Chemin de Pâques février 2016

40 jours pour s’approcher de Dieuchemin de pa^que 2016

psaume 73.28

Pour voir l’ensemble du chemin de pâques cliquer ici ( version PDF)

Chemin de Paques2016

10 Février ; 20 Février
 11 Février ; 21 Février
 12 Février ; 22 Février
 13 Février ; 23 Février
 14 Février ; 24 Février
 15 Février ; 25 Février
 16 Février ; 26 Février
 17 Février ; 27 Février
 18 Février ; 28 Février
 19 Février ; 29 Février

Mercredi 10 février: 

  « Heureux les pauvres de cœur car le Royaume des cieux est à eux »

Méditation biblique du pasteur Vincent Mieville: cliquer sur ce lien pour voir le PDF  Mercredi 10 février

Lui qui était  riche, il s’est fait pauvre à cause de vous, pour que, vous, par sa pauvreté, vous deveniez riches. » (2 Co 8.9).

« Parce que tu dis : « Je suis riche, je suis devenu riche, je n’ai besoin de rien », sans savoir que, toi-même, tu es misérable, pitoyable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille de m’acheter de l’or purifié par le feu, afin que tu deviennes riche… » (Apocalypse 3.17-18)

Pour aller plus loin… 

Pour prolonger, de façon biblique et/ou personnelle, la méditation du texte biblique, voici quelques questions…
Questions bibliques et théologiques

Comment comprendre Jacques 5.1-6 à la lumière de cette première béatitude (et ces deux lectures complémentaire : Mt 6.19-21 et 19.23-26) ? Le NT exclut-il la possibilité d’être riche sur le plan matériel et d’être heureux, au sens des béatitudes ?

Questions personnelles

  • Où est-ce que je place ma sécurité, dans ma vie personnelle, dans ma foi ?
  • Quelles sont les richesses « dans le ciel » dont je profite aujourd’hui ?
Psaume du jour: psaume 131

Cantique des degrés. De David.
Éternel! je n’ai ni un cœur qui s’enfle, ni des regards hautains;
Je ne m’occupe pas de choses trop grandes et trop relevées pour moi.
Loin de là, j’ai l’âme calme et tranquille,
Comme un enfant sevré qui est auprès de sa mère;
J’ai l’âme comme un enfant sevré.
Israël, mets ton espoir en l’Éternel,
Dès maintenant et à jamais! 

Image à méditer:
/Livre_Lindegaard_La Bible des constrastes_Méditations par la plume et le trait_Réveil publications _BP4464_69241_Lyon cedex 04
/Livre_Lindegaard_La Bible des constrastes_Méditations par la plume et le trait_Réveil publications _BP4464_69241_Lyon cedex 04
Parole en Musique:

« viens nous parler »: John Featherstone


Retour vers le haut

——————————————————————————

Jeudi 11 février:    

« Heureux ceux qui pleurent car ils seront consolés »

Méditation biblique du pasteur Vincent Mieville: cliquer sur ce lien pour voir le PDF 

Jeudi 11 février

Pour aller plus loin…

Pour prolonger, de façon biblique et/ou personnelle, la méditation du texte biblique, voici quelques questions…

Lectures complémentaires :

1 Thessaloniciens 4.13-14, Apocalypse 21.3-5

Lectures complémentaires :

Joël 2.12-13, 2 Corinthiens 7.9-10

 Questions bibliques et théologiques

Au moment de la mort de Jésus sur la croix, le voile du temple s’est déchiré. Peut-on comprendre cet épisode à la lumière de la coutume biblique de déchirer son vêtement ? Dans ce cas, quel sens peut avoir ce phénomène ?

Lire Luc 7.36-39 (comparer avec Mt 26.6-12). Comment comprenez-vous ce texte à la lumière de cette béatitude ?

Questions personnelles

Relisez Apocalypse 21.4, lentement, plusieurs fois. Méditez simplement ces promesses. Lisez aussi les versets qui précèdent. Relevez les autres promesses qu’ils contiennent.

Quelles consolations, dès aujourd’hui, trouvez-vous dans ces versets ?

Psaume du jour: psaume 13

Au chef des chantres. Psaume de David.
Jusques à quand, Éternel! M’oublieras-tu sans cesse?
Jusques à quand me cacheras-tu ta face?
Jusques à quand aurai-je des soucis dans mon âme,
Et chaque jour des chagrins dans mon cœur?
Jusques à quand mon ennemi s’élèvera-t-il contre moi?
Regarde, réponds-moi, Éternel, mon Dieu!
Donne à mes yeux la clarté,
Afin que je ne m’endorme pas du sommeil de la mort,
Afin que mon ennemi ne dise pas: Je l’ai vaincu!
Et que mes adversaires ne se réjouissent pas, si je chancelle.
Moi, j’ai confiance en ta bonté,
J’ai de l’allégresse dans le cœur, à cause de ton salut;
Je chante à l’Éternel, car il m’a fait du bien.

Image à méditer
Henri Lindegaard -La bible des contrastes -Méditations par la plume et le trait -Préface de Michel Leplay-Réveil publications 2003 -BP 4464-69241 Lyon Cedex 04 _ (Note, la plume étant aussi belle que le trait, nous recommandons d'acheter le livre .)
Henri Lindegaard -La bible des contrastes -Méditations par la plume et le trait –

les disciples d’Emmaus

Parole en Musique:


Retour vers le haut

——————————————————————————

Vendredi 12 février:

 Philippiens  1 v 1-11

Paul et Timothée, esclaves de Jésus-Christ, à tous ceux qui, à Philippes, sont saints en Jésus-Christ, aux épiscopes et aux ministres :  Grâce et paix à vous de la part de Dieu, notre Père, et du Seigneur Jésus-Christ !
    Je rends grâce à mon Dieu toutes les fois que je me souviens de vous ;  je ne cesse, dans toutes mes prières pour vous tous, de prier avec joie,  à cause de la part que vous prenez à la bonne nouvelle, depuis le premier jour jusqu’à maintenant.  Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous une œuvre bonne en poursuivra l’achèvement jusqu’au jour de Jésus-Christ.
    Il est juste que j’aie pour vous tous de telles pensées, parce que je vous porte dans mon cœur et que, dans ma condition de prisonnier comme dans la défense et la confirmation de la bonne nouvelle, vous avez tous part à la même grâce que moi.  Dieu m’est témoin, en effet, que j’ai une vive affection pour vous tous, la tendresse même de Jésus-Christ.
    Ce que je demande dans mes prières, c’est que votre amour abonde de plus en plus en connaissance et en vraie sensibilité ;  qu’ainsi vous sachiez discerner ce qui est important, afin que vous soyez sincères et irréprochables pour le jour du Christ  et que vous soyez remplis du fruit de justice qui vient par Jésus-Christ, à la gloire et à la louange de Dieu. 

Introduction à l’épitres aux Philippiens et Commentaire du jour extrait de « LeGuide » – LLB  : cliquer ici pour voir le pdf   Vendredi 13 février

Psaume du jour: psaume 134

Cantique des degrés.
Voici, bénissez l’Éternel, vous tous, serviteurs de l’Éternel,
Qui vous tenez dans la maison de l’Éternel pendant les nuits!
Élevez vos mains vers le sanctuaire,
Et bénissez l’Éternel!
Que l’Éternel te bénisse de Sion,
Lui qui a fait les cieux et la terre!

