macédoine, aucune Eglise n’a pris part avec moi à un tel échange de contributions. Vous avez été les seuls à le faire: 16 à Thessalonique déjà, et à plus d’une reprise, vous m’avez envoyé de quoi pourvoir à mes besoins. 17 Ce n’est pas que je recherche les dons, mais je désire qu’un fruit abondant soit porté sur votre compte. 18 J’ai tout reçu et je suis dans l’abondance. J’ai été comblé en recevant d’Epaphrodite ce que vous m’avez envoyé comme un parfum de bonne odeur, un sacrifice que Dieu accepte et qui lui est agréable. 19 Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins conformément à sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ. 20 A notre Dieu et Père soit la gloire aux siècles des siècles! Amen! »

 

Paul parle de lui-même comme d’un membre de l’église persécutée, énumérant ses besoins et disant apprécier énormément la communion des chrétiens de Philippes.

– Dans Colossiens 4 v 10-14 :
« 10 Aristarque, mon compagnon de détention, vous salue, ainsi que Marc, le cousin de Barnabas, au sujet duquel vous avez reçu des instructions: s’il vient chez vous, faites-lui bon accueil. 11 Jésus, appelé Justus, vous salue aussi. Ils sont parmi les circoncis les seuls qui travaillent avec moi pour le royaume de Dieu et ils ont été un grand encouragement pour moi. 12 Epaphras, qui est l’un des vôtres, vous salue. Serviteur de [Jésus-]Christ, il ne cesse de combattre pour vous dans ses prières afin que vous teniez bon, comme des hommes mûrs, pleinement disposés à faire toute la volonté de Dieu. 13 Je lui rends en effet ce témoignage: il se dépense sans compter pour vous, pour ceux de Laodicée et pour ceux de Hiérapolis. 14 Luc, le médecin bien-aimé, vous salue, ainsi que Démas. »

Paul termine sa lettre en leur transmettant les salutations affectueuses des ses fidèles compagnons. Être compagnons de l’Eglise persécutée peut devenir un fardeau pesant à cause de l’importance et de l’urgence des besoins. Mais Paul encourage les chrétiens à persévérer

Galates 6 v 9:« Ne négligeons pas de faire le bien, car nous moissonnerons au moment convenable, si nous ne nous relâchons pas ».

Sujets de réflexion :

L’auteur de l’épître aux Hébreux parle de ceux qui se trouvent « aux côtés des maltraités ». C’est le devoir de chaque chrétien.

  1. La communion des chrétiens vous a-t-elle aidé dans des moments difficiles ?
  2. Comment Dieu a-t-il pourvu à vos besoins par le moyen de vos frères et sœurs ?
  3. Aujourd’hui, de quelle façon pouvez vous être« aux côtés des maltraités », des chrétiens persécutés dans d’autres pays, comme nous y invite Paul ?
Prier pour les chrétiens persécutés du Turkménistan

Pour connaître le contexte du Turkménistan, cliquez sur le PDF ci-dessous :

19 Turkménistan – Contexte et sujet de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir -psaume 41

« 1 Au chef de chœur. Psaume de David.

2 Heureux celui qui se soucie du pauvre! Le jour du malheur, l’Éternel le délivre, 3 l’Éternel le garde et lui conserve la vie. Il est heureux sur la terre, et tu ne le livres pas au pouvoir de ses ennemis. 4 L’Éternel le soutient sur son lit de souffrance, il le soulage dans toutes ses maladies.

5 Je dis: «Éternel, aie pitié de moi, guéris mon âme, car j’ai péché contre toi.» 6 Mes ennemis disent méchamment de moi: «Quand mourra-t-il? Quand s’éteindra son nom?» 7 Si quelqu’un vient me voir, il adopte un langage faux; il récolte des sujets de médire, puis il s’en va et en parle à l’extérieur. 8 Tous mes ennemis chuchotent entre eux contre moi, ils méditent sur mon malheur: 9 «Il est gravement atteint. Le voilà couché, il ne se relèvera pas.» 10 Même celui avec qui j’étais en paix, en qui j’avais confiance et *qui mangeait mon pain, lève le talon contre moi.

11 Mais toi, Éternel, aie pitié de moi et relève-moi, et je leur rendrai ce qu’ils méritent. 12 Je saurai que tu m’aimes, si mon ennemi ne triomphe pas de moi.

13 Tu m’as soutenu à cause de mon intégrité, et tu m’établis pour toujours dans ta présence.

14 Béni soit l’Éternel, le Dieu d’Israël, d’éternité en éternité. Amen ! Amen ! »

La valeur de l’intégrité

Ce psaume est-il une prière de reconnaissance ou de lamentations ? Par moment, David s’adresse à Dieu, mais certaines phrases sont plutôt destiné à l’assemblée des adorateurs qui écoutent ou chantent ce texte. Il commence par une mini exhortation sur le devoir social (verset 2) et poursuit avec une sorte de plaidoyer contre ses adversaires, comme s’il se défendait au tribunal (verset 6-10).

Il finit par louer le Seigneur (verset 14), après plusieurs phrases où il évoque une période de maladie (versets 4,9). Malgré cet apparent manque de rigueur rédactionnel, une cohérence thématique sous-tend l’ensemble : la valeur de l’intégrité devant Dieu et entre les êtres humains.

L’intégrité sociale

Ici le psalmiste, qui est roi et ne manque d’aucun bien matériel, Accorde une priorité élevée à la justice sociale. Le message est clair : le riche qui ne se soucie pas du pauvre manque d’intégrité et se prive de l’approbation divine.

L’intégrité spirituelle

L’intégrité réelle passe par une reconnaissance de nos failles humaines, à l’image de la confession de David ou verset cinq : « Aie pitié de moi,… Car j’ai péché contre toi. » Cette honnêteté est la condition pour être reçu par Dieu.

L’intégrité entre personnes

David dénonce ceux viennent lui rendre visite lors d’une période de maladie, mais adoptent « un langage faux »(verset 7), tout le contraire de l’intégrité. Leur but n’est pas de le consoler et le soutenir (contrairement à l’Éternel), mais de chuchoter contre lui.

L’intégrité comme louange

David termine en  soulignant explicitement son intégrité lorsqu’il s’adresse à Dieu. La motivation première de son comportement intègre et de pouvoir en faire une offrande à l’Éternel.

La louange peut prendre beaucoup de formes diverses : la parole chantée , oui, mais aussi l’intégrité, l’humilité, l’engagement en faveur des pauvres et des étrangers, la confiance, l’amour de la vérité, etc..

Prière du soir :

Aujourd’hui a apporté à la fois du bon et du mauvais ;
Et toi, o Dieu, tu sais tout cela.
Pardonne ce qui est allé de travers et bénis ce qui en valait la peine.
Purifie mon regard et
aplanis ma route.
Accorde-moi la grâce d’une vraie repentance et la joie de ton pardon.
Beaucoup m’ont aidé aujourd’hui, donne leur ta bénédiction.
Beaucoup m’ont conduit à cette heure en sûreté ; accorde leur ta paix.
Sur ceux qui ont reçu beaucoup moins que moi, envoie ton salut.
L’obscurité vient, la fatigue vient, le repos vient
Alors que l’obscurité tombe, Seigneur, brille comme les étoiles dans la nuit.
 Éloigne de nos maisons les peurs qui viennent nous hanter.
À tous ceux qui sont au repos donne de la tranquillité d’esprit.
L’obscurité vient, la fatigue vient, le repos vient.
Mais pour d’autres l’obscurité n’apporte ni repos, ni répit.
À tous ceux qui sont au travail donne force et soutien dans leur projet.
Pour ceux qui travaillent cette nuit, je te dis ma gratitude.
Ils apportent pour moi de la nourriture dans les magasins,
il nettoie les rues où je marche, ils apportent les nouvelles que je lis ou que je regarde,
ils sont assis au chevet des malades et des mourants,
ils débattent jusqu’au petit matin les détails de la paix,
Ils nous défendent contre les agressions des violents.
Garde-les en sûreté dans cette paix qui est au delà de nos capacités,
au-delà de ce que nous pouvons imaginer.
L’obscurité vient, la fatigue vient, le repos vient
Je m’endors avec Toi, dans ta présence, dans ta paix

Retour vers le haut

—————————————————————

Lundi 20 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

O Dieu, notre Père,
Je sais que chaque jour que tu me donnes est riche d’occasions nouvelles

Et qu’il en sera ainsi encore aujourd’hui. Dès ce matin je t’en remercie.
Je sais aussi que ce jour me fournira l’occasion de faire

Quelques oeuvres utiles pour toi et pour mon prochain.

Aide moi à accomplir ce service avec joie, par la force que tu m’accordes en ce jour.
Je sais que ce jour me donnera l’occasion d’apprendre quelque chose de nouveau.

Aide-moi à m’émerveiller de ce que tu me donnes de découvrir du monde que tu as créé.
Je sais que ce jour me donnera l’occasion de prêter assistance à ceux qui sont plus démunis que moi.

Aide-moi à être de ceux qui servent dans la nuit de ce monde.
Enfin je sais que ce jour me donnera l’occasion de me rapprocher des autres et de toi également.

Accorde-moi de la saisir de telle façon que, lorsque viendra le soir,

Je sois lié aux autres par une relation plus profonde et par en amour plus grand envers toi.
Par Jésus-Christ, notre Seigneur.                          Amen

Méditer la Parole avec l’Église persécutée

« 2 Mes frères et sœurs, considérez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, 3sachant que la mise à l’épreuve de votre foi produit la persévérance. 4 Mais il faut que la persévérance accomplisse parfaitement sa tâche afin que vous soyez parfaitement qualifiés, sans défaut, et qu’il ne vous manque rien. » Jacques 1 v 2-4

La Joie dans l’épreuve

Paul et Silas ont connu la joie dans l’épreuve. Nous apprenons dans Actes 16 v 22-24 comment ils furent arrêtés, dépouillés de leurs vêtements et battus.

« 22 La foule s’est aussi soulevée contre eux, et les juges ont fait arracher leurs vêtements et ordonné qu’on les batte à coups de fouet.23 Après les avoir roués de coups, ils les ont jetés en prison en recommandant au gardien de la prison de les surveiller de près ».

Puis ils furent jetés dans un donjon, les pieds entravés dans des blocs de bois. Qu’elle fut leur réaction? «  vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu » v 25. Il suffit de lire la suite dans le livre des Actes pour comprendre que la patience dans la persécution les a fortifiés pour résister aux épreuves qu’ils durent subir ensuite.

Pour aller plus loin :

  • Abraham a persévéré dans l’attente et a reçu ce que Dieu lui avait promis (Genèse 21-22; Hébreux 6 v 15)
  • Le psaume 40 témoigne de la patience de David qui a porté du fruit.
  • Dans Romains 12 v 9-21, Paul montre toutes les étapes à franchir pour marcher dans l’amour. L’une de ces étapes consiste à être patient dans la tribulation (v12).
  • A la fin de la seconde épître à Timothée (2 Tim 4 v 6-8), l’apôtre dit que la patience lui a permis de surmonter toutes les épreuves et les tentations.

« 6 Pour ma part, en effet, je suis déjà comme sacrifié et le moment de mon départ approche. 7 J’ai combattu le bon combat, j’ai terminé la course, j’ai gardé la foi. 8 Désormais, la couronne de justice m’est réservée. Le Seigneur, le juste juge, me la remettra ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront attendu avec amour sa venue ».

Sujets de réflexion :

Avez vous expérimenter dans votre vie  les fruits de la patience devant l’épreuve ?

Invitation à la reconnaissance à Dieu…

Prier pour les chrétiens persécutés du Laos

Pour connaître le contexte du Laos. cliquez sur le PDF ci-dessous :

20 – Laos – Contexte et sujet de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir – psaume 11 :

« 1 Au chef de chœur. De David. C’est en l’Éternel que je cherche un refuge. Comment pouvez-vous me dire: «Fuis dans les montagnes comme un oiseau» ?

2 Les méchants bandent leur arc, ils ajustent leur flèche sur la corde pour tirer dans l’ombre sur ceux dont le cœur est droit. 3 Quand les fondements sont renversés, que peut faire le juste?

4 L’Éternel est dans son saint temple, l’Éternel a son trône dans le ciel. Ses yeux regardent, il examine les hommes. 5 L’Éternel examine le juste; il déteste le méchant et celui qui aime la violence. 6 Il fait pleuvoir sur les méchants des charbons, du feu et du soufre. Un vent brûlant, tel est le lot qu’ils ont en partage, 7 car l’Éternel est juste, il aime la justice; les hommes droits contemplent son visage. »

Les conseils de la peur

Dans une si­tua­tion me­na­çante, au mi­lieu d’une crise po­li­tique très grave, on conseille au croyant de s’en­fuir, pour se mettre à l’a­bri. On s’é­tonne d’un tel avis, lui qui a pour asile l’Éter­nel. Plu­sieurs fois Da­vid s’est trouvé dans des si­tua­tions sem­blables. Il gé­né­ra­lise ici ses ex­pé­riences et parle comme le re­pré­sen­tant de l’Israël croyant, ainsi que le montre le pas­sage du sin­gu­lier au plu­riel, ver­set 1 : Fuyez dans vos montagnes.

Deux strophes, de trois ver­sets cha­cune, sont sui­vies d’une courte pa­role, qui est la conclu­sion du psaume.

Dieu maintient la justice et la paix, aujourd’hui dans le monde des autorités: gouvernements, magistrats, police… chargées d’y assurer l’ordre. Mais lors de la grande détresse, tout ce qui contribue à la sécurité des hommes: les bases et les valeurs de la société («les fondements») sera renversé.

Quand les fondements sont renversés, que peut faire le juste? 

La question du v. 3 mettra alors les justes à l’épreuve. Vont-ils céder à la tentation de fuir, comme l’oiseau s’envole pour échapper au danger? Non! Leur confiance n’est pas dans un refuge terrestre — la montagne — mais en Celui qui est immuable parce que son trône est dans les cieux (v. 4).

Qu’en est-il de notre foi? Si le Seigneur devait nous ôter nos principaux points d’appui ici-bas: famille, amis, santé, biens matériels, pourrait-on voir en qui nous nous sommes confiés? Et si nous pensons aux fondements de la vérité, nous constatons qu’ils sont ébranlés de toutes parts dans le monde aujourd’hui. Que doit faire le juste? Se séparer de tout ce qui attaque et cherche à détruire les piliers de la vérité divine.

Le regard de Dieu sonde les fils des hommes (v. 5; Ps. 7:10 ; voir par exemple Luc 7:39, 40 ; 11:17 ; 22:61). Troublante et insupportable pensée pour «le méchant» ! Heureux sentiment pour «le juste» ! C’est pour son bien qu’il est ainsi scruté (Ps. 139:23, 24).

