DEFI ESAIE 2016

defi-esaie-logo

Parcourir en 28 jours le livre du prophète Ésaïe du 27 novembre au 24 décembre  

( vous trouverez ci-après le flyer avec l’ensemble des lectures)

defi-esaie -pdf

« Chaque jour du temps de l’avent, une lecture dans le livre d’Ésaïe accompagnée de 1 ou 2 questions Au-delà du défi personnel, c’est l’occasion de lire en Église la Parole de Dieu et de se préparer à la venue du Messie et à contempler ce mystère extraordinaire qu’est l’incarnation du Fils de Dieu.
Chaque jour je vous enverrai par mail une ou deux questions sur le chapitre lu.

Vous pouvez participer et répondre à la question le jour même ou plus tard (dernière réponse reçue le 31 décembre) à l’adresse suivante:
annonces.ere.aix@gmail.com

Alors bon défi ESAIE et un temps de l’avent renouvelé par la Parole de vérité et de vie du Dieu qui s’est fait proche de nous et dont l’un des noms est EMMANUEL. »

Pasteur Marc Toureille

 

« Ce parcours est composé d’une sélection de lectures d’Ésaïe, car il est difficile de lire et de méditer la totalité des 66 chapitres en si peu de temps. Lire un chapitre (ou plusieurs passages) chaque jour est un réel défi, car les chapitres sont parfois longs (à l’exemple du chapitre 14). Nous vous proposons un chapitre de lecture par jour et, si nécessaire, un ou deux textes clefs au sein du chapitre . Ces textes clefs sont à lire  premièrement si vous manquez de temps ou si vous lisez en famille pour que la lecture soit adaptée au temps d’attention des enfants.

Nous avons divisé l’ensemble du livre en 12 sections différentes et pour chacune d’elles, nous choisirons un ou plusieurs chapitres.

Mais nous sommes persuadés que si vous suivez pas à pas les lectures suggérées vous serez à nouveau convaincus qu’Ésaïe est le plus grand Évangéliste de la première alliance.

Pour des raisons historiques, linguistiques, littéraires et théologiques nous maintenons l’unité d’auteur du livre. Ésaïe ne prononce pas seulement des discours, il décrit aussi les visions qu’il reçoit. Sa prophétie a une dimension audio-visuelle. Cela lui permet de parler du présent, de l’avenir proche (déportation et retour de l’exil) et d’un avenir plus lointain (l’ère messianique). »   

Professeur Pierre Berthoud

27 Novembre
28 Novembre
29 Novembre
30 Novembre
1er Décembre
2 Décembre
3 Décembre
4 Décembre
5 Décembre
6 Décembre
7 Décembre
8 Décembre
9 Décembre
10 Décembre
11 Décembre
12 Décembre
13 Décembre
14 Décembre
15 Décembre
16 Décembre
17 Décembre
18 Décembre
19 Décembre
20 Décembre
21 Décembre
22 Décembre
23 Décembre
24 Décembre

Dimanche 27 Novembre

Vivre le temps de l’avent :

Le mot « Avent » vient du latin « adventus » signifiant l’avènement, la venue , l’arrivée.

Ce temps commence quatre semaines avant Noel. Le premier dimanche de l’avent, dans la tradition de l’Eglise, est le début de l’année liturgique.
La couleur liturgique associée au temps de l’avent est le violet ! : symbolisant l’attente et  la souffrance parfois dans l’attente, celle du peuple qui attend son libérateur, celle aussi de Jésus qui vient mourir pour libérer son peuple, celle de l’Eglise dans le monde dans l’attente du retour du Christ.
C’est aussi la couleur associée à la méditation et à la repentance.
Elle  marque le Temps de l’Avent, mais aussi celui du Carême et le Temps de la Passion.

  La  vocation d’Esaïe. Ch.6

  1. Esaïe chapitre 6 v 1-13

« L’année de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur assis sur un trône très élevé ; le bas de son vêtement remplissait le temple. Des seraphim se tenaient au-dessus de lui ; ils avaient chacun six ailes : deux dont ils se couvraient la face, deux dont ils se couvraient les jambes, et deux dont ils se servaient pour voler. Ils s’appelaient l’un l’autre et disaient : Saint, saint, saint est le SEIGNEUR des Armées ! Toute la terre est remplie de sa gloire ! Les soubassements des seuils frémissaient à la voix de celui qui appelait, et la Maison se remplit de fumée. Alors je dis : Quel malheur pour moi ! Je suis perdu, car je suis un homme aux lèvres impures, j’habite au milieu d’un peuple aux lèvres impures, et mes yeux ont vu le Roi, le SEIGNEUR des Armées ! Mais l’un des seraphim vola vers moi, tenant à la main une braise qu’il avait prise sur l’autel, avec des pincettes. Il toucha ma bouche et dit : Ceci a touché tes lèvres : ta faute est enlevée, ton péché est expié. J’entendis le Seigneur qui disait : Qui enverrai-je ? Qui ira pour nous ? Je répondis : Je suis là, envoie-moi ! Il dit alors : Va dire à ce peuple : Ecoutez toujours, mais vous ne comprendrez rien ! Regardez toujours, mais vous n’apprendrez rien ! Engourdis le cœur de ce peuple, rends-le dur d’oreille et ferme-lui les yeux, de peur qu’il ne voie de ses yeux, qu’il n’entende de ses oreilles, que son cœur ne comprenne, qu’il ne revienne et ne soit guéri. Je dis : Jusqu’à quand, Seigneur ? Et il répondit : Jusqu’à ce que les villes soient saccagées, sans habitants, les maisons sans hommes, et la terre saccagée, dévastée ; jusqu’à ce que le SEIGNEUR ait éloigné les hommes et que le pays soit tout à fait abandonné. S’il y reste encore un dixième des habitants, il repassera par l’incendie ; mais, comme le térébinthe et le chêne conservent leur souche quand ils sont abattus, sa souche donnera une descendance sainte. »

Comme ce chapitre est court il s’adresse à l’ensemble des lecteurs.

Question : v 1-8

Quelles sont les deux étapes essentielles qui précèdent la prise de conscience d’Esaïe de son appel ?

Question : v 9-13

Quel est le contenu du message que le prophète doit transmettre  à ses contemporains ? Jugement ? Espérance ?

Retour vers le haut

 

Lundi 28 Novembre

 La mission d’Esaïe. Ch. 1-5

   Esaïe chapitre 1 v 1-31

« Vision d’Esaïe, fils d’Amots, qu’il eut sur Juda et Jérusalem, aux jours d’Ozias, de Jotam, d’Achaz, d’Ezéchias, rois de Juda. Ciel, écoute ! Terre, prête l’oreille ! – c’est le SEIGNEUR qui parle. J’ai éduqué et élevé des fils, mais ils se sont révoltés contre moi. Le bœuf connaît son propriétaire, l’âne connaît la mangeoire où ses maîtres le nourrissent ; Israël, lui, ne connaît rien, mon peuple ne comprend rien. Quel malheur pour cette nation pécheresse, pour ce peuple chargé de fautes, pour cette engeance mauvaise, pour ces fils pervertis ! Ils ont abandonné le SEIGNEUR, ils ont bafoué le Saint d’Israël. Ils ont déserté… Où donc vous frapper encore, quand vous ajoutez à la subversion ? Toute la tête est malade, tout le cœur est souffrant. Depuis les pieds jusqu’à la tête, rien n’est en bon état ; blessures, meurtrissures, plaies vives n’ont été ni pansées, ni bandées, ni adoucies par l’huile. Votre pays est dévasté, vos villes sont incendiées, des étrangers dévorent votre terre devant vous. C’est une dévastation comme une destruction d’étrangers. Et Sion la belle est restée comme une hutte dans une vigne, comme une cabane dans un champ de concombres, comme une ville préservée ! Si le SEIGNEUR  des Armées ne nous avait laissé des survivants, nous serions vite devenus comme Sodome, nous ressemblerions à Gomorrhe. Ecoutez la parole du SEIGNEUR, chefs de Sodome ! Prête l’oreille à la loi de notre Dieu, peuple de Gomorrhe ! Qu’ai-je à faire de la multitude de vos sacrifices ? dit le SEIGNEUR. Je suis rassasié des holocaustes de béliers et de la graisse des bêtes grasses ; je ne prends pas plaisir au sang des taureaux, des agneaux et des boucs. Quand vous venez pour paraître en ma présence, qui vous demande de fouler les cours de mon temple ? Cessez d’apporter des offrandes inutiles : l’encens est pour moi une abomination ; quant aux nouvelles lunes, aux sabbats et aux convocations, je ne supporte pas le mal avec les assemblées solennelles. Je déteste vos nouvelles lunes et vos rencontres festives, elles me pèsent ; je suis las de les supporter. Quand vous tendez les mains, je ferme les yeux pour ne pas vous voir ; quand bien même vous multipliez les prières, je n’entends pas : vos mains sont pleines de sang. Lavez-vous, purifiez-vous, ôtez de ma vue vos agissements mauvais, cessez de faire du mal. Apprenez à faire du bien, cherchez l’équité, redressez l’oppresseur, rendez justice à l’orphelin, défendez la veuve. Venez, je vous prie, et argumentons, dit le SEIGNEUR. Quand vos péchés seraient comme l’écarlate, ils deviendraient blancs comme la neige ; quand ils seraient rouges comme le cramoisi, ils deviendraient comme la laine. Si vous voulez écouter, vous mangerez ce qu’il y a de meilleur dans le pays ; mais si vous refusez, si vous êtes rebelles, vous serez dévorés par l’épée – c’est la bouche du SEIGNEUR qui parle. Comment ! La cité fidèle est devenue une prostituée ! Elle était remplie d’équité, la justice y séjournait, et maintenant ce sont des meurtriers ! Ton argent s’est changé en scories, ton vin a été coupé d’eau. Tes chefs sont rebelles et complices des voleurs, tous aiment les pots-de-vin et courent après les récompenses ; ils ne font pas droit à l’orphelin, et la cause de la veuve ne les préoccupe pas. A cause de cela, – déclaration du Seigneur, du SEIGNEUR  des Armées, l’Indomptable d’Israël – malheur ! Je tirerai satisfaction de mes adversaires, et je me vengerai de mes ennemis. J’étendrai de nouveau la main sur toi, je passerai au creuset tes scories, comme avec de la potasse, et j’enlèverai toutes tes parcelles de plomb. Je te donnerai de nouveau des juges comme par le passé, et des conseillers comme au début. Après cela, on t’appellera « Ville de la justice », « Cité fidèle ». Sion sera libérée par l’équité, ceux qui y reviendront, par la justice. Mais le désastre atteindra les révoltés comme les pécheurs, ceux qui abandonnent le SEIGNEUR disparaîtront. Alors on aura honte des térébinthes, objets de vos désirs, et vous rougirez des jardins que vous vous êtes choisis ; car vous serez comme un térébinthe au feuillage flétri, comme un jardin qui n’a pas d’eau. Le puissant sera comme de l’étoupe, et son action comme une étincelle ; ils brûleront tous les deux ensemble, il n’y aura personne pour éteindre. »

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 1 v 10-20

Question : v 10-20 

Quels sont les trois appels que Dieu adresse à son peuple infidèle ? Sont-ils porteurs d’espérance ?

Question : v 2-9 et v 21-31

Quelles sont la nature de la méchanceté et de la corruption de Juda et de Jérusalem ?

Au sein de la désolation quelle est la condition d’une possible restauration ?

Retour vers le haut

 

Mardi 29 Novembre

La mission d’Esaïe. Ch. 1-5

Esaïe chapitre 2 v 1-22 

« Paroles d’Esaïe, fils d’Amots, ce qu’il a vu au sujet de Juda et de Jérusalem. Dans la suite des temps, la montagne de la maison du SEIGNEUR sera établie au sommet des montagnes ; elle s’élèvera au-dessus des collines, et toutes les nations y afflueront. Une multitude de peuples s’y rendra ; ils diront : Venez, montons à la montagne du SEIGNEUR, à la maison du Dieu de Jacob ! Il nous enseignera ses voies, et nous suivrons ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, de Jérusalem la parole du SEIGNEUR. Il sera juge entre les nations, il sera l’arbitre d’une multitude de peuples. De leurs épées ils forgeront des socs de charrue, de leurs lances des serpes : une nation ne lèvera plus l’épée contre une autre, et on n’apprendra plus la guerre. Maison de Jacob, venez, marchons à la lumière du SEIGNEUR ! Car tu as délaissé ton peuple, la maison de Jacob, parce qu’il est rempli des pratiques de l’Orient, de gens qui cherchent des présages, comme les Philistins, parce qu’il s’accorde avec les étrangers ; son pays est rempli d’argent et d’or, infinis sont ses trésors, son pays est rempli de chevaux, infini le nombre de ses chars. Son pays est rempli de faux dieux ; on se prosterne devant l’œuvre de ses mains, devant ce que ses doigts ont fait. L’être humain est courbé, l’homme est abaissé, ne leur pardonne pas ! Entre dans les rochers et cache-toi dans la poussière, loin de la frayeur du SEIGNEUR, de l’éclat de sa majesté. Les yeux hautains de l’être humain seront abaissés, la supériorité des hommes sera courbée : le SEIGNEUR seul sera élevé en ce jour-là. Car c’est un jour pour le SEIGNEUR des Armées, contre tout ce qui est hautain et orgueilleux, contre ce qui s’élève et doit être abaissé ; contre tous les cèdres du Liban, hauts et élevés, et contre tous les chênes du Bashân, contre toutes les hautes montagnes et contre toutes les collines élevées ; contre toutes les hautes tours et contre toutes les murailles fortifiées ; contre tous les bateaux de Tarsis et contre tous les navires précieux. La hauteur de l’être humain sera courbée, la supériorité des hommes sera abaissée : le SEIGNEUR seul sera élevé ce jour-là. Tous les faux dieux seront balayés. On entrera dans les grottes des rochers et dans les profondeurs de la poussière, loin de la frayeur du SEIGNEUR, de l’éclat de sa majesté, quand il se lèvera pour épouvanter la terre. En ce jour-là, l’être humain jettera aux rats et aux chauves-souris ses faux dieux d’argent et ses faux dieux d’or, qu’il s’était faits pour se prosterner devant eux ; on entrera dans les creux des rochers et dans les fentes des rocs, loin de la frayeur du SEIGNEUR, de l’éclat de sa majesté, quand il se lèvera pour épouvanter la terre. Laissez donc l’être humain, qui n’a qu’un souffle dans les narines : quelle valeur a-t-il ? »

Esaïe chapitre 4 v 2-6

« En ce jour-là, le germe du SEIGNEUR deviendra beauté et gloire, et le fruit du pays deviendra orgueil et splendeur pour les rescapés d’Israël. Alors celui qui restera à Sion et celui qui sera laissé à Jérusalem seront appelés saints, tous ceux qui seront inscrits pour obtenir la vie à Jérusalem. Après que le Seigneur aura lavé les ordures des filles de Sion et nettoyé Jérusalem du sang qui est en son sein, par un souffle d’équité et par un souffle de destruction, le SEIGNEUR créera, sur toute l’étendue du mont Sion et sur ses assemblées convoquées, une nuée et de la fumée pendant le jour, et la clarté d’un feu flamboyant pendant la nuit ; car tout ce qui est glorieux sera mis à couvert. Il y aura une hutte pour faire de l’ombre pendant la chaleur du jour, pour servir d’abri et de cachette pendant l’averse et la pluie violentes. »

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 2 v 2-5 et 4 v 2-6

Question : ch. 2 v 2-5 et 4 v 2-6

Indiquer la source, la portée et la nature du salut annoncé. Comment comprendre le terme « germe » dans le ch. 4 v 2 ? Qui désigne-t-il ?

Question : ch. 2 v 6-22

Quels sont les deux péchés majeurs dénoncés par Dieu et son porte-parole ?