Psaume 103

De David.
Mon âme, bénis l’Éternel!
Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom!
Mon âme, bénis l’Éternel,
Et n’oublie aucun de ses bienfaits!
C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités,
Qui guérit toutes tes maladies;
C’est lui qui délivre ta vie de la fosse,
Qui te couronne de bonté et de miséricorde;
C’est lui qui rassasie de biens ta vieillesse,
Qui te fait rajeunir comme l’aigle.
L’Éternel fait justice,
Il fait droit à tous les opprimés.
Il a manifesté ses voies à Moïse,
Ses œuvres aux enfants d’Israël.
L’Éternel est miséricordieux et compatissant,
Lent à la colère et riche en bonté;
Il ne conteste pas sans cesse,
Il ne garde pas sa colère à toujours;
Il ne nous traite pas selon nos péchés,
Il ne nous punit pas selon nos iniquités.
Mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre,
Autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent;
Autant l’orient est éloigné de l’occident,
Autant il éloigne de nous nos transgressions.
Comme un père a compassion de ses enfants,
L’Éternel a compassion de ceux qui le craignent.
Car il sait de quoi nous sommes formés,
Il se souvient que nous sommes poussière.
L’homme! Ses jours sont comme l’herbe,
Il fleurit comme la fleur des champs.
Lorsqu’un vent passe sur elle, elle n’est plus,
Et le lieu qu’elle occupait ne la reconnaît plus.
Mais la bonté de l’Éternel dure à jamais pour ceux qui le craignent,
Et sa miséricorde pour les enfants de leurs enfants,
Pour ceux qui gardent son alliance,
Et se souviennent de ses commandements afin de les accomplir.
L’Éternel a établi son trône dans les cieux,
Et son règne domine sur toutes choses.
Bénissez l’Éternel, vous ses anges,
Qui êtes puissants en force, et qui exécutez ses ordres,
En obéissant à la voix de sa parole!
Bénissez l’Éternel, vous toutes ses armées,
Qui êtes ses serviteurs, et qui faites sa volonté!
Bénissez l’Éternel, vous toutes ses œuvres,
Dans tous les lieux de sa domination!
Mon âme, bénis l’Éternel! 

Image à méditer

vol et soleil

Parole en Musique:


Retour vers le haut

——————————————————————————

Samedi 13 février:

Philippiens  1 v 12-18

Je souhaite que vous le sachiez, mes frères : ce qui m’est arrivé a plutôt contribué aux progrès de la bonne nouvelle.  En effet, dans tout le prétoire, comme partout ailleurs, il est devenu manifeste que c’est pour le Christ que je suis prisonnier,  et ma condition de prisonnier a donné confiance à la plupart des frères, dans le Seigneur : ils ont d’autant plus d’audace pour dire la Parole sans crainte.  Certains, il est vrai, proclament le Christ par envie et par goût des disputes, mais d’autres le font dans de bonnes intentions.  Ceux-ci agissent par amour, sachant que je suis là pour la défense de la bonne nouvelle, tandis que ceux-là annoncent le Christ par ambition personnelle ; leurs intentions ne sont pas pures : ils s’imaginent ajouter de la détresse à ma condition de prisonnier.
    Qu’importe ! De toute manière, prétexte ou vérité, le Christ est annoncé, et je m’en réjouis. Je m’en réjouirai encore…

Commentaire du jour extrait de « LeGuide » – LLB  : cliquer ici pour voir le PDF

 samedi 13 février

Psaume du jour: Psaume 1

Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants,
Qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs,
Et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs,
Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel,
Et qui la médite jour et nuit!
Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau,
Qui donne son fruit en sa saison,
Et dont le feuillage ne se flétrit point:
Tout ce qu’il fait lui réussit.
Il n’en est pas ainsi des méchants:
Ils sont comme la paille que le vent dissipe.
C’est pourquoi les méchants ne résistent pas au jour du jugement,
Ni les pécheurs dans l’assemblée des justes;
Car l’Éternel connaît la voie des justes,
Et la voie des pécheurs mène à la ruine.

Image à méditer :
" Fruitful " inspired by: Psalm 1 vs 1 - 3. (own version) 20 Monsmart fruit in its seasons Ps 1 Blessed is the man who walks in the counsel of the godly, and stands in the way of the righteous, and sits in the seat of those whom praise Him. His delight is only in the word of God; and on the word of God he meditates day and night. And he shall be like a tree planted by the stream of living water that brings forth its fruit in its seasons, and its leaf shall not wither, and all which he does shall be blessed. Size original: 80 x 100 cm, 32 x 40 inches Medium original: Oil on canvas Monsmart Gallery NY - Exressionism in art -http://www.monsmart.com/
 » Fruitful « 
inspired by:
Psalm 1 vs 1 – 3. (own version)
Medium original: Oil on canvas
Monsmart Gallery NY – Exressionism in art -http://www.monsmart.com/
Parole en Musique:


Retour vers le haut

——————————————————————————

Dimanche 14 février:

« Heureux les cœurs purs car ils verront Dieu »

Méditation biblique du pasteur Vincent Mieville: cliquer sur ce lien pour voir le pdf Dimanche 14 février

 Lectures complémentaires : Psaume 24.3-5, Matthieu 23.25-28, 1 Timothée 1.3-5

1 Corinthiens 13.12 : « Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière confuse, mais alors ce sera face à face. »

1 Jean 3.2 : « Nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. »

Apocalypse 22.4 : « Ses esclaves lui rendront un culte ; ils verront son visage, et son nom sera sur leur front. »

Psaume du jour: psaume 51

Du chef de chœur. Psaume. De David.  Lorsque Nathan, le prophète, vint à lui, après que David fut allé avec Bethsabée.

O Dieu, fais-moi grâce, selon ta fidélité ;
selon ta grande compassion, efface mes transgressions !
Lave-moi complètement de ma faute,
purifie-moi de mon péché !
Car je connais mes transgressions,
et mon péché est constamment devant moi.
Envers toi, toi seul, j’ai péché ;
j’ai fait ce qui te déplaisait,
de sorte que tu seras juste dans ta parole,
sans reproche dans ton jugement.
Je suis né dans la faute,
ma mère m’a conçu dans le péché.
Mais tu prends plaisir à la loyauté dans le fond du cœur ;
au plus secret de moi-même, fais-moi connaître la sagesse !
Ote mon péché avec l’hysope, et je serai pur ;
lave-moi, et je serai plus blanc que la neige.
Annonce-moi la gaieté et la joie,
et les os que tu as écrasés seront dans l’allégresse.
Détourne-toi de mes péchés,
efface toutes mes fautes.
Crée en moi un cœur pur, ô Dieu,
rends à nouveau le souffle sûr en moi.
Ne me rejette pas loin de toi,
ne me prends pas ton souffle sacré.
Rends-moi la gaieté de ton salut,
et qu’un souffle généreux me soutienne !
J’apprendrai tes voies à ceux qui se révoltent,
et les pécheurs reviendront à toi.
O Dieu, Dieu de mon salut, délivre-moi du sang,
et ma langue criera ta justice.
Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche dira ta louange.
Car tu ne prends pas plaisir au sacrifice
– sinon, j’en offrirais ;
tu n’agrées pas l’holocauste.
Les sacrifices de Dieu, c’est un esprit brisé :
un cœur brisé, écrasé,
ô Dieu, tu ne le méprises pas.
Dans ta faveur, fais du bien à Sion,
bâtis les murs de Jérusalem !
Alors tu prendras plaisir aux sacrifices de justice
– holocaustes et offrandes totales.
Alors on offrira des taureaux sur ton autel.