Prière du soir : 

Bénis es tu
Pour ceux qui ne cessent d’espérer comme ton royaume,
Pour ceux qui savent encore te confier leur vie,
Pour ceux qui portent leurs croix sans se lasser d’aimer,
Pour ceux qui, dans ta grâce, ont su aimer un ennemi.
Bénis es tu
Pour tous ces petits signes,
Petits et enfouis comme la semence de ton royaume.
Daigne, Dieu très bon, porter à ton achèvement
L’œuvre que tu as commencée en nous.

Bernard de Clairvaux

Retour vers le haut

—————————————————————

Mardi 21 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :

Seigneur, dans le silence de ce jour naissant,
Je viens te demander la paix, la sagesse,
La force de regarder aujourd’hui le monde
Avec des yeux remplis d’amour,
Être patient, compréhensif, doux et sage.
Pour voir au delà des apparences
Tes enfants comme tu les vois toi-même
Et ainsi ne voir en chacun que le bien :
Ferme mes oreilles à la calomnie,
Garde ma langue de toute malveillance,
Que seules les pensées qui bénissent
Demeurent en mon esprit.
Que je sois bienveillant et si joyeux
Que tout ceux qui m’approchent sentent ta présence :
Revêts moi de ta bonté
Afin qu’au long du jour je te révèle.

Francois d’Assise

Méditer la Parole avec l’Église persécutée
« 1 Ainsi donc, puisque Christ a souffert [pour nous] dans son corps, vous aussi armez-vous de la même pensée: celui qui a souffert dans son corps en a fini avec le péché 2 afin de ne plus vivre en suivant les désirs des hommes, mais la volonté de Dieu, pendant le temps qu’il lui reste à vivre ici-bas. 3 C’est déjà bien suffisant d’avoir par le passé accompli la volonté des non-croyants en marchant dans les désordres, les convoitises, l’ivrognerie, les orgies et autres beuveries ainsi que dans les idolâtries criminelles. 4 Aussi trouvent-ils étrange que vous ne vous précipitiez plus avec eux dans le même débordement de débauche, et ils vous calomnient. 5 Ils rendront des comptes à celui qui est prêt à juger les vivants et les morts. 6 En effet, l’Évangile a aussi été annoncé aux morts afin qu’après avoir été jugés comme tous les hommes ici-bas ils vivent selon Dieu par l’Esprit.
7 La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sages et sobres afin de vous livrer à la prière. 8 Avant tout, ayez un amour ardent les uns pour les autres, car l’amour couvrira une foule de péchés. » 1 Pierre 4 v 1-8

Mis à part

Dieu veut que nous soyons un peuple à part, c’est à dire que nous soyons dans le monde mais pas du monde, comme Jésus lui même quand il a marché sur cette terre, c’est sa prière pour nous en Jean 17. Durant ce mois d’août, à travers ces méditations sur le thème de la persécution, aussi surprenant que cela paraisse, nous avons découvert que, selon la Bible, nous sommes aussi « mis à part » pour la persécution.

Tout à long de sa première épître, Pierre décrit un peuple « mis à part » pour le Seigneur, «  …choisi selon la prescience de Dieu le Père » (1 v 2), «  …saints, car je suis saint » (1 v 16), « …régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu » (1 v 23), « … un saint sacerdoce, en vue d’offrir des victimes spirituelle- agréables à Dieu par Jésus Christ »( 2 v 5).

Pierre souligne aussi qu’être mis à part et souffrir pour Jésus Christ implique de ne pas «  rendre le mal pour le mal, ni insulte pour insulte mais bénir, car c’est à cela que vous avez été appelés afin d’hériter la bénédiction. » (3 v 9)  

Les épreuves, explique-t-il, arrivent «  afin que votre foi éprouvée, bien plus précieuse que l’or périssable, cependant éprouvé par le feu, se trouve être un sujet de louange, de gloire et d’honneur, lors de la révélation de Jésus-Christ. (1 v 7).

Ainsi la persécution des chrétiens à cause de leur piété, de leur amour pour le Christ, de leur connaissance de Jésus et de leur ressemblance au Christ les met à part. Le Christ a été choisi et mis à part, pour être «  méprisé et abandonné des hommes, homme de douleur et habitué à la souffrance » .

Sujets de réflexion :

Vous avez déjà certainement souffert d’une façon ou d’une autre, que ce soit par une épreuve, une forte tentation, le rejet parce que vous êtes chrétien.

Avez vous pu être victorieux au sein de cette souffrance, ressentant que Dieu a permis que vous traversiez cette souffrance porté par sa paix et à grâce ?

Prier pour les chrétiens persécutés de Jordanie

Pour connaître le contexte de Jordanie, cliquez sur le PDF ci-dessous :

21 Jordanie – Contexte et sujet de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir – psaume 12

« 1 Au chef de chœur, sur la harpe à huit cordes. Psaume de David.

2 Sauve-nous, Éternel, car il n’y a plus d’hommes loyaux! Les fidèles disparaissent du milieu des hommes. 3 On se dit des mensonges les uns aux autres, on a sur les lèvres des paroles flatteuses, on parle avec un cœur double.

4 Que l’Éternel extermine toutes les lèvres flatteuses, la langue qui parle avec arrogance, 5 ceux qui disent: «Nous sommes forts par notre langue, nous avons nos lèvres avec nous. Qui pourrait devenir notre maître?»

6 «Parce que les malheureux sont opprimés et que les pauvres gémissent, maintenant, dit l’Éternel, je me lève, j’apporte le salut à ceux qui soupirent après lui.»

7 Les paroles de l’Éternel sont des paroles pures, un argent affiné dans un creuset en argile et sept fois épuré.

8 Toi, Éternel, tu les garderas, tu les préserveras pour toujours de ces gens. 9 Les méchants rôdent partout quand la bassesse règne parmi les hommes. »

« Sauve-nous, Éternel, car il n’y a plus d’hommes loyaux! Les fidèles disparaissent du milieu des hommes. » v 2

Évidemment le Psaume 12 a été écrit sous le poids de l’extrême injustice et de la violence et sous le sentiment de l’isolement ; la puissance humaine, ainsi que tous ceux qui s’y confient, font la guerre à l’âme du fidèle. Un cas pareil est rare assurément, mais il n’est pas impossible qu’on ait l’occasion de passer par les souffrances que décrit ce Psaume, et des chrétiens individuellement peuvent être isolés et abattus.

Ce psaume traduit la souffrance d’une âme accablée par le sentiment de l’injustice qui l’entoure. David qui l’a composé avait eu mainte occasion de l’éprouver personnellement. La duplicité et la haine jalouse de Saül (1 Samuel 18:17), les lâches intentions des habitants de Kehila (1 Samuel 23 v. 12), la double trahison des Ziphiens (1 Samuel 23 v. 19 et 26 v. 1-2) et celle plus perfide encore de Doëg l’Édomite (1 Samuel 22 v. 9), l’ingratitude méprisante de Nabal (1 Samuel 25 v. 10), tout cela ne pouvait pas laisser David indifférent.

Certes à chaque fois il a aussi pu faire l’expérience de la précieuse réponse divine: «je me lève, j’apporte le salut à ceux qui soupirent après moi» (verset 6). Mais sa propre mesure de la vérité n’était pas parfaite (voir 1 Samuel 20:6). Tandis que la sainteté du Seigneur Jésus le rendait entièrement sensible à la fausseté et à la ruse de ses adversaires (dont Luc 20:20 nous donne un exemple).

Plus un chrétien se tiendra dans la lumière, et plus il souffrira de l’atmosphère corrompue de ce monde. Combien alors sa pénible expérience de la langue menteuse, hypocrite et orgueilleuse des hommes (versets 3, 4) lui fera goûter par contraste la pureté et la valeur pratique des paroles de son Dieu (verset 7). «Ta parole est la vérité» (Jean 17:17 ; Ps. 119:140).

Prière du soir :

O Dieu, notre Père 
Je me souviens ce soir de tous ceux qui m’ont aidé en ce jour.
Je te remercie pour tous ceux qui m’ont aidé à résister à la tentation,
Je te remercie pour quiconque m’a donné une parole de remerciement, d’encouragement , de louange ou de félicitation,
Je te remercie pour tout ceux que j’ai quittés, le cœur heureux de les avoir rencontrés,
Je te remercie plus que tout, pour Jésus-Christ, mon Seigneur, et mon ami.
Accorde moi de faire preuve de repentance pour mes fautes et d’exprimer ma gratitude pour tous tes dons.
Je te le demande au nom de ton amour. Amen

Retour vers le haut

—————————————————————

Mercredi 22 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

Oh Dieu, notre Père,
Dans la joie et la reconnaissance, je te remercie aujourd’hui,
pour l’assurance trouvée dans ta Parole.
Toi qui a créé la lumière pour éclairer les ténèbres, je te remercie de m’avoir réveillé pour contempler la lumière de ce jour nouveau.
Accorde-moi de ne gaspiller aucune de ces heures, de ne salir aucun de ces instants, de ne négliger aucune de tes promesses.
Conduis moi jusqu’au soir , fort de toutes les tentations, dans la paix avec moi-même, dans la paix avec mes semblables et dans la paix avec toi.
Je te le demande au nom de ton amour. Amen

Méditer la Parole avec l’Eglise persécutée

Actes 7.51-8.4 

« 51 Hommes réfractaires, incirconcis de cœur et d’oreilles! Vous vous opposez toujours au Saint-Esprit; vous êtes bien comme vos ancêtres. 52 Lequel des prophètes vos ancêtres n’ont-ils pas persécuté? Ils ont tué ceux qui annonçaient d’avance la venue du Juste, et c’est lui que vous avez fait maintenant arrêter et dont vous êtes devenus les meurtriers, 53 vous qui avez reçu la loi par l’intermédiaire des anges et qui ne l’avez pas gardée!»

54 En entendant ces paroles, ils avaient le cœur plein de rage et ils grinçaient des dents contre lui. 55 Mais Étienne, rempli du Saint-Esprit, fixa les regards vers le ciel et vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. 56 Il dit: «Je vois le ciel ouvert et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu.» 57 Ils poussèrent alors de grands cris en se bouchant les oreilles, se précipitèrent tous ensemble sur lui, 58 le traînèrent à l’extérieur de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul. 59 Ils jetaient des pierres à Étienne qui priait et disait: «Seigneur Jésus, accueille mon esprit!» 60 Puis il se mit à genoux et s’écria d’une voix forte: «Seigneur, ne les charge pas de ce péché!» Après avoir dit cela, il s’endormit.

1 Saul approuvait l’exécution d’Étienne. Ce jour-là, une grande persécution éclata contre l’Église de Jérusalem et tous, à l’exception des apôtres, se dispersèrent dans les diverses régions de Judée et de Samarie. 2 Des hommes pieux enterrèrent Étienne et le pleurèrent beaucoup. 3 Quant à Saul, il cherchait à détruire l’Église: il pénétrait dans les maisons, en arrachait hommes et femmes et les faisait jeter en prison. 4 Ceux qui avaient été dispersés allaient de lieu en lieu et annonçaient la bonne nouvelle de la Parole. »

COMMUNION JUSQU’AU BOUT

Le martyre d’Étienne est décrit sur le modèle de celui de Jésus. Comme son Maître, Étienne prie pour ses persécuteurs et leur offre son pardon, puis il meurt en remettant son esprit à Dieu. Par ce parallèle, Luc montre que l’Église est vraiment dans le prolongement de Jésus.
Cependant, des différences notables existent entre ces deux morts. La plus frappante est qu’Étienne ne traverse pas l’expérience de l’abandon qu’a vécue le Sauveur. Jésus seul l’a vécue pour nous, prenant sur lui les conséquences de nos transgressions et de nos violences.
Ainsi Étienne vit son martyre dans une communion constante avec le Christ : il voit sa gloire et lui parle comme à un ami tout proche. Ainsi se réalise la promesse que Jésus a faite à ses disciples : « …je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde (Matthieu 28 v 20).  » Rien, pas même la mort, ne peut le séparer de lui. Sa mort très violente est décrite comme un endormissement dans les bras de Jésus qui le prend dans sa Vie !
La persécution provoque la mission des disciples, une expérience qui sera une constante dans l’histoire de l’Église : « Le sang des martyrs est la semence de l’Église », dira plus tard Tertullien.
La mention de Saul prépare le récit de sa spectaculaire conversion, au chapitre 9. « Priez pour ceux qui vous persécutent », demandait Jésus. L’exemple de Saul est une illustration de la vérité de sa Parole.
Prière
Dans les oppositions et les contradictions, que ta confiance nous habite ! Tu es avec nous jusqu’à la fin, c’est pourquoi nous regardons sans cesse à toi. Rien ne pourra nous séparer de toi : dans la vie et la mort, nous t’appartenons !
Prier pour les chrétiens persécutés de Tadjikistan

Pour connaître le contexte du Tadjikistan   , cliquez sur le PDF ci-dessous :

22 Tadjikistan – Contexte et sujet de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir – psaume 13
« 1 Au chef de chœur. Psaume de David.
2 Jusqu’à quand, Éternel, m’oublieras-tu sans cesse? Jusqu’à quand me cacheras-tu ton visage? 3 Jusqu’à quand aurai-je des soucis dans mon âme, et chaque jour des chagrins dans mon cœur? Jusqu’à quand mon ennemi s’attaquera-t-il à moi?
4 Regarde, réponds-moi, Éternel, mon Dieu! Donne la lumière à mes yeux, afin que je ne m’endorme pas du sommeil de la mort! 5 En effet, mon ennemi pourrait dire: «Je l’ai vaincu», et mes adversaires se réjouir en me voyant ébranlé.
6 Moi, j’ai confiance en ta bonté, j’ai de la joie dans le cœur à cause de ton salut. Je veux chanter en l’honneur de l’Éternel, car il m’a fait du bien. »

Plainte, prière, ac­tion de grâces se suc­cèdent dans les trois strophes de ce psaume. Les strophes sont d’i­né­gale gran­deur. La pre­mière, celle où s’ex­hale la plainte, est la plus longue ; puis le cœur du psal­miste, déjà sou­lagé, trouve la force d’a­dres­ser à Dieu une prière ; la der­nière strophe, la plus courte, est la ré­ponse apai­sée du fi­dèle au lan­gage se­cret et conso­la­teur de l’Es­prit de Dieu.

« Jusqu’à quand, Éternel, m’oublieras-tu sans cesse ? » v 2

Ainsi le Psaume 13 exprime le travail d’une âme sous le poids des épreuves mentionnées au Psaume 10. Ces épreuves, à proprement parler, nous concernent peu ; toutefois le chrétien peut se trouver angoissé par le triomphe apparent et momentané de la puissance du mal ; et alors il peut demander à Dieu d’être délivré, de ne pas être délaissé comme s’Il ne prenait aucun soin de lui.

« Moi, j’ai confiance en ta bonté, j’ai de la joie dans le cœur à cause de ton salut. » v 6

Notons qu’au milieu d’ennemis sans cœur et sans conscience, même en apparence oubliée de Dieu, l’âme se confie en sa miséricorde, compte sur Lui, sur sa bonté, sur sa fidélité miséricordieuse, et se réjouit de la délivrance avant d’être délivrée par la puissance de Dieu. Ainsi, en priant Dieu, nous le remercions avant d’être exaucés, sachant, dans nos cœurs, par la foi, qu’il nous a entendus et qu’il nous a répondu ; nous le bénissons, quoique sa réponse ne soit pas encore manifeste, et c’est la vraie preuve de la foi.