Retour vers le haut

 

Mercredi 30 Novembre

La mission d’Esaïe. Ch. 1-5

Esaïe chapitre 5 v 1-30

v1″Laissez-moi, je vous prie, chanter pour mon ami le chant de mon bien-aimé pour sa vigne. Mon ami avait une vigne sur un coteau fertile. Il en travailla la terre, ôta les pierres et y planta un cépage de choix ; il bâtit une tour au milieu d’elle, il y creusa aussi une cuve. Il espérait qu’elle produirait des raisins, mais elle a produit des fruits puants ! Maintenant, habitants de Jérusalem, hommes de Juda, soyez juges, je vous prie, entre moi et ma vigne ! Qu’y avait-il encore à faire à ma vigne que je n’aie pas fait pour elle ? Pourquoi, quand j’espérais qu’elle produirait des raisins, a-t-elle produit des fruits puants ? Maintenant laissez-moi, je vous prie, vous faire savoir ce que je ferai à ma vigne. J’en arracherai la haie, pour qu’elle soit dévorée ; j’ouvrirai des brèches dans sa clôture, pour qu’elle soit foulée aux pieds. Je la réduirai en ruine : elle ne sera plus taillée, ni sarclée ; les ronces et les épines y croîtront. Je donnerai mes ordres aux nuages, afin qu’ils ne laissent plus tomber de pluie sur elle. Or la vigne du SEIGNEUR  des Armées, c’est la maison d’Israël, et les hommes de Juda, c’est le plant qu’il chérissait. Il espérait l’équité, et voici le crime ! – la justice, et voici les cris des victimes !

v8Quel malheur pour ceux qui ajoutent maison à maison et qui joignent champ à champ, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’espace ! Il n’y a de place que pour vous seuls dans le pays ! Voici le serment du SEIGNEUR  des Armées, tel que je l’ai entendu : Sans faute, ces maisons nombreuses seront dévastées, ces grandes et belles maisons n’auront plus d’habitants. Même dix arpents de vigne ne produiront qu’un bath, et un homer de semence ne produira qu’un épha. Quel malheur pour ceux qui se lèvent de bon matin afin de rechercher l’alcool, pour ceux qui traînent au crépuscule, échauffés par le vin ! La lyre et le luth, le tambourin, la flûte et le vin animent leurs banquets ; mais ils n’aperçoivent pas l’action du SEIGNEUR, ils ne voient pas l’œuvre de ses mains. C’est pourquoi mon peuple est exilé, parce qu’il n’a pas de connaissance ; sa gloire, ce sont des gens affamés, et sa multitude est desséchée par la soif. C’est pourquoi le séjour des morts ouvre tout grand son gosier, il ouvre sa bouche sans limite ; l’élite comme la multitude de la ville y descendent, son vacarme et sa liesse. L’être humain est courbé, l’homme est abaissé, et les yeux des gens hautains sont abaissés. Le SEIGNEUR  des Armées s’élève par l’équité, le Dieu saint montre sa sainteté par la justice. Des moutons seront là comme sur leur pâturage, et des étrangers dévoreront les possessions ruinées des riches. Quel malheur pour ceux qui tirent le mal avec les liens de l’illusion, le péché comme avec les chaînes d’un chariot, et qui disent : Qu’il se hâte, qu’il fasse vite son œuvre, afin que nous voyions ! Que les projets du Saint d’Israël viennent à se réaliser, et nous saurons ! Quel malheur pour ceux qui disent le mauvais bon et le bon mauvais, qui font des ténèbres une lumière et de la lumière des ténèbres, qui font de l’amertume une douceur et de la douceur une amertume ! Quel malheur pour ceux qui se croient sages et qui se considèrent comme intelligents ! Quel malheur pour ceux qui sont vaillants quand il s’agit de boire du vin, pour les héros de la préparation de l’alcool ! Ils acquittent le coupable pour un pot-de-vin et retirent au juste sa justice ! C’est pourquoi, comme une langue de feu dévore le chaume et comme le foin livré aux flammes se consume, ainsi leur racine sera comme la pourriture, et leur fleur se dissipera comme la poussière ; car ils ont rejeté la loi du SEIGNEUR  des Armées et bafoué la parole du Saint d’Israël. C’est pourquoi le SEIGNEUR se met en colère contre son peuple, il étend la main sur lui et il le frappe ; les montagnes tremblent, les cadavres sont comme des balayures dans les rues. Malgré tout cela, sa colère ne s’en retourne pas, sa main est encore étendue. Il dresse une bannière pour les peuples lointains ; il en siffle un des extrémités de la terre, et il arrive vite, avec rapidité. Chez lui personne n’est épuisé, personne ne trébuche ; aucun ne sommeille ni ne dort ; aucun n’a la ceinture de ses reins détachée, ni la lanière de ses sandales rompue. Ses flèches sont aiguisées et tous ses arcs bandés ; les sabots de ses chevaux sont comme de la pierre, les roues de ses chars comme un ouragan. Son rugissement est comme celui d’une lionne ; il rugit comme les jeunes lions, il gronde, il saisit sa proie, il l’emporte en lieu sûr, et personne ne vient la délivrer. En ce jour-là, il y aura sur lui un grondement comme le grondement de la mer ; on regardera le pays : ce seront les ténèbres, l’angoisse, la lumière sera enténébrée par les orages. »

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 5 v 1-7

Question : ch. 5 v 1-7

Quel sens le prophète donne-t-il à la parabole de la vigne ?

Question : ch. 5 v 8-30

Indiquer les comportements pratiques du peuple que les 6 « malheurs » dénoncent. 

Retour vers le haut

 

Jeudi 1er Décembre

Le message d’Esaïe. Ch. 6-12

Esaïe Chapitre 7 1-25

« Aux jours d’Achaz, fils de Jotam, fils d’Ozias, roi de Juda, Retsîn, roi d’Aram, alla faire la guerre à Jérusalem avec Péqah, fils de Remalia, roi d’Israël, mais il ne put engager le combat contre elle. On dit à la maison de David : Aram occupe Ephraïm. Le cœur d’Achaz et le cœur de son peuple se mirent à frémir comme les arbres de la forêt sous le vent. Alors le SEIGNEUR dit à Esaïe : Sors, je te prie, à la rencontre d’Achaz, toi et Shéar-Yashoub, ton fils, vers l’extrémité de l’aqueduc du réservoir supérieur, sur la route du Champ du Teinturier. Tu lui diras : Sois tranquille, n’aie pas peur, que ton cœur ne mollisse pas devant ces deux bouts de tisons fumants, devant la colère ardente de Retsîn, d’Aram et du fils de Remalia ! Puisque Aram – avec Ephraïm et le fils de Remalia – projette de te faire du mal, en disant : « Partons à l’attaque de Juda, nous épouvanterons la ville, nous la battrons en brèche jusqu’à ce qu’elle se rende, et nous installerons un roi au milieu d’elle, le fils de Tabéel », ainsi parle le Seigneur DIEU : Cela ne tiendra pas, cela n’aura pas lieu. Car la tête d’Aram, c’est Damas, et la tête de Damas, c’est Retsîn. – Encore soixante-cinq ans, Ephraïm, brisé, ne sera plus un peuple. – La tête d’Ephraïm, c’est Samarie, et la tête de Samarie, c’est le fils de Remalia. Si vous n’avez pas foi, vous ne tiendrez pas ! 

v10 Le SEIGNEUR dit encore à Achaz : Demande un signe au SEIGNEUR, ton Dieu, soit dans les profondeurs du séjour des morts, soit dans les lieux les plus élevés. Achaz répondit : Je ne demanderai rien, je ne provoquerai pas le SEIGNEUR. Esaïe dit alors : Ecoutez, je vous prie, maison de David ! Ne vous suffit-il pas de lasser la patience des hommes, que vous lassiez encore celle de mon Dieu ? C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : la jeune fille est enceinte, elle mettra au monde un fils et l’appellera du nom d’Immanou-El (« Dieu est avec nous »). Il se nourrira de lait fermenté et de miel quand il saura rejeter ce qui est mauvais et choisir ce qui est bon. Mais avant que l’enfant sache rejeter ce qui est mauvais et choisir ce qui est bon, la terre des deux rois qui t’épouvantent sera abandonnée. Le SEIGNEUR fera venir sur toi, sur ton peuple et sur ta famille, des jours tels qu’il n’y en a pas eu depuis le jour où Ephraïm s’est éloigné de Juda – le roi d’Assyrie. En ce jour-là, le SEIGNEUR sifflera les mouches qui sont aux extrémités des bras du Nil, en Egypte, et les abeilles qui sont en Assyrie ; elles viendront et se poseront toutes dans les pentes abruptes des oueds et dans les fentes des rochers, sur tous les buissons et sur tous les pâturages. En ce jour-là, le Seigneur rasera avec un rasoir loué au-delà du Fleuve – avec le roi d’Assyrie – la tête et le poil des jambes ; il enlèvera aussi la barbe. En ce jour-là, chacun aura une génisse pour tout gros bétail et deux têtes de petit bétail. Il y aura une telle abondance de lait qu’on se nourrira de lait fermenté ; oui, c’est de lait fermenté et de miel que se nourrira quiconque sera resté dans le pays. En ce jour-là, tout lieu où il y a mille ceps de vigne valant mille sicles d’argent sera livré aux ronces et aux épines. On n’y entrera qu’avec les flèches et l’arc, car tout le pays ne sera que ronces et épines. Quant à tous les coteaux qu’on sarclait au sarcloir, tu ne t’y risqueras plus, par crainte des ronces et des épines : on y lâchera les bœufs, le mouton et la chèvre y piétineront. »

Pour ceux qui  qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 7 v 1-9

Question : ch. 7 v 1-9

Face à la menace de la Syrie et d’Ephraïm, quelle parole Dieu adresse-t-il par intermédiaire de d’Esaïe à Achaz et à Juda ?

Question : ch. V 10-25

–  Pourquoi Achaz refuse-t-il de demander un signe que le prophète lui donne de toute façon ?

–  Quelle est la signification de ce signe ?

–  Identifier les 4 emplois de l’expression « ce jour-là » pour exprimer le jugement d’Israël. Indiquer les différents aspects de l’intervention divine ainsi mis en évidence (17-25).

Retour vers le haut

 

Vendredi 2 Décembre

Le message d’Esaïe. Ch. 6-12

Esaïe Chapitre 8 v 23 à 9 v 20

8 v23 « Mais les ténèbres ne régneront pas toujours sur la terre où il y a maintenant des angoisses. Si le passé a réduit à peu de chose le pays de Zabulon et le pays de Nephtali, l’avenir donnera de la gloire à la route de la mer, à l’autre côté du Jourdain, au territoire des nations.

9 v1 Le peuple qui marche dans les ténèbres a vu une grande lumière ; sur ceux qui habitent le pays de l’ombre de mort une lumière a brillé. Tu as rendu la nation nombreuse, tu l’as comblée de joie. Ils se réjouissent devant toi de la joie des moissons, de l’allégresse qui règne au partage du butin. Car le joug qui pesait sur elle, la trique qui frappait son dos, le bâton de son oppresseur, tu les as brisés comme au jour de Madiân. Toutes les bottes qui piétinaient dans la bataille et tous les manteaux roulés dans le sang seront livrés aux flammes, pour être dévorés par le feu. Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné. Il a la souveraineté sur son épaule ; on l’appelle du nom de Conseiller étonnant, Dieu-Héros, Père éternel, Prince de paix. Etendre la souveraineté, accorder une paix sans fin au trône de David et à son royaume, l’affermir et le soutenir par l’équité et par la justice, dès maintenant et pour toujours : voilà ce que fera la passion jalouse du SEIGNEUR (YHWH) des Armées. 

9 v7Le Seigneur envoie une parole contre Jacob : elle tombe sur Israël. Tout le peuple le saura, Ephraïm et les habitants de Samarie qui disent avec orgueil et présomption : Des briques sont tombées, nous bâtirons en pierres de taille ; des sycomores ont été coupés, nous les remplacerons par des cèdres. Le SEIGNEUR fera triompher contre eux les adversaires de Retsîn ; il armera leurs ennemis, les Araméens à l’est, les Philistins à l’ouest, et ils dévoreront Israël à pleine bouche. Malgré tout cela, sa colère ne s’en retourne pas, sa main est encore étendue. Le peuple n’est pas revenu à celui qui le frappait, il n’a pas cherché le SEIGNEUR (YHWH) des Armées. Aussi, le SEIGNEUR retranchera d’Israël la tête et la queue, la branche de palmier et le roseau, en un seul jour. – L’ancien et le notable, c’est la tête, et le prophète qui enseigne le mensonge, c’est la queue. – Les guides de ce peuple l’égarent, ceux qui se laissent guider sont engloutis. C’est pourquoi le Seigneur ne se réjouira pas de leurs jeunes gens, il n’aura pas compassion de leurs orphelins et de leurs veuves ; car ce sont tous des impies, des mauvais, toute bouche profère la folie. Malgré tout cela, sa colère ne s’en retourne pas, sa main est encore étendue. Car la méchanceté brûle comme un feu qui dévore ronces et épines, il embrase les taillis de la forêt, qui se dissipent en volutes de fumée. Par la fureur du SEIGNEUR (YHWH) des Armées le pays est embrasé, et le peuple est comme dévoré par le feu. Personne n’épargne son frère. On taille à droite et on a faim ; on dévore à gauche et on n’est pas rassasié ; chacun dévore la chair de son bras. Manassé dévore Ephraïm, Ephraïm dévore Manassé ; ensemble ils fondent sur Juda. Malgré tout cela, sa colère ne s’en retourne pas, sa main est encore étendue. »

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 8 v 23 à 9 v 6

Question ch. 8 v 23 à 9 v 6

Qui est « ce fils donné » ? Que pouvez-vous dire de son caractère et de son service ?

Question : ch. 9 v 7-20

Quelle est la nature du péché d’Israël ? Repérer la phrase qui revient trois fois dans ce passage. Quel message véhicule-t-elle ? Pourquoi ?

Retour vers le haut

 

 

Samedi 3 Décembre

Esaïe Chapitre 11 1 à 12 6

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 11 v 1-10

11 v1 « Alors un rameau sortira du tronc de Jessé, un rejeton de ses racines sera fécond. Le souffle du SEIGNEUR reposera sur lui : souffle de sagesse et d’intelligence, souffle de conseil et de vaillance, souffle de connaissance et de crainte du SEIGNEUR. Il respirera la crainte du SEIGNEUR ; il ne jugera pas sur l’apparence, il n’arbitrera pas sur un ouï-dire. Il jugera les pauvres avec justice, il arbitrera avec droiture en faveur des affligés du pays ; il frappera la terre du sceptre de sa bouche, et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant. La justice sera la ceinture de ses reins, et la probité, la ceinture de ses hanches. Le loup séjournera avec le mouton, la panthère se couchera avec le chevreau ; le taurillon, le jeune lion et les bêtes grasses seront ensemble, et un petit garçon les conduira. La vache et l’ourse auront un même pâturage, leurs petits une même couche ; le lion, comme le bœuf, mangera de la paille. Le nourrisson s’ébattra sur l’antre de la vipère, et l’enfant sevré mettra sa main dans le trou de l’aspic. Il ne se fera aucun mal, il n’y aura aucune destruction, dans toute ma montagne sacrée ; car la connaissance du SEIGNEUR remplira la terre comme les eaux recouvrent la mer. En ce jour-là, la racine de Jessé se tiendra là comme une bannière pour les peuples ; les nations la chercheront, et son lieu de repos sera glorieux.

v11 En ce jour-là, le Seigneur étendra une seconde fois la main pour racheter le reste de son peuple, ceux qui seront restés en Assyrie et en Egypte, à Patros et à Koush, en Elam, à Shinéar, à Hamath et dans les îles de la mer. Il dressera une bannière pour les nations ; il rassemblera les bannis d’Israël et il recueillera les dispersés de Juda des quatre coins de la terre. La jalousie d’Ephraïm disparaîtra, et les ennemis de Juda seront retranchés ; Ephraïm ne sera plus jaloux de Juda, et Juda ne sera plus hostile à Ephraïm. Ils fondront sur l’épaule des Philistins à l’Occident, ils pilleront ensemble les fils de l’Orient, Edom et Moab subiront leur emprise, et les Ammonites leur seront soumis. Le SEIGNEUR frappera d’anathème le golfe de la mer d’Egypte : il agitera sa main sur le Fleuve en soufflant avec énergie ; il le frappera pour le partager en sept canaux, on y marchera en sandales. Il y aura une route pour le reste de son peuple qui sera resté en Assyrie, comme il y en eut une pour Israël, le jour où il monta d’Egypte. »

12 v1-6: »Tu diras en ce jour-là : Je te célèbre, SEIGNEUR : tu as été en colère contre moi, mais ta colère s’en est retournée, tu m’as consolé. C’est le Dieu de mon salut ; j’ai confiance, rien ne m’effraie. Car le SEIGNEUR, le SEIGNEUR, est ma force et ma puissance, il est mon salut. Vous puiserez de l’eau gaiement aux sources du salut. En ce jour-là, vous direz : Célébrez le SEIGNEUR, invoquez son nom, faites connaître parmi les peuples ses hauts faits, rappelez combien son nom est sublime ! Chantez le SEIGNEUR, car il a fait des choses magnifiques. Qu’elles soient connues par toute la terre ! Triomphe et pousse des cris de joie, habitante de Sion ! Car il est grand en ton sein, le Saint d’Israël ! »

Question 11 v 1-10

Qui est le rameau issu du tronc d’Isaï ? Décrire sa mission et l’étendue de son règne.