Images à méditer:

IMG_0331souffle

Parole en Musique:

traduction

Image (218) Image (219)
Retour vers le haut

——————————————————————————

Lundi 15 février:

Philippiens  1 v 29-26

Car je sais que cela tournera à mon salut, grâce à vos prières et à l’assistance de l’Esprit de Jésus-Christ ;  selon ce que j’attends avec impatience, ce que j’espère, je n’aurai honte de rien. Avec une entière assurance, maintenant comme toujours, le Christ sera magnifié dans mon corps, soit par ma vie, soit par ma mort.
Car, pour moi, la vie, c’est le Christ, et la mort est un gain.  Toutefois, s’il est utile pour mon œuvre que je continue à vivre dans la chair, je ne sais que préférer.  Je suis enfermé dans ce dilemme : j’ai le désir de m’en aller et d’être avec le Christ, ce qui serait, de beaucoup, le meilleur ;  mais, à cause de vous, il est plus nécessaire que je demeure dans la chair.  J’en suis persuadé, je le sais, je demeurerai auprès de vous tous encore et encore, en vue de vos progrès et de votre joie dans la foi,  pour que vous soyez toujours plus fiers de Jésus-Christ en moi, grâce à mon retour auprès de vous.

Commentaire du jour extrait de « LeGuide » – LLB  : cliquer ici pour voir le pdf

Lundi 15 février

Psaume du jour: Psaume 126

Cantique des degrés.
Quand l’Éternel ramena les captifs de Sion,
Nous étions comme ceux qui font un rêve.
Alors notre bouche était remplie de cris de joie,
Et notre langue de chants d’allégresse;
Alors on disait parmi les nations:
L’Éternel a fait pour eux de grandes choses!
L’Éternel a fait pour nous de grandes choses;
Nous sommes dans la joie.
Éternel, ramène nos captifs,
Comme des ruisseaux dans le midi!
Ceux qui sèment avec larmes
Moissonneront avec chants d’allégresse.
Celui qui marche en pleurant, quand il porte la semence,
Revient avec allégresse, quand il porte ses gerbes.

Images à méditer:

la parabole du Semeur

grain 1

le semeur 2

le semeur 3

Parole en Musique:

Retour vers le haut

——————————————————————————

Mardi 16 février:

Philippiens  1 v 27 à 2 v 4

Seulement, conduisez-vous d’une manière digne de la bonne nouvelle du Christ, afin que, soit que je vienne vous voir, soit que je reste absent, j’entende dire que vous tenez ferme dans un même esprit, combattant d’une même âme pour la foi de la bonne nouvelle,  sans vous laisser aucunement intimider par les adversaires. Pour eux, c’est un indice de perdition, mais pour vous c’est un indice de salut, de la part de Dieu ;  en effet, pour ce qui est du Christ, la grâce vous a été accordée non seulement de mettre votre foi en lui, mais encore de souffrir pour lui,  en soutenant ce même combat que vous avez vu chez moi et dont, maintenant, vous entendez encore parler en ce qui me concerne.
S’il y a donc quelque encouragement dans le Christ, s’il y a quelque réconfort de l’amour, s’il y a quelque communion de l’Esprit, s’il y a quelque tendresse et quelque magnanimité,  comblez ma joie en étant bien d’accord ; ayez un même amour, une même âme, une seule pensée ;  ne faites rien par ambition personnelle ni par vanité ; avec humilité, au contraire, estimez les autres supérieurs à vous-mêmes.  Que chacun, au lieu de regarder à ce qui lui est propre, s’intéresse plutôt aux autres.

Commentaire du jour extrait de « LeGuide » – LLB  : cliquer ici pour voir le pdf  

Mardi 16 février

Psaume du jour: Psaume 73

Psaume. D’Asaph.
Oui, Dieu est bon pour Israël,
pour ceux qui ont le cœur pur.
Quant à moi, pour un peu mes pieds allaient s’écarter du chemin,
il s’en est fallu d’un rien que mes pas ne glissent,
car j’étais jaloux de ceux qui font les fiers,
en voyant la prospérité des méchants.
Rien ne les tourmente jusqu’à leur mort,
et leur corps est replet ;
ils n’ont aucune part à la peine des hommes,
ils ne sont pas frappés avec les humains.
C’est pourquoi l’orgueil leur est un collier
– la violence, un vêtement qui les enveloppe ;
ils sont luisants de graisse,
les imaginations de leur cœur dépassent la mesure.
Ils raillent, ils parlent de faire du mal et d’opprimer ;
ils parlent de haut,
ils élèvent leur bouche jusqu’au ciel,
et leur langue se promène sur la terre.
Voilà pourquoi le peuple se tourne vers eux.
On boit leurs paroles
et on dit : Comment Dieu saurait-il ?
Y a-t-il même de la connaissance chez le Très-Haut ?
Ainsi sont les méchants :
toujours tranquilles, ils accroissent leur richesse.
C’est donc pour rien que j’ai purifié mon cœur,
et que j’ai lavé mes mains dans l’innocence :
je suis sans cesse frappé,
tous les matins m’apportent mon châtiment.
Si je disais : Je vais parler comme eux,
je trahirais tes fils.
J’ai donc réfléchi pour comprendre cela ;
ce fut pénible à mes yeux,
jusqu’à ce que j’arrive aux sanctuaires de Dieu ;
alors j’ai compris leur avenir.
Oui, tu les places sur des voies glissantes,
tu les fais tomber dans la tourmente.
Comment ! En un instant les voilà dévastés,
ils sont à bout, achevés par l’épouvante !
Comme un rêve au réveil,
Seigneur, à ton éveil, tu repousses leur image.
Lorsque mon cœur s’aigrissait,
et que je me sentais transpercé dans les reins,
j’étais abruti, je ne savais rien,
devant toi j’étais comme les bêtes.
Cependant je suis constamment avec toi,
tu m’as saisi la main droite ;
tu me conduis par ton conseil,
puis tu me prendras dans la gloire.
Qui d’autre ai-je au ciel ?
En dehors de toi, je ne désire rien sur la terre.
Ma chair et mon cœur s’épuisent :
Dieu sera toujours le rocher de mon cœur et ma part.
Car ceux qui s’éloignent de toi disparaissent ;
tu réduis au silence tous ceux qui te sont infidèles.
Quant à moi, m’approcher de Dieu, c’est mon bien.
J’ai choisi pour abri le Seigneur DIEU
– afin de raconter toutes tes œuvres.

Images à méditer:

2013-02-10 23.44.03 Cimetière militaire allemand

IMG_0572

Conversion de Paul  ( Kazuaki Takahashi)

 

Parole en Musique:


Retour vers le haut

——————————————————————————

Mercredi 17 février:

Philippiens  2 v 5-11

Ayez entre vous les dispositions qui sont en Jésus-Christ :
    lui qui était vraiment divin,
il ne s’est pas prévalu
d’un rang d’égalité avec Dieu,
    mais il s’est vidé de lui-même
en se faisant vraiment esclave,
en devenant semblable aux humains ;
reconnu à son aspect comme humain,
    il s’est abaissé lui-même
en devenant obéissant jusqu’à la mort
– la mort sur la croix.
    C’est pourquoi Dieu l’a souverainement élevé
et lui a accordé le nom
qui est au-dessus de tout nom,
    pour qu’au nom de Jésus
tout genou fléchisse
dans les cieux, sur la terre et sous la terre,
    et que toute langue reconnaisse
que Jésus-Christ est le Seigneur
à la gloire de Dieu, le Père.