Cette assurance procure une paix indicible au milieu de l’affliction. Nous ignorons comment Dieu nous délivrera, mais nous sommes certains que nous serons délivrés, et cela de la manière dont il est nécessaire que nous le soyons ; il dispose de tous les moyens. C’est en Dieu Lui-même que nous avons confiance et, en regardant à Lui, le cœur reçoit une réponse réelle sur laquelle il peut compter.

«Jusqu’à quand» v 2

Devant la souffrance endurée, on peut  comprendre ce cri angoissé: «Jusqu’à quand», quatre fois répété au début de ce psaume et aussi dans plusieurs autres. Un chrétien peut se trouver plus ou moins longtemps dans le découragement et penser que Dieu l’oublie ou lui cache volontairement sa face (verset 2). Cela nous est peut-être arrivé.

Comment sortir alors de ce sombre tunnel? Cessons d’abord de nous tourmenter et de consulter avec chagrin notre propre cœur (verset 3): il ne nous apportera aucune réponse, mais plutôt fatigue et angoisse (1 Sam. 27:1). Rappelons-nous plutôt cette exclamation triomphante: «Qui est-ce qui nous séparera de l’amour du Christ? Affliction, ou détresse, ou persécution…» (Romains 8:35…). Le souvenir de sa bonté et de son salut, voilà le secret qui ranimera notre confiance et notre joie (verset 6).

Prière du soir :

Très Haut, tout puissant et bon Seigneur,
à toi louange, gloire, honneur,
et toute bénédiction ;
à toi seul ils conviennent, O Très-Haut,
et nul homme n’est digne de te nommer.

Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures,
spécialement messire frère Soleil,
par qui tu nous donnes le jour, la lumière ;
il est beau, rayonnant d’une grande splendeur,
et de toi, le Très Haut, il nous offre le symbole.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur Lune et les étoiles :
dans le ciel tu les as formées,
claires, précieuses et belles.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Vent,
et pour l’air et pour les nuages,
pour l’azur calme et tous les temps :
grâce à eux tu maintiens en vie toutes les créatures.

Loué sois-tu, Seigneur, pour notre sœur Eau,
qui est très utile et très humble,
précieuse et chaste.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Feu,
par qui tu éclaires la nuit :
il est beau et joyeux,
indomptable et fort.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la Terre,
qui nous porte et nous nourrit,
qui produit la diversité des fruits,
avec les fleurs diaprées et les herbes.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux
qui pardonnent par amour pour toi ;
qui supportent épreuves et maladies :
heureux s’ils conservent la paix,
car par toi, le Très Haut, ils seront couronnés.

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour notre sœur la Mort corporelle
à qui nul homme vivant ne peut échapper.
Malheur à ceux qui meurent en péché mortel ;
heureux ceux qu’elle surprendra faisant ta volonté,
car la seconde mort ne pourra leur nuire.

Louez et bénissez mon Seigneur,
rendez-lui grâce et servez-le
en toute humilité.

Saint François d’Assise

Retour vers le haut

—————————————————————

Jeudi 23 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

O Dieu, notre Père,

Toi qui m’as donné le repos de la nuit et qui m’envoies maintenant vers les tâches et les activités de ce jour, dirige-moi et conduis-moi tout au long de cette journée.

Aide moi à travailler de telle sorte que toutes mes tâches seront si bien faites que je pourrai te les offrir,

Aide moi à penser juste et protège mon esprit et mon cœur afin que nul mal ni aucune pensée amère n’y pénètrent,

Aide moi à vivre comme ceux qui ont commencé ce jour avec toi et qui sont décidés à en passer chaque instant dans ta présence.

Fais qu’aujourd’hui ma vie brille comme une lumière d’amour et de bonté dans ce monde afin que je fasse honneur au nom que je porte et au Maître à qui j’appartiens et que je m’efforce de servir.

Je te le demande au nom de ton amour. Amen

Afin qu’au long du jour je te révèle.

Méditer la Parole avec l’Église persécutée

« 1 Cependant, il y a eu parmi le peuple de prétendus prophètes; de même, il y aura parmi vous de prétendus enseignants. Ils introduiront sournoisement des doctrines qui conduisent à la perdition, allant jusqu’à renier le maître qui les a rachetés, et ils attireront ainsi sur eux une ruine soudaine. 2 Beaucoup les suivront dans leur immoralité, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux. Dans leur soif de posséder, ils vous exploiteront avec des paroles trompeuses, mais leur condamnation menace depuis longtemps et leur ruine ne tardera pas. » 2 Pierre 2 v 1-3

Les faux docteurs

L’apôtre Paul, qui était un excellent théologien, dit aux chrétiens de Corinthe:  » Je n’ai pas jugé bon de savoir autre chose parmi vous, sinon Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié » (1 Cor 2 v 2) . Et il avertit tous les chrétiens, dans Romains 14 v 1  » De faire bon accueil à celui qui est faible dans la foi, sans discuter des opinions ». L’Église doit revenir au message de Paul et de Jean Baptiste qui consistait à conduire ses auditeurs vers Jésus plutôt que vers une quelconque église, doctrine ou dénomination.

Le « militantisme ecclésial », l’hérésie et la fausse doctrine sont des armes les plus perverses et mortelles qu’utilise Satan. Elles divisent et détruisent l’Église, et sont donc plus dangereuses que l’emprisonnement et le martyre. Les chrétiens d’occident doivent, quant à eux, se frayer un chemin dans l’abondance d’enseignements bibliques qui envahissent l’église, se garder des polémiques stériles et suivre les enseignements qui conduisent vers Christ et qui sont fidèles à la Parole de Dieu.

Pour aller plus loin :

  • Relisez l’enseignement de Jésus sur la divisions dans l’évangile de Luc (Luc 11 v 17)
  • Dans 1 Cor 1 v 10, l’apôtre Paul exhorte les corinthiens à l’unité dans l’église. Il dira même que les divisions, sont le signe d’une église immature (1 Cor 3 v 3). Il reprend cette thématique chère à son cœur , avec l’image du corps dans 1 Cor 12 v 25.
  • L’apôtre Paul dira encore aux romains d’éviter de fréquenter ceux qui causent des divisions. Reprenant ainsi le livre des proverbes qui enseigne qu’Il y a y six choses que Dieu hait. La sixième c’est  » un homme qui déchaîne des colères entre frères » (Prov  6 v 16-19).

Sujets de réflexion :

Jésus dit dans Jean 12 v 32:

 » Quand j’aurai été élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes à moi ».

Invitation à prier pour l’unité de l’Église centrée sur Christ et sur sa Parole.

Prier pour les chrétiens persécutés de Malaisie

Pour connaître le contexte de  Malaisie  , cliquez sur le PDF ci-dessous :

23 Malaisie – Contexte et sujet de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir – psaume 14
« 1 Au chef de chœur. De David. Le fou dit dans son cœur: «Il n’y a pas de Dieu!» . Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables; il n’y en a aucun qui fasse le bien.
2 Du haut du ciel, l’Éternel observe les hommes pour voir s’il y en a un qui est intelligent, qui cherche Dieu: 3 tous se sont éloignés, ensemble ils se sont pervertis; il n’y en a aucun qui fasse le bien, pas même un seul.
4 Tous ceux qui commettent l’injustice n’ont-ils aucune connaissance? Ils dévorent mon peuple, ils le prennent pour nourriture; ils ne font pas appel à l’Éternel. 5 C’est alors qu’ils trembleront d’épouvante, car Dieu est au milieu des justes.
6 Vous bafouez l’espoir du malheureux? Sachez que l’Éternel est son refuge.
7 Oh! qui accordera depuis Sion la délivrance à Israël? Quand l’Éternel rétablira son peuple, Jacob sera dans l’allégresse, Israël se réjouira. »
Dépravation universelle

 « Tous se sont éloignés, ensemble ils se sont pervertis; il n’y en a aucun qui fasse le bien, pas même un seul. » v3

L’a­pôtre Paul, vou­lant dé­peindre l’é­tat uni­ver­sel de cor­rup­tion de l’hu­ma­nité païenne et juive, s’est servi des pa­roles de ce psaume (Romains 3.10-12). Nulle part en ef­fet l’u­ni­ver­sa­lité du pé­ché n’est af­fir­mée avec plus d’­éner­gie. L’apôtre cite ce Psaume comme l’expression du jugement divin sur l’état des Juifs, déclaré par leurs propres écritures, et prouvant ainsi la nécessité d’une justice qui ne fût pas d’eux.

Les hommes auxquels le psal­miste re­proche de se nour­rir aux dé­pens de son peuple (ver­set 4) peuvent être des Is­raé­lites avides ou am­bi­tieux. L’i­dée qui do­mine la pen­sée de l’au­teur est celle d’une in­fi­dé­lité gé­né­rale, en Israël, aussi bien qu’ailleurs. Pour­tant un pe­tit peuple se trouve en­core là, une race juste, qui cherche en Dieu son re­fuge (ver­sets 4 à 6), ce qui semble être en contra­dic­tion avec le pas un seul du verset 3.

Nous sa­vons par ex­pé­rience que le peuple de Dieu ap­par­tient lui-même de na­ture à cette hu­ma­nité cor­rom­pue et n’en est tiré que par un mi­racle de la grâce di­vine. Sans avoir à cet égard les no­tions claires de la nou­velle al­liance, le psal­miste s’ex­prime comme s’il les pres­sen­tait.

« Le fou dit dans son cœur: «Il n’y a pas de Dieu!» » v 1

Insensé vraiment, celui qui, devant tous les témoignages que Dieu a donnés de sa puissance et de son amour, ferme ses yeux, endurcit son cœur et déclare: Il n’y a point de Dieu (Ps. 10:4 ; Jér. 5:12). Mais si tous les hommes ne sont pas des athées, tous sans exception sont dépourvus de la vraie intelligence.

Car aucun ne recherche ce Dieu dont il reconnaît l’existence — à moins que Lui-même n’opère dans son cœur. Il est affreux, ce tableau de l’humanité telle que Dieu peut la contempler des cieux. Mais ne l’oublions pas, cette race rebelle et corrompue, par nature, c’est celle à laquelle nous appartenons vous et moi.

« Oh! qui accordera depuis Sion la délivrance à Israël ? Quand l’Éternel rétablira son peuple, Jacob sera dans l’allégresse, Israël se réjouira. » v 7

Les com­men­ta­teurs juifs, sans se lais­ser ar­rê­ter par la sus­crip­tion, qui at­tri­bue le psaume à Da­vid, ont pensé que l’au­teur fait al­lu­sion aux op­pres­seurs païens d’Israël, soit As­sy­riens, soit Ba­by­lo­niens, et une telle conclu­sion semble res­sor­tir en ef­fet du verset 7. Ce ver­set, qui ne se rat­tache pas au reste du psaume par un lien très in­time, pour­rait bien être, une ad­jonc­tion li­tur­gique du temps de l’exil.

Le Psaume 53 re­pro­duit presque tex­tuel­le­ment ce­lui-ci, en rem­pla­çant le nom de Jé­hova par ce­lui d’E­lo­him. Les trois pre­miers ver­sets, cha­cun de trois stiches, dé­crivent le mal uni­ver­sel ; les trois sui­vants font pres­sen­tir le ju­ge­ment.

Prière du soir :

O Dieu, notre Père 
Je te remercie pour cette journée,
Pour ceux qui m’ont donné leurs conseils, leur avis et leur bon exemple,
Pour ceux dont la présence a été comme un rayon de soleil au milieu des nuages et qui m’ont amené à sourire quand bien même les circonstances étaient contraires,
Pour ceux dont la présence a rendu les choses que je craignais moins difficiles,
Pour ceux dont la présence m’a préservé de la tentation et permis de remplir ma vocation,
Pour la joie que j’ai de passer du temps avec ceux que j’aime,
Pour ces moments heureux qui resteront pour moi de bons souvenirs,
Pour les moments d’échec qui me rendent humble et me rappellent combien j’ai besoin de toi,
Par-dessus tout pour Jésus-Christ qui est mon ami et compagnon dans la journée, mon repos et ma paix durant la nuit.
Reçois ma reconnaissance de ce soir au nom de ton amour. Amen

Retour vers le haut

—————————————————————

Vendredi 24 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

O Dieu, notre Père,
Toi qui est l’auteur de toutes choses qui les a bien faites,
Je te remercie pour le sommeil de cette nuit et pour ce jour qui commence avec toi.
Je te remercie pour ce monde que tu as fait. 
Je te remercie également de m’avoir fait telle que je suis,
Pour mes mains qui me permettent de travailler et de créer 
Pour mes pieds qui me permettent de marcher, 
Pour mes yeux et mes oreilles qui me permettent de voir et d’entendre,
Pour mon esprit qui me permet de penser et de faire des projets,
Pour les souvenirs que je peux repasser en moi 
Pour mon cœur qui me permet d’aimer,
Pour ceux dont l’amitié me fortifie
et dont l’amour enrichit ma vie jour après jour.
Par-dessus tout, je te remercie pour Jésus-Christ notre Seigneur béni.
Accorde-moi tout tout au long de ce jour
de ne jamais oublier ta présence auprès de moi.
Je te le demande au nom de ton amour. Amen
Afin qu’au long du jour je te révèle.

Méditer la Parole avec l’Église persécutée

« 7 En effet, de nombreux imposteurs sont venus dans le monde; ils ne reconnaissent pas que Jésus est le Messie venu en homme. Voilà ce qui caractérise l’imposteur et l’Antichrist.8 Faites attention à vous-mêmes. Ainsi nous ne perdrons pas le fruit de notre travail mais recevrons une pleine récompense.9 Quiconque s’écarte de ce chemin et ne demeure pas dans l’enseignement de Christ n’a pas Dieu; celui qui demeure dans l’enseignement de Christ a le Père et le Fils.10 Si quelqu’un vient chez vous et n’apporte pas cet enseignement, ne le prenez pas chez vous et ne le saluez pas,11 car celui qui le salue s’associe à ses mauvaises oeuvres. »  2 Jean v 7-11

Prenez garde! 

Le mot traduit par « Antichrist » apparaît seulement quatre fois dans l’évangile et uniquement dans les premières épîtres de Jean. En grec ce mot signifie littéralement « au lieu du messie« . Le terme désigne plutôt un esprit qu’une personne réelle. En quelque sorte, tous ceux qui nient ou atténuent la divinité de Jésus Christ parlent par cet esprit.

La foi de tous les chrétiens, surtout de ceux qui subissent la persécution, doit être fondée sur une relation continue, intime, personnelle, avec le Christ vivant. Si notre foi est fondée sur une image floue ou théorique du Christ, nous succomberons à la tentation ou nous fuirons devant la persécution. Et tous ceux qui ne voient en Jésus qu’un homme bon ou un prophète- même si c’est le meilleur homme qui n’ait jamais vécu sur terre- et qui nient qu’il soit l’incarnation de Dieu, sont influencés par l’esprit de l’Antichrist; leur message se réfère à quelqu’un d’autre qu’au Messie.