Question 11 v 11-16

A qui s’adresse la restauration divine que le prophète décrit dans ses versets ? Qui en est l’objet ?

Question 12 v 1-6

Identifier la source de cette prière de reconnaissance.

Retour vers le haut

 

Dimanche 4 Décembre

 » En ce deuxième Dimanche de l’avent, nous poursuivons notre parcours dans le livre du prophète Esaie
Bon dimanche à tous! Et bon Défi Esaie! « 
Pasteur Marc Toureille

Les voisins d’Esaïe. Ch. 13-23
Esaïe Chapitre 14 v 1-32

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 14 v 1-14

v1 Car le SEIGNEUR aura compassion de Jacob, il choisira encore Israël ; il leur accordera le repos sur leur terre ; les immigrés se joindront à eux et ils s’uniront à la maison de Jacob. Des peuples les prendront et les conduiront vers leur lieu ; la maison d’Israël en fera son patrimoine sur la terre du SEIGNEUR, elle les gardera comme serviteurs et servantes. Ils retiendront captifs ceux qui les avaient faits captifs et ils domineront sur leurs oppresseurs. Alors, le jour où le SEIGNEUR t’aura accordé le repos, après tes peines et tes agitations, et après le dur esclavage qui te fut imposé, alors tu prononceras ce poème contre le roi de Babylone et tu diras : Comment ! L’oppresseur n’est plus ! La tyrannie a cessé ! Le SEIGNEUR a brisé le bâton des méchants, le sceptre des dominateurs. Celui qui, dans sa fureur, frappait les peuples par des coups incessants ; celui qui, dans sa colère, dominait sur les nations est poursuivi sans ménagement. Tout le pays jouit du repos et de la tranquillité ; on éclate en cris de joie. Les cyprès même, les cèdres du Liban se réjouissent à ton sujet : Depuis que tu es tombé, le bûcheron ne monte plus contre nous. Le séjour des morts, en bas, s’agite pour t’accueillir à ton arrivée ; il éveille pour toi les ombres, tous les guides de la terre, il fait lever de leurs trônes tous les rois des nations. Tous te disent : Toi aussi, tu es sans force comme nous, tu es devenu semblable à nous ! On a fait descendre ton orgueil au séjour des morts, avec le son de tes luths ; sous toi s’étend la vermine, et les vers sont ta couverture. Comment ! Tu es tombé du ciel, astre brillant, fils de l’aurore ! Tu as été abattu, toi qui domptais des nations ! Tu te disais : Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu, je m’assiérai sur la montagne de la Rencontre, au plus profond du nord ; je monterai sur les hauteurs des nuages, je serai semblable au Très-Haut.

v15 Mais on t’a fait descendre au séjour des morts, au plus profond du gouffre. Ceux qui te voient fixent sur toi leurs regards, ils te considèrent attentivement : Est-ce là cet homme qui agitait la terre, qui faisait trembler les royaumes, qui réduisait le monde en désert, qui rasait ses villes et ne relâchait pas ses prisonniers ? Tous les rois des nations, oui, tous, se sont couchés dans la gloire, chacun dans sa maison. Mais toi, tu as été jeté hors de ta tombe comme un rameau abominable, comme la dépouille des gens tués à coups d’épée et précipités sur les pierres du gouffre, comme un cadavre piétiné. Tu n’es pas réuni à eux dans le tombeau, car tu as détruit ton pays, tu as tué ton peuple : on ne mentionnera plus jamais l’engeance mauvaise. Préparez le massacre des fils à cause de la faute de leurs pères ! Qu’ils ne se relèvent pas pour conquérir la terre et remplir le monde d’hostilités. Je me dresserai contre eux, – déclaration du SEIGNEUR  des Armées – je retrancherai le nom et le reste de Babylone, sa progéniture et sa postérité – déclaration du SEIGNEUR. J’en ferai le domaine du hérisson et un marécage, et je la balaierai avec le balai de la destruction, – déclaration du SEIGNEUR  des Armées. Le SEIGNEUR  des Armées l’a juré : Sans faute, il en sera selon mon intention, ce que j’ai projeté tiendra : je briserai l’Assyrien dans mon pays, je le piétinerai sur mes montagnes ; son joug leur sera ôté, et son fardeau sera ôté de leur épaule. Voilà le projet formé contre toute la terre, voilà la main étendue contre toutes les nations. Le SEIGNEUR ( des Armées a formé ce projet : qui lui fera échec ? Sa main est étendue : qui la détournera ? L’année de la mort du roi Achaz, il y eut cette sentence : Ne te réjouis pas, Philistie tout entière, de ce que le bâton qui te frappait est brisé ! Car de la souche du serpent sortira un aspic, et son rejeton sera un dragon volant. Alors les premiers-nés des faibles pourront paître, et les pauvres se coucheront en sécurité ; mais je ferai mourir de faim ta souche, et ce qui restera de toi sera tué. Hurle, ô porte ! Pousse des cris, ville ! Défaille, Philistie tout entière ! Car du nord vient une fumée, et personne ne s’écarte des rangs. Que répondra-t-on aux messagers de la nation ? – Que c’est le SEIGNEUR qui fonde Sion, et que les pauvres de son peuple y trouvent un abri. »

Question 14 v 1-14

Pourquoi l’instrument de la colère divine (Babylone) subit-il à son tour le jugement du Seigneur ?

Question 14 v 15-32

Quelle est la finalité du jugement que Dieu prononce dans ce chapitre contre Babylone, l’Assyrie et la Philistie ?

Retour vers le haut

 

Lundi 5 Décembre

Les voisins d’Esaïe. Ch. 13-23

Esaïe Chapitre 19  v 1-25

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 19 v 18-25

v1 « Sentence sur l’Egypte. Le SEIGNEUR  est monté sur un nuage rapide, il arrive en Egypte. Les faux dieux de l’Egypte frémissent devant lui, le cœur de l’Egypte fond. J’armerai l’Egypte contre l’Egypte : chacun se battra contre son frère et contre son ami, ville contre ville, royaume contre royaume. L’esprit de l’Egypte disparaîtra, et j’engloutirai ses projets ; on consultera les faux dieux et les esprits des morts, les spirites et les médiums. Je livrerai l’Egypte à des maîtres durs, un roi cruel dominera sur eux – déclaration du Seigneur, le SEIGNEUR  des Armées. Les eaux de la mer tariront, le fleuve deviendra sec et aride ; les fleuves seront infects, les bras du Nil, en Egypte, se réduiront et s’assécheront, les roseaux et les joncs se flétriront : ce sera le dénuement le long du Nil, à l’embouchure du Nil ! Tout ce qui aura été semé près du Nil se desséchera, sera emporté par le vent et disparaîtra. Les pêcheurs gémiront, tous ceux qui jettent l’hameçon dans le Nil seront en deuil ; ceux qui lancent des filets sur les eaux dépériront. Ceux qui travaillent le lin auront honte, peigneuses et tisserands pâliront. Les soutiens du pays seront écrasés, tous les travailleurs salariés seront attristés. Les princes de Tsoân sont vraiment des imbéciles, les sages conseillers du pharaon forment un conseil d’abrutis. Comment osez-vous dire au pharaon : Je suis fils des sages, fils des rois du temps jadis ! Où sont-ils donc, tes sages ? Qu’ils te disent tout, et qu’on sache quel est le projet que le SEIGNEUR  des Armées a formé contre l’Egypte ! Les princes de Tsoân sont fous, les princes de Noph sont dans l’illusion, les chefs de ses tribus égarent l’Egypte ; le SEIGNEUR a préparé pour elle un souffle de vertige, pour égarer l’Egypte dans tous ses actes, comme un homme ivre s’égare dans son vomissement. Et l’Egypte sera hors d’état de faire ce que font la tête et la queue, la branche de palmier et le roseau. En ce jour-là, l’Egypte sera comme des femmes : elle tremblera, elle sera effrayée en voyant s’agiter la main du SEIGNEUR des Armées, quand il l’agitera contre elle. La terre de Juda sera l’épouvante de l’Egypte : chaque fois qu’on l’évoquera devant elle, elle sera effrayée, à cause du projet que le SEIGNEUR  des Armées a formé contre elle.

v18 En ce jour-là, il y aura cinq villes en Egypte qui parleront la langue de Canaan et qui prêteront serment par le SEIGNEUR  des Armées : l’une d’elles sera appelée Ir-Hérès. En ce jour-là, il y aura un autel pour le SEIGNEUR au milieu de l’Egypte, et une pierre levée pour le SEIGNEUR près de la frontière. Ce sera pour le SEIGNEUR  des Armées un signe et un témoignage en Egypte : quand ils crieront vers le SEIGNEUR  à cause des oppresseurs, il leur enverra un sauveur et prendra leur parti pour les délivrer. Le SEIGNEUR  sera connu des Egyptiens ; les Egyptiens connaîtront le SEIGNEUR en ce jour-là. Ils le serviront par des sacrifices et des offrandes, ils feront des vœux au SEIGNEUR  et s’en acquitteront. Ainsi le SEIGNEUR  frappera les Egyptiens : il frappera, mais il guérira ; ils reviendront au SEIGNEUR , qui se laissera fléchir et les guérira. En ce jour-là, il y aura une route d’Egypte en Assyrie : les Assyriens iront en Egypte, et les Egyptiens en Assyrie, et les Egyptiens serviront avec les Assyriens. En ce jour-là, Israël sera un troisième, avec l’Egypte et l’Assyrie, à être une bénédiction sur la terre, que le SEIGNEUR des Armées bénira, en disant : Bénis soient l’Egypte, mon peuple, l’Assyrie, œuvre de mes mains, et Israël, mon patrimoine ! »

Question 19 v 18-25

Comment concilier le jugement et le salut des nations annoncés dans ce passage ?

Question 19 v 1-17

Quelles sont les raisons qui appellent le jugement du Seigneur sur l’Egypte ?

Retour vers le haut

 

Mardi 6 Décembre

L’Apocalypse d’Esaïe. Ch. 24-27

Esaïe Chapitre 24 v 1-23

Esaie 24 v1-13
Le Seigneur va ravager la terre, il va la dévaster, bouleverser la face du monde et disperser ses  habitants.
Un même sort attend le prêtre et le laïc, le maître et son esclave, la maîtresse et sa servante,
le vendeur et son client, le prêteur et l’emprunteur, le créancier et son débiteur.
La terre subira des ravages terribles, un pillage radical.
Le Seigneur, en effet, a décrété cela.
La terre est en deuil, elle tombe en ruine.
Le monde se délabre, il tombe en ruine.
Le ciel aussi se dégrade en même temps que la terre.
La terre a été souillée sous les pieds de ses habitants, car ils ont passé par-dessus les instructions du Seigneur,
ils ont violé les règles, ils ont rompu l’engagement qui les liait à Dieu pour toujours.
C’est pourquoi la terre se consume sous la malédiction de Dieu, et ses habitants portent la peine de leur faute,
ils dépérissent, et ne restent plus qu’en nombre insignifiant.
C’est le deuil pour le vin nouveau, la vigne dépérit,
et les joyeux lurons poussent des soupirs.
Le rythme gai des tambourins s’est arrêté, le brouhaha des gens en fête a disparu,
le son joyeux des guitares s’est tu.
On n’entend plus de chansons à boire, et les boissons fortes paraissent amères aux buveurs.
La cité déserte est en plein désastre, l’entrée des maisons est bloquée.
Dans les rues, on se plaint qu’il n’y a plus de vin.
La joie s’est complètement éteinte, la gaîté a disparu du pays.
Il ne reste de la ville que de sinistres décombres, sa porte est fracassée, en ruine.
Oui, sur la terre, parmi les peuples, il ne restera pas grand-chose, comme sur les oliviers après la récolte,
ou comme après la vendange quand on cherche les derniers raisins.

V 14-23

Les survivants entonnent un chant, proclamant la grandeur du Seigneur ;
ils poussent des cris d’enthousiasme en arrivant des pays de l’ouest :
« Dans les régions de l’est, célébrez la gloire du Seigneur.
Sur les côtes de la mer, proclamez son nom :
le Seigneur, le Dieu d’Israël. »    Nous entendons ce chant, qui vient du bout du monde :
« Gloire au Dieu juste ! » Mais moi, je me dis : « C’en est fait de moi, oui, c’en est fait de moi. Quel malheur ! »
Les traîtres sont à l’œuvre, ils trahissent à qui mieux mieux.
Terreur folle, fosse et filet, voilà ce qui vous attend, vous qui vivez sur la terre.
Celui qui fuira devant les cris de terreur folle tombera au fond de la fosse.
S’il peut en remonter, il se prendra au filet.
La grande inondation menace, le monde tremble sur ses bases.
La terre se crevasse, elle vacille, elle s’écroule, titubant comme un ivrogne,branlante comme une cabane.
Sous le poids de sa faute, elle est tombée et ne peut pas se relever.
Ce jour-là, le Seigneur interviendra là-haut contre l’armée des astres, et ici-bas contre les rois de la terre.
Tous seront rassemblés comme des prisonniers dans une fosse, enfermés dans un cachot.
Après un long délai, ils devront comparaître en justice.
La lune en rougira d’humiliation, le soleil en pâlira de honte.
C’est le Seigneur de l’univers qui régnera à Jérusalem, sur le mont Sion.
Sa présence glorieuse rayonnera en face de son conseil.

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 24 v 1-13

Question 24 v 1-13

Quels sont les causes du chaos qui envahit l’humanité ?

Question 24 v 14-23

Comparer l’attitude des « survivants » (14) et celle du prophète (16) face au jugement cosmique divin. Que faut-il en penser ?

Retour vers le haut

 

Mercredi  7 Décembre

L’Apocalypse d’Esaïe. Ch. 24-27

Esaïe Chapitre 26 v 1 à 27 v 1

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 26 v 1-8

Esaie 26 v 1-8:

Ce jour-là, au pays de Juda, on chantera ce cantique :
« Nous avons une ville forte. Pour la protéger, le Seigneur y a placé murailles et avant-mur.
Ouvrez les portes, laissez entrer le peuple fidèle qui tient ses engagements. Son cœur est ferme.
Toi, Seigneur, tu le gardes en paix, car il te fait confiance.
Faites confiance pour toujours au Seigneur, oui au Seigneur, le Rocher de tous les temps.
Car il a fait dégringoler ceux qui logeaient sur les hauteurs ;
il a précipité en bas la cité inaccessible, il l’a précipitée jusqu’à terre.
Il l’a jetée dans la poussière, et l’a fait piétiner par le peuple pauvre et faible. »
Seigneur, tu indiques au fidèle un chemin qui va tout droit ;
la voie que tu lui traces est sans aucun détour.
Oui, sur le chemin que tu commandes de suivre, nous comptons sur toi, Seigneur.
Prononcer ton nom, faire appel à toi, voilà ce que tout cœur désire.