Commentaire du jour extrait de « LeGuide » – LLB  : cliquer ici pour voir le pdf  Mercredi 17 février

Psaume du jour: Psaume 148

Louez le SEIGNEUR (Yah) !
Louez le SEIGNEUR depuis le ciel !
Louez-le dans les hauteurs !
Louez-le, vous tous, ses messagers !
Louez-le, vous toutes, ses armées !
Louez-le, soleil et lune !
Louez-le, vous toutes, étoiles lumineuses !
Loue-le, ciel du ciel,
et vous, les eaux qui êtes au-dessus du ciel !
Qu’ils louent le nom du SEIGNEUR !
Car il a donné un ordre, et ils ont été créés.
Il les a établis à jamais, pour toujours ;
il a donné une prescription qu’il ne violera pas.
Louez le SEIGNEUR depuis la terre,
monstres marins, et vous tous, abîmes,
feu et grêle, neige et brouillard,
et toi, vent de tempête, qui exécutes sa parole,
montagnes et vous toutes, collines,
arbres fruitiers et vous tous, cèdres,
animaux et vous toutes, bêtes,
bestioles et oiseaux,
rois de la terre et tous les peuples,
princes et tous les juges de la terre,
jeunes gens et jeunes filles,
vieillards et enfants !
Qu’ils louent le nom du SEIGNEUR !
Car son nom seul est élevé,
il est plus éclatant que la terre et le ciel.
Il a élevé la corne de son peuple :
louange pour tous ses fidèles,
pour les Israélites, le peuple qui lui est proche !
Louez le SEIGNEUR (Yah) !

Image à méditer:

de-la-part-de-Jésus2013-02-10 23.17.12

Parole en Musique:

Retour vers le haut

——————————————————————————

Jeudi 18 février:

Philippiens  2 v 12-18

Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, non pas seulement en fonction de ma présence mais d’autant plus maintenant, en mon absence, mettez en œuvre votre salut avec crainte et tremblement.  Car c’est Dieu qui opère en vous le vouloir et le faire pour son bon plaisir.
    Faites tout sans maugréer ni discuter,  pour être irréprochables et purs, enfants de Dieu sans défaut au milieu d’une génération perverse et dévoyée, dans laquelle vous brillez comme les lumières du monde,  en portant la parole de la vie. Ce sera ma fierté, au jour du Christ : ainsi je n’aurai pas couru en vain, je ne me serai pas donné de la peine en vain.  Mais même si je dois être répandu comme une libation sur le sacrifice qu’est le service de votre foi, je m’en réjouis, et je me réjouis avec vous tous ;  vous aussi, réjouissez-vous-en ; réjouissez-vous avec moi !

Commentaire du jour extrait de « LeGuide » – LLB  : cliquer ici pour voir le pdf

Jeudi 18 février

Psaume du jour: Psaume 146

Louez le SEIGNEUR (Yah) !
Que je loue le SEIGNEUR !
Je louerai le SEIGNEUR tant que je vivrai,
je chanterai pour mon Dieu tant que j’existerai.
Ne mettez pas votre confiance dans les nobles,
dans des humains à qui n’appartient pas le salut.
Leur souffle s’en va, ils retournent à leur poussière,
et le jour même leurs intentions disparaissent.
Heureux celui qui a pour secours le Dieu de Jacob,
qui met son espoir dans le SEIGNEUR, son Dieu,
lui qui fait le ciel et la terre,
la mer et tout ce qui s’y trouve,
lui qui garde la loyauté pour toujours !
Il agit envers les opprimés selon l’équité ;
il donne du pain aux affamés ;
le SEIGNEUR relâche les prisonniers ;
le SEIGNEUR ouvre les yeux des aveugles ;
le SEIGNEUR redresse ceux qui sont courbés ;
le SEIGNEUR aime les justes.
Le SEIGNEUR garde les immigrés,
il soutient l’orphelin et la veuve,
mais il fait dévier la voie des méchants.
Le SEIGNEUR régnera toujours
– ton Dieu, Sion, de génération en génération !
Louez le SEIGNEUR (Yah) !

Image à méditer

la croix pat
Retour vers le haut

——————————————————————————

Vendredi 19 février:

Philippiens 2 v 19-30

J’espère, dans le Seigneur Jésus, vous envoyer bientôt Timothée, pour être moi-même rasséréné par les nouvelles que j’aurai de vous ;  car je n’ai personne d’autre qui partage mes sentiments, pour s’inquiéter sincèrement de votre situation ;  tous les autres, en effet, cherchent leurs propres intérêts et non pas ceux de Jésus-Christ.  Mais lui, vous savez qu’il a fait ses preuves : tel un enfant auprès de son père, il a travaillé avec moi, comme un esclave, pour la bonne nouvelle.  J’espère donc vous l’envoyer dès que je verrai clair dans ma situation ;  je suis d’ailleurs persuadé, dans le Seigneur, que je viendrai bientôt moi-même.
    J’ai estimé nécessaire de vous renvoyer Epaphrodite, mon frère, mon collaborateur et mon compagnon d’armes, l’apôtre que vous m’aviez envoyé en le chargeant de pourvoir à mes besoins ;  comme il a une vive affection pour vous tous, il était fort peiné que vous ayez appris sa maladie.  Il a été malade, en effet, et tout près de la mort ; mais Dieu a eu compassion de lui – et non pas seulement de lui, mais aussi de moi, pour que je n’aie pas tristesse sur tristesse.  Je l’ai donc envoyé avec beaucoup d’empressement, pour que vous vous réjouissiez de le revoir, et que je sois moi-même moins triste.  Accueillez-le, dans le Seigneur, avec une joie entière ; honorez de telles personnes ;  car c’est pour l’œuvre du Christ qu’il a été près de mourir ; il a risqué sa vie afin de suppléer à votre absence dans votre service pour moi.

Commentaire du jour extrait de « LeGuide » – LLB  : cliquer ici pour voir le pdf

Vendredi 19 février

Psaume du jour: Psaume 142

Poème. De David. Lorsqu’il était dans la grotte. Prière.
A pleine voix je crie vers le SEIGNEUR,
à pleine voix je supplie le SEIGNEUR.
Je répands ma requête devant lui,
j’expose devant lui ma détresse.
Quand mon esprit défaille,
toi, tu connais mon sentier.
Sur la route où je marche
ils m’ont tendu un piège.
Regarde à droite et vois :
personne ne me reconnaît,
plus de refuge pour moi,
personne ne s’inquiète de ma vie.
SEIGNEUR, c’est vers toi que je crie.
Je dis : Tu es mon abri,
ma part sur la terre des vivants.
Sois attentif à mon cri !
Car je suis très affaibli.
Délivre-moi de ceux qui me poursuivent,
car ils sont plus forts que moi.
Fais-moi sortir de la prison,
afin que je célèbre ton nom !
Les justes viendront m’entourer,
quand tu m’auras fait du bien.