Si quelqu’un croit être à l’abri d’une chute, qu’il lise l’avertissement de Jésus dans Matthieu 24 v 11 :  » Plusieurs faux prophètes s’élèveront et séduiront beaucoup de gens » et aussi aux verset 23 et 24: « Si quelqu’un vous dit alors: ‘Le Messie est ici’, ou: ‘Il est là’, ne le croyez pas, car de prétendus messies et de prétendus prophètes surgiront; ils feront de grands prodiges et des signes miraculeux au point de tromper, si c’était possible, même ceux qui ont été choisis. »

Nous pouvons prier pour que l’Église persécutée ait du discernement, pour que ses membres sachent reconnaître l’esprit de l’Antichrist quand il se manifeste, sous quelque forme que ce soit.

Prions pour les chrétiens en occident pour qu’ils ne soient pas entraînés loin du Christ par de fausses doctrines.

Prions pour tous ceux qui dans l’Islam, le judaïsme ou d’autres courant religieux dans le monde ne reconnaissent pas encore le Christ comme messie, que le Christ lui même ouvre leur cœur et se révèle à eux, comme il l’a fait pour l’apôtre Paul.

Pour aller plus loin :

  • Autres passage à méditer sur le thème de l’Antichrist: Ésaïe 2 et Daniel 12 (idolâtrie); Michée 4 (signes de la fin des temps); Matthieu 24 et Marc 13.
  • L’apôtre Paul donne à Timothée une image très parlante de l’Antichrist: 2 Tim 3 v 1-9: « Sache que dans les derniers jours il y aura des temps difficiles, 2 car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, vantards, orgueilleux, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, impies, 3 insensibles, implacables, calomniateurs, violents, cruels, ennemis du bien, 4 traîtres, emportés, aveuglés par l’orgueil, amis du plaisir plutôt que de Dieu. 5 Ils auront l’apparence de la piété mais renieront ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces gens-là. 6 Certains d’entre eux s’introduisent dans les maisons et prennent dans leurs filets des femmes crédules, chargées de péchés, entraînées par toutes sortes de désirs, 7 qui sont toujours en train d’apprendre mais ne peuvent jamais arriver à la connaissance de la vérité. 8 De même que Jannès et Jambrès se sont opposés à Moïse, de même ces hommes s’opposent à la vérité. Ils ont l’intelligence pervertie et sont disqualifiés en ce qui concerne la foi. 9 Mais ils n’iront pas plus loin, car leur folie sera évidente pour tous, comme l’a été celle de ces deux hommes. »
  • L’apôtre Pierre en parle lui aussi à sa manière:  (2 Pierre 3 v 3-9):« Sachez avant tout que dans les derniers jours viendront des moqueurs [pleins de raillerie]. Ces hommes vivront en suivant leurs propres désirs 4 et diront: «Où est la promesse de son retour? En effet, depuis que nos ancêtres sont morts, tout reste dans le même état qu’au début de la création.» 5 De fait, ils veulent ignorer que des cieux ont existé autrefois par la parole de Dieu, ainsi qu’une terre tirée des eaux et au milieu d’elles. 6 Ils oublient volontairement que le monde d’alors a disparu de la même manière, submergé par l’eau. 7 Or, par la parole de Dieu, le ciel et la terre actuels sont gardés pour le feu, réservés pour le jour du jugement et de la perdition des hommes impies. 8 Mais s’il y a une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas oublier, c’est qu’aux yeux du Seigneur un jour est comme 1000 ans et 1000 ans sont comme un jour. 9 Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme certains le pensent; au contraire, il fait preuve de patience envers nous, voulant qu’aucun ne périsse mais que tous parviennent à la repentance. »

Sujets de réflexion :

  1. Pensez-vous que l’esprit de l’Antichrist est à l’œuvre dans notre pays ?
  2. Selon vous en quoi consiste son action ?
  3. Les chrétiens peuvent-il apprendre à reconnaître l’esprit de l’Antichrist, à le rejeter et le dénoncer ?
Prier pour les chrétiens persécutés de Myanmar (Birmanie)

Pour connaître le contexte de  la Birmanie ( Myanmar)  , cliquez sur le PDF ci-dessous :

24 Myanmar – Contexte et sujet de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouverstes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir – psaume 15
« 1 Psaume de David. Éternel, qui séjournera dans ta tente? Qui demeurera sur ta montagne sainte?
2 Celui qui marche dans l’intégrité, pratique la justice et dit ce qu’il pense vraiment. 3 Il ne calomnie pas avec sa langue, il ne fait pas de mal à son semblable, et il ne jette pas le déshonneur sur son prochain. 4 Il regarde avec répulsion l’homme au comportement méprisable, mais il honore ceux qui craignent l’Éternel. Il ne se rétracte pas, s’il fait un serment à son préjudice, 5 il n’exige pas d’intérêt de son argent, et il n’accepte pas de don contre l’innocent. Celui qui se conduit ainsi ne sera jamais ébranlé. »
L’arche est à Jé­ru­sa­lem, dans une tente (ver­set 1). Nous sommes donc à l’é­poque de Da­vid. Le trait dis­tinc­tif de ce psaume est sa spi­ri­tua­lité. On le di­rait do­miné déjà par la ré­vé­la­tion que dit Jé­sus à la femme sa­ma­ri­taine (Jean 4.24).

Alors même que per­sonne n’ha­bite dans la proxi­mité de l’arche, que quelques Lé­vites seuls peut-être logent dans un par­vis, le psal­miste se re­pré­sente tout un peuple de fi­dèles, ha­bi­tant spi­ri­tuel­le­ment au­près de l’Éter­nel ; et, pour un tel pri­vi­lège, il n’est ques­tion ni d’un en­semble de rites à ac­com­plir, ni d’un droit de nais­sance, mais uni­que­ment des dis­po­si­tions que doit re­vê­tir le cœur du croyant.

« Éternel, qui séjournera dans ta tente? Qui demeurera sur ta montagne sainte? » v 1

Après la triste constatation du Psaume 14 : … «Il n’y a personne qui fasse le bien…», le Psaume 15 peut à juste titre poser la question: «Qui séjournera dans ta tente…?» Le chapitre 3 des Romains, qui cite les versets 1 à 3 du Psaume 14, révèle ensuite la vérité glorieuse qui nous concerne: D’entre ces hommes, tous démontrés pécheurs, Dieu justifie gratuitement ceux qui croient (Romains 3 versets 10 à 12 et 22 à 26).

« Il regarde avec répulsion l’homme au comportement méprisable, mais il honore ceux qui craignent l’Éternel « v 4 

Le Psaume 15 , quoique d’un caractère essentiellement juif, nous enseigne des principes à suivre ; le verset 4, par exemple, parle de ce qui, en principe, est en tout temps agréable à Dieu.

« Celui qui marche dans l’intégrité » v 2

Les caractères de l’Israélite fidèle sont aussi ceux que la grâce doit produire chez un chrétien: Justice et vérité dans la marche, les actes et les paroles; bienveillance envers le prochain; appréciation du bien et du mal selon la mesure divine (lire És. 33:15, 16).

Prière du soir :

O Dieu, notre Père,
Je te rends grâce pour cette journée.
Je te remercie de m’avoir donné la force physique et la santé du corps et de l’esprit pour accomplir mon travail et mes diverses activités aujourd’hui.
Je te remercie pour ceux qui me sont chers et pour tous mes collègues et amis sans lesquels ma vie ne pourrait plus être la même.
O Dieu, notre père, accorde-moi ton pardon pour les fautes de ce jour.
Pardonne-moi si aujourd’hui j’ai déçu un ami ou blessé dans ses sentiments  quelqu’un qui m’aime.
Et maintenant à l’heure où je m’endors, accorde-moi la paix de ceux qui t’ont remis tout leurs fardeaux et qui savent que leur temps est constamment entre tes mains.
Je t’en prie au nom de ton amour. Amen

Retour vers le haut

—————————————————————

Samedi 25 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

O Dieu, notre Père,
À l’heure où commence cette journée, accorde-moi ta bénédiction.
Donne-moi des lèvres qui prononcent la vérité mais toujours avec amour,
Donne-moi un esprit qui recherche ce qui est vrai,
Accorde-moi de pouvoir affronter la vérité
même quand elle fait mal ou quand elle me condamne.
Accorde-moi la volonté de défendre des principes
qui sont inspirés de ta Parole,
mais épargne moi tout entêtement
et garde-moi d’ériger en principe ce qui n’en vaut pas la peine.
Accorde-moi la grâce de surmonter mes tentations
et de vivre dans la pureté,
Mais garde moi aussi de ma propre justice
qui tend à mépriser celui qui chute.
Donne-moi tout au long de ce jour la force
et la compassion de notre Seigneur Jésus-Christ.
Je te le demande au nom de ton amour. Amen
Afin qu’au long du jour je te révèle.

Méditer la Parole avec l’Église persécutée
« 9 J’ai écrit à l’Église, mais Diotrèphe, qui aime être le premier parmi eux, ne nous accueille pas. 10 C’est pourquoi, si je viens, je rappellerai les actes qu’il commet en bavardant contre nous de façon malveillante. Non content de cela, il n’accueille pas les frères, et ceux qui voudraient le faire, il les en empêche et les chasse de l’Église.
11 Bien-aimé, n’imite pas le mal, mais le bien. Celui qui fait le bien est de Dieu; celui qui fait le mal n’a pas vu Dieu.
12 Quant à Démétrius, tous lui rendent un bon témoignage, et la vérité elle-même témoigne pour lui. Nous aussi, nous lui rendons témoignage, et tu sais que notre témoignage est vrai.
13 J’aurais beaucoup de choses à t’écrire, mais je ne veux pas le faire avec l’encre et la plume. 14 J’espère te voir très bientôt, et nous parlerons de vive voix. 15 Que la paix soit avec toi! Les amis te saluent. Salue les amis, chacun en particulier. » 3 Jean v 9-15

 

Mauvais conducteurs

Un des fléaux rencontré dans beaucoup d’églises partout dans le monde est celui du commérage. L’apôtre Jean pointe du doigt,  au verset 10 de notre passage, cette maladie spirituelle chez les chrétiens. La persécution qui blesse le plus profondément est peut-être celle qui provient d’autres chrétiens, surtout des responsables. Leurs armes sont le commérage et la calomnie. Ils se servent de leur autorité et ils en abusent.

Ce sont de mauvais bergers qui  s’intéressent plus à bâtir leur propre royaume que celui de Dieu, et ils s’efforcent d’attirer les gens à eux plutôt qu’au Christ. Au lieu de nourrir les brebis, ils les « tondent ». Là aussi, l’esprit de l’antichrist est à l’œuvre. Cet esprit de calomnie peut se manifeste aussi entre responsables de différentes dénominations. Ce genre de persécution ne se limite pas à l’Asie, l’Afrique et au Proche Orient mais elle sévit partout dans le monde.

Pour aller plus loin :

  • Le Seigneur châtie les bergers indignes qui ont fait du peuple de Dieu leur proie (Ésaïe 56)
  • Jérémie dénonce les mauvais bergers qui ont dispersé le troupeau et ont égaré les brebis (Jérémie 23 et 50).
  • Ézéchiel réprimande les mauvais bergers qui se sont servis des brebis et ont abusé d’elles; ils se souciaient seulement de leur profit personnel (Ézéchiel 34).

Sujet de réflexion :

  1. Demandez au Saint Esprit de vous aider à pardonner à un frère ou un sœur en Christ qui vous a blessé.
  2. Demandez lui de vous montrer si vous même vous avez causé des divisions parmi les frères et sœurs ou si vous avez abusé de l’autorité qu’il vous a donnée; s’il en est ainsi, vous pouvez prendre le temps dans votre prière de confesser ce péché et de recevoir le pardon de la part de Dieu.
  3. Priez pour celui ou celle qui vous a blessé ou que vous avez blessé.
  4. Quel geste de réconciliation puis-je poser envers lui, elle ?
Prier pour les chrétiens persécutés du Népal

Pour connaître le contexte du Népal, cliquez sur le PDF ci-dessous :

25 Népal – Contexte et sujet de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir – psaume 16
« 1 Hymne de David. Garde-moi, ô Dieu, car *je cherche refuge en toi!
2 Je dis à l’Éternel: «Tu es mon Seigneur, tu es mon bien suprême.» 3 Les saints qui sont dans le pays, les hommes pieux, sont l’objet de toute mon affection. 4 On multiplie les idoles, on court après les dieux étrangers, mais moi, je ne verse pas d’offrandes de sang en leur honneur, je ne mets pas leur nom sur mes lèvres.
5 Éternel, c’est toi qui es ma part et la coupe où je bois, c’est toi qui m’assures mon lot. 6 Un héritage délicieux m’est attribué, une belle possession m’est accordée.
7 Je bénis l’Éternel, car il me conseille; même la nuit mon cœur m’instruit. 8 J’ai constamment l’Éternel devant moi; quand il est à ma droite, je ne suis pas ébranlé.
9 C’est pourquoi mon cœur est dans la joie, et mon esprit dans l’allégresse. Même mon corps reposera en sécurité, 10 car tu n’abandonneras pas mon âme au séjour des morts, tu ne permettras pas que ton bien-aimé connaisse la décomposition. 11 Tu me fais connaître le sentier de la vie; il y a d’abondantes joies dans ta présence, un bonheur éternel à ta droite. »

 

La bonne part, qui ne peut être ôtée

Le psaume 15 ré­pon­dait à cette grave ques­tion : Qui ha­bi­tera au­près de l’Éter­nel ? Le psaume 16 montre ce que le fi­dèle trouve en Dieu : le meilleur des hé­ri­tages, la sé­cu­rité dans la vie et dans la mort, la joie à tou­jours (ce psaume s’apparente au Psaume 23 bien connu). L’es­prit de l’Évan­gile, ma­ni­festé déjà dans le psaume pré­cé­dent, dé­borde ici par-des­sus toutes les li­mites des ré­vé­la­tions de l’an­cienne al­liance.

Le croyant a si bien com­pris du cœur ce qu’est pour lui l’Éter­nel, que même la pers­pec­tive du « Schéol », si ef­frayante pour ses contem­po­rains et ja­dis pour lui-même (cf Psaumes 6 et 30), ne l’ar­rête plus, et qu’il pro­nonce à cet égard des pa­roles de résurrection « tu n’abandonneras pas mon âme au séjour des morts » que certain de sa gé­né­ra­tion de­vait trou­ver in­sen­sées.