Esaie 26 v 9-27 v1:
Pendant la nuit, moi aussi, je désire ta présence, du fond du cœur je te cherche.
Quand tu appliques aux humains les sentences que tu as prononcées,
alors les habitants du monde apprennent à se conduire comme il faut.
Mais si l’on a pitié des méchants, ils n’apprennent pas ce qu’il faut faire,
ils tordent ce qui est droit sur terre, ils ne voient pas ta grandeur, Seigneur.
Seigneur, ta main est menaçante, mais ils ne la remarquent pas.
Qu’ils soient humiliés de voir avec quelle passion tu défends ton peuple !
Qu’ils soient dévorés par le feu que tu destines à tes adversaires !
Seigneur, tu nous donnes l’essentiel, car c’est toi qui as mené à bien pour nous tout ce que nous avons entrepris.
Seigneur notre Dieu, d’autres maîtres que toi ont dominé sur nous.
Mais tu es le seul que nous voulons célébrer.
Ceux-là sont morts et ne revivront pas, ils ne sont plus que des ombres, ils ne se relèveront pas.
C’est vrai, tu es intervenu pour les exterminer, tu as fait disparaître tout ce qui pouvait rappeler leur souvenir.
Tu as fait grandir notre peuple, Seigneur, c’est ton titre de gloire ;
tu as fait grandir notre peuple, tu as repoussé toutes les frontières du pays.
Seigneur, dans la détresse ils ont cherché ta présence ;
ils ont murmuré des prières sous ta correction.
Devant toi, Seigneur, nous avons été comme une femme qui va mettre au monde un enfant : elle se tord de douleur et crie.
Nous aussi, nous devions mettre au monde quelque chose, nous étions dans les douleurs,
mais nous n’avons donné le jour qu’à du vent, semble-t-il.
Nous n’avons pas su apporter le salut à la terre, ni de nouveaux habitants au monde.
Mon peuple, tes morts reprendront vie – alors les cadavres des miens ressusciteront ! –
Ceux qui sont couchés en terre se réveilleront et crieront de joie.
Le Seigneur t’enverra une rosée de lumière, et la terre redonnera naissance à ceux qui n’étaient plus que des ombres.
Mon peuple, retire-toi à l’intérieur de ta maison, ferme derrière toi les deux battants de la porte.
Cache-toi un court instant jusqu’à ce que soit passée la colère du Seigneur.
Le voici qui sort de chez lui, pour s’occuper des crimes des habitants de la terre.
La terre va laisser paraître le sang qu’elle recouvrait, elle cessera de cacher les victimes qu’elle a recueillies.

27 v1
Ce jour-là, le Seigneur prendra sa grande, sa terrible, sa puissante épée,
pour intervenir contre le monstre Léviatan, le serpent tortueux, insaisissable ; et il tuera ce dragon des mers.

Question 26 v 1-8

Quelles sont les caractéristiques de la « cité fortifiée » (1) par contraste à la « cité inaccessible » (5) ? Qui a le droit d’y entrer ?

Question 26 v 9 à 27 v 1

Décrire brièvement la longue nuit d’attente (9), la victoire sur l’adversaire par excellence (27 v 1) et le dénouement final traversé par l’espérance (18,19).

Retour vers le haut

 

Jeudi 8 Décembre

Les malheurs d’Esaïe 28-33

 Esaïe Chapitre 29 v 1-24 :

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 29 v 1-8  

Esaie 29 v 1-8:
« Quel malheur, Ariel, Ariel, cité de Jérusalem que David vint assiéger !
Tu as beau maintenir tout le cycle des fêtes année après année, je te malmènerai, dit le Seigneur.
Tu ne connaîtras plus que tristesse et détresse, et tu ne seras plus pour moi
que l’ariel de l’autel, où se consument les victimes.
J’établirai mon camp tout autour de toi, moi aussi ;
je t’enfermerai dans des retranchements,
je m’opposerai à toi en élevant des remblais.
Tu seras tombée si bas, que ta voix semblera venir des profondeurs de la terre ;
elle n’arrivera qu’assourdie à travers la poussière.
On croira entendre la voix d’un esprit, dont le message chuchoté doit traverser le sol.
La foule de tes ennemis est comme un nuage de poussière,
la horde des brutes qui t’attaquent comme une volée de brins de paille. »
Et voilà que, tout à coup, le Seigneur de l’univers intervient en ta faveur
dans un grondement de tonnerre, dans un vacarme terrible,
dans un vent de tempête et les flammes d’un feu dévorant.
La horde des nations qui te faisaient la guerre, Ariel, ceux qui t’attaquaient,
t’entouraient de retranchements et te malmenaient
s’évanouissent tous comme un rêve, comme une vision dans la nuit.
Un homme affamé rêve qu’il est en train de manger ;
mais quand il se réveille, il a encore le ventre creux.
Un homme assoiffé rêve qu’il est en train de boire ;
mais quand il se réveille, épuisé, il a encore la gorge sèche.
Ainsi en sera-t-il pour la horde des nations qui faisaient la guerre contre le mont Sion.

Esaie 29 v 9-24:
Soyez stupéfaits et restez sans voix, soyez aveuglés et restez sans voir,
ivres, mais non de vin, titubants, mais sans avoir bu.
Car le Seigneur vous a plongés dans un profond abrutissement ;
il vous a bouché les yeux – c’est une allusion aux prophètes –,
il a mis un voile sur vos têtes – c’est une allusion aux voyants –.
La révélation de ces événements vous est restée aussi étrangère que les mots d’un écrit scellé par un cachet de cire. On le présente à quelqu’un qui sait lire, en lui disant : « Lis donc ceci » ; mais il répond : « Impossible, l’écrit est scellé ».  On le présente alors à quelqu’un qui ne sait pas lire, en lui disant : « Lis donc cela » ; mais il répond : « Je ne sais pas lire ».
Le Seigneur a dit de ce peuple :
« Il n’est proche de moi qu’en paroles, c’est du bout des lèvres qu’il m’honore.
Mais de cœur il est loin de moi.
Le respect qu’il dit avoir pour moi n’est qu’une tradition humaine, une leçon apprise.
Je vais donc continuer à l’étonner par mes prodiges.
La sagesse de ses sages sera mise en échec, la compétence de ses experts sera prise en défaut. »
Quel malheur de voir ces gens qui agissent en secret,
cachent leurs plans au Seigneur et trafiquent dans l’ombre.
« Qui peut nous voir, pensent-ils, et savoir ce que nous faisons ? »
Quelle absurdité que la vôtre : mettre sur le même plan l’argile et le potier !
L’objet dira-t-il de l’artisan : « Ce n’est pas lui qui m’a fait » ?
Le vase dira-t-il du potier : « Il n’y connaît rien » ?
Ne le savez-vous pas ? D’ici très peu de temps, la forêt du Liban deviendra un verger, et le verger une forêt.
Ce jour-là, les sourds entendront ce qui est dit dans le livre et, sortant de l’obscurité, les aveugles se mettront à voir.
Le Seigneur sera pour les humbles une source de joie grandissante ;
les plus pauvres des humains exploseront de bonheur, grâce à l’unique vrai Dieu, le Dieu d’Israël.
Ce sera la fin des tyrans, l’élimination des insolents.
On sera débarrassé de ceux qui cherchent à nuire aux autres, les accusent de crimes,
tendent des pièges aux juges et font condamner sans raison celui qui est dans son droit.
Voici donc ce que le Seigneur déclare au peuple de Jacob, lui le sauveur d’Abraham :
« Désormais le peuple de Jacob ne sera plus humilié, il n’aura plus à pâlir.
Quand eux ou leurs enfants verront en effet ce que je ferai parmi eux,
ils reconnaîtront qui je suis, moi, l’unique vrai Dieu, le Dieu de Jacob,
ils redouteront de me déplaire, à moi, le Dieu d’Israël.
Eux qui avaient perdu tout bon sens, ils commenceront à me comprendre ;
eux qui protestaient toujours, ils se laisseront instruire. »

Question 29 v 1-8

Qui est Ariel ? Comment expliquer son répit de dernière minute ?

Question 29 v 9-24

Décrire comment les ténèbres en Israël augmentent pour ensuite se dissiper.

Retour vers le haut

 

Vendredi 9 Décembre

Les malheurs d’Esaïe 28-33

Esaïe Chapitre 32 v 1-20

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 32 v 1-8 

1 Un roi régnera alors conformément à la justice et des chefs gouverneront conformément au droit. 2 Chacun d’eux sera comme un abri contre le vent et un refuge contre la tempête, comme des cours d’eau dans le désert, comme l’ombre d’un grand rocher sur une terre aride.

3 Les yeux de ceux qui voient ne se détourneront plus et les oreilles de ceux qui entendent seront attentives. 4 Les gens pressés réfléchiront pour comprendre et la langue de ceux qui bégayent parlera vite et distinctement. 5 On ne donnera plus au fou le nom de noble, on ne dira plus à l’hypocrite qu’il est une personne de valeur. 6 En effet, le fou parle avec folie et son cœur s’applique au mal pour commettre des sacrilèges et dire des sottises contre l’Éternel. Il laisse ainsi celui qui a faim l’estomac vide et écarte la boisson de celui qui a soif. 7 Les armes de l’hypocrite sont perverses. Il forme des projets coupables pour perdre les plus humbles par des paroles mensongères, même quand le pauvre est dans son droit. 8 En revanche, celui qui est noble forme de nobles projets et persévère dans ses nobles intentions.

9 Femmes insouciantes, levez-vous, écoutez-moi! Filles trop sûres de vous, prêtez l’oreille à ce que je dis! 10 Dans un an et quelques jours, vous tremblerez, vous qui êtes trop sûres de vous, car la vendange sera terminée et la récolte n’arrivera pas. 11 Soyez terrifiées, femmes insouciantes! Tremblez, femmes trop sûres de vous! Déshabillez-vous, dénudez-vous et mettez un sac autour de votre taille!

12 On se lamente en se frappant la poitrine au souvenir de la beauté des champs et de la productivité des vignes. 13 Sur la terre de mon peuple poussent des buissons épineux et des ronces, ils envahissent même toutes les maisons pleines de bonheur, la ville joyeuse. 14 Le palais est abandonné, le vacarme de la ville a disparu. La colline de l’Ophel et la tour serviront pour toujours de grottes, pour le bonheur des ânes sauvages qui y joueront et des troupeaux qui y brouteront, 15 jusqu’à ce que l’Esprit soit déversé d’en haut sur nous. Alors le désert se transformera en verger et le verger sera assimilé à une forêt. 16 Le droit aura sa résidence dans le désert et la justice habitera dans le verger. 17 L’œuvre de la justice, ce sera la paix, et le produit de son activité, ce sera la tranquillité et la sécurité pour toujours. 18 Mon peuple habitera dans un domaine caractérisé par la paix, dans des résidences dignes de confiance, dans des lieux de repos sûrs. 19 La forêt s’affaissera sous la grêle et la ville sera définitivement abaissée. 20 Heureux êtes-vous, vous qui semez partout le long de l’eau et qui laissez le bœuf et l’âne libres de leurs mouvements!

Question 32 v 1-8

Comment reconnaît-on un homme fidèle par rapport à celui qui manque de sagesse ?

Question 32 v 9-20

Le chemin qui mène à la paix n’est pas aisé. Pourquoi ? Comment est-elle (la paix instaurée) instaurée ?

Retour vers le haut

 

Samedi 10 Décembre

Le conseil d’Esaïe

Esaïe Chapitres 34 et 35

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 35 v 1-10  

Esaie 34: 1 Approchez-vous, nations, pour bien entendre! Peuples, soyez attentifs! Que la terre écoute avec tout ce qu’elle contient, le monde avec tout ce qu’il produit! 2 En effet, la colère de l’Eternel s’abat sur toutes les nations et sa fureur sur toute leur armée: il les voue à la destruction, il les livre au carnage. 3 Leurs victimes sont jetées, leurs cadavres exhalent la puanteur et les montagnes ruissellent de leur sang. 4 Tous les corps célestes se désagrègent; le ciel est roulé comme un livre et *tous ses corps tomberont comme la feuille de la vigne, comme celle du figuier.

5 C’est que mon épée s’est enivrée dans le ciel. La voici qui descend pour frapper Edom, ce peuple que, pour respecter le droit, j’ai voué à la destruction définitive.

6 L’épée de l’Eternel est pleine de sang, recouverte de graisse, du sang des agneaux et des boucs, de la graisse des rognons des béliers. Oui, c’est un repas sacrificiel pour l’Eternel qui se déroule à Botsra, un grand carnage dans le pays d’Edom. 7 Les buffles tombent avec eux, et les boeufs avec les taureaux. Leur pays s’enivre de ce sang et leur poussière est imprégnée de graisse. 8 En effet, c’est un jour de vengeance pour l’Eternel, une année de représailles pour la cause de Sion. 9 L’eau des torrents d’Edom sera changée en goudron et sa poussière en soufre. Son pays deviendra du goudron brûlant 10 qui ne s’éteindra ni la nuit ni le jour. Sa fumée s’élèvera éternellement. De génération en génération il restera désert, plus jamais personne n’y passera. 11 Le pélican et le hérisson en prendront possession, la chouette et le corbeau y habiteront. On y étendra le ruban à mesurer du vide et le fil à plomb du chaos. 12 Ses notables n’y proclameront plus de roi, tous ses princes auront disparu. 13 Les buissons d’épines pousseront dans ses palais, les ronces et les orties dans ses forteresses. Ce sera le domaine des chacals, le repaire des autruches. 14 Les bêtes du désert y rencontreront les hyènes et les boucs s’y appelleront l’un l’autre. Le spectre de la nuit y aura sa résidence et y trouvera son endroit de repos. 15 Le serpent y fera son nid, y déposera ses oeufs, les couvera et rassemblera ses petits sous son ombre. Là se rassembleront les vautours, chaque femelle avec son compagnon.

16 Cherchez dans le livre de l’Eternel et lisez! Aucune de ces bêtes ne sera absente, aucune femelle avec son compagnon ne manquera. Oui, c’est l’Eternel qui l’a ordonné et c’est son Esprit qui les rassemblera. 17 Il a procédé à un tirage au sort pour eux, sa main leur a partagé ce pays au ruban à mesurer. Ils en prendront possession pour toujours, ils y auront leur résidence de génération en génération.

Esaie 35 1 Le désert et le terrain sec se réjouiront, la plaine aride exprimera sa joie et fleurira comme un narcisse; 2 elle se couvrira de fleurs et exprimera sa joie par des chants d’allégresse et des cris de triomphe. La gloire du Liban lui sera donnée, de même que la splendeur du Carmel et du Saron. On verra la gloire de l’Eternel, la splendeur de notre Dieu.

3 *Fortifiez les mains affaiblies et affermissez les genoux flageolants! 4 Dites à ceux qui ont le coeur battant: «Fortifiez-vous, n’ayez pas peur! Voici votre Dieu: elle viendra, la vengeance, la rémunération de Dieu. Il viendra lui-même pour vous sauver.»

5 Alors *les yeux des aveugles seront ouverts et les oreilles des sourds seront débouchées. 6 Alors le boiteux sautera comme un cerf et la langue du muet lancera des cris joyeux. Oui, de l’eau jaillira dans le désert et des ruisseaux dans la plaine aride. 7 La terre brûlante deviendra un étang et la terre aride se changera en sources d’eau. Dans le repaire qui servait de gîte aux chacals pousseront des roseaux et des joncs. 8 Il y aura là une route, un chemin qu’on appellera «chemin de la sainteté». Aucun impur n’y passera, il sera réservé pour eux lorsqu’ils suivront ce chemin. Même les fous ne pourront pas s’y égarer. 9 On n’y croisera aucun lion, aucune bête sauvage ne le gravira, aucune ne s’y trouvera. Ce sont les rachetés de l’Eternel qui y marcheront. 10 Ceux que l’Eternel aura libérés reviendront, ils arriveront à Sion avec des chants de triomphe et une joie éternelle couronnera leur tête. Ils connaîtront la gaieté et la joie, la douleur et les gémissements s’enfuiront.

Question 35 v 1-10

Le prophète emploie l’image du « désert qui refleurit » pour décrire l’exode. Quel(s) exode(s) évoque-t-il ?

Question 34 v 1-17

A l’aide de quelles images Esaïe décrit il la radicalité du jugement ?