Image à méditer

Emmaus_JanetBrooks-Gerloff

Emmaus_JanetBrooks-Gerloff

Parole en Musique:

Aime de tout ton cœur

Retour vers le haut

——————————————————————————

Samedi 20 février:    

Philippiens  3 v 1-11

Au reste, mes frères, réjouissez-vous dans le Seigneur. Je n’éprouve aucun ennui à vous écrire les mêmes choses, et pour vous, c’est une sécurité.
    Prenez garde aux chiens, prenez garde aux mauvais ouvriers, prenez garde aux partisans de la mutilation.  Car c’est nous qui sommes les vrais circoncis, nous qui célébrons le culte par l’Esprit de Dieu, qui mettons notre fierté en Jésus-Christ et qui ne mettons pas notre confiance dans la chair.  Moi, pourtant, j’aurais des raisons de mettre ma confiance dans la chair.
Si d’autres considèrent qu’ils peuvent mettre leur confiance dans la chair, à plus forte raison moi :  circoncis le huitième jour, de la lignée d’Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu né d’Hébreux ; quant à la loi, pharisien ;  quant à la passion, persécuteur de l’Eglise ; quant à la justice de la loi, irréprochable.
    Mais ce qui était pour moi un gain, je l’ai considéré comme une perte à cause du Christ.  En fait, je considère tout comme une perte à cause de la supériorité de la connaissance de Jésus-Christ, mon Seigneur. A cause de lui, j’ai accepté de tout perdre, et je considère tout comme des ordures, afin de gagner le Christ  et d’être trouvé en lui, non pas avec ma propre justice, qui viendrait de la loi, mais avec celle qui est par la foi du Christ, une justice venant de Dieu et fondée sur la foi.  Il s’agit maintenant de le connaître, lui, ainsi que la puissance de sa résurrection et la communion de ses souffrances, en étant configurés à lui dans la mort,  pour parvenir, si possible, à la résurrection d’entre les morts.

Commentaire du jour extrait de « LeGuide » – LLB  : cliquer ici pour voir le pdf

samedi 20 février

Psaume du jour: Psaume 4

Du chef de chœur. Avec instruments à cordes. Psaume. De David.
Quand je crie, réponds-moi, Dieu de ma justice !
Dans la détresse, tu me mets au large.
Fais-moi grâce, entends ma prière !
Hommes, jusqu’à quand ma gloire sera-t-elle changée en confusion ?
Jusqu’à quand aimerez-vous ce qui est creux,
rechercherez-vous le mensonge ? Pause.
Sachez que le SEIGNEUR distingue celui qui lui est fidèle ;
quand je l’invoque, le SEIGNEUR entend.
Agitez-vous, mais ne péchez pas ;
parlez en votre cœur, sur votre lit,
puis taisez-vous. Pause.
Offrez des sacrifices de justice
et mettez votre confiance dans le SEIGNEUR.
Beaucoup disent : Qui nous fera voir le bonheur ?
Fais lever sur nous la lumière de ta face, SEIGNEUR !
Tu mets dans mon cœur plus de joie
qu’au temps où abondent leur froment et leur vin.
Aussitôt couché, je m’endors en paix,
car toi seul, SEIGNEUR, tu me fais habiter en sécurité.

Image à méditer

devise14

 

IMG_2941
Retour vers le haut

——————————————————————————

Dimanche 21 février:  

Heureux les doux, ils hériteront la terre

Méditation biblique du pasteur Vincent Mieville: cliquer sur ce lien pour voir le pdf

Dimanche 21 février

Pour aller plus loin…

Pour prolonger, façon biblique et/ou personnelle, la méditation de ce texte, voici quelques questions…

Lectures complémentaires : Ep 4.1-3, Ga 6.1-2, 1 P 3.15-16

Questions bibliques et théologiques

Quel lien y a-t-il entre la promesse d’hériter la terre et celle de la première et la dernière béatitude : « le Royaume des cieux est à eux » ?

Que dit cette promesse sur la nature de l’espérance chrétienne ? Notre héritage n’est-il pas dans le ciel ? Alors pourquoi hériter la terre ?

Que dit cette promesse sur l’avenir de notre terre ? Qu’est-ce que cela implique dans notre rapport à la création ?

Question personnelle

Avec qui, dans mon entourage, dans l’Eglise, ai-je le plus de mal à avoir de la douceur ? Pourquoi ? Que faudrait-il que je fasse pour « être doux » avec eux aussi ?

Psaume du jour: Psaume 37

De David.
Ne te fâche pas contre les mauvais,
ne sois pas jaloux de ceux qui agissent injustement.
Car ils sont fanés aussi vite que l’herbe
et ils se flétrissent comme le gazon vert.
Mets ta confiance dans le SEIGNEUR et agis bien ;
demeure dans le pays et repais-toi de fidélité.
Fais du SEIGNEUR tes délices,
et il te donnera ce que ton cœur demande.
Remets ton sort au SEIGNEUR,
mets ta confiance en lui : c’est lui qui agira.
Il imposera ta justice comme la lumière,
et ton droit comme le soleil à son midi.
Garde le silence devant le SEIGNEUR, et attends-le ;
ne te fâche pas contre celui qui réussit dans ses voies,
contre l’homme qui mène à bien ses intrigues.
Laisse la colère, abandonne la fureur ;
ne te fâche pas, ce serait mal faire.
Car les mauvais seront retranchés,
et ceux qui espèrent le SEIGNEUR posséderont le pays.
Encore un peu de temps : plus de méchant !
Tu examines le lieu qu’il habitait : plus personne !
Les pauvres posséderont le pays,
une paix abondante fera leurs délices.
Le méchant intrigue contre le juste,
il grince des dents contre lui.
Le Seigneur rit de lui,
car il voit que son jour arrive.
Les méchants tirent l’épée,
ils bandent leur arc,
pour faire tomber le pauvre et le déshérité,
pour égorger ceux dont la voie est droite.
Leur épée entrera dans leur propre cœur,
leurs arcs se briseront.
Mieux vaut le peu du juste
que l’abondance de beaucoup de méchants ;
car les bras des méchants seront brisés,
mais le SEIGNEUR soutient les justes.
Le SEIGNEUR connaît les jours des gens intègres,
et leur patrimoine subsiste toujours.
Ils n’ont pas honte au temps du malheur,
aux jours de la famine ils sont rassasiés.
Mais les méchants disparaîtront,
et les ennemis du SEIGNEUR, comme les plus beaux prés ;
ils s’évanouissent, ils s’évanouissent en fumée.
Le méchant emprunte, et il ne rend pas ;
le juste fait grâce, et il donne.
Car ceux qu’il bénit posséderont le pays,
et ceux qu’il maudit seront retranchés.
Par le SEIGNEUR, les pas de l’homme s’affermissent,
il prend plaisir à sa voie ;
s’il tombe, il n’est pas terrassé,
car le SEIGNEUR soutient sa main.
J’ai été jeune, j’ai vieilli ;
et je n’ai pas vu le juste abandonné,
ni sa descendance mendiant son pain.
Sans cesse il fait grâce et il prête ;
et sa descendance est en bénédiction.
Ecarte-toi de ce qui est mauvais, fais ce qui est bon,
et demeure pour toujours.
Car le SEIGNEUR aime l’équité,
il n’abandonne pas ses fidèles.
ils sont toujours sous sa garde,
mais la descendance des méchants est retranchée.
Les justes posséderont le pays
et ils y demeureront à jamais.
La bouche du juste murmure la sagesse,
et sa langue proclame l’équité.
La loi de son Dieu est dans son cœur ;
il ne chancelle pas dans sa marche.
Le méchant épie le juste
et cherche à le faire mourir ;
le SEIGNEUR ne l’abandonne pas entre ses mains,
et il ne le laisse pas condamner quand il est en jugement.
Mets ton espérance dans le SEIGNEUR, garde sa voie,
et il t’élèvera pour que tu possèdes le pays ;
tu verras les méchants retranchés.
J’ai vu le méchant dans toute sa brutalité ;
il s’étendait comme un arbre verdoyant.
Il a passé, et il n’est plus.
Je l’ai cherché, mais il était introuvable.
Observe celui qui est intègre, regarde celui qui est droit :
il y a un avenir pour l’homme de paix.
Mais ceux qui se révoltent sont détruits tous ensemble,
l’avenir des méchants est retranché.
Le salut des justes vient du SEIGNEUR,
il est leur forteresse au temps de la détresse.
Le SEIGNEUR les secourt, il leur donne d’échapper ;
il leur donne d’échapper aux méchants, il les sauve,
parce qu’ils ont trouvé en lui un abri.