On a posé, re­la­ti­ve­ment à ce psaume, la ques­tion que l’Éthio­pien po­sait à Phi­lippe, concer­nant Ésaïe cha­pitre 53 : Est-ce de lui-même que parle le pro­phète, ou de quelque autre ? (Actes 8.34) C’est bien de Da­vid qu’il est ques­tion et non du Mes­sie, mais de Da­vid uni à Dieu et par­lant de la dou­ceur et des pri­vi­lèges de cette union en des termes si éle­vés, qu’ils ne se sont plei­ne­ment réa­li­sés que dans la per­sonne du Saint par­fait, de ce Saint que le psal­miste voit ve­nir comme des­cen­dant de sa race, ainsi que le dit Pierre, (Actes 2.29-31).

Ainsi ce psaume s’applique directement à Jésus. D’ailleurs, qui d’autre que Lui oserait déclarer: «J’ai constamment l’Éternel devant moi» (verset 8)? Nous Le contemplons ici, non comme le Sauveur (ce sera le Psaume 22), mais comme le Modèle, non comme le Fils de Dieu, mais comme l’Homme de foi. En tant que Fils de Dieu, Il n’a pas besoin d’être gardé (verset 1) et sa bonté se confond avec celle de Dieu Lui-même (verset 2). Mais la confiance, la dépendance, la patience, la foi, bref tous les sentiments que nous voyons briller dans ce psaume à l’égard d’un Dieu connu et honoré sont des sentiments humains.

Pour les manifester en perfection, Christ est venu vivre sur la terre, vivre pleinement la vie d’un homme… mais d’un homme sans péché! Il nous apparaît soumis à Dieu, le Seigneur (v. 2); trouvant sa joie dans les croyants (v. 3); dans la part que le Père Lui a réservée (v.2); enfin dans l’Éternel Lui-même (v. 8, 9 et 11). Il est confiant jusqu’en la mort même (verset 10). Chemin merveilleux qui fit les délices de son Dieu ! Chemin qu’Il nous a aussi frayé pour que nous y marchions sur ses traces !

Prière du soir :

O Dieu, notre Père,
Je te remercie pour chacun des moments de cette journée qui arrive à son terme,
Je te remercie pour la lumière du matin qui me sort de mon repos,
Je te remercie pour les heures de la journée pleines de travail et d’activité,
Je te remercie pour  chacune des personnes que j’ai rencontrées aujourd’hui.
 Maintenant je te remercie pour la nuit et pour le sommeil réparateur,
Je te remercie pour chaque instant de bonheur vécu en ce jour et pour tous les événements dont le souvenir me remplit de joie.
Je te demande pardon pour tout ce qui en cette journée me fait mal et me rend honteux quand je m’en souviens.
Accorde-moi maintenant de me coucher et de  dormir paisiblement parce que je suis en paix avec toi et en paix avec ceux et celles que tu as mis sur ma route.
Amen

Retour vers le haut

—————————————————————

Dimanche 26 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

O Dieu, notre Père,
Aide-moi tout Au long de ce jour À obéir à ta loi et agir envers les autres comme j’aimerais qu’ils le fassent envers moi. 
Aide-moi à pardonner aux autres comme j’aimerais
qu’ils me pardonnent quand je commets des fautes,
Aide moi à supporter chez les autres les mêmes choses
que j’aimerais qu’ils supportent en moi,
Aide-moi à avoir pour les autres la même  sympathie
que j’aimerais qu’ils manifestent à mon égard,
Aide-moi à avoir pour les autres la même tolérance
et le même respect de leurs opinions et de leurs croyances
que j’aimerais qu’ils aient envers les miennes,
Aide-moi à comprendre les autres
comme j’aimerais qu’ils me comprennent,
Aide-moi à m’identifier aux autres de telle sorte
que je voie les choses avec leurs yeux.
Accorde-moi aussi d’être bon envers les autres
comme j’aimerais qu’ils le soient envers moi.
Par Jésus Christ, notre Seigneur. Amen
Afin qu’au long du jour je te révèle.

Méditer la Parole avec l’Église persécutée
« 17 Quant à vous, bien-aimés, souvenez-vous de ce que les apôtres de notre Seigneur Jésus-Christ ont annoncé.18 Ils vous disaient: «*A la fin des temps il y aura des moqueurs qui vivront en suivant leurs désirs impies.»19 Ce sont ceux qui provoquent des divisions, sont dominés par leur nature propre et n’ont pas l’Esprit.
20 Quant à vous, bien-aimés, édifiez-vous vous-mêmes sur votre très sainte foi et priez par le Saint-Esprit.21 Maintenez-vous dans l’amour de Dieu en attendant le jour où la compassion de notre Seigneur Jésus-Christ sera manifestée pour la vie éternelle.22 Ayez compassion des uns en faisant preuve de discernement.23 Quant aux autres, sauvez-les avec crainte en les arrachant au feu, en détestant jusqu’au vêtement souillé par leur contact.
24 A celui qui peut vous garder de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irréprochables et dans l’allégresse,25 oui, à Dieu seul [sage], qui nous a sauvés [par Jésus-Christ notre Seigneur], appartiennent gloire, majesté, force et puissance [avant tous les temps,] maintenant et pour l’éternité! Amen! » Jude v 17-24

 

Édifiez-vous!

Nous faisons tous partie de la communauté de chrétiens que la Bible appelle le corps de Christ. Nous avons besoin les uns des autres. Depuis des dizaines d’années, Portes Ouvertes encourage les chrétiens persécutés dans leur pays et pourvoit à leurs besoins. Il suffit parfois d’une seule personne pour faire beaucoup de bien, et même sauver des vies.

La persécution est inévitable. La façon la plus sûre de réagir et de rester blotti dans les bras de Jésus. Nous ne pouvons éviter la persécution, mais nous pouvons nous fortifier afin de résister, tenir ferme et persévérer en vue de gagner le prix est d’atteindre le but de prévu par Dieu. C’est la mission de Portes Ouvertes que frère André a reçu en 1954 par le texte d’Apocalypse 3.2: «Sois vigilant et affermis le reste, qui est sur le point de mourir… »

Grâce à la prière, au visites pastorale, aux Bibles apportées et à la formation de nouveaux responsables, les envoyés de la mission Portes Ouvertes préparent l’Église à la persécution et  la fortifie au sein de l’épreuve. Le cœur, l’objectif, c’est Jésus. Le but est le développement et l’approfondissement de la relation du chrétien avec Jésus.

Tantôt Jésus écarte les flammes, comme il a fait pour les jeunes Hébreux dans la fournaise à Babylone ; tantôt il nous donne une vision du bonheur futur, comme lorsque Étienne fut tué à coups de pierres ; tantôt il permet de supporter une douleur intolérable, comme pour les évêques Ridley et Latimer. Dans tous les cas, il est notre refuge, notre forteresse, il ne nous laissera ni ne nous abandonnera jamais.

Pour aller plus loin :

  • Paul édifient l’église (Actes 20 v 32)
  • Les forts sont exhorter à participer à l’édification des faibles (Romains 15 v 1-6)
  • Les dons spirituels sont destinés à faire grandir l’Église (1 Cor 14 v 1-25)
  • Encourageons nous les uns des autres (1 Thess 5 v11)

Sujets de réflexion :

En ce dimanche matin prenez le temps d’un temps d’adoration, chanter et jouer les louanges du seigneur ou écouter un cantique. Vous pouvez aussi profiter de ce moment pour écrire une lettre (poème) à l’attention de Jésus exprimant la profondeur de votre affection à son égard.

Prier pour les chrétiens persécutés du Brunei

Pour connaître le contexte du Brunei   , cliquez sur le PDF ci-dessous :

26 Brunei – Contexte et sujet de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir – psaume 93
« 1 L’Éternel règne, il est revêtu de majesté. L’Éternel a la force en guise de vêtement, en guise de ceinture. Aussi, le monde est ferme, il n’est pas ébranlé.
2 Ton trône est établi depuis longtemps, tu existes de toute éternité. 3 Les fleuves font entendre, Éternel, les fleuves font entendre leur voix, les fleuves font entendre le grondement de leurs flots.
4 Plus encore que la voix des grandes eaux, des flots puissants de la mer, l’Éternel est puissant dans les lieux célestes.
5 Tes instructions sont entièrement vraies; la sainteté convient à ta maison, Éternel, jusqu’à la fin du monde. »

 

Le seigneur règne

Le grondement des fleuves et la voix des grandes eaux peuvent évoquer toutes les graves menaces qui pèsent sur le monde. Le psalmiste proclame la puissance supérieure de notre créateur et Sauveur sur toutes ses forces physiques ou spirituelles qui peuvent nous angoisser. Trois grandes vérités nous réconfortent et nous fortifient.

Il est tout-puissant

La souveraineté absolue de notre Dieu prend une importance encore plus grande si on considère l’ampleur des problèmes qui menacent la planète.

Les efforts que fait L’humanité pour éliminer, sinon retarder ces catastrophes sont certes louables et méritent notre encouragement et notre participation, mais ils ne sauraient apaiser entièrement nos inquiétudes. Seul le fait que Dieu règne encore, ou plutôt seule notre foi en cette vérité, peut nous rassurer. Rien dans l’univers et dans notre vie n’existe sans son consentement !

Sa parole est vraie

Dieu ne nous laisse pas à nous-mêmes ; nous avons ses instructions : « ta parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur mon sentier » psaume 119. 105. Et elles ne sont pas vrai qu’en partie ou la plupart du temps, mais entièrement.

Sa maison est sainte

Sa maison, qui est maintenant le nouveau peuple de Dieu (« c’est nous » Hébreux 3.6), Reflète ce qu’il est, parce qu’elle est destiné à « paraître devant lui sans tache, anis vide, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable » (Eph 5.27)

C’est trois grandes vérités convergent au point central de l’histoire humaine, Jésus-Christ. Dieu y manifeste sa toute-puissance non seulement de devenant un  homme, mais aussi en ressuscitant son fils d’entre les morts. Il accomplit en lui toutes les promesses qu’il avait faites à son peuple. Enfin, il nous rend saints une fois pour toutes, par l’offrande de son corps (Hébreux 10.10). Ne nous laissons pas intimider par tous les bruits qui nous entourent, mais contemplons celui qui règne depuis toujours et recevons ses instructions !

Prière du soir :

O Dieu, notre Père,
Sois avec moi à l’heure où ce jour s’achève.
Si je me sens déprimer, si j’ai agi honnêtement et de mon mieux et que, pourtant j’ai un sentiment d’échec, aide-moi à me rappeler que tu me comprends.
Si je suis conscient d’avoir mal fait aujourd’hui,  délivre moi de la folie de vouloir te le cacher et aide-moi à t’en parler sachant que si je suis vraiment repentant, tu me pardonneras.
Si des choses m’ont heurté aujourd’hui, si l’on a été désagréable envers moi, si mes amis m’ont déçu, aide moi à me souvenir que Jésus sait aussi ce que je vis parce qu’il a connu tout cela. 
Si aujourd’hui a été un jour heureux, si la vie a été belle, aide moi à ne pas oublier maintenant de te remercier.
Avant de m’endormir, je te remercie pour ta bonté,
J’implore ton pardon pour mes péchés et toutes mes fautes,
J’implore ta bénédiction sur moi et sur ceux que j’aime.
Par Jésus-Christ notre Seigneur. Amen 

Retour vers le haut

—————————————————————

 Lundi 27 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

O Dieu, notre Père,
Équipe moi de tous les dons qui me rendent capable de vivre dans la droiture aujourd’hui et chaque jour.
Accorde-moi la foi qui accepte ce qu’elle n’arrive pas à comprendre et qui ne sombre jamais dans le doute obsessionnel,
Accorde-moi l’espérance qui espère même au sein des ténèbres et qui ne s’effondre jamais dans le désespoir,
Accorde-moi une persévérance telle que je te serai fidèle même dans les moments les plus difficiles,
Accorde-moi la force de refuser tout compromis,
Accorde-moi la pureté qui résiste aux autres et à la tentation et que rien ne fait dévier du droit chemin.
Pour ce jour, arme ma volonté de ta force et remplis mon cœur de ton amour, afin que je sois fort pour t’obéir et plein d’amour pour servir mon prochain et ainsi ressembler à Jésus, mon maître.
Je t’en prie au nom de ton amour. Amen
Afin qu’au long du jour je te révèle.

 

Méditer la Parole avec l’Église persécutée
« 7 Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux Églises: Au vainqueur je donnerai à manger du fruit de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu.’
…. 11 Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux Églises: Le vainqueur n’aura pas à souffrir de la seconde mort.’
… 17 Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux Églises: Au vainqueur je donnerai [à manger] de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc. Sur ce caillou est écrit un nom nouveau que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit.’
…. 26 Au vainqueur, à celui qui accomplit mes œuvres jusqu’à la fin, je donnerai autorité sur les nations. 27 Il les dirigera avec un sceptre de fer, comme on brise les vases d’argile, ainsi que moi-même j’en ai reçu le pouvoir de mon Père, 28 et je lui donnerai l’étoile du matin. 29 Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux Églises.
5 Le vainqueur sera habillé de vêtements blancs; je n’effacerai pas son nom du livre de vie et je le reconnaîtrai devant mon Père et devant ses anges. …12 Du vainqueur je ferai un pilier dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus jamais. J’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, celui de la ville de mon Dieu, la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel, d’auprès de mon Dieu, ainsi que mon nom nouveau. ….21 Le vainqueur, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, tout comme moi aussi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône.22 Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux Églises. »
Apocalypse 2 v 7, 11, 17, 26-29 et 3 v 5, 12, 21-22

 

A celui qui vaincra

Jésus a « supporté la Croix, mépriser la honte, à cause de la joie qui lui était proposée » (Hébreux 12 v 2).  Il en est de même pour le chrétien. « La joie de l’Éternel est votre force » (Néhémie 8 v 10). Le psalmiste (Psaume 51 v 14) fait référence à « la joie du salut ». De quelle joie s’agit-il ? C’est la joie qui vient de la libération de l’esclavage du péché. C’est la joie qui nous remplit quand Dieu nous arrache à la condamnation éternelle. C’est la paix qui vient de la réconciliation avec Dieu. Cette joie nous est promise parce que nous sommes les serviteurs, les amis, les frères et sœurs, et l’épouse du Christ.

C’est la joie de manger du fruit de «  L’Arbre de Vie », d’échapper à la « seconde de mort », de recevoir une pierre blanche avec notre nom dessus, de posséder l’Étoile du matin. C’est la joie d’être vêtue de pureté et de justice, d’avoir notre nom inscrit dans le livre de vie, d’être en sûreté dans les mains de Dieu et de lui appartenir, de vivre dans la cité de Dieu et de l’adorer éternellement. «  Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ » (Jean 17 v 3)

Pour aller plus loin :

  • « Quand il n’y a pas de vision, le peuple est sans frein ». ( Proverbes 29 v 18)
  • Moise est un excellent exemple d’endurance au sein de l’épreuve parce qu’il a regardé plus loin, vers la récompense ( Hébreux 11 v 26).
  • Dans l’apocalypse, Il nous apparaît que la dernière, la plus grande et la meilleure des récompenses, c’est Jésus lui-même. ( Apocalypse 22 v 12).