Retour vers le haut

 

 

Dimanche 11 Décembre

Le conseil d’Esaïe

Esaïe Chapitres 38 et 39

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 38 v 1-8 

Esaie 38 1 A cette époque-là, Ezéchias fut atteint d’une maladie mortelle. Le prophète Esaïe, fils d’Amots, vint le trouver et lui annonça: «Voici ce que dit l’Eternel: Donne tes ordres à ta famille, car tu vas mourir, tu ne vivras plus.»
2 Ezéchias tourna le visage contre le mur et fit cette prière à l’Eternel: 3 «Eternel, souviens-toi que j’ai marché devant toi dans la vérité, avec un coeur intègre, et que j’ai fait ce qui est bien à tes yeux!» Puis il pleura abondamment.
4 Alors la parole de l’Eternel fut adressée à Esaïe: 5 «Va annoncer à Ezéchias: ‘Voici ce que dit l’Eternel, le Dieu de ton ancêtre David: J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes. J’ajoute quinze années à ta vie. 6 Je te délivrerai, de même que cette ville, du roi d’Assyrie. Je protégerai cette ville. 7 Voici pour toi, de la part de l’Eternel, le signe qu’il accomplira la parole qu’il a prononcée: 8 je vais faire reculer l’ombre des marches qui est descendue sur l’escalier d’Achaz, et ce grâce au soleil. Je vais la faire reculer de 10 marches.’» Et le soleil recula de 10 marches sur l’escalier où il était déjà descendu.
9 Poème d’Ezéchias, le roi de Juda, sur sa maladie et son rétablissement.
10 Je disais: «Au beau milieu de mon existence, je dois passer par les portes du séjour des morts. Je suis privé du reste de mes années!» 11 Je disais: «Je ne verrai plus l’Eternel, l’Eternel, sur la terre des vivants. Je ne pourrai plus regarder aucun homme en compagnie des habitants du monde!» 12 Mon habitation était enlevée et transportée loin de moi comme une tente de berger. Pareil à un tisserand, j’arrivais au bout du rouleau de ma vie. Il m’arrachait à la chaîne de tissage. Avant la nuit tu en aurais fini avec moi!
13 Je me suis retenu jusqu’au matin, mais pareil à un lion, il brisait tous mes os. Avant la nuit tu m’aurais achevé! 14 Je poussais des petits cris, tel une hirondelle en train de voltiger, je gémissais comme une colombe. Mes yeux se levaient, épuisés, vers le ciel: «Seigneur, je suis accablé, porte-toi garant pour moi!»
15 Que dire? Il m’a parlé, et c’est lui-même qui a agi. Je marcherai humblement jusqu’au terme de mes années, à cause de l’amertume dont j’ai fait preuve. 16 Seigneur, c’est par tes bontés que l’on vit, c’est grâce à elles que j’ai encore un souffle de vie. Tu m’as restauré, tu m’as fait revivre. 17 Mon amertume même s’est changée en bien-être. Tu m’as aimé au point de me retirer de la fosse de la destruction, car tu as jeté derrière toi tous mes péchés.
18 Ce n’est pas le séjour des morts qui te célébrera, ce n’est pas la mort qui te louera. Ceux qui sont descendus dans la tombe n’espèrent plus en ta fidélité. 19 C’est le vivant, oui, c’est le vivant qui te célèbre, comme moi aujourd’hui, et c’est le père qui fait connaître ta fidélité à ses enfants.
20 Eternel, puisque tu m’as sauvé, nous ferons résonner les cordes de nos instruments, tous les jours de notre vie, près de la maison de l’Eternel.
21 Esaïe avait dit: «Qu’on apporte un gâteau aux figues, qu’on l’étale sur l’ulcère et Ezéchias vivra.» 22 Quant à Ezéchias, il avait dit: «Quel est le signe que je pourrai monter à la maison de l’Eternel?»
Esaie 39 1 A la même époque, le roi de Babylone Merodac-Baladan, fils de Baladan, envoya une lettre et un cadeau à Ezéchias, car il avait appris sa maladie et son rétablissement. 2 Cela réjouit tant Ezéchias qu’il montra aux envoyés tous les endroits où étaient ses objets de valeur, l’argent et l’or, les aromates et l’huile précieuse, tout son arsenal et tout ce qui se trouvait dans ses trésors. Ezéchias leur montra absolument tout dans son palais et sur tout son territoire.
3 Le prophète Esaïe vint ensuite trouver le roi Ezéchias et lui demanda: «Qu’ont dit ces gens-là et d’où sont-ils venus pour te voir?» Ezéchias répondit: «Ils sont venus d’un pays éloigné, de Babylone, pour me voir.» 4 Esaïe ajouta: «Qu’ont-ils vu dans ton palais?» Ezéchias répondit: «Ils ont vu tout ce qu’il y a chez moi, je leur ai montré absolument tout dans mes trésors.» 5 Alors Esaïe dit à Ezéchias: «Ecoute la parole de l’Eternel, le maître de l’univers! 6 Les jours viendront où l’on emportera à Babylone tout ce qu’il y a chez toi et que tes ancêtres ont accumulé jusqu’à aujourd’hui. Il n’en restera rien, dit l’Eternel. 7 De plus, on prendra plusieurs de tes fils, de ceux qui sont issus de toi et dont tu es le père, pour faire d’eux des eunuques dans le palais du roi de Babylone.» 8 Ezéchias répondit à Esaïe: «La parole de l’Eternel, que tu viens de dire, est bonne. En effet, ajouta-t-il, il y aura paix et sécurité pendant ma vie.»

Question 38 v 1-8

Comparer l’attitude d’Ezéchias avec celle d’Esaïe face à l’épreuve de la maladie. Quel sens donner au signe que Dieu donne au prophète ?

Question 38 v 9-21

Mettre en évidence l’argument principal que le roi développe dans sa lamentation (10-20)

Question 39 v 1-8

Quelles sont les conséquences de l’arrogance et de la présomption d’Ezéchias face à la délégation de Babylone qui est en mission de renseignement ?

Retour vers le haut

 

 

Lundi 12 Décembre 

La Consolation D’Esaïe

Esaïe Chapitre 40

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 40  v 1- 11.

1 «Consolez, consolez mon peuple, dit votre Dieu. 2 Parlez au coeur de Jérusalem, criez-lui que sa période de combat est terminée, que sa faute est expiée, qu’elle a reçu de l’Eternel le salaire de tous ses péchés.»

3 *Une voix crie dans le désert: «Préparez le chemin de l’Eternel, faites une route bien droite pour notre Dieu dans les endroits arides!4 Toute vallée sera comblée, toute montagne et toute colline abaissées. Ce qui est tortueux sera redressé et les endroits rocailleux aplanis. 5 Alors la gloire de l’Eternel sera révélée, et au même instant tout homme la verra. Oui, c’est l’Eternel qui l’affirme.»

6 Une voix a dit: «Proclame un message!» Et j’ai répondu: «Que dois-je proclamer?» «*Toute créature est comme l’herbe, et toute sa beauté comme la fleur des champs. 7 L’herbe sèche et la fleur tombe quand le vent de l’Eternel souffle dessus. Vraiment, le peuple est pareil à l’herbe: 8 l’herbe sèche et la fleur tombe, mais la parole de notre Dieu subsiste éternellement.»

9 Monte sur une haute montagne, Sion, pour annoncer la bonne nouvelle! Elève avec force ta voix, Jérusalem, pour proclamer la bonne nouvelle! Elève ta voix, n’aie pas peur! Dis aux villes de Juda: «Voici votre Dieu!»

10 Le Seigneur, l’Eternel vient avec puissance, et son bras lui assure la souveraineté. Il a son salaire avec lui et sa récompense est devant lui. 11 Pareil à un berger, il s’occupera de son troupeau, il prendra les agneaux dans ses bras et les portera contre sa poitrine; il conduira les brebis qui allaitent.

12 Qui a mesuré les océans dans le creux de sa main? Qui a fixé les dimensions du ciel dans une mesure et fait tenir toute la poussière de la terre dans un tiers de mesure? Qui a pesé les montagnes à la balance et les collines à la bascule? 13 *Qui a compris l’Esprit de l’Eternel et quel homme a été son conseiller pour l’instruire? 14 Avec qui a-t-il délibéré pour se laisser éclairer par lui? Qui lui a appris le sentier du droit, lui a enseigné son savoir-faire et lui a fait connaître le chemin de l’intelligence?

15 Les nations sont pareilles à une goutte d’eau qui tombe d’un seau, elles sont comme de la poussière sur une balance, et les îles comme une fine poussière qui s’envole. 16 Les forêts du Liban ne suffiraient pas à alimenter le feu de l’autel et ses animaux seraient en nombre insuffisant pour l’holocauste. 17 Toutes les nations sont réduites à rien devant lui, elles comptent moins à ses yeux que le néant et le vide.

18 A qui voulez-vous comparer Dieu? A quelle représentation pourriez-vous le comparer? 19 C’est un artisan qui fond la statue, puis un orfèvre la couvre d’or et y soude des chaînettes d’argent. 20 Celui qui est trop pauvre pour une telle offrande choisit un bois qui ne pourrisse pas; il sollicite les services d’un artisan assez habile pour fabriquer une sculpture sacrée qui ne soit pas branlante.

21 Ne le savez-vous pas? Ne l’avez-vous pas appris? Ne vous l’a-t-on pas révélé dès le début? N’avez-vous jamais réfléchi aux fondations de la terre? 22 C’est l’Eternel qui siège au-dessus du cercle de la terre; ses habitants sont, pour lui, pareils à des sauterelles. Il déroule le ciel comme une étoffe légère, il le déploie comme une tente pour en faire son lieu d’habitation. 23 C’est lui qui réduit les dirigeants à rien, qui rend les juges de la terre pareils à du vide. 24 Ils ne sont même pas plantés, même pas semés, leur tronc n’a pas encore développé de racine en terre qu’il souffle sur eux; ils se dessèchent alors, le tourbillon les emporte comme un brin de paille.

25 A qui me comparerez-vous pour que je lui ressemble? demande le Saint. 26 Levez les yeux vers le ciel et regardez! Qui a créé cela? C’est celui qui fait sortir les corps célestes en bon ordre. Il les appelle tous par leur nom. Son pouvoir est si grand, sa force si puissante que pas un seul ne manque.

27 Pourquoi dis-tu, Jacob, et pourquoi affirmes-tu, Israël: «Ma situation échappe à l’Eternel, mon droit passe inaperçu de mon Dieu»?28 Ne le sais-tu pas? Ne l’as-tu pas appris? C’est le Dieu d’éternité, l’Eternel, qui a créé les extrémités de la terre. Il ne se fatigue pas, il ne s’épuise pas. Son intelligence est impénétrable.

29 Il donne de la force à celui qui est fatigué et il multiplie les ressources de celui qui est à bout. 30 Les adolescents se fatiguent et s’épuisent, les jeunes gens se mettent à trébucher, 31 mais ceux qui comptent sur l’Eternel renouvellent leur force. Ils prennent leur envol comme les aigles. Ils courent sans s’épuiser, ils marchent sans se fatiguer.

Question 40 v 1-11

Pourquoi le peuple de l’alliance est-il invité à ne pas se laisser vaincre par la crainte ? Quelle est la source de la consolation annoncée ?

Question 40 v 12-31

Pourquoi le prophète exhorte-t-il Israël à ne pas dire que « ma situation échappe au Seigneur » (27) ?

Retour vers le haut

 

 

Mardi 13 Décembre

La Consolation d’Esaïe

Esaïe Chapitre 45

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 45  v 1- 13.

1 Voici ce que dit l’Eternel à celui qu’il a désigné par onction, à Cyrus, celui qu’il tient par la main droite pour écraser des nations devant lui et pour désarmer des rois, pour ouvrir des portes devant lui afin que les entrées des villes ne lui soient plus fermées: 2 Je marcherai moi-même devant toi. J’aplanirai les pentes, je mettrai en pièces les portes en bronze et je briserai les verrous en fer. 3 Je te donnerai des trésors dissimulés par les ténèbres, des richesses cachées, afin que tu reconnaisses que je suis l’Eternel, celui qui t’appelle par ton nom, le Dieu d’Israël.

4 C’est à cause de mon serviteur Jacob, à cause d’Israël, celui que j’ai choisi, que je t’ai appelé par ton nom. Je t’ai donné un titre alors que tu ne me connaissais pas. 5 C’est moi qui suis l’Eternel et il n’y en a pas d’autre; à part moi, il n’y a pas de Dieu. Je t’ai équipé pour le combat alors que tu ne me connaissais pas. 6 C’est afin que l’on sache, à l’est comme à l’ouest, qu’en dehors de moi il n’y a que néant. C’est moi qui suis l’Eternel et il n’y en a pas d’autre.

7 Je forme la lumière et je crée les ténèbres, je donne la paix et je crée le malheur. C’est moi, l’Eternel, qui suis l’auteur de tout cela. 8Que le ciel déverse et que les nuages fassent couler la justice! Que la terre s’ouvre afin que le salut y porte du fruit et qu’avec lui la justice y fleurisse! C’est moi, l’Eternel, qui ai créé cela.

9 Malheur à l’homme qui intente un procès à celui qui l’a façonné, lui qui n’est qu’un vase parmi d’autres vases de terre! L’argile dit-elle au potier: «Que fais-tu?» ou: «Ton travail est mal fait»? 10 Malheur à l’homme qui dit à son père: «Pourquoi m’as-tu donné la vie?» et à sa mère: «Pourquoi m’as-tu mis au monde?» 11 Voici ce que dit l’Eternel, le Saint d’Israël, celui qui le façonne: Va-t-on m’interroger sur l’avenir ou me donner des ordres sur mes enfants et sur mon activité? 12 C’est moi qui ai fait la terre et créé l’homme qui la peuple. C’est moi, ce sont mes mains qui ont déployé le ciel, et c’est moi qui donne des ordres à tous les corps célestes. 13 C’est moi qui ai appelé Cyrus en toute justice et qui ferai toutes ses voies bien droites. Il reconstruira ma ville et laissera partir mes exilés, sans paiement ni cadeau, dit l’Eternel, le maître de l’univers.

14 Voici ce que dit l’Eternel: Les biens de l’Egypte ainsi que les profits de l’Ethiopie et des Sabéens, ces hommes de grande taille, passeront chez toi et t’appartiendront. Ces peuples marcheront à ta suite, ils circuleront enchaînés. Ils se prosterneront devant toi et t’adresseront une prière: «C’est *chez toi seulement que se trouve Dieu, et il n’y en a pas d’autre. Les autres dieux ne sont que néant.15 Tu es vraiment un Dieu qui te caches, toi le Dieu d’Israël, le Sauveur!»

16 Ils sont tous couverts de honte et même humiliés, ils s’en vont tous dans l’humiliation, les fabricants d’idoles. 17 Quant à Israël, c’est de l’Eternel qu’il reçoit le salut, un salut éternel. Plus jamais vous ne serez couverts de honte ni humiliés. 18 En effet, voici ce que dit l’Eternel, le créateur du ciel, le seul Dieu, qui a façonné la terre, l’a faite et l’affermit, qui l’a créée pour qu’elle ne soit pas déserte, qui l’a formée pour qu’elle soit habitée: C’est moi qui suis l’Eternel et il n’y en a pas d’autre. 19 Je n’ai pas parlé en cachette, dans un recoin ténébreux de la terre, je n’ai pas dit à la descendance de Jacob: «Cherchez-moi dans le vide!» En effet, moi, l’Eternel, je dis ce qui est juste, je révèle ce qui est droit.

20 Rassemblez-vous et venez, approchez-vous ensemble, rescapés des nations! Ils n’ont aucun discernement, ceux qui portent leur sculpture sacrée en bois et qui adressent des prières à un dieu incapable de sauver. 21 Faites vos révélations, présentez vos arguments! Ils peuvent même tenir conseil tous ensemble! Qui a annoncé cela par le passé, qui l’a révélé depuis longtemps? N’est-ce pas moi, l’Eternel? *Il n’y a pas d’autre Dieu, en dehors de moi. Je suis le seul Dieu juste et qui sauve.

22 Tournez-vous vers moi et soyez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre! En effet, c’est moi qui suis Dieu et il n’y en a pas d’autre. 23 Je le jure par moi-même, et de ma bouche sort ce qui est juste, une parole qui ne sera pas révoquée: «*Chacun pliera le genou devant moi et toute langue prêtera serment par moi.» 24 On dira à propos de moi: «C’est en l’Eternel seul que se trouvent la justice et la force. Ceux qui étaient furieux contre lui viendront jusqu’à lui, et ils seront tous couverts de honte. 25 C’est par l’Eternel que seront déclarés justes tous les descendants d’Israël, et c’est de lui qu’ils tireront leur fierté.»

Question 45 v 1-13

Alors que le peuple demeure sceptique le Seigneur annonce le retour de l’exil. Comment va-t-il mettre en œuvre ce formidable projet ?

Question 45 v 14-25

Evoquez brièvement les conséquences universelles de l’intervention du Seigneur en faveur de son peuple.

Retour vers le haut

 

 

Mercredi 14 Décembre

Le Créateur d’Esaïe

Esaïe Chapitre 46 v 1-12

Comme ce chapitre est court il s’adresse à l’ensemble des lecteurs.

Question 46 v 1-12

Les idoles de Babylone ne font pas le poids lorsque surgit le Dieu créateur. Pourquoi ?

Pour ceux qui souhaitent prolonger leur réflexion sur les idoles et le Dieu créateur cf. Ch. 44 v 1 à 20

1 Bel s’écroule, Nebo tombe. On place ces statues sur des animaux, sur des bêtes. Vous les portiez et voilà qu’elles sont chargées comme un fardeau pour l’animal fatigué! 2 Ils sont tombés, ils se sont écroulés ensemble, ils sont incapables de préserver leur image et partent eux-mêmes en déportation.