Image à méditer

IMG_2880

IMG_2881

IMG_2878

Parole en Musique:


Retour vers le haut

——————————————————————————

Lundi 22 février:    

Philippiens  3 v 12-21

Ce n’est pas que j’aie déjà obtenu tout cela ni que je sois déjà parvenu à l’accomplissement ; mais je le poursuis, tâchant de le saisir, pour autant que moi-même j’ai été saisi par Jésus-Christ.  En ce qui me concerne, mes frères, je n’estime pas moi-même l’avoir déjà saisi ; mais une seule chose compte : oubliant ce qui est en arrière et tendant vers ce qui est en avant,  je cours vers le but pour obtenir le prix de l’appel céleste de Dieu en Jésus-Christ.  Si donc nous sommes des gens « accomplis », tenons-nous-en à cette pensée ; et si sur quelque point vous pensez différemment, Dieu vous révélera aussi ce qu’il en est.  Seulement, au point où nous sommes parvenus, avançons ensemble.
    Mes frères, imitez-moi, et portez les regards sur ceux qui suivent le modèle que vous avez en nous.  Car il en est beaucoup qui se comportent en ennemis de la croix du Christ ; je vous en ai souvent parlé, mais maintenant j’en parle en pleurant :  leur fin, c’est la perdition ; leur dieu, c’est leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte ; ils ne pensent qu’aux choses de la terre.  Quant à nous, notre citoyenneté est dans les cieux ; de là nous attendons comme sauveur le Seigneur Jésus-Christ,  qui transformera notre corps humilié, en le configurant à son corps glorieux par l’opération qui le rend capable de tout s’assujettir.

Commentaire du jour extrait de « LeGuide » – LLB  : cliquer ici pour voir le pdf

Lundi 22 février

Psaume du jour: Psaume 26

De David.
Juge-moi, SEIGNEUR, car je suis la voie de l’intégrité,
j’ai mis ma confiance dans le SEIGNEUR, je ne chancellerai pas.
Sonde-moi, SEIGNEUR, mets-moi à l’épreuve,
fais passer au creuset mes reins et mon cœur ;
car ta fidélité est devant mes yeux,
et je suis le chemin de ta loyauté.
Je ne m’assieds pas avec les hommes faux,
je ne vais pas avec les gens dissimulés ;
je déteste l’assemblée des mauvais,
je ne m’assieds pas avec les méchants.
Je lave mes mains dans l’innocence,
je fais le tour de ton autel, SEIGNEUR,
pour déclarer ma reconnaissance
et raconter tous tes actes étonnants.
SEIGNEUR, j’aime le séjour de ta maison,
le lieu où ta gloire demeure.
Ne m’enlève pas avec les pécheurs,
n’enlève pas ma vie avec les hommes sanguinaires,
qui ont de l’infamie dans les mains,
et dont la main droite est pleine de pots-de-vin !
Moi, je suis la voie de l’intégrité ;
libère-moi et fais-moi grâce !
Je me tiens droit sur mes jambes :
je bénirai le SEIGNEUR dans les assemblées.

Image à méditer

2013-09-06 09.48.10

Parole en Musique:


Retour vers le haut

——————————————————————————

Mardi 23 février:

Philippiens  4 v 1-7

C’est pourquoi, mes frères bien-aimés, vous pour qui j’ai une vive affection, vous qui êtes ma joie et ma couronne, tenez ferme dans le Seigneur, mes bien-aimés !
    J’encourage Evodie et j’encourage Syntyque à être bien d’accord dans le Seigneur.  Oui, toi aussi, fidèle collègue, je te demande de les aider, elles qui ont combattu côte à côte avec moi pour la bonne nouvelle, avec Clément et mes autres collaborateurs, dont les noms sont dans le livre de vie.
    Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez-vous !  Que votre attitude conciliante soit connue de tous. Le Seigneur est proche.  Ne vous inquiétez de rien ; mais, en tout, par la prière et la supplication, avec des actions de grâces, faites connaître à Dieu vos demandes.  Et la paix de Dieu, qui surpasse toute pensée, gardera votre cœur et votre intelligence en Jésus-Christ.

Commentaire du jour extrait de « LeGuide » – LLB  : cliquer ici pour voir le pdf

mardi 23 février

Psaume du jour: Psaume 66

Du chef de chœur. Chant. Psaume.
Acclame Dieu,
terre entière !
Chantez la gloire de son nom,
rendez-lui gloire par la louange !
Dites à Dieu : Que tes œuvres sont redoutables !
A cause de ta grande force, tes ennemis te flattent.
Toute la terre se prosterne devant toi et chante pour toi ;
elle chante ton nom. Pause.
Venez voir les œuvres de Dieu !
Ses hauts faits pour les humains sont redoutables.
Il changea la mer en terre ferme,
on traversa le fleuve à pied :
c’est là que nous nous sommes réjouis en lui.
Il domine pour toujours par sa puissance,
ses yeux surveillent les nations :
que les rebelles ne s’élèvent pas ! Pause.
Peuples, bénissez notre Dieu,
faites retentir sa louange !
Il nous amène à la vie,
et il ne nous a pas laissés vaciller sur nos jambes.
Car tu nous as sondés, ô Dieu,
tu nous as éprouvés comme on éprouve l’argent.
Tu nous avais amenés dans le filet,
tu avais mis sur nos reins un pesant fardeau,
tu avais fait chevaucher des hommes à notre tête,
nous avions passé par le feu et par l’eau,
mais tu nous en as fait sortir pour nous donner l’abondance.
J’irai à ta maison avec des holocaustes,
je m’acquitterai envers toi de mes vœux,
ceux que mes lèvres ont exprimés,
et que ma bouche a prononcés dans ma détresse.
Je t’offrirai de gras holocaustes,
des béliers avec de l’encens.
Je sacrifierai du gros bétail avec des boucs. Pause.
Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu ! Je raconterai
ce qu’il a fait pour moi.
Je l’ai invoqué de ma bouche,
et ma langue a pu l’exalter.
Si j’avais vu le mal dans mon cœur,
le Seigneur ne m’aurait pas entendu.
Or Dieu m’a entendu,
il a été attentif à ma prière.
Béni soit Dieu,
qui n’a pas écarté ma prière
et qui ne m’a pas retiré sa fidélité !