Sujet de réflexion :

  1. Pour moi, quelle est la place de l’endurance, et de l’effort, dans la vie chrétienne ?
  2. Comment est-ce que je comprends cette notion de récompense, qui va au-delà du salut lui-même, et que je découvre à plusieurs reprises dans la Bible ? ( Matthieu 5 v 11-12; Matthieu 16 v 27; Colossiens 3 v 23-24).
Prier pour les chrétiens persécutés du Qatar

Pour connaître le contexte du Qatar  , cliquez sur le PDF ci-dessous :

27 Qatar – Contexte et sujet de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir – psaume 17
« 1 Prière de David. Éternel, écoute la justice, sois attentif à mes cris! Prête l’oreille à ma prière: elle vient de lèvres sincères!
2 Que mon droit paraisse devant toi, que tes yeux voient où est l’intégrité!
3 Tu examines mon cœur, tu le visites la nuit, tu me mets à l’épreuve, et tu ne trouves rien: ma pensée n’est pas différente de ce qui sort de ma bouche. 4 J’ai vu les actions des hommes, mais je reste fidèle à la parole de tes lèvres et je me tiens en garde contre la voie des violents; 5 mes pas sont fermes dans tes sentiers, mes pieds ne trébuchent pas.
6 Je fais appel à toi car tu m’exauces, ô Dieu. Penche l’oreille vers moi, écoute ma parole! 7 Montre tes bontés, toi qui interviens et sauves de leurs adversaires ceux qui cherchent refuge en toi! 8 Garde-moi comme la prunelle de l’œil, protège-moi à l’ombre de tes ailes 9 contre les méchants qui me persécutent, contre mes ennemis qui me cernent, pleins d’acharnement.
10 Ils ferment leur cœur à la pitié, ils ont des paroles hautaines à la bouche. 11 Ils sont sur nos pas, déjà ils nous entourent, ils nous épient pour nous terrasser. 12 On dirait un lion avide de déchirer, un lionceau aux aguets dans son repaire.
13 Lève-toi, Éternel, marche à leur rencontre, renverse-les, délivre-moi des méchants par ton épée! 14 Délivre-moi des hommes par ta main, Éternel, des hommes de ce monde! Leur part est dans cette vie, et tu remplis leur ventre de tes biens; leurs enfants sont rassasiés, et ils laissent leur superflu à leurs petits-enfants. 15 Quant à moi, couvert de justice, je te verrai; dès le réveil, je me rassasierai de ton image. »


« Quant à moi, couvert de justice, je te verrai; dès le réveil, je me rassasierai de ton image » v 15

Prière de requérants d’asile

L’homme qui en appelle ici à Dieu est un individu traqué , poursuivi injustement. Imaginons un homme interrogé et qui risque, à l’issue de l’entretien, d’être jeté en prison ou expulsé faute d’avoir convaincu ses interlocuteurs de la véracité de ses dires. C’est la situation de milliers de requérants d’asile. C’est celle de ce fidèle qui cherche refuge et justice auprès du Seigneur.

L’instruction: « Tu as examiné mon cœur ; la nuit tu as enquêté » ( v 3 – TOB).

La justice de Dieu ne consiste pas à fermer les yeux sur les écarts éventuels de son fidèle. Ce dernier est resté fidèlement attaché à la loi. Mais c’est de nuit que le Seigneur vérifie s’il n’y a pas de décalage entre la profession de foi et l’agir de celui-ci, si « sa parole ne délaisse pas sa pensée » ( v 3). Voilà une honnêteté exemplaire est difficile : que nos actes ne viennent pas démentir ce que nous affirmons, la foi que nous confessons.

L’ennemi , qui est-il ? ( v 10-12)

« Bouffi de graisse», il est surtout un homme incapable de compassion. L’espérance et la confiance sont absentes de ses mobiles. L’homme faible est une proie vulnérable entre ses mains. Ce sentiment d’être constamment épier risque de faire craquer celui qui se sent dépourvu d’appui.

Le sourire de Dieu ( v 13-15)

Voilà pourquoi ce fidèle en appel à Dieu. Les nantis reçoivent leurs salaires des ici-bas : les voilà gavés jusqu’à l’écœurement. Le fidèle, quant à lui, s’attend au Seigneur qu’il appelle. Après avoir été examiné par Dieu tandis qu’il dormait, il sait que le Seigneur gardera son regard favorable tourner vers lui.

À méditer
« Dès que j’ouvre les yeux, ton sourire déjà m’attendait » (v 15)

 

Prière du soir :

O Dieu, notre Père,
Ce soir avant de me coucher, je t’apporte ce qui craignent la nuit.
Bénis ceux  qui connaissent la douleur et la détresse physique,
Bénis ceux qui, bien que fatigués, ne peuvent trouver le sommeil,
Bénis ceux que l’inquiétude a privé de repos,
Bénis ceux pour qui le monde semble vide et qui, le soir venu, se sentent isolés.
Accorde-moi cette nuit mon esprit qui jouit de la paix qui dépasse tout ce que je peux imaginer,
Accorde-moi cette nuit un cœur satisfait de l’amour dont rien ne peut nous séparer,
Accorde-moi cette nuit la vie qui est cachée avec le Christ en toi.
Je te remercie au nom de ton amour. Amen 

Retour vers le haut

—————————————————————

Mardi 28 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

Seigneur, Je t’offre cette journée de travail.
Que ton Esprit Saint manifeste en moi et dans mon entourage
un esprit de Paix et de Joie,
qu’Il me donne Sagesse et Force,
pour porter sur mon travail un regard d’Amour,
pour développer en moi patience, compréhension, douceur et disponibilité,
pour voir au-delà des apparences tes enfants comme tu les vois Toi-même.
Seigneur, ferme mes oreilles à toute calomnie,
Garde ma langue de toute malveillance.
Revêts-moi de Ta beauté, Seigneur,
pour que tous ceux qui m’approchent aujourd’hui, découvrent Ta présence.
Amen

Afin qu’au long du jour je te révèle.

Méditer la Parole avec l’Église persécutée

« 54 En entendant ces paroles, ils avaient le cœur plein de rage et ils grinçaient des dents contre lui. 55 Mais Étienne, rempli du Saint-Esprit, fixa les regards vers le ciel et vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. 56 Il dit: «Je vois le ciel ouvert et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu.» 57 Ils poussèrent alors de grands cris en se bouchant les oreilles, se précipitèrent tous ensemble sur lui, 58 le traînèrent à l’extérieur de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul. 59 Ils jetaient des pierres à Étienne qui priait et disait: «Seigneur Jésus, accueille mon esprit!» 60 Puis il se mit à genoux et s’écria d’une voix forte: «Seigneur, ne les charge pas de ce péché!» Après avoir dit cela, il s’endormit. » Actes 7 v 54-60

Immenses bienfaits

Jacques, le fils de Zébédée, est mort décapité. C’était le premier des 12 à subir le martyre. Selon la tradition, Mathieu fut lui aussi décapité. Pierre, André, Jude et Barthélémy moururent crucifiés. Thomas fut percé de lances puis jeter dans un four.  Certains des martyrs chrétiens sont morts dans de grandes souffrances. D’autres, comme Étienne, ont moins souffert. Dieu nous promet une chose : que ce soit dans la souffrance ou pas, nous ne mourrons pas seuls. C’est notre merveilleux privilège, notre atout dans la tourmente.

« Je suis avec toi comme je l’étais avec Moïse ; je ne te délaisserai pas, je ne t’abandonnerai pas » ( Josué 1.5), a promis Dieu à Josué . Sa promesse est aussi pour nous.

« Je suis avec vous tous les jours, à dit Jésus, jusqu’à la fin du monde »(Matthieu 28 v 20).

Si nos yeux sont fixés sur Jésus, tout le reste pâlit et s’évanouit au loin. Les apôtres se réjouissaient dans la souffrance, non qu’ils soient plus solides que nous, mais parce que les souffrances et l’humiliation n’avaient plus autant d’importance, comparées au privilège de tout partager avec Jésus, même les souffrances.

A méditer :
« Le seigneur est prêt de tous ceux qui  l’invoquent ». (psaume 145.18)

Prier pour les chrétiens persécutés du Kazakhstan

Pour connaître le contexte du Kazakshatan  , cliquez sur le PDF ci-dessous :

28 Kazakhstan – Contexte et sujet de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir – psaume 18 v 1 à 18
« 1 Au chef de chœur. Du serviteur de l’Éternel, de David. Il adressa les paroles de ce chant à l’Éternel après qu’il l’eut délivré de tous ses ennemis et de Saül. Il dit:
2 Je t’aime, Éternel, ma force, 3 Éternel, mon rocher, ma forteresse, mon libérateur, mon Dieu, mon rocher où je trouve un abri, mon bouclier, la force qui me sauve, mon rempart!
4 Loué soit l’Éternel ! Je crie à lui et je suis délivré de mes ennemis. 5 Les liens de la mort m’avaient enserré, et les torrents dévastateurs m’avaient épouvanté; 6 les liens du séjour des morts m’avaient entouré, les pièges de la mort m’avaient surpris. 7 Dans ma détresse, j’ai fait appel à l’Éternel, j’ai crié à mon Dieu; de son palais, il a entendu ma voix, mon cri est parvenu à ses oreilles. 8 La terre a été ébranlée, elle a tremblé; les fondements des montagnes ont vacillé, ils ont été ébranlés, parce qu’il était irrité. 9 Une fumée s’élevait de ses narines, et un feu dévorant sortait de sa bouche, avec des charbons embrasés. 10 Il a incliné le ciel et il est descendu, une épaisse nuée sous ses pieds. 11 Il était monté sur un chérubin, et il volait, il planait sur les ailes du vent. 12 Il faisait des ténèbres sa retraite, sa tente autour de lui: c’étaient des eaux obscures, de sombres nuages. 13 Une lumière éclatante le précédait, d’où provenaient ses nuées, de la grêle et des charbons de feu.
14 L’Éternel a tonné dans le ciel, le Très-Haut a fait retentir sa voix, avec la grêle et les charbons de feu. 15 Il a lancé ses flèches et dispersé mes ennemis, il a multiplié les éclairs et les a mis en déroute. 16 Le fond des océans est apparu, les fondements du monde ont été découverts à ta menace, Éternel, au souffle de tes narines. 17 Il est intervenu d’en haut, il m’a pris, il m’a retiré des grandes eaux, 18 il m’a délivré de mon adversaire puissant, de mes ennemis qui étaient plus forts que moi. »

 Les liens de la mort m’avaient enserré, … Dans ma détresse, j’ai fait appel à l’Éternel, … il a entendu ma voix, mon cri est parvenu à ses oreilles. ( v 5-8)

Ce psaume constitue une grande prophétie embrassant la mort, la résurrection, l’exaltation, la victoire finale et la royauté du Messie. Les versets 2 à 4 fournissent le thème qui sera ensuite longuement développé, à savoir comment a été délivré «le serviteur de l’Éternel» (voir v. 1).

Le Seigneur Jésus nous enseigne, par sa propre expérience, ce qu’est Dieu pour celui qui se confie en lui. «L’excellente grandeur de sa puissance envers nous qui croyons» a été démontrée dans la résurrection de Christ, son ascension, la place qui lui est donnée au-dessus de tous ses ennemis (cf Éph. 1:19-21 ). Ce que Dieu a été pour Jésus à l’heure de sa détresse (v. 7), il l’est aussi pour nous; et les épreuves que nous traversons sont autant d’occasions de le connaître d’une manière nouvelle. Suis-je fatigué, languissant ? Il est ma force. Ma foi vient-elle à chanceler ? Il est mon Rocher. Un danger apparaît-il ? Il est mon lieu fort, la haute retraite où je trouve un refuge assuré. Suis-je aux prises avec l’Ennemi ? Il est le bouclier qui me protège de ses coups.

Ainsi le Psaume 18 est du plus profond intérêt, car il présente les souffrances de Christ, comme centre de toutes les délivrances d’Israël.  Le grand et précieux principe qu’il développe, c’est le cri au Dieu dans lequel on se confie au milieu de la détresse, cri qu’Il a sûrement entendu (v 8). Ici, comme en d’autres cas, Christ nous apparaît comme exemple : « Cet affligé a crié, et l’Éternel l’a entendu ». Ce Psaume est un chant de louange à cause de l’exaucement, l’Éternel s’étant fait connaître comme un « rocher » et « Celui qui délivre ».

Ce Psaume contient au delà de la perspective christologique des enseignements précieux : Celui qui souffre à cause de la justice,  peut sûrement compter sur Dieu.  Le Seigneur entend notre cri dans la détresse ; au fort même de l’angoisse, nous pouvons avoir confiance, et les choses qui sembleraient devoir exclure cette confiance, en sont précisément l’occasion. Ce Psaume nous enseigne à invoquer le Seigneur dans l’affliction, quelle qu’en soit la cause ; ainsi, non seulement nous savons que nous serons délivrés, mais nous apprenons aussi à connaître le Seigneur, dans sa sympathie, sa tendresse, son intérêt pour nous.

J’aime l’Éternel, dit le psalmiste ; son cœur s’adresse à Dieu Lui-même et  il pense à tout ce que Dieu est pour lui : « Éternel, mon rocher, et mon lieu fort, et celui qui me délivre ! Mon Dieu, mon rocher, en qui je me confie, mon bouclier et la corne de mon salut, ma haute retraite ! » . Quoique nos délivrances puissent ne pas être exactement de celles qui sont racontées dans ce psaume, toutefois nous nous trouvons souvent au milieu de difficultés et d’afflictions ; alors, en criant au Seigneur, la délivrance arrive.