3 Ecoutez-moi, famille de Jacob, vous tous qui restez de la communauté d’Israël! Je me suis chargé de vous depuis le ventre de votre mère, je vous ai portés dès avant votre naissance! 4 Jusqu’à votre vieillesse je serai le même, jusqu’à vos cheveux blancs je vous soutiendrai. Comme je l’ai déjà fait, je veux encore vous porter, vous soutenir et vous préserver. 5 A qui me comparerez-vous pour faire de nous des égaux? A qui me ferez-vous ressembler pour nous assimiler?

6 Ils versent l’or de leur bourse et pèsent l’argent à la balance, ils paient un orfèvre pour qu’il leur en fasse un dieu, puis ils se prosternent devant lui. Oui, ils l’adorent! 7 Ils le portent, ils le chargent sur l’épaule, ils le déposent à sa place et il y reste: il est incapable de quitter sa place. On a beau crier, il ne répond pas: il est incapable de vous sauver de votre détresse. 8 Souvenez-vous de cela et montrez-vous courageux! Vous qui êtes des rebelles, réfléchissez-y!

9 Souvenez-vous des tout premiers événements! En effet, c’est moi qui suis Dieu et il n’y en a pas d’autre. Je suis Dieu et personne n’est comparable à moi. 10 Je révèle dès le début ce qui doit arriver, et longtemps à l’avance ce qui n’est pas encore mis en œuvre. Je dis: «Mon projet se réalisera et je mettrai en œuvre tout ce que je désire.» 11 C’est moi qui appelle de l’est un oiseau de proie, d’une terre lointaine l’homme chargé de réaliser mon projet. Ce que j’ai dit, je le ferai arriver; ce que j’ai prévu, je le mettrai en œuvre.

12 Ecoutez-moi, hommes au cœur endurci, vous qui êtes éloignés de la justice! 13 Je fais approcher ma justice: elle n’est pas loin. Je fais approcher mon salut: il ne se fera pas attendre. Je mettrai le salut dans Sion, je montrerai toute ma splendeur à Israël.

Retour vers le haut

 

 

Jeudi 15 Décembre

Le Créateur d’Esaïe

Esaïe Chapitre 48

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 48  v 1- 11.

Question 48 v 1-11

Le Dieu vivant est le Seigneur de l’histoire. Comment cela se manifeste-t-il dans ce passage ?

Question 48 v 12-22

Dans ce vibrant appel à l’écoute quel message le Seigneur veut-il transmettre à Jacob/Israël ?

Esaïe 48

1 Ecoutez cela, famille de Jacob, vous qui portez le nom d’Israël et qui êtes issus de Juda, vous qui prêtez serment au nom de l’Eternel et qui évoquez le souvenir du Dieu d’Israël, mais sans sincérité ni droiture! 2 En effet, ils tirent leur nom de la ville sainte et s’appuient sur le Dieu d’Israël, celui dont le nom est l’Eternel, le maître de l’univers. 3 Depuis longtemps j’ai révélé les premiers événements, ils sont sortis de ma bouche et je les ai annoncés. Soudain j’ai agi et ils se sont produits. 4 Sachant que tu es endurci, que ton cou est une barre de fer et que tu as un front en bronze, 5 je t’ai révélé depuis longtemps ces événements, je te les ai annoncés avant qu’ils ne se produisent, afin que tu ne dises pas: «C’est mon idole qui les a faits, c’est ma sculpture sacrée ou ma statue en métal fondu qui les a ordonnés.»

6 Tu as bien entendu tout cela, constate-le! N’allez-vous pas l’avouer? Désormais je t’annonce des choses nouvelles, cachées, qui te sont inconnues. 7 Elles sont créées maintenant, et pas depuis longtemps; jusqu’à aujourd’hui tu n’en avais pas entendu parler. Ainsi tu ne pourras pas dire: «Je le savais déjà.» 8 Non, tu n’en as rien entendu, tu n’en as rien su et cela n’a jamais frappé ton oreille, car je savais que tu te comporterais en traître et qu’on t’appellerait «rebelle de naissance».

9 A cause de mon nom, je suspends ma colère, à cause de la louange qui m’est due je me retiens vis-à-vis de toi, pour ne pas t’exterminer. 10 Je t’ai affiné au creuset, mais pas pour retirer de l’argent, je t’ai mis à l’épreuve dans la fournaise de l’adversité. 11 C’est à cause de moi, à cause de moi seul, que je veux agir. En effet, comment pourrais-je me laisser déshonorer? Je ne donnerai pas ma gloire à un autre.

12 Ecoute-moi, Jacob, et toi, Israël, toi que j’ai appelé! Je suis toujours le même: c’est moi qui suis le premier, moi aussi qui suis le dernier. 13 C’est ma propre main qui a fondé la terre, ma main droite qui a déployé le ciel. Il suffit que je les appelle et ils se présentent tous ensemble. 14 Vous tous, rassemblez-vous et écoutez! Qui parmi eux a révélé cela? Celui que l’Eternel aime accomplira sa volonté contre Babylone et son bras pèsera lourdement sur les Babyloniens. 15 C’est moi, moi qui ai parlé et qui l’ai appelé. Je l’ai fait venir et son entreprise réussira.

16 Approchez-vous de moi et écoutez cela! Depuis le début, je n’ai pas parlé en secret; au moment où cela se produira, je serai là. Et maintenant le Seigneur, l’Eternel, m’a envoyé avec son Esprit. 17 Voici ce que dit l’Eternel, celui qui te rachète, le Saint d’Israël: «Moi, l’Eternel, ton Dieu, je t’instruis pour ton bien, je te conduis sur le chemin à suivre. 18 Si seulement tu étais attentif à mes commandements! Ta paix serait pareille à un fleuve et ta justice se propagerait comme les vagues de la mer. 19 Ta descendance serait pareille au sable, tes rejetons seraient aussi nombreux que les grains de sable. Ton nom ne serait jamais effacé, jamais éliminé devant moi.»

20 Sortez de Babylone, fuyez du milieu des Babyloniens! D’une voix triomphante révélez-le, annoncez-le, faites-le savoir jusqu’au bout de la terre! Dites: «L’Eternel a racheté son serviteur Jacob!» 21 Ils n’auront pas soif dans les déserts où il les conduira: il fera jaillir pour eux l’eau du rocher, il fendra le rocher et l’eau coulera. 22 Il n’y a pas de paix pour les méchants, dit l’Eternel.

Retour vers le haut

 

 

Vendredi 16 Décembre

Le rédempteur d’Esaïe

 Esaïe Chapitre 49 v 7 à 50 v 3

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 49  v 7- 12.

Question 49 v 7-12

Décrire les principales caractéristiques du rédempteur apparentes dans ce passage.

Question 49 v 13 à 50 v 3

Peut-on dire de la générosité et de la compassion du Seigneur qu’elles sont viriles ? Expliquer votre réponse.

Esaïe 49 1 Îles, écoutez-moi! Peuples lointains, soyez attentifs! L’Eternel m’a appelé dès le ventre de ma mère, il a mentionné mon nom dès avant ma naissance. 2 Il a rendu ma bouche pareille à une épée tranchante, il m’a couvert de l’ombre de sa main. Il a fait de moi une flèche aiguë, il m’a caché dans son carquois. 3 Il m’a dit: «Tu es mon serviteur, Israël. Par toi je montrerai ma splendeur.»

4 Quant à moi, je disais: «C’est pour rien que je me suis fatigué, c’est pour le vide, c’est en pure perte que j’ai épuisé mes forces.» Pourtant, mon droit est auprès de l’Eternel et ma récompense auprès de mon Dieu. 5 Maintenant l’Eternel parle, lui qui m’a formé dès le ventre de ma mère pour que je sois son serviteur, pour que je ramène Jacob vers lui, pour qu’Israël soit rassemblé près de lui. J’ai de l’importance aux yeux de l’Eternel et mon Dieu est ma force. 6 Il dit: «C’est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob et pour ramener les restes d’Israël: *je t’établis pour être la lumière des nations, pour apporter mon salut jusqu’aux extrémités de la terre.»

7 Voici ce que dit l’Eternel, le Saint d’Israël, celui qui le rachète, à l’homme qu’on méprise, qui fait horreur à la nation, à l’esclave des tyrans: «A ta vue, des rois se lèveront, des princes se prosterneront à cause de l’Eternel, qui est fidèle, du Saint d’Israël, qui t’a choisi.»

8 Voici ce que dit l’Eternel: *Au moment favorable je t’ai répondu, le jour du salut je t’ai secouru. Je te protégerai et je t’établirai pour faire alliance avec le peuple, pour relever le pays et distribuer les héritages aujourd’hui dévastés, 9 pour dire aux prisonniers: «Sortez!» et à ceux qui sont dans les ténèbres: «Montrez-vous!» Ils trouveront leur nourriture sur les chemins et des pâturages sur tous les sommets. 10 *Ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif, la chaleur brûlante et le soleil ne les frapperont plus. En effet, celui qui a compassion d’eux sera leur guide, et il les conduira vers des sources d’eau.

11 Je transformerai toutes mes montagnes en chemins et mes routes seront refaites. 12 Les voici, ils viennent de loin: les uns du nord, les autres de l’ouest, d’autres encore du pays de Sinim. 13 Ciel, réjouis-toi! Terre, crie d’allégresse! Montagnes, éclatez en cris de joie! En effet, l’Eternel console son peuple, il a compassion des plus humbles de ses membres.

14 Sion disait: «L’Eternel m’a abandonnée, le Seigneur m’a oubliée!» 15 Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite? N’a-t-elle pas compassion du fils qui est sorti de son ventre? Même si elle l’oubliait, moi je ne t’oublierai jamais. 16 Vois! Je t’ai gravée sur mes mains. Tes murailles sont constamment devant moi.

17 Tes fils accourent, tandis que ceux qui t’avaient détruite et dévastée partent de chez toi. 18 Lève les yeux et regarde tout autour: tous ils se rassemblent, ils viennent vers toi. Aussi vrai que je suis vivant, déclare l’Eternel, tu les enfileras tous comme des bijoux, tu t’en pareras à la manière d’une fiancée.

19 Oui, dans tes places dévastées et désertes, dans ton pays ruiné, tes habitants seront désormais à l’étroit, et ceux qui te dévoraient s’éloigneront. 20 Ils te répéteront, ces fils dont tu avais été privée: «L’espace est trop étroit pour moi. Fais-moi de la place, pour que je puisse m’installer!» 21 et tu diras dans ton coeur: «Qui m’a donné ces fils? J’étais privée d’enfants, j’étais stérile. J’étais en exil, mise à l’écart. Qui les a élevés? J’étais restée seule. Ceux-ci, où étaient-ils?»

22 Voici ce qu’a dit le Seigneur, l’Eternel: Je lèverai ma main en direction des nations, je dresserai mon étendard pour les peuples, et ils amèneront tes fils en les tenant dans les bras, ils porteront tes filles sur leurs épaules. 23 Des rois seront tes pères adoptifs et leurs princesses tes nourrices. Ils se prosterneront devant toi, le visage contre terre, et lécheront la poussière de tes pieds. Ainsi, tu reconnaîtras que je suis l’Eternel et que ceux qui comptent sur moi ne seront pas couverts de honte.

24 Arrachera-t-on à un homme fort sa capture? Les prisonniers justes s’échapperont-ils? 25 Voici ce que dit l’Eternel: Les prisonniers de l’homme fort lui seront arrachés et la capture de l’homme violent s’échappera. J’accuserai moi-même tes accusateurs et je sauverai moi-même tes fils. 26 Je ferai manger leur propre chair à tes oppresseurs, ils s’enivreront avec leur propre sang comme si c’était du vin nouveau et tous reconnaîtront que je suis l’Eternel, ton sauveur, celui qui te rachète, le Dieu puissant de Jacob.

Esaie 50 1 Voici ce que dit l’Eternel: Où est la lettre de divorce par laquelle j’ai renvoyé votre mère? Ou bien auquel de mes créanciers vous ai-je vendus? C’est à cause de vos fautes que vous avez été vendus et c’est à cause de vos transgressions que votre mère a été renvoyée. 2 Je suis venu: pourquoi n’y avait-il personne? J’ai appelé: pourquoi personne n’a-t-il répondu? Mon bras serait-il trop court pour vous libérer? N’ai-je pas assez de force pour vous délivrer? Par une simple menace je mets la mer à sec, je change les fleuves en désert. Faute d’eau, leurs poissons crèvent de soif et pourrissent. 3 J’habille le ciel d’obscurité et je lui donne un sac en guise de couverture.

Retour vers le haut

 

 

Samedi 17 Décembre

Le rédempteur d’Esaïe

Esaïe Chapitre 51 v 1 à 52 v 6

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 51  v 1- 8.

Question 51 v 1-8

Par trois fois le prophète attire l’attention du peuple (1, 4, 7). Quel message capital cherche-t-il à lui communiquer ?

Question 51 v 9 à 52 v 6

Par trois fois le prophète appelle au réveil (9, 17, 52.1). A qui s’adresse-t-il ? Pourquoi une telle urgence?

Esaïe 51 1 Ecoutez-moi, vous qui poursuivez la justice, qui cherchez l’Eternel! Portez les regards sur le rocher d’où vous avez été taillés, sur la carrière d’où vous avez été tirés. 2 Portez les regards sur votre ancêtre Abraham et sur Sara, celle qui vous a donné naissance! Abraham était tout seul quand je l’ai appelé, et je l’ai béni et lui ai donné une grande famille. 3 En effet, l’Eternel console Sion, il a pitié de toutes ses ruines; il rendra son désert pareil au jardin d’Eden, sa plaine aride pareille à un jardin de l’Eternel. On trouvera au milieu d’elle la joie et l’allégresse, la reconnaissance et le chant des cantiques.

4 Mon peuple, fais attention à moi! Ma nation, prête-moi l’oreille! En effet, de moi sortira la loi et j’établirai mon droit en guise de lumière pour les peuples. 5 Ma justice est proche, mon salut est en marche et mes bras jugeront les peuples. Les îles placeront leur attente en moi, elles compteront sur l’action de mon bras. 6 Levez les yeux vers le ciel et regardez en bas sur la terre! En effet, le ciel se dissipera comme une fumée, la terre tombera en lambeaux comme un habit et ses habitants mourront comme des mouches. En revanche, mon salut durera éternellement et ma justice n’aura pas de fin.

7 Ecoutez-moi, vous qui connaissez la justice, toi le peuple qui portes ma loi dans le cœur! N’ayez pas peur de la honte infligée par les hommes et ne vous laissez pas terrifier par leurs insultes, 8 car la teigne les dévorera comme un habit, les mites les rongeront comme de la laine. En revanche, ma justice durera éternellement, et mon salut de génération en génération.

9 Réveille-toi! Réveille-toi! Couvre-toi de force, bras de l’Eternel! Réveille-toi comme par le passé, comme dans les générations précédentes! N’est-ce pas toi qui as abattu l’Egypte, qui as transpercé le monstre? 10 N’est-ce pas toi qui as mis à sec la mer, l’eau du grand abîme, qui as tracé dans les profondeurs de la mer un chemin pour le passage des rachetés? 11 Ceux que l’Eternel aura libérés reviendront, ils arriveront à Sion avec des chants de triomphe et une joie éternelle couronnera leur tête. Ils connaîtront la gaieté et la joie, la douleur et les gémissements s’enfuiront.

12 C’est moi, c’est moi qui vous console. Qui es-tu pour avoir peur de l’homme, alors qu’il va mourir, et du fils de l’homme, dont le sort est pareil à celui de l’herbe? 13 Et tu oublierais l’Eternel, celui qui t’a fait, qui a déployé le ciel et fondé la terre! Tu serais constamment, à longueur de journée, terrorisé devant la colère de l’oppresseur, parce qu’il se prépare à te détruire! Où donc est-elle, la colère de l’oppresseur? 14 Le prisonnier sera bientôt libéré, il ne mourra pas dans la fosse et il ne manquera pas de pain. 15 Moi, je suis l’Eternel, ton Dieu, qui soulève la mer et fais gronder ses vagues. L’Eternel, le maître de l’univers, voilà mon nom. 16 J’ai mis mes paroles dans ta bouche et je t’ai couvert de l’ombre de ma main pour déployer un nouveau ciel et fonder une nouvelle terre, et pour dire à Sion: «Tu es mon peuple!»