Images à méditer!

tous les peuples

mains-cevaa

Parole en Musique:


Retour vers le haut

——————————————————————————

Mercredi 24 février:    

Philippiens  4 v 8-13

Au reste, mes frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est digne, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est moralement bon et digne de louange soit l’objet de vos pensées ;  ce que vous avez appris, reçu, entendu et vu en moi, mettez-le en pratique. Et le Dieu de la paix sera avec vous.
    Je me suis grandement réjoui, dans le Seigneur, de voir enfin refleurir votre intérêt pour moi. Cet intérêt, vous l’aviez bien, mais l’occasion vous manquait.  Je ne dis pas cela en raison d’un manque ; moi, en effet, j’ai appris à me contenter de l’état où je me trouve.  Je sais vivre humblement comme je sais vivre dans l’abondance. En tout et partout, j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et à être dans le manque.  Je peux tout en celui qui me rend puissant.

Commentaire du jour extrait de « LeGuide » – LLB  : cliquer ici pour voir le pdf

mercredi 24 février

Psaume du jour: Psaume 119 v 1-16

Heureux ceux qui sont intègres dans leur voie,
ceux qui suivent la loi du SEIGNEUR !
Heureux ceux qui gardent ses préceptes,
qui le cherchent de tout leur cœur !
Jamais ils n’agissent injustement,
ils suivent ses voies.
Tu as institué tes directives
pour qu’on les observe avec soin.
Puissent mes voies être bien réglées,
pour que j’observe tes prescriptions !
Alors je n’aurai pas honte,
quand je considérerai tous tes commandements.
Je te célébrerai avec un cœur droit,
en étudiant les règles de ta justice.
Je veux observer tes prescriptions ;
ne m’abandonne pas entièrement !
Comment un jeune homme rendra-t-il pur son sentier ?
En observant ta parole.
Je te cherche de tout mon cœur ;
ne me laisse pas m’égarer loin de tes commandements !
Je serre dans mon cœur ce que tu as dit,
pour ne pas pécher contre toi.
Béni sois-tu, SEIGNEUR !
Apprends-moi tes prescriptions !
De mes lèvres j’énumère
toutes les règles de ta bouche.
Je suis content de suivre tes préceptes,
comme si je possédais toute richesse.
Je médite tes directives,
j’ai tes sentiers sous les yeux.
Je fais mes délices de tes prescriptions,
je n’oublie pas ta parole

Image à méditer

rembrandlt

Parole en Musique:


Retour vers le haut

——————————————————————————

Jeudi 25 février:    

Philippiens  4 v 14-23

Cependant vous avez bien fait de prendre part à ma détresse.  Vous le savez vous-mêmes, Philippiens, au commencement de la bonne nouvelle, quand j’ai quitté la Macédoine, aucune Eglise ne m’a témoigné sa solidarité en se mettant en compte avec moi ; vous avez été les seuls à le faire,  car à Thessalonique déjà, plus d’une fois, vous m’avez envoyé ce dont j’avais besoin.  Ce n’est pas que je recherche les dons ; ce que je recherche, c’est que foisonne le fruit porté à votre compte.  J’ai tout ce qu’il me faut et je suis dans l’abondance ; je suis comblé, ayant reçu par Epaphrodite ce qui vient de vous comme un parfum de bonne odeur, un sacrifice que Dieu accepte et qui est agréé de lui.  Mon Dieu comblera tous vos besoins selon sa richesse, dans la gloire, en Jésus-Christ.  A notre Dieu et Père la gloire à tout jamais ! Amen !
    Saluez tous les saints en Jésus-Christ. Les frères qui sont avec moi vous saluent.  Tous les saints vous saluent, principalement ceux de la maison de César.
Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ soit avec votre esprit !

Commentaire du jour extrait de « LeGuide » – LLB  : cliquer ici pour voir le pdf

Jeudi 25 février

Psaume du jour: Psaume 133

Chant des montées. De David.
Qu’il est bon, qu’il est beau
pour des frères d’habiter ensemble !
C’est comme le parfum
répandu sur la tête,
qui descend sur la barbe, sur la barbe d’Aaron,
qui descend sur le bord de ses vêtements.
C’est comme la rosée de l’Hermon
qui descend sur les montagnes de Sion ;
car c’est là que le SEIGNEUR assigne la bénédiction,
la vie, pour toujours.

Méditation du psaume 133 par le pasteur Daniel Bourguet cliquer ici: 

Méditation du psaume 133 par le pasteur Daniel Bourguet

Images à méditer

Image (129)

Image (132)

18-Benn-(Benejou-Rabinowicz--1905-89)--Psalm-133-1_900

 

Parole en Musique:

Terre Habitée- Hymne du Royaume de Paix (Cameroun)

Image (133)

Retour vers le haut

——————————————————————————

Vendredi 26 février

« Heureux ceux qui ont faim et soif de justice car ils seront rassasiés »

Lectures complémentaires : Mt 5.17-20, 25.31-46

Méditation biblique du pasteur Vincent Mieville: cliquer sur ce lien pour voir le pdf

 Vendredi 26 février

Pour aller plus loin…

Pour prolonger, de façon biblique et/ou personnelle, la méditation du texte biblique, voici quelques questions…

Questions bibliques et théologiques

Lisez 1 Corinthiens 6.9-11 et Apocalypse 7.13-17. 

  • Quels échos à notre béatitude trouve-t-on dans ces textes ?
  • Quel lien y a-t-il entre la justice que l’on reçoit de Dieu en Jésus-Christ, et celle que nous sommes appelés à vivre dans notre relation au monde et à notre prochain ?

Questions personnelles

Y a-t-il des domaines dans ma vie où je m’accommode de l’injustice?

  • Devant Dieu, par un péché dont je m’accommode
  • Dans le monde, dans une forme de fatalisme
  • Autour de moi, par l’indifférence devant une injustice que je côtoie

Que puis-je faire pour retrouver faim et soif de justice ?

Psaume 36

« Du chef de chœur. Du serviteur du SEIGNEUR. De David. Pour le méchant, la déclaration de transgression est au fond de mon cœur, aucune frayeur de Dieu devant ses yeux. Car il se regarde avec complaisance, pour consommer sa faute, pour assouvir sa haine. Les paroles de sa bouche sont malfaisance et tromperie ; il renonce au bon sens, au bien. Il prépare des plans malfaisants sur son lit, il se tient sur une voie qui n’est pas bonne, il ne rejette pas le mal. SEIGNEUR, ta fidélité est dans le ciel, ta constance va jusqu’aux nues. Ta justice est comme les montagnes de Dieu, tes jugements comme le grand abîme. SEIGNEUR, tu sauves les humains et les bêtes. Combien précieuse est ta fidélité, ô Dieu ! A l’ombre de tes ailes les humains trouvent un abri. Ils se rassasient de l’abondance de ta maison, et tu les fais boire au torrent de tes délices. Car auprès de toi est la source de la vie ; par ta lumière nous voyons la lumière. Conserve ta fidélité à ceux qui te connaissent, et ta justice à ceux qui ont le cœur droit ! Que les pieds de l’orgueilleux ne viennent pas jusqu’à moi, et que les mains des méchants ne me fassent pas fuir ! C’est là que tombent les malfaisants ; ils sont renversés et ne peuvent pas se relever. »

Image à méditer :

2013-12-01 07.52.29

SEIGNEUR, ta fidélité est dans le ciel, ta constance va jusqu’aux nues. Ta justice est comme les montagnes de Dieu, tes jugements comme le grand abîme. SEIGNEUR, tu sauves les humains et les bêtes. Combien précieuse est ta fidélité, ô Dieu ! A l’ombre de tes ailes les humains trouvent un abri. Ils se rassasient de l’abondance de ta maison, et tu les fais boire au torrent de tes délices. Car auprès de toi est la source de la vie ; par ta lumière nous voyons la lumière.