 Prière du soir :

O Dieu, notre Père,
Il y a des choses dans cette journée dont j’ai honte en me les rappelant.
Pardonne-moi pour tout ce qui dans ma vie ne te fait pas honneur.
O Dieu, notre Père,
Il y a des choses qui me réjouissent lorsque je me les rappelle.
Je te remercie pour tous ceux que j’ai trouvé beaux à voir,
Pour toutes paroles de sagesse que j’ai entendue
Et pour toutes bonnes actions que j’ai pu accomplir,
Pour le temps passé avec mes amis, avec mes relations et avec ceux que j’aime.
O Dieu, notre Père,
Avant que je m’endorme, accepte mes regrets pour mes péchés
Et accepte ma reconnaissance pour tous tes dons.
Par Jésus Christ, notre Seigneur. Amen 

Retour vers le haut

—————————————————————

 Mercredi 29 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

O Dieu, notre Père
Ce matin je me tourne vers Toi, le cœur plein de reconnaissance
Pour cette journée qui commence avec Toi.
Conduis-moi là où tu le veux, et donne-moi la grâce de te suivre. Garde-moi assez prés de Toi pour entendre ta voix au cœur de ma conscience et pour voir les traces de tes pas dans la poussière de ma vie quotidienne.
Quand tu étends vers moi ta main à travers celles et ceux que je rencontrerai aujourd’hui,
Donne-moi de te voir.
Me voici, Seigneur,
Conduis-moi de la confiance en moi à la confiance en Toi,
Afin qu’aujourd’hui je puisse être utile
Et apporter quelque chose qui vient de Toi à celles et ceux que je rencontrerai.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur
Amen

Méditer la Parole avec l’Église persécutée
« 11 L’Éternel a dit: «C’est certain, je te libérerai pour ton bonheur, j’amènerai l’ennemi à ta rencontre, au moment du malheur et de la détresse. 12 Le fer peut-il être inefficace, le fer qui vient du nord et le bronze? 13 Je livrerai gratuitement au pillage tes biens et tes trésors à cause de tous les péchés que tu as commis sur tout ton territoire. 14 Je te rendrai esclave de tes ennemis dans un pays que tu ne connais pas, car le feu de ma colère s’est allumé, il brûle contre vous.»
15 «Toi, tu sais tout, Éternel! Souviens-toi de moi, interviens en ma faveur, venge-moi de mes persécuteurs! Que je ne sois pas victime de ta grande patience envers eux! Sache-le, c’est à cause de toi que je supporte le mépris. 16 Tes paroles se sont présentées à moi, et je les ai dévorées. Ta parole a provoqué mon allégresse, elle a fait la joie de mon cœur, car je suis appelé de ton nom, Éternel, Dieu de l’univers! » Jérémie 15 v 11 à 16

 

Prophéties concernant la persécution

Bien avant l’avènement du christianisme, Dieu avait averti que ceux qui l’aimaient seraient persécutés , à l’exemple du roi David disant au psaume 7  v 2-3:

« Éternel, mon Dieu! je cherche en toi mon refuge; Sauve-moi de tous mes persécuteurs, et délivre-moi, Afin qu’il ne me déchire pas, comme un lion Qui dévore sans que personne vienne au secours. »

C’est un cri bien semblable que poussa Ignace, en 110 après J-C, avant de s’avancer dans l’arène, au temps de l’Empereur Trajan, pour affronter les lions affamés: « Je suis le froment du Seigneur; je vais être moulu par les dents des bêtes sauvages pour qu’il ne soit trouvé en moi plus que du pain purifié.« 

Au psaume 119 v 86, David parle prophétiquement de la future Église: « Tous tes commandements ne sont que fidélité; on me persécute à tort: secours-moi ! » Des siècles avant la venue de Jésus sur cette terre, les prophètes avaient déjà annoncé la persécution du peuple de Dieu. Ce n’est pas surprenant qu’elle continue – et même empire- aujourd’hui.

Sujets de réflexion :

  1. Quelle est votre réaction quand vous entendez parler de chrétiens persécutés, de torture et de martyre ?
  2. Avez-vous l’impression que cela se passe si loin de vous que vous ne risquez pas d’y être confronté vous même? Ou alors, la peur vous étreint-elle ?
  3. Êtes-vous rempli de compassion pour vos frères et sœurs souffrants et vous mettez-vous à genoux pour prier pour eux ?
  4. Parlez au Seigneur de vos doutes et de vos craintes.
  5. Demandez-lui de remplir les cœurs des personnes persécutées de son amour, de son courage et de sa paix.
Prier pour les chrétiens persécutés d’Éthiopie

Pour connaître le contexte d’Éthiopie, cliquez sur le PDF ci-dessous :

29 Ethiopie – Contexte et sujet de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir – psaume 18 v 19 à 51
« 19 Ils m’avaient surpris lorsque j’étais dans la détresse, mais l’Éternel a été mon appui. 20 Il m’a mis au large, il m’a sauvé, parce qu’il m’aime. 21 L’Éternel m’a récompensé de ma justice, il m’a traité conformément à la pureté de mes mains, 22 car j’ai suivi les voies de l’Éternel, je n’ai pas été coupable envers mon Dieu. 23 Toutes ses règles ont été devant moi et je ne me suis pas écarté de ses prescriptions. 24 J’ai été intègre envers lui et je me suis tenu en garde contre mon péché. 25 Alors l’Éternel m’a traité conformément à ma justice, à la pureté qu’il a vue sur mes mains.
26 Avec celui qui est fidèle tu te montres fidèle, avec l’homme intègre tu agis avec intégrité, 27 avec celui qui est pur tu te montres pur, et avec l’homme faux tu te montres habile. 28 Tu sauves le peuple qui s’humilie, et tu abaisses les regards hautains. 29 Oui, tu fais briller ma lumière. L’Éternel, mon Dieu, éclaire mes ténèbres.
30 Avec toi je me précipite sur une troupe tout armée, avec mon Dieu je franchis une muraille. 31 Les voies de Dieu sont parfaites, la parole de l’Éternel est pure; il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en lui.
32 Qui est Dieu en dehors de l’Éternel, et qui est un rocher, sinon notre Dieu? 33 C’est Dieu qui me donne de la force et qui me trace une voie droite. 34 Il rend mes pieds aussi agiles que ceux des biches, et il me fait tenir debout sur les hauteurs. 35 Il exerce mes mains au combat, et mes bras tendent l’arc de bronze.
36 Tu me donnes le bouclier de ton salut, ta main droite me soutient, et je deviens grand par ta bonté. 37 Tu élargis le chemin sous mes pas, et mes pieds ne trébuchent pas. 38 Je poursuis mes ennemis, je les atteins, et je ne reviens pas avant de les avoir exterminés. 39 Je les frappe, et ils ne peuvent plus se relever, ils tombent sous mes pieds. 40 Tu me donnes de la force pour le combat, tu fais plier sous moi mes adversaires. 41 Tu mets mes ennemis en fuite devant moi, et je réduis au silence ceux qui me détestent. 42 Ils crient, et personne pour les sauver! Ils crient à l’Éternel, et il ne leur répond pas! 43 Je les réduis en miettes, je les rends pareils à la poussière que le vent emporte, je les balaie comme la boue des rues.
44 Tu me délivres des révoltes du peuple, tu me mets à la tête des nations; un peuple que je ne connaissais pas m’est soumis. 45 Ils m’obéissent au premier ordre; les étrangers me flattent, 46 les étrangers perdent courage, ils sortent en tremblant de leurs forteresses.
47 L’Éternel est vivant! Béni soit mon rocher! Que l’on dise la grandeur du Dieu de mon salut! 48 C’est le Dieu qui m’accorde la vengeance, qui me soumet les peuples, 49 qui me délivre de mes ennemis! Tu m’élèves au-dessus de mes adversaires, tu me sauves de l’homme violent.
50 C’est pourquoi je te louerai parmi les nations, Éternel, et je chanterai à la gloire de ton nom.
51 Il accorde de grandes délivrances à son roi, il agit avec bonté envers celui qu’il a désigné par onction, envers David et sa descendance, pour toujours. »

Le Seigneur Jésus se plaît à nous faire connaître son Dieu dont la voie est parfaite et dont la Parole est affinée (v. 31; Proverbes 30:5 ; Proverbes 30.5-6). Dans la première partie du psaume, il nous a enseigné par son exemple à l’invoquer dans nos afflictions. Il nous apprend ici à nous appuyer sur lui pour la marche (v. 34, 37) et pour le combat (v. 35, 36, 40).

David, vainqueur de tous ses ennemis, rend gloire à l’Éternel

Les rois de l’an­ti­quité avaient la cou­tume de faire gra­ver sur des mo­nu­ments ou d’é­crire eux-mêmes le ré­cit de leurs vic­toires. Il était na­tu­rel que Da­vid, dont l’é­lé­va­tion avait été si mer­veilleuse, par­lât de ses luttes, de ses dan­gers et de ses dé­li­vrances. Il le fait dans ce psaume, non pour se glo­ri­fier lui-même, mais dans un sen­ti­ment de vive re­con­nais­sance en­vers l’Éter­nel, dont l’in­ter­ven­tion en sa fa­veur a été si ma­ni­feste.

Les images splen­dides dont il se sert dans la pre­mière par­tie de ce can­tique (ver­sets 5 à 20) sont em­prun­tées au sou­ve­nir de la grande dé­li­vrance qui fut le point de dé­part de l’his­toire is­raé­lite, le pas­sage de la mer Rouge. Da­vid, au faîte de sa gran­deur, s’i­den­ti­fie avec son peuple pros­père et puise ses images dans le sou­ve­nir de la grande crise de dé­tresse et de dan­ger par la­quelle ce peuple avait dû pas­ser. Ce rap­pro­che­ment n’est du reste pas ar­bi­traire. La même pen­sée di­vine se réa­lise dans l’­his­toire de Da­vid et dans celle d’Israël, l’an­cien peuple per­sé­cuté, ap­pelé à de­ve­nir le peuple roi. Elle se réa­li­sera mieux en­core dans l’­his­toire du vrai Ser­vi­teur de l’Éter­nel, qui sera plongé dans les dé­tresses du sé­pulcre (ver­set 6), mais qui sor­tira du tom­beau pour être in­tro­duit dans la gloire.

Tout en rap­pe­lant le passé, ce psaume an­nonce l’a­ve­nir. Aussi les apôtres Pierre et Paul ont-ils fait res­sor­tir son ca­rac­tère pro­phé­tique com­pa­rez ver­set 5 avec Actes 2.24, et ver­set 50 avec Romains 15.9). L’an­cienne ver­sion sy­riaque l’in­ti­tule : Can­tique d’ac­tions de grâces pour le jour de l’As­cen­sion de Jé­sus-Christ. Saint Au­gus­tin dit que ce psaume concerne Christ et l’Église. Lu­ther et après lui de nom­breux com­men­ta­teurs mo­dernes ont dé­ve­loppé des pen­sées ana­logues.

Prière du soir :

O Dieu, notre Père,
Au soir de cette journée,
Tu connais les besoins de chacun de nous
Et les secrets enfouis au plus profond de notre cœur.
Aide moi ce soir à déposer sur toi tous mes fardeaux
Dans la certitude que tu me gardes.
Je t’en prie au nom de ton amour.                          Amen

Retour vers le haut

—————————————————————

Jeudi 30 août :

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :

O Dieu, notre Père,
Aide-moi quoi qu’il arrive en ce jour, à m’en remettre à toi.
Si j’ai à prendre des décisions, aide-moi à te consulter et accorde-moi l’humilité et l’obéissance d’accepter ce que tu m’envoies.
Si j’ai des problèmes à résoudre, apprends-moi à demander ta lumière pour que je puisse me frayer un chemin clair et précis à travers eux.
Si je dois aborder des choses ardues et difficiles, aide-moi à implorer ta puissance afin que je puisse accomplir ce que je ne pourrai pas faire par moi-même.
Si je dois affronter des tentations , Aide-moi à rechercher ta grâce, me souvenant que parce qu’il a été tenté, Jésus est capable de venir en aide à ceux qui le sont.
Aide-moi, tout au long de cette journée à décider de toutes choses selon ta volonté et à tout soumettre à l’épreuve de ta présence pour que je puisse arriver en fin de journée sans aucune faute ni regret.
Et que tout au long de ce jour je ne cesse de te révéler.
Par Jésus Christ, notre Seigneur. Amen

Méditer la Parole avec l’Eglise persécutée

Jésus, mon maître

Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, il vous persécuteront aussi. (Jean 15 v 20)

Jésus rappelle à ses disciples et à nous même, au soir de sa mort, que la persécution est inévitable. Si nous sommes ses serviteurs, nous aurons à affronter l’adversité et le danger. Cependant, comme Paul et beaucoup d’autres, il nous faut aller de l’avant.

 » Oubliant ce qui est en arrière et tendant vers ce qui est en avant, je cours vers le but pour obtenir le prix de la vocation céleste de Dieu en Christ Jésus » ( Philippiens 3 v 13-14).

A l’époque de l’apôtre Paul qui écrit ces mots, la condition d’esclave comportait bien peu d’avantages. Il en existe au moins un : l’assurance d’être protégé, ne serait-ce que parce qu’on était considéré comme la propriété d’un seigneur qui gardait jalousement son bien.

l’apôtre reprend cette idée, dans un des verset les plus connus, à propos de Dieu qui lui aussi nous promet sa protection.

« j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni le présent ni l’avenir, ni les puissances, 39 ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur » (Romains 8 v 38-39).

Sujets de réflexion :

Parvenus presque au terme de notre parcours de 31 jours de méditations autour de textes bibliques parlants de la persécution, quelles conclusions en tirons nous ?

Nous avons été confrontés à la réalité de la persécution, la regardant bien en face, et nous avons découvert qu’elle est toujours accompagnée de la présence et du soutien de Dieu. Nous avons appris qu’elle fait partie intégrante de la vie chrétienne. Si nous sommes vraiment « en Christ », considérons la persécution comme inévitable.

Nous avons aussi appris que nous pouvons vivre la persécution avec joie, plutôt que de chercher à l’éviter par crainte. Oui, c’est douloureux, mais comparée à l’intimité partagée avec Jésus… Et bien, c’est incomparable!

Maintenant, demandons au Seigneur de nous donner de ressentir la même compassion que lui pour l’Eglise souffrante. Qu’il me donne un esprit d’intercession en sa faveur et le courage d’annoncer l’amour et la miséricorde de notre Dieu, sans crainte, et jusqu’à ce qu’il vienne.

« Amen, viens, Seigneur Jésus. »

Prier pour les chrétiens persécutés de Tunisie

Pour connaître le contexte de la Tunisie , cliquez sur le PDF ci-dessous :

30 Tunisie – Contexte et sujet de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir – psaume 19
« 1 Au chef de choeur. Psaume de David.
2 Le ciel raconte la gloire de Dieu et l’étendue révèle l’oeuvre de ses mains. 3 Le jour en instruit un autre jour, la nuit en donne connaissance à une autre nuit. 4 Ce n’est pas un langage, ce ne sont pas des paroles, on n’entend pas leur son. 5 Cependant, *leur voix parcourt toute la terre, leurs discours vont jusqu’aux extrémités du monde où il a dressé une tente pour le soleil. 6 Et le soleil, pareil à un époux qui sort de sa chambre, s’élance dans la course avec la joie d’un héros; 7 il se lève à une extrémité du ciel et termine sa course à l’autre extrémité: rien n’échappe à sa chaleur.
8 La loi de l’Eternel est parfaite, elle donne du réconfort; le témoignage de l’Eternel est vrai, il rend sage celui qui manque d’expérience. 9 Les décrets de l’Eternel sont droits, ils réjouissent le coeur; les commandements de l’Eternel sont clairs, ils éclairent la vue. 10 La crainte de l’Eternel est pure, elle subsiste pour toujours; les jugements de l’Eternel sont vrais, ils sont tous justes. 11 Ils sont plus précieux que l’or, que beaucoup d’or fin; ils sont plus doux que le miel, même le miel qui coule des rayons. 12 Ton serviteur aussi est éclairé par eux; pour celui qui les respecte, la récompense est grande.
13 Qui discerne ses erreurs? Pardonne-moi celles que j’ignore. 14 Préserve aussi ton serviteur du sentiment d’orgueil: qu’il ne domine pas sur moi! Alors je serai intègre, je ne commettrai pas de grands péchés. 15 Fais bon accueil aux paroles de ma bouche et aux sentiments de mon coeur, Eternel, mon rocher, toi qui me rachètes! »

 

La gloire de Dieu dans les cieux et dans sa parole

La lu­mière in­ac­ces­sible au sein de la­quelle Dieu ha­bite se re­flète dans deux do­maines : les cieux vi­sibles, que le so­leil rem­plit de sa clarté, et la pa­role ré­vé­lée, lu­mière du monde mo­ral. Dans un chant d’une éton­nante briè­veté pour un aussi vaste su­jet le psal­miste cé­lèbre les splen­deurs de cette double ré­vé­la­tion.