17 Réveille-toi! Réveille-toi! Lève-toi, Jérusalem, toi qui as bu, donnée par l’Eternel, la coupe de sa colère, qui as bu, qui as vidé jusqu’au fond la coupe destinée à étourdir! 18 De tous les fils qu’elle a mis au monde, il n’y en a aucun pour la conduire. De tous les fils qu’elle a élevés, il n’y en a aucun pour la prendre par la main.

19 Qui te plaindra? Deux malheurs t’ont atteinte: la dévastation et la ruine, la famine et l’épée. Qui pourra te consoler? 20 Tes fils sont couchés, sans force, à tous les coins de rue, pareils à une antilope prise au piège. Ils sont submergés par la colère de l’Eternel, par les menaces de ton Dieu.

21 C’est pourquoi, écoute donc ceci, malheureuse, toi qui es ivre, mais non de vin! 22 Voici ce que dit ton Seigneur, l’Eternel, ton Dieu qui défend son peuple: Je te reprends la coupe destinée à étourdir, la coupe de ma colère. Tu ne la boiras plus. 23 Je la donnerai à ceux qui t’ont fait souffrir, à ceux qui te disaient: «Allonge-toi pour que nous puissions te passer dessus!» Tu présentais alors ton dos en guise de sol, de rue pour les passants.

Esaie 52 Réveille-toi! Réveille-toi! Enfile ta force en guise de vêtement, Sion! Mets tes habits de fête, Jérusalem, ville sainte! En effet, l’incirconcis et l’homme impur n’entreront plus chez toi. 2 Secoue ta poussière, lève-toi et reprends ta place, Jérusalem! Détache les chaînes qui enserrent ton cou, toi la déportée, fille de Sion!

3 En effet, voici ce que dit l’Eternel: C’est pour rien que vous avez été vendus, et ce n’est pas à prix d’argent que vous serez rachetés.4 Oui, voici ce que dit le Seigneur, l’Eternel: Tout d’abord, c’est en Egypte que mon peuple est descendu pour y séjourner, puis c’est l’Assyrien qui l’a exploité sans raison. 5 Et maintenant, quel intérêt ai-je à voir mon peuple capturé pour rien? déclare l’Eternel. Ses tyrans poussent des cris, déclare l’Eternel, et constamment, à longueur de journée, mon nom est blasphémé. 6 Voilà pourquoi mon peuple connaîtra mon nom. Voilà pourquoi il saura, ce jour-là, que c’est moi qui parle. Me voici!

Retour vers le haut

 

 

Dimanche 18 Décembre

Le rédempteur d’Esaïe

Esaïe Chapitre 54-55

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 54 v 1-10

Question 54 v 1-10

Notez les exhortations enthousiastes (1, 2, 4).Qu’est-ce qui les motive ?

Question 54 v 11 à 55 v 13

A quelle cité et à quel salut le prophète fait-il référence dans ce passage ?

Esaïe 54 1 Réjouis-toi, stérile, toi qui n’as pas eu d’enfant! Eclate de joie et pousse des cris de triomphe, toi qui n’as pas connu les douleurs de l’accouchement! En effet, les enfants de la femme délaissée seront plus nombreux que ceux de la femme mariée, dit l’Eternel.

2 Agrandis l’espace de ta tente! Qu’on déplie les toiles qui te servent d’habitation: n’en retiens rien! Allonge tes cordages et renforce tes piquets! 3 En effet, tu déborderas à droite et à gauche, ta descendance envahira des nations et peuplera des villes désertes.

4 N’aie pas peur, car tu ne seras pas couverte de honte. Ne rougis pas, car tu ne seras pas déshonorée. Au contraire, tu oublieras la honte de ton adolescence et tu ne te souviendras plus du déshonneur de ta période de veuvage. 5 En effet, ton époux, c’est celui qui t’a faite, et son nom est l’Eternel, le maître de l’univers; celui qui te rachète, c’est le Saint d’Israël, et on l’appelle Dieu de toute la terre.

6 Oui, l’Eternel t’a rappelée comme une femme abandonnée, à l’esprit abattu, comme une femme des jeunes années qu’on a rejetée, dit ton Dieu. 7 Pendant un court moment je t’avais abandonnée, mais c’est avec une grande compassion que je t’accueillerai. 8 Dans un débordement de colère, je m’étais un instant caché à toi, mais avec un amour éternel j’aurai compassion de toi, dit l’Eternel, celui qui te rachète.

9 En effet, la situation est, pour moi, pareille à celle de Noé: j’avais juré que le déluge qui a frappé Noé ne frapperait plus la terre; de même, je jure de ne plus m’irriter contre toi et de ne plus te menacer. 10 Même si les montagnes s’éloignaient, même si les collines étaient ébranlées, mon amour ne s’éloignera pas de toi et mon alliance de paix ne sera pas ébranlée, dit celui qui a compassion de toi, l’Eternel.

11 Malheureuse, toi qui es battue par la tempête et que personne ne console, je pose tes pierres avec du mortier et je te donnerai des fondations en saphir; 12 je ferai tes ouvertures en rubis, tes portes en escarboucles et toute ton enceinte en pierres précieuses. 13*Tous tes fils seront disciples de l’Eternel et leur prospérité sera grande. 14 Tu seras affermie par la justice. Oublie l’oppression, car tu n’as rien à craindre! Oublie la terreur, car elle ne s’approchera pas de toi! 15 Si l’on forme des complots, cela ne viendra pas de moi. Celui qui se liguera contre toi tombera contre toi. 16 Vois: j’ai créé le forgeron qui souffle sur les braises et qui fabrique une arme, mais j’ai aussi créé le destructeur chargé de l’anéantir. 17 Toute arme préparée contre toi sera sans effet et toute personne qui s’attaquera à toi au tribunal, c’est toi qui la condamneras. Tel est l’héritage des serviteurs de l’Eternel, telle est la justice qui leur viendra de moi, déclare l’Eternel.

Esaie 55 1 Vous tous qui avez soif, venez vers l’eau, même celui qui n’a pas d’argent! Venez, achetez et mangez, venez, achetez du vin et du lait sans argent, sans rien payer! 2 Pourquoi dépensez-vous de l’argent pour ce qui ne nourrit pas? Pourquoi travaillez-vous pour ce qui ne rassasie pas? Ecoutez-moi vraiment et vous mangerez ce qui est bon, vous savourerez des plats succulents.

3 Tendez l’oreille et venez à moi, écoutez donc et vous vivrez! Je conclurai avec vous une alliance éternelle pour vous assurer les grâces promises à David. 4 Je l’ai établi comme un témoin pour les peuples, comme un guide et un chef pour eux. 5 Tu appelleras des nations que tu ne connais pas, et des nations qui ne te connaissent pas accourront vers toi à cause de l’Eternel, ton Dieu, du Saint d’Israël, parce qu’il te donne sa splendeur.

6 Recherchez l’Eternel pendant qu’il se laisse trouver! Faites appel à lui tant qu’il est près! 7 Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme injuste ses pensées! Qu’il retourne à l’Eternel: il aura compassion de lui. Qu’il retourne à notre Dieu, car il pardonne abondamment. 8 En effet, vos pensées ne sont pas mes pensées et mes voies ne sont pas vos voies, déclare l’Eternel. 9 Le ciel est bien plus haut que la terre. De même, mes voies sont bien au-dessus de vos voies, et mes pensées bien au-dessus de vos pensées.

10 La pluie et la neige descendent du ciel et n’y retournent pas sans avoir arrosé la terre, sans l’avoir fécondée et avoir fait germer ses plantes, sans avoir fourni de la semence au semeur et du pain à celui qui mange. 11 Il en va de même pour ma parole, celle qui sort de ma bouche: elle ne revient pas à moi sans effet, sans avoir fait ce que je désire et rempli la mission que je lui ai confiée.

12 Oui, vous sortirez dans la joie et vous serez conduits dans la paix. Les montagnes et les collines éclateront en cris de joie devant vous et tous les arbres de la campagne battront des mains. 13 Au lieu des buissons épineux poussera le cyprès, au lieu de l’ortie poussera le myrte, et cela contribuera à la réputation de l’Eternel, ce sera un signe éternel qui ne disparaîtra jamais.

Retour vers le haut

 

 

Lundi 19 Décembre

Le serviteur d’Esaïe

Esaïe Chapitre 42 v 1-9 (1er chant du serviteur)

Comme le passage choisi est court il s’adresse à l’ensemble des lecteurs.

Question 42 v 1-9

Qui est ce serviteur ? L’Emmanuel des ch. 7-12 ? Le Messie du Nouveau Testament ? Quelle est sa mission ?

1 Voici mon serviteur, celui que je soutiendrai, celui que j’ai choisi et qui a toute mon approbation. J’ai mis mon Esprit sur lui; il révélera le droit aux nations. 2 Il ne criera pas, il ne haussera pas le ton et ne fera pas entendre sa voix dans les rues. 3 Il ne cassera pas le roseau abîmé et n’éteindra pas la mèche qui fume encore, mais c’est en toute vérité qu’il révélera le droit. 4 Il ne faiblira pas et ne se relâchera pas jusqu’à ce qu’il ait instauré le droit sur la terre. Les îles placeront leur attente dans sa loi.

5 Voici ce que dit l’Eternel, le Dieu qui a créé le ciel et l’a déployé, qui a disposé la terre et tout ce qu’elle produit et qui donne la respiration à ceux qui la peuplent, le souffle à ceux qui y marchent: 6 Moi, l’Eternel, je t’ai appelé en toute justice et je te tiendrai fermement par la main. Je te garderai et je t’établirai pour que tu sois l’alliance du peuple, la lumière des nations, 7 pour que tu ouvres les yeux des aveugles, pour que tu fasses sortir le détenu de prison et de leur cachot les habitants des ténèbres. 8 Je suis l’Eternel, voilà quel est mon nom, et je ne donnerai pas ma gloire à un autre ni la louange qui m’est due aux sculptures sacrées.

9 Les premiers événements se sont produits et je vous en révèle de nouveaux; avant qu’ils ne soient en germe, je vous les annonce.

Retour vers le haut

 

 

Mardi 20 Décembre

Le serviteur d’Esaïe

Esaïe Chapitres 49 v 1-13 et 50 v 4-11 (2me et 3ème  chants du serviteur)

Comme les passages choisis sont courts ils s’adressent à l’ensemble des lecteurs.

Question 49 v 1-13

Quelles sont l’origine et l’étendue du salut mis en œuvre par le serviteur ?

Question 50 v 4-11

Décrire les hostilités que le serviteur rencontre de la part du peuple. Comment se comporte-t-il au sein de cette épreuve ?

Esaïe 49 1 Iles, écoutez-moi! Peuples lointains, soyez attentifs! L’Eternel m’a appelé dès le ventre de ma mère, il a mentionné mon nom dès avant ma naissance. 2 Il a rendu ma bouche pareille à une épée tranchante, il m’a couvert de l’ombre de sa main. Il a fait de moi une flèche aiguë, il m’a caché dans son carquois. 3 Il m’a dit: «Tu es mon serviteur, Israël. Par toi je montrerai ma splendeur.»

4 Quant à moi, je disais: «C’est pour rien que je me suis fatigué, c’est pour le vide, c’est en pure perte que j’ai épuisé mes forces.» Pourtant, mon droit est auprès de l’Eternel et ma récompense auprès de mon Dieu. 5 Maintenant l’Eternel parle, lui qui m’a formé dès le ventre de ma mère pour que je sois son serviteur, pour que je ramène Jacob vers lui, pour qu’Israël soit rassemblé près de lui. J’ai de l’importance aux yeux de l’Eternel et mon Dieu est ma force. 6 Il dit: «C’est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob et pour ramener les restes d’Israël: je t’établis pour être la lumière des nations, pour apporter mon salut jusqu’aux extrémités de la terre.»

7 Voici ce que dit l’Eternel, le Saint d’Israël, celui qui le rachète, à l’homme qu’on méprise, qui fait horreur à la nation, à l’esclave des tyrans: «A ta vue, des rois se lèveront, des princes se prosterneront à cause de l’Eternel, qui est fidèle, du Saint d’Israël, qui t’a choisi.»

8 Voici ce que dit l’Eternel: Au moment favorable je t’ai répondu, le jour du salut je t’ai secouru. Je te protégerai et je t’établirai pour faire alliance avec le peuple, pour relever le pays et distribuer les héritages aujourd’hui dévastés, 9 pour dire aux prisonniers: «Sortez!» et à ceux qui sont dans les ténèbres: «Montrez-vous!» Ils trouveront leur nourriture sur les chemins et des pâturages sur tous les sommets. 10 Ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif, la chaleur brûlante et le soleil ne les frapperont plus. En effet, celui qui a compassion d’eux sera leur guide, et il les conduira vers des sources d’eau.

11 Je transformerai toutes mes montagnes en chemins et mes routes seront refaites. 12 Les voici, ils viennent de loin: les uns du nord, les autres de l’ouest, d’autres encore du pays de Sinim. 13 Ciel, réjouis-toi! Terre, crie d’allégresse! Montagnes, éclatez en cris de joie! En effet, l’Eternel console son peuple, il a compassion des plus humbles de ses membres.

Esaïe 50 4 Le Seigneur, l’Eternel, m’a donné le langage des disciples pour que je sache soutenir par la parole celui qui est abattu. Il réveille, oui, matin après matin il réveille mon oreille pour que j’écoute comme le font des disciples. 5 Le Seigneur, l’Eternel, m’a ouvert l’oreille, et moi, je ne me suis pas rebellé, je n’ai pas reculé. 6 J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe, je n’ai pas caché mon visage aux insultes et aux crachats.

7 Cependant, le Seigneur, l’Eternel, est venu à mon aide. Voilà pourquoi je ne me suis pas laissé atteindre par les insultes, voilà pourquoi j’ai rendu mon visage dur comme une pierre, et je sais que je ne serai pas couvert de honte. 8 Celui qui me déclare juste est proche: qui veut m’accuser? Comparaissons ensemble! Qui s’oppose à mon droit? Qu’il s’avance vers moi! 9 C’est le Seigneur, l’Eternel, qui viendra à mon aide: qui me condamnera? Ils tomberont tous en lambeaux comme un habit, dévorés par la teigne.

10 Qui parmi vous craint l’Eternel et écoute son serviteur? Si quelqu’un marche dans l’obscurité et manque de lumière, qu’il place sa confiance dans le nom de l’Eternel et s’appuie sur son Dieu! 11 Quant à vous tous qui allumez un feu et qui êtes armés de flèches incendiaires, allez dans la flamme de votre feu et au milieu des flèches que vous avez enflammées! C’est ma main qui vous réserve ce sort: vous vous coucherez dans la souffrance.

Retour vers le haut

 

 

Mercredi 21 Décembre

Le serviteur d’Esaïe

Esaïe Chapitres 52 v 13 à 53 v 12 (4ème chant du serviteur)

Comme le passage choisi est court et vu son importance il s’adresse à l’ensemble des lecteurs.

Question 52 v 13 à 53 v 12

Avant d’être exalté le serviteur sera rejeté. Pourquoi ? Quelle signification faut-il donner à cette épreuve si douloureuse et mortelle ? Quel en est le fruit ?

Esaïe 52 13 Mon serviteur réussira. Il grandira et gagnera en importance, il sera très haut placé. 14 Tout comme beaucoup ont été horrifiés en le voyant, tant son visage était défiguré, tant son aspect était différent de celui des humains, 15 il purifiera beaucoup de nations. Devant lui des rois fermeront la bouche, car ils verront ce qu’on ne leur avait pas raconté, ils comprendront ce dont ils n’avaient pas entendu parler.