Parole en Musique:

Héritage 3- Voir mon sauveur face à face:

Image (134)
Retour vers le haut

——————————————————————————

Samedi 27 février

« Heureux les miséricordieux car il leur sera fait miséricorde »

Méditation biblique du pasteur Vincent Mieville: cliquer sur ce lien pour voir le pdf  Samedi 27 février

Pour aller plus loin…

Pour prolonger, de façon biblique et/ou personnelle, la méditation du texte biblique, voici quelques questions…

Questions bibliques et théologiques

Lisez, dans leur contexte, les deux textes où Jésus dit aux pharisiens : « Si vous saviez ce que signifie : je veux la compassion et non le sacrifice… » (Mt 9.13, 12.7).

– Quel éclairage ces deux épisodes bibliques apportent-ils sur la notion de compassion ?

– Lisez aussi Osée 6.6 dans son contexte. Quel lien y a-t-il entre ce texte prophétique et les textes de l’évangile de Matthieu de ce matin (Mt 9.13, 12.7 , 23.23-24) ?

Questions personnelles

Le Seigneur a-t-il déjà manifesté sa compassion envers moi à travers quelqu’un d’autre ? Dans quelles circonstances ?

Ai-je déjà eu le sentiment d’être un instrument de la compassion de Dieu, par mes paroles, par mes actes ? Comment ai-je vécu cette expérience ?

Psaume 86

Prière. De David. SEIGNEUR, tends l’oreille, réponds-moi ! Car je suis pauvre et déshérité. Garde-moi, car je suis fidèle ! Toi, mon Dieu, sauve-moi, moi qui suis ton serviteur, moi qui mets ma confiance en toi ! Fais-moi grâce, Seigneur ! Car je t’invoque sans cesse. Réjouis-moi, moi, ton serviteur ; vers toi, Seigneur, je m’élève ; car toi, Seigneur, tu es bon, tu pardonnes ; tu es grand par ta fidélité envers tous ceux qui t’invoquent. SEIGNEUR, prête l’oreille à ma prière, sois attentif à mes supplications ! Au jour de ma détresse, je t’invoque, car tu me réponds. Nul n’est comme toi parmi les dieux, Seigneur, et rien ne ressemble à tes œuvres. Toutes les nations que tu as faites viendront se prosterner devant toi, Seigneur, et rendre gloire à ton nom. Car toi, tu es grand et tu fais des choses étonnantes ; toi seul, tu es Dieu. Enseigne-moi ta voie, SEIGNEUR ! Je marcherai par ta loyauté. Unifie mon cœur pour que je craigne ton nom. Je te célébrerai de tout mon cœur, Seigneur, mon Dieu ; je glorifierai toujours ton nom. Car ta fidélité est grande envers moi, et tu me délivres des profondeurs du séjour des morts. O Dieu, des gens arrogants se sont dressés contre moi, une troupe de brutes en veulent à ma vie ; ils ne t’ont pas placé devant eux. Mais toi, Seigneur, tu es un Dieu compatissant et clément, patient et grand par la fidélité et la loyauté ; tourne-toi vers moi et fais-moi grâce, donne-moi ta force, à moi, ton serviteur, et sauve-moi, moi, le fils de ta servante ! Produis un signe en ma faveur ! Que mes ennemis le voient et qu’ils aient honte ! Car c’est toi, SEIGNEUR, qui me secours et qui me consoles.

Images à méditer
Parole en Musique:

Retour vers le haut

——————————————————————————

Dimanche 28 février

« Heureux les artisans de paix car ils seront appelés fils de Dieu »

Méditation biblique du pasteur Vincent Mieville: cliquer sur ce lien pour voir le pdf  Dimanche 28 février

Pour aller plus loin…

Pour prolonger, de façon biblique et/ou personnelle, la méditation du texte biblique, voici quelques questions…

Questions bibliques et théologiques

Lisez Mt 10.34. N’y a-t-il pas une contradiction entre ce texte et notre béatitude ?

– Comment peut-on résoudre cette contradiction apparente ? (Lisez bien le contexte)

– Doit-on rechercher la paix en toutes circonstances ?

– Cette béatitude invite-t-elle à la non-violence ?

Questions personnelles

Y a-t-il quelqu’un, dans mon entourage ou dans l’Eglise, avec qui je ne suis pas en paix ?

– Comment, dans ce cas, pourrais-je être un « faiseur » de paix ?

– Quelle démarche pourrais-je entreprendre pour envisager une réconciliation ?

Psaume 122

« Cantique des degrés. De David. Je suis dans la joie quand on me dit: Allons à la maison de l’Éternel! Nos pieds s’arrêtent Dans tes portes, Jérusalem! Jérusalem, tu es bâtie Comme une ville dont les parties sont liées ensemble. C’est là que montent les tribus, les tribus de l’Éternel, Selon la loi d’Israël, Pour louer le nom de l’Éternel. Car là sont les trônes pour la justice, Les trônes de la maison de David. Demandez la paix de Jérusalem. Que ceux qui t’aiment jouissent du repos! Que la paix soit dans tes murs, Et la tranquillité dans tes palais! A cause de mes frères et de mes amis, Je désire la paix dans ton sein; A cause de la maison de l’Éternel, notre Dieu, Je fais des vœux pour ton bonheur. »

Images à méditer

psaume 122

commentaire psaume 122

Parole en Musique:

Promesses – Vous qui cherchez

Image (135)
Retour vers le haut

——————————————————————————

Lundi 29 février

« Heureux ceux qui sont persécutés à cause de la justice, car le royaume des cieux est à eux »

Méditation biblique du pasteur Vincent Mieville: cliquer sur ce lien pour voir le pdf 

Lundi 29 février

Pour aller plus loin…

Pour prolonger, de façon biblique et/ou personnelle, la méditation du texte biblique, voici quelques questions…

Questions bibliques et théologiques

Comparez Matthieu 5.10-12 avec 1 Pierre 3.13-17.

– Quels sont les points communs et les différences entre ces deux textes ?

– Pour Pierre, quelles sont les priorités pour le témoignage du chrétien ?

– Comment se pose la question de la persécution dans ce texte ?

Questions personnelles

Quelle opposition est-ce que je rencontre dans ma vie de foi aujourd’hui ?

– Quels sentiments cela provoque-t-il en moi ?

– De quels « armes » est-ce que je dispose pour y résister ?

Psaume 43

« Rends-moi justice, ô Dieu, défends ma cause contre une nation infidèle! Délivre-moi des hommes de fraude et d’iniquité! Toi, mon Dieu protecteur, pourquoi me repousses-tu? Pourquoi dois-je marcher dans la tristesse, Sous l’oppression de l’ennemi? Envoie ta lumière et ta fidélité! Qu’elles me guident, Qu’elles me conduisent à ta montagne sainte et à tes demeures! J’irai vers l’autel de Dieu, de Dieu, ma joie et mon allégresse, Et je te célébrerai sur la harpe, ô Dieu, mon Dieu! Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au-dedans de moi? Espère en Dieu, car je le louerai encore; Il est mon salut et mon Dieu. »

Image à méditer

2013-02-10 23.34.51

Parole en Musique:

Meme si: Alez ( Pascal Gonzalez)alez

Tu payas mon salut – Les pèlerins du pays de Montbéliard

Béni soit ton nom: – B et M Redman

Retour vers le haut