Ce psaume semble avoir été ins­piré par un beau le­ver de so­leil (ver­set 6), de même que le psaume 8 l’a­vait été par la vue du ciel étoilé.

Il se di­vise net­te­ment en deux par­ties, ver­sets 2 à 7 et ver­sets 8 à 15. La pre­mière cé­lèbre la gloire du Dieu créa­teur (El) ; la se­conde parle de la loi, où se ré­vèle Jé­hova, le Dieu qui entre di­rec­te­ment en re­la­tions avec l’homme pour l’é­clai­rer et le sau­ver.

Dieu s’est révélé successivement par un double témoignage:

Le ciel raconte la gloire de Dieu (v 2): Le premier est celui de sa création (v. 2 à 7), dont le langage silencieux, mais combien éloquent, fait connaître jusqu’au bout du monde sa puissance et sa sagesse (Act. 14:17). La course régulière et bienfaisante du soleil, versant sur toute la terre sa lumière et sa chaleur est une preuve constante de la bonté de Dieu envers toutes ses créatures (Ps. 136:8 ; Matth. 5:45).

La loi de l’Eternel est parfaite (v 8): Le second témoignage est celui de la Parole (v. 8 à 12). Sainte, juste, bonne, spirituelle, même s’il ne s’agissait que de la Loi donnée à Israël (Rom. 7:12, 14), combien elle a plus de prix encore maintenant qu’elle est complète!

Cette Parole excellente instruit le serviteur (v. 12) et atteint sa conscience . Elle met en lumière tant les fautes cachées (« commises par erreur« : v. 12). Au début de l’épître aux Romains, le même triple témoignage de la création (ch. 1 v. 20), de la conscience (ch. 2 v. 15) et de la Loi (ch. 2 v. 17) est placé devant l’homme pour mettre en évidence son état et le conduire au salut.

Prière du soir :

Je dors, mais tu ne dors pas.
Tu veilles alors même que je n’en ai pas conscience.
Souviens-toi de moi, Dieu d’amour, quand je dors,
Et souviens-toi de ceux pour qui les prochaines heures
Seront pleines de dangers ou de détresses.
Garde toute ta création dans la sûreté de ta paix.
Alors que l’obscurité tombe, Seigneur, soit ma lumière.
Alors que le jour vient pour d’autres, Seigneur, soit leur salut.
O lumière et salut du monde, éloigne de tous les peuples la peur et l’obscurité,
Et délivre-nous du mal.
Maintenant que la nuit tombe,
Donne-moi un sommeil paisible pour que,
Demain, je me réveille bien reposé pour te servir.
Sois présent partout où l’ombre obscurcit ta création,
Et donne à ton peuple, où qu’il soit, d’être une lumière pour le monde.

Retour vers le haut

—————————————————————

Vendredi 31 août : 

Prier et Méditer le matin

Prière du matin :  

O Dieu, mon Père,
Je te confie cette journée qui commence avec toi.
Et pour chaque instant de cette journée,
Que je me rappelle que toi, o Dieu, tu me vois
Et que c’est en toi que j’ai la vie, le mouvement et l’être.
Accorde-moi de ne rien faire qui serait source d’humiliation pour moi,
De peine pour ceux qui m’aiment et de tristesse pour toi.
Merci pour cette journée que tu me donnes comme un cadeau,
Qu’elle soit toute à toi.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen

Méditer la Parole avec l’Église persécutée

Je termine cette série de méditations en vous invitant à relire l’introduction envoyée le 31 juillet dernier à ces lectures bibliques:

Quelqu’un a dit que si l’on supprimait les souffrances des pages du Nouveau Testament, il ne resterait qu’un livre bien mince. Le Nouveau Testament en effet raconte l’histoire d’un acte d’amour suprême : Le Fils unique de Dieu a été envoyé pour payer le prix incommensurable de nos péchés. Mais on trouve également, dans le Nouveau Testament, l’histoire d’un autre grand acte d’amour : Dieu a accordé à ses enfants, vous et moi, la force de souffrir et de mourir pour le nom de son Fils.

De nos jours, on préfère, en occident, une théologie, en quelque sorte, de la prospérité, à une théologie de la persécution. On préfère une foi sans risque et un salut qui se contente de nous mettre debout et de nous lancer tranquillement sur le chemin de la vie. Pourtant, la Bible brosse un tableau radicalement différent de la vie chrétienne.

Tandis que beaucoup de chrétiens occidentaux parlent avec joie des héros de la foi cités par Hébreux 11.1-35, l’Église dans bien d’autres régions du monde est durement éprouvée et expérimente les versets 35 à 38 :

«D’autres furent torturés et n’acceptèrent pas de délivrance, afin d’obtenir une résurrection meilleure. D’autres éprouvèrent les moqueries et le fouet, bien plus, les chaînes et la prison. Ils furent lapidés, mis à l’épreuve, sciés, ils furent tués par l’épée, ils allèrent çà et là, vêtue de peau de brebis et de peau de chèvre, dénués de tout, opprimés, maltraités, eux dont le monde n’était pas digne ! Errants dans les déserts, les montagnes, les cavernes, les antres de la terre. »

La persécution est inévitable. Elle fait autant partie de la vie chrétienne « normale », que la prière, l’adoration et la communion.  Dans le Nouveau Testament nous découvrons à de nombreuses reprises cette réalité. Voici quelques passages qui nous le rappellent :

Dans Matthieu au chapitre 5, Jésus après avoir parlé des bénédictions promises aux croyants versets 3 à 9, promet des persécutions aussi, versets 10 à 12« Heureux ceux qui sont persécutés à cause de la justice car le royaume des cieux est à eux !… Heureux serez-vous, lorsqu’on vous persécutera et qu’on répondra faussement sur vous toutes sortes de mal, à cause de moi. Réjouissez-vous  et soyez dans l’allégresse parce que votre récompense sera grande dans les cieux, car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. »

Avons-nous envie de dire amen ? Nous aimerions souvent accepter les bénédictions qu’apportent la présence de Christ en nous, mais il nous est difficile d’accepter aussi les persécutions possible. La bénédiction ne vient qu’après la persécution, comme Jésus lui-même le dit dans Marc 10. 29–30«En vérité je vous le dis, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et de l’Évangile, maison, frères, sœurs, mère, père, enfants ou terres et qui ne reçoive au centuple, présentement dans ce temps-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants et des terres, avec des persécutions et, dans le siècle à venir, la vie éternelle.»

Paul dira à son tour aux Corinthiens : « Nous sommes pressés de toute manière, mais non écrasés; désemparés mais non désespérés ; persécutés mais non abandonnés ; abattus mais non perdus ; nous portons toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus se manifeste dans notre corps » 2 Cor 4.8-11

Il dira encore à Timothée, son fils spirituel : « Pour toi, tu as suivi de près mon enseignement, ma conduite, mes résolutions, ma foi, ma patience, mon amour, ma persévérance, mes persécutions, mes souffrances. À quelles souffrances n’ai-je pas été exposé à Antioche, à Iconium, à Lystre ? Quelles persécutions n’ai je pas supportées ? Et le Seigneur m’a délivré de toutes. Tous ceux d’ailleurs qui veulent vivre pieusement en Christ Jésus seront persécutés. » 2 Tim 3.10-12

L’Évangile à plusieurs reprises ne cesse de parler de la persécution :

« Quand on vous persécutera… » Mathieu 10. 23

«… Dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute. » Mathieu 13. 21.

« Alors, on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir, et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom. » Matt 24.9

Et Jésus dans l’Apocalypse s’adresse à l’église au chapitre 2.10, lui disant: « Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici que le diable va jeter quelques-uns un d’entre vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie. »

Tout le monde reconnaît que Jésus lui-même a été persécuté, au-delà de tout ce qu’on peut imaginer ou comprendre. Et il dit clairement en Jean 15.20«Souvenez-vous de la parole que je vous ai dit : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi… »

Il est inévitable qu’un chrétien soit persécuté un moment ou un autre de sa vie, que ce soit par les coups, l’emprisonnement et le martyre qu’il subira à cause de sa foi ou, plus souvent, en Occident, par les tentations dont il sera l’objet. Et la parole de Dieu nous dit encore: «Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine ; Dieu est fidèle et ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation, il donnera aussi le moyen d’en sortir, pour que vous puissiez la supporter » 1 Cor 10.13

Je souhaitais durant ces 31 jours  que chacun à travers ces temps de méditations, devienne plus courageux pour l’amour du Christ, ne craignant en aucune façon la souffrance qui en résulterait. Comme l’a dit Pierre, je prie que « vous ne soyez pas surpris de la fournaise qui sévit parmi vous pour vous éprouver comme s’il vous arrivait quelque chose d’étrange. Au contraire, réjouissez-vous de participer aux souffrances du Christ, afin de vous réjouir aussi avec allégresse, lors de la révélation de sa gloire. Si vous êtes outragés pour le nom du Christ, vous êtes heureux, car L’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu repose sur vous. Que nul de vous ne souffre comme meurtrier, comme voleur, comme malfaiteur ou comme se mêlant des affaires d’autrui ; mais si c’est comme chrétien, qu’il n’en rougissent pas ; qu’il glorifie plutôt Dieu à cause de ce nom » 1 Pierre 4. 12–16.

Enfin, j’espère qu’après ce parcours vous ajouterez les noms d’hommes, de femmes et d’enfants persécutés à votre liste de prière, à travers des pays les plus persécutés de la planète en 2018 (carte ci-après), pour qu’ils soient dans votre cœur et sur vos lèvres, pas seulement le temps d’un mois, mais tout au long de l’année.

Prier pour les chrétiens persécutés de Turquie

Pour connaître le contexte de Turquie, cliquez sur le PDF ci-dessous :

31 Turquie – Contexte et sujet de prière

Plus d’infos sur le site de Portes Ouvertes à l’adresse suivante :

www.portesouvertes.fr

Prier et méditer le soir

Psaume du soir – psaume 20
« 1 Au chef de chœur. Psaume de David.
2 Que l’Éternel te réponde lorsque tu es dans la détresse, que le nom du Dieu de Jacob te protège! 3 Qu’il t’envoie du secours depuis le sanctuaire, depuis Sion qu’il te soutienne! 4 Qu’il se souvienne de toutes tes offrandes et qu’il accepte tes holocaustes! – Pause.
5 Qu’il te donne ce que ton cœur désire et qu’il accomplisse tous tes projets! 6 Nous nous réjouirons de ton salut, nous dresserons l’étendard au nom de notre Dieu; l’Éternel exaucera tous tes vœux.
7 Je sais maintenant que l’Éternel sauve celui qu’il a désigné par onction; il lui répond du ciel, de sa sainte demeure, par le secours puissant de sa main droite. 8 Les uns s’appuient sur leurs chars, les autres sur leurs chevaux; nous, nous célébrons l’Éternel, notre Dieu. 9 Eux, ils plient et tombent; nous, nous tenons ferme, nous restons debout.
10 Éternel, sauve le roi! Réponds-nous, quand nous faisons appel à toi! »

Les psaumes 20 et 21 sont une combinaison puissante de ce qu’on appelle les psaumes de combat. Le psaume 20 est le chant de motivation qu’on chantait avant une bataille et le psaume 21 est le chant de célébration qu’on chantait après une bataille. Le premier était exprimé pour anticiper ce que Dieu allait faire pour son peuple et le psaume 21 était interprété pour célébrer ce qu’il avait fait. Selon la volonté de Dieu, son peuple pouvait assurément compter sur Lui pour le protéger et subvenir à ses besoins.

Il pouvait être sûr qu’Il avait le désir et était capable de réaliser leurs vœux. Il ne devait y avoir ni doute, ni hésitation, mais une grande confiance pour garder en éveil un esprit militaire actif. Dieu était le Commandant en chef au-dessus du Roi qui était le général et celui qui menait les soldats à la bataille.

Ce psaume est beau parce qu’il parle de la présence de Dieu et la victoire même avant la bataille. Tant que le peuple de Dieu était obéissant et recherchait sa face, il avait le droit de croire en sa providence et en sa présence. Cette confiance a eu pour effet de lui donner un état d’esprit qui se révéla être une assurance aussi solide que le roc qui fut contagieux.

Je sais maintenant que l’Éternel sauve celui qu’il a désigné par onction (v 7)

Dans ce Ps. 20 nous voyons Christ (l’oint) être le centre des intérêts et des affections des siens. À celui qui devra proclamer sur la croix: «Je crie de jour, mais tu ne réponds pas» (Ps. 22 v 2) ils disent: «Que l’Éternel te réponde!… Que l’Éternel accomplisse toutes tes demandes!» (v. 2, 6). Puis la certitude de la foi: «Il lui répondra» (v. 7), à laquelle correspond le cri de délivrance du Ps. 22 v 21: «Tu m’as répondu…».  Puissions-nous réaliser mieux nous aussi ce que furent pour Jésus son abandon puis sa délivrance et leurs glorieux résultats pour nous.

Que l’Éternel te réponde lorsque tu es dans la détresse (v 2)

On nous rappelle ici le pouvoir de la prière d’intercession. Alors que la direction s’engage ou est sur le point de s’engager dans des projets pour Dieu, on a besoin de croyants fidèles  qui prient pour demander la victoire en sa faveur. Quand les croyants qui connaissent la Parole de Dieu prient, alors ils doivent s’attendre à ce que des choses extraordinaires arrivent.

Ce même principe s’applique quand les croyants font face à des problèmes et autres détresses personnels. Ils cherchent Dieu dans la prière, individuellement et collectivement. Alors que nous implorons Dieu, en comptant sur ses promesses, c’est notre droit légitime de demander la victoire tout comme le faisait Israël autrefois.

Prière du soir :

Le temps du repos est là ;  laisse-moi me reposer en toi.
Maintenant, je suis tranquille, et dans le silence, tu es présent.
Sois proche de ceux pour qui l’agitation du jour commence.
Conduit celles et ceux qui commencent leur journée quand je termine la mienne,
Et conserve nous dans ta paix inébranlable.
Et alors que ma journée se clôt et que mes yeux se ferment,
Ouvre-moi tes bras dans ta miséricorde.
Et pendant que je dors en paix cette nuit, garde moi.
 Ô seigneur, envoie le repos à tous ceux que j’ai rencontrés
Tout au long de cette journée.
Accorde de la force à ceux pour qui la journée commence maintenant.

Retour vers le haut

—————————————————————