Esaïe 53 1 Qui a cru à notre prédication? A qui le bras de l’Eternel a-t-il été révélé? 2 Il a grandi devant lui comme une jeune plante, comme un rejeton qui sort d’une terre toute sèche. Il n’avait ni beauté ni splendeur propre à attirer nos regards, et son aspect n’avait rien pour nous plaire. 3 Méprisé et délaissé par les hommes, homme de douleur, habitué à la souffrance, il était pareil à celui face auquel on détourne la tête: nous l’avons méprisé, nous n’avons fait aucun cas de lui.
4 Pourtant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé. Et nous, nous l’avons considéré comme puni, frappé par Dieu et humilié. 5 Mais lui, il était blessé à cause de nos transgressions, brisé à cause de nos fautes: la punition qui nous donne la paix est tombée sur lui, et c’est par ses blessures que nous sommes guéris.
6 Nous étions tous comme des brebis égarées: chacun suivait sa propre voie, et l’Eternel a fait retomber sur lui nos fautes à tous. 7 Il a été maltraité, il s’est humilié et n’a pas ouvert la bouche. Pareil à un agneau qu’on mène à l’abattoir, à une brebis muette devant ceux qui la tondent, il n’a pas ouvert la bouche. 8 Il a été enlevé sous la contrainte et sous le jugement, et dans sa génération qui s’est inquiété de son sort? Qui s’est soucié de ce qu’il était exclu de la terre des vivants, frappé à cause de la révolte de mon peuple? 9 On a mis son tombeau parmi les méchants, sa tombe avec le riche, alors qu’il n’avait pas commis de violence et qu’il n’y avait pas eu de tromperie dans sa bouche.
10 L’Eternel a voulu le briser par la souffrance. Si tu fais de sa vie un sacrifice de culpabilité, il verra une descendance et vivra longtemps, et la volonté de l’Eternel sera accomplie par son intermédiaire. 11 Après tant de trouble, il verra la lumière et sera satisfait. Par sa connaissance, mon serviteur juste procurera la justice à beaucoup d’hommes; c’est lui qui portera leurs fautes.
12 Voilà pourquoi je lui donnerai sa part au milieu de beaucoup et il partagera le butin avec les puissants: parce qu’il s’est dépouillé lui-même jusqu’à la mort et qu’il a été compté parmi les criminels, parce qu’il a porté le péché de beaucoup d’hommes et qu’il est intervenu en faveur des coupables.

Retour vers le haut

 

 

Jeudi 22 Décembre

L’ère messianique d’Esaïe (58-66)

Esaïe Chapitre 60 v 1-22

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 60 v 1-9

Question 60 v 1-9

Au sein de la nuit profonde, le prophète annonce l’avenir glorieux de Sion. Décrire l’étendue du  rayonnement qui émane de la cité sainte.

Question 60 v 10-22

D’après le Nouveau Testament (Apoc.20-22) à quoi fait référence cette Jérusalem glorieuse et la plénitude qui l’habite ?

Esaïe 60 1 Lève-toi, brille, car ta lumière arrive et la gloire de l’Eternel se lève sur toi. 2 Certes, les ténèbres recouvrent la terre et l’obscurité profonde enveloppe les peuples, mais sur toi l’Eternel se lèvera, sur toi sa gloire apparaîtra. 3 Des nations marcheront à ta lumière, et des rois à la clarté de ton aurore.

4 Lève tes yeux et regarde autour de toi: ils se rassemblent tous, ils viennent vers toi; tes fils arrivent de loin et tes filles sont portées dans les bras. 5 En le voyant, tu rayonneras de joie, ton coeur bondira et se dilatera, car les richesses de la mer se tourneront vers toi, les ressources des nations viendront chez toi. 6 Tu seras couverte d’une foule de chameaux, de tout jeunes dromadaires venus de Madian et d’Epha. Ils viendront tous de Séba, porteurs d’or et d’encens, et annonceront les louanges de l’Eternel. 7 Les troupeaux de Kédar seront tous réunis chez toi, les béliers de Nebajoth serviront à ton culte: ils seront offerts en holocauste sur mon autel et je les accepterai, et j’illuminerai le temple de ma splendeur.

8 Qui sont ces hommes qui volent comme un nuage, comme des colombes vers leurs pigeonniers? 9 C’est que les îles placent leur attente en moi et les bateaux long-courriers sont en tête pour ramener tes enfants de loin. Ils apportent leur argent et leur or en l’honneur de l’Eternel, ton Dieu, en l’honneur du Saint d’Israël, parce qu’il t’a accordé la splendeur.

10 Des étrangers reconstruiront tes murailles et leurs rois te serviront, car dans mon irritation je t’avais frappée, mais dans ma grâce j’ai compassion de toi. 11 Tes portes seront constamment ouvertes, elles ne seront fermées ni le jour ni la nuit pour laisser entrer chez toi les ressources des nations, ainsi que leurs rois en cortège. 12 En effet, la nation et le royaume qui ne te seront pas asservis disparaîtront, ces nations-là seront totalement ruinées.

13 Ce qui fait la gloire du Liban viendra chez toi – le cyprès, l’orme et le buis tous ensemble – pour donner de la splendeur à l’emplacement de mon sanctuaire, et j’honorerai l’endroit où je me tiens. 14 Les fils de tes oppresseurs viendront s’incliner devant toi et tous ceux qui te méprisaient se prosterneront à tes pieds. Ils t’appelleront «ville de l’Eternel», «Sion du Saint d’Israël». 15 Toi qui étais abandonnée et détestée, toi que personne ne traversait plus, je ferai de toi un ornement éternel, un sujet de joie de génération en génération. 16 Tu te nourriras du lait des nations, tu te rassasieras des richesses des rois, et tu sauras que c’est moi qui suis l’Eternel, ton sauveur, celui qui te rachète, le Dieu puissant de Jacob.

17 Au lieu du bronze je ferai venir de l’or, au lieu du fer je ferai venir de l’argent, au lieu du bois, du bronze, et au lieu des pierres, du fer. Je désignerai la paix pour te surveiller et la justice pour dominer sur toi. 18 Il ne sera plus jamais question de violence dans ton pays, ni de destruction et de malheur sur ton territoire. Tu appelleras tes murailles «salut» et tes portes «louange». 19 Ce ne sera plus le soleil qui te servira de lumière pendant le jour, ni la lune qui t’éclairera de sa lueur [pendant la nuit], mais c’est l’Eternel qui sera ta lumière éternelle, c’est ton Dieu qui fera ta splendeur. 20 Ton soleil ne se couchera plus et ta lune ne s’obscurcira plus, car l’Eternel sera ta lumière pour toujours et ta période de deuil sera terminée.

21 Ton peuple ne sera plus composé que de justes et ils hériteront pour toujours de la terre, eux le rejeton planté par moi, le produit de mes mains destiné à manifester ma splendeur. 22 Le plus petit se transformera en millier et le plus insignifiant en nation puissante. C’est moi, l’Eternel, qui ferai survenir cela très vite, au moment voulu.

Retour vers le haut

 

 

Vendredi 23 Décembre

L’ère messianique d’Esaïe (58-66)

Esaïe Chapitres 61 v 1-11

Comme le passage choisi est court il s’adresse à l’ensemble des lecteurs.

Question 61 v 1-11

A la lumière du Nouveau Testament (Lc.4.17-21; 7.22) qui est l’oint du Seigneur ? (Cf. aussi Es. 11.2 ; et 42.1). Quel est la tâche qui lui est confiée dans ce chapitre ?

Esaie 61 1 L’Esprit du Seigneur, de l’Eternel, est sur moi parce que l’Eternel m’a consacré par onction pour annoncer de bonnes nouvelles aux pauvres; il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, pour proclamer aux déportés la liberté et aux prisonniers la délivrance, 2pour proclamer une année de grâce de l’Eternel et un jour de vengeance de notre Dieu, pour consoler tous ceux qui sont dans le deuil,3 pour mettre, pour donner aux habitants de Sion en deuil une belle parure au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil, un costume de louange au lieu d’un esprit abattu. On les appellera alors «térébinthes de la justice», «plantation de l’Eternel destinée à manifester sa splendeur». 4 Ils reconstruiront sur d’anciennes ruines, ils relèveront les décombres du passé, ils rénoveront des villes dévastées, des décombres vieux de plusieurs générations.

5 Des inconnus se présenteront et s’occuperont de vos troupeaux, des étrangers seront vos cultivateurs et vos vignerons. 6 Quant à vous, on vous appellera «prêtres de l’Eternel», on vous dira: «serviteurs de notre Dieu». Vous mangerez les ressources des nations et vous tirerez profit de leur gloire. 7 Au lieu de la honte, vous aurez une double part. Au lieu de connaître l’humiliation, ils crieront de joie en voyant leur héritage. C’est ainsi qu’ils posséderont le double dans leur pays, et leur joie sera éternelle.

8 En effet, moi, l’Eternel, j’aime le droit, je déteste voir le vol associé aux holocaustes. Je leur donnerai fidèlement leur récompense et je conclurai une alliance éternelle avec eux. 9 Leur descendance sera connue parmi les nations et leur progéniture parmi les peuples. Tous ceux qui les verront reconnaîtront qu’ils sont une lignée bénie de l’Eternel.

10 Je me réjouirai en l’Eternel, tout mon être tressaillira d’allégresse à cause de mon Dieu, car il m’a habillé avec les vêtements du salut, il m’a couvert du manteau de la justice. Je suis pareil au jeune marié qui, tel un prêtre, se coiffe d’un turban splendide, à la jeune mariée qui se pare de ses bijoux. 11 En effet, tout comme la terre fait sortir son germe, tout comme un jardin fait pousser ses semences, le Seigneur, l’Eternel, fera pousser la justice et la louange devant toutes les nations.

Retour vers le haut

 

 

Samedi 24 Décembre

L’ère messianique d’Esaïe (58-66)

Esaïe Chapitre 65 v 17 à 66 v 24 

Pour ceux qui souhaitent lire un passage plus court ou lire le texte en famille: Esaïe 65 v 17-25

Question 65 v 17-25

C’est au sein d’un peuple rebelle que le Seigneur fait une œuvre nouvelle. La restauration annoncée dépasse-t-elle le retour de l’exil pour s’ouvrir sur l’ère messianique de paix (v 24, 25 et 11.6-9) ?

Question 66 v 1-24

Jérusalem sera une bénédiction pour les nations. Quels traits de caractères les bénéficiaires de cette grâce manifesteront ils ? Pourquoi la notion du jugement dernier est-elle si importante, en particulier par rapport à la manière dont nous menons notre vie sur terre ?

Esaie 65 17 En effet, je crée un nouveau ciel et une nouvelle terre. On ne se souviendra plus des premiers événements, ils ne viendront plus à l’esprit. 18 Réjouissez-vous plutôt et soyez pour toujours dans l’allégresse à cause de ce que je crée, car je crée Jérusalem pour qu’elle soit une source d’allégresse et son peuple pour qu’il soit une source de joie. 19 Je ferai de Jérusalem mon allégresse et de mon peuple ma joie. On n’y entendra plus le bruit des pleurs ni les cris de détresse. 20 Il n’y aura plus de nouveau-né qui vive quelques jours seulement, ni de vieillard qui meure avant d’avoir terminé tout son parcours. Celui qui mourra à 100 ans sera considéré comme jeune et celui qui n’atteindra pas 100 ans sera considéré comme maudit.

21 Ils reconstruiront des maisons et les habiteront, ils planteront des vignes et en mangeront le fruit. 22 Ils ne construiront pas des maisons pour qu’un autre les habite, ils ne feront pas des plantations pour qu’un autre en mange, car la vie des membres de mon peuple sera aussi longue que celle des arbres et ceux que j’ai choisis jouiront du fruit de leur travail. 23 Ils ne se fatigueront pas pour rien et ils n’auront pas des enfants qui soient pour eux une source d’inquiétude. En effet, ils formeront une lignée de personnes bénies de l’Eternel et leur progéniture sera avec eux.

24 Alors, avant même qu’ils ne fassent appel à moi, je leur répondrai; avant même qu’ils n’aient fini de parler, je les exaucerai. 25 Le loup et l’agneau brouteront ensemble, le lion, comme le bœuf, mangera de la paille et le serpent aura la poussière pour nourriture. On ne commettra ni mal ni destruction sur toute ma montagne sainte, dit l’Eternel.

Esaie 66 1 Voici ce que dit l’Eternel: Le ciel est mon trône, et la terre mon marchepied. Quelle maison pourrez-vous me construire et quel endroit pourra être mon lieu de repos? 2 Tout cela, c’est ma main qui l’a fait, et tout a alors reçu l’existence, déclare l’Eternel. Voici sur qui je porterai les regards: sur celui qui est humble et a l’esprit abattu, sur celui qui fait preuve de respect vis-à-vis de ma parole.

3 Celui qui égorge un bœuf abat un homme, celui qui sacrifie un agneau brise la nuque d’un chien, celui qui présente une offrande verse du sang de porc, celui qui fait brûler de l’encens adore des idoles: tous ceux-là ont choisi de suivre leurs propres voies et trouvent du plaisir dans leurs monstruosités. 4 Moi aussi, je choisirai de les abandonner à leurs caprices et je ferai venir sur eux ce qui cause leur frayeur, parce que j’ai appelé et qu’ils n’ont pas répondu, parce que j’ai parlé et qu’ils n’ont pas écouté. Au contraire, ils ont fait ce qui est mal à mes yeux, ils ont choisi ce qui ne me plaît pas.

5 Ecoutez la parole de l’Eternel, vous qui faites preuve de respect envers sa parole. Voici ce que disent vos frères, ceux qui vous détestent et vous repoussent à cause de mon nom: «Que l’Eternel montre sa gloire et que nous voyions votre joie!» Cependant, c’est eux qui seront couverts de honte. 6 Un tapage provient de la ville, un bruit sort du temple: c’est celui que fait l’Eternel en rendant à ses ennemis ce qu’ils méritent.

7 Avant de se tordre de douleur, elle a accouché; avant de connaître la souffrance, elle a donné naissance à un fils! 8 Qui a déjà entendu pareille nouvelle? Qui a déjà vu quelque chose de semblable? Un pays peut-il naître en un seul jour? Une nation peut-elle naître d’un seul coup? Pourtant, à peine en train d’accoucher, Sion a mis ses fils au monde! 9 Est-ce moi qui ouvrirais le ventre maternel pour ne pas laisser un enfant naître? dit l’Eternel. Moi qui fais naître, empêcherais-je d’accoucher? dit ton Dieu.

10 Réjouissez-vous avec Jérusalem, faites d’elle le sujet de votre allégresse, vous tous qui l’aimez! Exprimez votre joie avec elle, vous tous qui meniez deuil sur elle! 11 Ainsi vous vous nourrirez à satiété à sa poitrine consolatrice, ainsi vous savourerez avec bonheur la plénitude de sa gloire. 12 En effet, voici ce que dit l’Eternel: Je dirigerai la paix vers elle comme un fleuve, et la gloire des nations comme un torrent qui déborde, et vous serez allaités, portés sur les bras et caressés sur les genoux. 13 Tout comme un homme est consolé par sa mère, je vous consolerai moi-même; vous recevrez la consolation dans Jérusalem. 14 Lorsque vous verrez cela, votre cœur sera dans la joie et vos os retrouveront de la vigueur comme le fait l’herbe. L’Eternel manifestera sa puissance à ses serviteurs, et il fera sentir sa colère à ses ennemis.

15 Oui, voici l’Eternel! Il arrive dans un feu et ses chars sont comme un tourbillon; il manifeste sa colère dans un brasier et ses menaces par des flammes. 16 C’est par le feu, par son épée, que l’Eternel juge toute créature, et ses victimes seront nombreuses. 17Ceux qui se consacrent et se purifient pour aller dans les jardins, en disciples de l’idole qui est parmi eux, qui mangent de la viande de porc, des choses monstrueuses et des souris, disparaîtront tous ensemble, déclare l’Eternel.

18 Moi, je connais leurs actes et leurs pensées. Je viens rassembler toutes les nations de toutes les langues; elles viendront et verront ma gloire. 19 Je mettrai un signe au milieu d’elles et j’enverrai plusieurs de leurs rescapés vers les autres nations – Tarsis, Pul et Lud, les peuples qui tirent à l’arc, Tubal, la Grèce et les îles lointaines, les hommes qui n’ont jamais entendu parler de moi ni vu ma gloire – et ils révéleront ma gloire parmi les nations. 20 Ils amèneront tous vos frères, issus de toutes les nations, en offrande à l’Eternel. Ils les amèneront sur des chevaux, des chars, des litières, des mulets ou des dromadaires à ma montagne sainte, à Jérusalem, dit l’Eternel, tout comme les Israélites amènent leur offrande à la maison de l’Eternel sur des plats purifiés. 21 Parmi eux aussi, je prendrai des prêtres et des Lévites, dit l’Eternel.

22 En effet, le nouveau ciel et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi, déclare l’Eternel. De la même manière, votre descendance et votre nom subsisteront. 23 A chaque début de mois et à chaque sabbat, tout être vivant viendra se prosterner devant moi, dit l’Eternel, 24 et quand on sortira, on verra les cadavres des hommes qui se sont rebellés contre moi. En effet, leur ver ne mourra pas et leur feu ne s’éteindra pas, et ils seront pour chacun un objet d’horreur.

Retour vers le haut